Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266272674
Code sériel : J3049
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 640
Format : 108 x 177 mm

Gardiens des cités perdues - tome 04 : Les invisibles

Mathilde BOUHON (Traducteur)
Collection : Gardiens des cités perdues
Date de parution : 08/11/2018
Passage en poche, avec label Best-seller, du tome 4 de la série à succès parue en grand format chez Lumen.
Sophie rejoint enfin le Cygne Noir, la mystérieuse organisation clandestine qui lui a fait voir le jour. Accompagnée de Fitz, Biana, Keefe et Dex, elle quitte les Cités perdues pour Florence. Là-bas, elle espère en apprendre plus sur ellemême, mais aussi sur les Invisibles, le groupe de rebelles qui  cherche à déstabiliser le monde des elfes…
EAN : 9782266272674
Code sériel : J3049
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 640
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LesLecturesDuCrepuscule Posté le 5 Juin 2020
    Ce quatrième tome m’a laissé un sentiment mitigé, j’aime toujours autant l’univers, mais j’avoue c’est pour l’instant celui que j’ai le moins apprécié. J’ai mis un peu plus de temps à rentrer dans l’histoire à cause de l’intrigue, celle-ci m’a moins captivé. J’étais moins plongée dans la lecture que lors des tomes précédents. Mais malgré cela, j’ai quand même aimé l’histoire et je suis toujours autant attachée aux personnages. L’univers est vraiment époustouflant et même si ce tome n’est pas mon préféré, je l’ai quand même apprécié et j’ai hâte de lire la suite de la saga ! (d’ailleurs si vous êtes chauds pour une lecture commune du tome 5, venez en DM 😉).
  • Twogirlsandbooks Posté le 25 Mai 2020
    Une fois n'est pas coutume, je me suis lancée dans Gardiens des cités perdues en LC avec Mathilde. Sophie et ses amis deviennent membres à part entière du Cygne Noir, la mystérieuse organisation clandestine. Ils doivent essayer d'en apprendre plus sur les Invisibles, les rebelles du monde elfique mais, ils doivent également arrêter la terrible épidémie qui décime les gnomes. Les jeunes elfes ont encore beaucoup de travail à effectuer pour sauver les cités perdues. C'est avec beaucoup d'impatience que je me suis lancée dans la lecture de ce quatrième tome. Dans ce nouveau volet des aventures de Sophie, l'intrigue s'épaissit, nous entrons directement dans le vif du sujet en découvrant les secrets elfiques. Il y a toujours beaucoup d'aventures si bien qu'on ne s'ennuie pas une seconde. Du coup, ce livre se lit très vite. Impossible de le lâcher. Dans ce quatrième tome, nous découvrons un univers encore plus riche, nous pouvons nous rendre compte du travail effectué par Shannon Messenger sur cette histoire. Elle ne laisse rien au hasard et nous fait découvrir par petite touche de quoi est capable son imagination. Si nous pouvons voyager aussi facilement vers les Cités perdues, c'est surtout grâce à la plume... Une fois n'est pas coutume, je me suis lancée dans Gardiens des cités perdues en LC avec Mathilde. Sophie et ses amis deviennent membres à part entière du Cygne Noir, la mystérieuse organisation clandestine. Ils doivent essayer d'en apprendre plus sur les Invisibles, les rebelles du monde elfique mais, ils doivent également arrêter la terrible épidémie qui décime les gnomes. Les jeunes elfes ont encore beaucoup de travail à effectuer pour sauver les cités perdues. C'est avec beaucoup d'impatience que je me suis lancée dans la lecture de ce quatrième tome. Dans ce nouveau volet des aventures de Sophie, l'intrigue s'épaissit, nous entrons directement dans le vif du sujet en découvrant les secrets elfiques. Il y a toujours beaucoup d'aventures si bien qu'on ne s'ennuie pas une seconde. Du coup, ce livre se lit très vite. Impossible de le lâcher. Dans ce quatrième tome, nous découvrons un univers encore plus riche, nous pouvons nous rendre compte du travail effectué par Shannon Messenger sur cette histoire. Elle ne laisse rien au hasard et nous fait découvrir par petite touche de quoi est capable son imagination. Si nous pouvons voyager aussi facilement vers les Cités perdues, c'est surtout grâce à la plume de l'autrice qui est pleine de magie. Ce que j'ai particulièrement apprécié dans ce tome, c'est de changer de contexte afin de découvrir d'autres lieux et peuples. J'ai adoré découvrir Alluveterre, le nouveau QG du Cygne Noir qui fait penser à une cabane dans les bois où il fait bon vivre. Nous découvrons enfin la célèbre école Exillium qui ne fait pas trop rêver mais où nos héros vont apprendre des choses extraordinaires. Nous découvrons aussi Ravagog, la cité des ogres et franchement, cette ville est impressionnante. On a pas trop envie d'y flâner parce que j'aurais trop peur d'y laisser ma peau. Nous découvrons aussi les gnomes, un peuple très proche de la nature qui communique avec l'environnement. J'ai beaucoup aimé les découvrir et suivre les raisonnements de la sage Calla. Ce quatrième tome n'échappe pas à la règle, les personnages sont toujours attachants. Sophie est toujours aussi forte mais, il faut qu'elle apprenne à plus faire confiance à ses amis afin de ne pas trop se charger. Keefe reste mon personnage préféré. Il est très attachant et drôle. Dans ce quatrième tome, nous découvrons une nouvelle facette de sa personnalité. Il est plus calme, plus renfermé et plus sensible. On sent qu'il n'a pas eu une enfance facile. Il a d'ailleurs réussi à me briser le cœur à la fin du livre. N'en déplaise à Mathilde, je veux voir Keefe et Sophie sortir ensemble. J'ai beaucoup aimé découvrir de nouveaux