Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266293815
Code sériel : J3224
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 640
Format : 108 x 177 mm

Gardiens des cités perdues - Tome 05 : Projet Polaris

Collection : Gardiens des cités perdues
Date de parution : 16/05/2019
Passage en poche, avec label Best-seller, du tome 5 de la série à succès parue en grand format chez Lumen.
Après un passage par Exillium, l'école réservée aux bannis, Sophie et ses amis sont de retour à l'académie Foxfire. Les nouveaux membres du Cygne Noir sont cependant en danger et les Invisibles multiplient les attaques contre les Cités perdues. Tandis que la tension monte avec les ogres, Sophie et sa... Après un passage par Exillium, l'école réservée aux bannis, Sophie et ses amis sont de retour à l'académie Foxfire. Les nouveaux membres du Cygne Noir sont cependant en danger et les Invisibles multiplient les attaques contre les Cités perdues. Tandis que la tension monte avec les ogres, Sophie et sa troupe tentent d'en savoir davantage sur le plan de l'ennemi, le « Projet Polaris ». Un étrange symbole semble en être la clé et il serait lié à... Keefe !
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266293815
Code sériel : J3224
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 640
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • melenny Posté le 18 Novembre 2019
    Plus j'avance dans les tomes, plus ma lecture est rapide ! Je suis tellement impatiente de découvrir tous les secrets que je suis complètement accro à ma lecture. Ce cinquième tome ne manque pas d'actions, peu à peu les plans des invisibles comment à se faire connaître. Et il semblerait que ce soit encore plus grave que l'on imagine. Keefe, qui joue toujours l'agent double, est un peu moins présent dans ce tome. Sophie et le Cygne Noir sont maintenant près à tout pour démanteler l'organisation ennemie. L'histoire devient toujours de plus en plus explosive et arrive toujours à me surprendre. Quand on a l'impression de deviner ce qui nous attend, ce n'est qu'une infime partie de l’énigme. Malgré tout, je trouve que l'histoire commence un peu à traîner en longueur, même si la fin de ce tome nous dévoile une suite mouvementée ! Shannon Messenger a l'art de nous torturer ! Elle aime également nous laisser sur des fins toujours aussi atroce ! Mais c'est aussi pour ça qu'on aime foncer sur le tome suivant. Ce que je vais faire, bien entendu ! A plus pour le tome 6 !
  • KingdomOfWords Posté le 17 Novembre 2019
    Ce cinquième tome commence très fort! On reprend là où nous avait laissé le quatrième tome, sur une fin plutôt inattendue et qui laissait des grosses interrogations pour la suite. « Lodestar » (« Projet Polaris » en français) ne déçoit pas un instant. L’action est plus présente que jamais alors que l’intrigue est de plus en plus captivantes. Les mystères sont nombreux et chaque réponse semble n’amener que de nouvelles questions ce qui permet de constamment relancer l’intérêt du lecteur. Cette fois, Sophie et ses amis font face à des dangers aussi extrêmes qu’inattendu alors que le monde dans lequel ils vivent semble de plus en plus instable. Les crises se multiplient et Sophie ne sait plus vraiment à qui se fier, si elle ne veut pas que les personnes qu’elle aime le plus soient les prochaines victimes de l’organisation des Neverseen. Entre mystérieux symboles, trahisons, menaces et révélations, Sophie devra plus que jamais compter sur ses incroyables capacités mais aussi sur ses amis pour ne pas se laisser contrôler par ses ennemis… Encore une fois, Shannon MESSENGER nous offre un tome époustouflant et qui est dans la parfaite continuité des tomes précédents. Les personnages sont de plus en plus... Ce cinquième tome commence très fort! On reprend là où nous avait laissé le quatrième tome, sur une fin plutôt inattendue et qui laissait des grosses interrogations pour la suite. « Lodestar » (« Projet Polaris » en français) ne déçoit pas un instant. L’action est plus présente que jamais alors que l’intrigue est de plus en plus captivantes. Les mystères sont nombreux et chaque réponse semble n’amener que de nouvelles questions ce qui permet de constamment relancer l’intérêt du lecteur. Cette fois, Sophie et ses amis font face à des dangers aussi extrêmes qu’inattendu alors que le monde dans lequel ils vivent semble de plus en plus instable. Les crises se multiplient et Sophie ne sait plus vraiment à qui se fier, si elle ne veut pas que les personnes qu’elle aime le plus soient les prochaines victimes de l’organisation des Neverseen. Entre mystérieux symboles, trahisons, menaces et révélations, Sophie devra plus que jamais compter sur ses incroyables capacités mais aussi sur ses amis pour ne pas se laisser contrôler par ses ennemis… Encore une fois, Shannon MESSENGER nous offre un tome époustouflant et qui est dans la parfaite continuité des tomes précédents. Les personnages sont de plus en plus matures. Ils grandissent et évoluent au fil des épreuves qu’ils traversent. Les relations sont testés et certains d’entre eux sont plus que jamais mis à l’essai, tentant de déterminer quelles lignes peuvent être franchies ou non dans leur but de sauver leur monde et leurs proches… La dualité que cela amène est vraiment intéressante et ajoute un attrait supplémenaire à cette saga (comme s’il n’y avait déjà pas assez de points forts). Avec « Lodestar« , mes émotions ont joué aux montagnes russes tout au long de la lecture: joie, doute, colère, tristesse… Je ne suis pas resté indifférente à ce qui se passait, loin de là! Et c’est aussi la force de cette série. Non seulement l’univers, les personnages et l’intrigue sont incroyables mais en plus de cela, la plume de l’autrice rend tout cela vivant. Elle sait transmettre sa vision de l’histoire et je n’ai jamais eu de mal à m’imaginer les scènes, les personnages et les émotions qu’ils pouvaient ressentir, et c’est ce que je préfère quand je lis. J’adore avoir cette impression que le livre se déroule sous mes yeux mais aussi dans ma tête. C’est pour cela que je suis aussi accro à cette série et qu’à chaque fois que je referme un livre de « Keeper of the Lost Cities« , il me faut un moment pour calmer mes émotions et me reconnecter à la réalité. Et c’est d’autant plus difficile quand Shannon MESSENGER nous laisse sur des fins de tomes de plus en plus insoutenables. Non seulement on ressort complètement chamboulé de sa lecture mais en plus on a qu’une seule envie: lire la suite! Et je vais le faire dans très peu de temps puisque j’ai le tome 6 « Nightfall » (qui est une belle brique de presque 800 pages) sous la main… Je devrais donc très vite donner mon avis sur la suite de cette série coup de coeur!
    Lire la suite
    En lire moins
  • lecturedor Posté le 7 Octobre 2019
    Ces livres m'ont fais rêver ! On peut passer d'une période de révisions à un enlèvement! J'aime tellement quand les élèves de Foxfire s'échangent des cadeau dans leurs bonnets. Et puis tous ces pouvoir magiques; tous ces univers c'est tellement agréable de lire de tels livres. Des fois je me demande ou l' auteure va chercher toutes ces idée!?!
  • LeParfumdesMots Posté le 28 Juillet 2019
    J’étais réellement emballé à l’entame de cette saga littéraire (que je découvre avec quelques années de retard), mais ce cinquième opus est probablement celui qui a fait basculer Shannon Messenger dans le côté obscur des auteurs qui ne veulent pas faire évoluer leurs personnages. Pour des raisons financières ? Par manque d’inspiration ? Probablement les deux ! La chronologie (pour un roman qui centre tout sur la chronologie de l’extinction) est totalement absurde dans sa plausibilité. Aucun lecteur (encore moins le public visé) n’est en mesure de savoir quand les événements se déroulent, sur combien de temps. Alors que j’appréciais beaucoup cette distinction avec HP, je suis pris au dépourvu lorsque 4 romans couvrent une période d’une année scolaire. L’héroïne, Sophie, enchaîne les missions suicidaires dans des laps de temps très courts. L’auteur a probablement voulu éviter des longues périodes d’ennui où « rien ne se passe », mais elle aurait dû veiller à inclure un minimum de contenu entre les différentes frasques de Sophie Fisher. Et ce n’est pas les quelques allusions aux sentiments de nos jeunes héros qui parviendront à satisfaire les lecteurs qui, pour la grande majorité, n’ont que faire de qui sera en couple avec Sophie (son choix... J’étais réellement emballé à l’entame de cette saga littéraire (que je découvre avec quelques années de retard), mais ce cinquième opus est probablement celui qui a fait basculer Shannon Messenger dans le côté obscur des auteurs qui ne veulent pas faire évoluer leurs personnages. Pour des raisons financières ? Par manque d’inspiration ? Probablement les deux ! La chronologie (pour un roman qui centre tout sur la chronologie de l’extinction) est totalement absurde dans sa plausibilité. Aucun lecteur (encore moins le public visé) n’est en mesure de savoir quand les événements se déroulent, sur combien de temps. Alors que j’appréciais beaucoup cette distinction avec HP, je suis pris au dépourvu lorsque 4 romans couvrent une période d’une année scolaire. L’héroïne, Sophie, enchaîne les missions suicidaires dans des laps de temps très courts. L’auteur a probablement voulu éviter des longues périodes d’ennui où « rien ne se passe », mais elle aurait dû veiller à inclure un minimum de contenu entre les différentes frasques de Sophie Fisher. Et ce n’est pas les quelques allusions aux sentiments de nos jeunes héros qui parviendront à satisfaire les lecteurs qui, pour la grande majorité, n’ont que faire de qui sera en couple avec Sophie (son choix sera, quoi qu’il arrive, le mauvais. Fitz ? Attendu ! Keefe ? Classique de choisir le bad boy ! Dex ? L’amoureux transit !). Malgré cette manque de prise en maturité de l’écriture de l’auteure, qui stagne au même niveau intellectuel suicidaire de son héroïne, Shannon Messenger propose un roman qui se lit très rapidement, sans le moindre temps mort. Et c’est probablement cela qui plaît le plus aux jeunes lecteurs, même ceux qui ne pratiquent pas régulièrement. Et c’est d’ailleurs à ce niveau que se situe la plus grossière erreur de l’auteure !!! Shannon Messenger n’a pas pensé un seul instant que ses premiers lecteurs grandissent. Alors que Sophie Fisher vient de prendre 1 an et 3 mois en 5 romans, les fans de la première heure viennent de prendre 5 années de plus. Encore une fois, nous sommes obligés de reconnaître que J.K. Rowling est d’un niveau supérieur et que Shannon Messenger n’arrive tout simplement pas à faire évoluer son écriture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LesMotsMagiques Posté le 2 Juillet 2019
    Que dire de ce tome si ce n’est que j’ai passé un très bon moment, comme toujours. L’histoire progresse, les personnages évoluent (sauf Keefe qui devient vraiment lassant avec son complexe d’infériorité qu’il essaye de cacher avec des blagues), et les enjeux deviennent de plus en plus importants. ⠀ Juste deux choses m’ont dérangé : tout l’arc de Keefe qui au final n’a servi à rien (si ce n’est mettre un peu de drama) et l’événement triste de la fin que je n’ai pas trouvé très bien géré. Personnellement, ça ne m’a provoqué aucune émotion alors que je voulais vraiment pas que ce truc se passe ! J’espère que les conséquences seront mieux gérées dans le tome 6. En tout cas, j’aime toujours beaucoup cette série.
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.