personnages tels que Tam et Linh qui sont des jumeaux exilés à cause de pouvoir prodigieux. Tam est farouche et Linh manque de confiance en elle mais, on sent qu'ils vont prendre une place importante dans l'histoire. Ce qui est bien dans ce tome, c'est que nous découvrons plus d'informations sur le Cygne Noir et sur les Invisibles. Nous en savons encore très peu alors j'ai hâte d'en découvrir plus sur ces organisations qui occupent une place centrale dans l'histoire. J'ai été très perturbée par les changements d'identité de certains personnages parce que je ne comprends pas comment ils peuvent vivre trois vies voire plus en même temps et surtout, je suis frustrée de ne pas connaitre leur véritable identité. J'ai passé des heures à réfléchir et je n'ai toujours pas de réponses donc j'espère en avoir sous peu. Pour conclure, Les Invisibles est un tome que j'ai beaucoup apprécié. C'est surement mon préféré jusqu'à maintenant. J'ai beaucoup aimé découvrir d'autres territoires et d'autres peuples des cités perdues. J'ai adoré retrouver les personnages auxquels je me suis attachée et également en découvrir de nouveaux. En tout cas, ce tome a été éprouvant pour mes nerfs même si j'avais vu venir certains retournements. Beaucoup de questions restent sans réponses et j'ai toujours du mal à comprendre certaines choses donc j'ai hâte de lire le tome 5 afin d'en apprendre plus.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ChristieFo Posté le 13 Mai 2020
    #TousavecJensiledisparu Oui je reviens avec ce hashtag ! Mais on en reparle après ^^ (Je précise que cette critique n’a été écrite que plusieurs mois après la lecture et peut donc en être affectée ^^) Dans ce nouvel opus de GDCP, Sophie rejoint enfin le cygne noir. C’est un plaisir d’avoir enfin un peu de nouveauté dans l’histoire ! Ces changements de lieux et de considération apportent une toute nouvelle approche à la lecture et c’est très agréable. Avec ces changements viennent les nouveaux personnages mais commençons par les anciens : J’ai encore une fois eu un désintérêt pour Biana et Dex, oui je sais, je suis désolée mais je n’y peux rien. Ce n’est même pas que je ne les aime pas, au contraire, juste les passages avec eux m’indiffèrent. Fitz… Non toujours pas désolée, lui, je ne peux pas le voir malgré des changements que je considère positifs dans son attitude générale. Keefe ? Toujours mon préféré malgré une légère envie de le tuer en fin de lecture ^^ Une nouvelle vision de Della (la mère de Fitz et Bianna) dans ce tome-ci avec une véritable implication de sa part. Plutôt intéressant, je crois que je l’aime bien elle. Sophie… Honnêtement parfois je l’aime parfois elle... #TousavecJensiledisparu Oui je reviens avec ce hashtag ! Mais on en reparle après ^^ (Je précise que cette critique n’a été écrite que plusieurs mois après la lecture et peut donc en être affectée ^^) Dans ce nouvel opus de GDCP, Sophie rejoint enfin le cygne noir. C’est un plaisir d’avoir enfin un peu de nouveauté dans l’histoire ! Ces changements de lieux et de considération apportent une toute nouvelle approche à la lecture et c’est très agréable. Avec ces changements viennent les nouveaux personnages mais commençons par les anciens : J’ai encore une fois eu un désintérêt pour Biana et Dex, oui je sais, je suis désolée mais je n’y peux rien. Ce n’est même pas que je ne les aime pas, au contraire, juste les passages avec eux m’indiffèrent. Fitz… Non toujours pas désolée, lui, je ne peux pas le voir malgré des changements que je considère positifs dans son attitude générale. Keefe ? Toujours mon préféré malgré une légère envie de le tuer en fin de lecture ^^ Une nouvelle vision de Della (la mère de Fitz et Bianna) dans ce tome-ci avec une véritable implication de sa part. Plutôt intéressant, je crois que je l’aime bien elle. Sophie… Honnêtement parfois je l’aime parfois elle m’agace mais dans ce tome-ci je la trouve mûrie et un peu plus sûre d’elle. Pour les personnages moins présents comme Marella on ressent une séparation, un éloignement. Déjà que dans le tome précédent ce n’était pas terrible alors là. Mais le pire oubli de personnage revient à Jensi, qui n’est toujours pas de retour #TousavecJensiledisparu. Maintenant ! : Des nouveaux personnages dans ce livre, ça il y en a ! Du côté du Cygne noir avec l’arrivée de Médoc, Toison et Boobrie ? Boobree ? (Je sais plus) mais aussi dans un autre registre avec l’arrivée de nos héros à Exilium. L’école des rebuts de la société. Font alors leur apparition, des instructeurs mas aussi des élèves : Tam et Lynh. Des jumeaux au passé terrible. Ce tome 4 nous empêche de passer à autre chose. Je me souviens avoir terminé ce livre en pleine nuit et ne pas avoir réussi à m’endormir après l’avoir fini. Bien trop choquée par cette incroyable fin qui promet beaucoup pour le suivant. Conclusion : Shannon Messenger ne m’a pas déçue, ce livre est une nouvelle pépite et cette saga me passionne à chaque nouveau livre, un peu plus. Le seul travail à faire serait sur les personnages secondaires qui me manquent cruellement.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LabouquineuseAL Posté le 11 Avril 2020
    Bonne suite et les personnages sont de plus en plus attachants
  • Kettlhyn Posté le 10 Février 2020
    Une saga qui rend fou, Shannon Messenger c'est mettre ses lecteurs dans tout ses états, entre rire, peur, énervement et tristesse, nous passons par toutes les émotions.. Se qui me fait adorer cette saga, hâte de lire la suite.
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.