Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266293822
Code sériel : J3225
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 784
Format : 108 x 177 mm

Gardiens des cités perdues - tome 06 : Nocturna

Collection : Gardiens des cités perdues
Date de parution : 14/11/2019
Le sixième tome de la série à succès de Lumen, maintenant en poche label Best-seller !
En proie au deuil et à l'incertitude, Sophie doit changer de tactique pour sauver les siens. 
Nocturna... Dans l’esprit de Sophie, ce mot brille comme un astre. Car c’est sans doute là que se trouve sa famille humaine, enlevée par les Invisibles ; là aussi que l’attendent les réponses à toutes ses questions. Or, Sophie va devoir pactiser avec plusieurs de ses ennemis pour s’y rendre. Rongée par le doute et par la peur, elle ignore encore que Nocturna dissimule un secret ancestral qui pourrait bien changer la face du monde.
EAN : 9782266293822
Code sériel : J3225
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 784
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • CassandreBooks Posté le 29 Mai 2020
    Même si j'avais décidé de retarder la découverte des derniers tomes (parus) de Gardiens des cités perdues, afin d'étaler ma lecture de la saga avant 2021 et le neuvième tome, je n'ai pas pu résister à l'envie de lire ce tome 6. Ça faisait trois tomes que je ressentais une certaine lenteur, surtout au début, et un manque d'action, et je suis très contente de ne pas avoir ressenti cela pour ce tome. Bon, ça démarre encore assez lentement, mais l'action arrive vite, et ce tome est beaucoup plus entraînant que les autres ! Nous avons eu droit à énormément de révélation et de retournement de situation. Encore une fois, il m'est difficile de parler d'un tome 6 sans spoiler, mais j'ai l'impression que l'intrigue prend une nouvelle tournure, avec des sujets abordés qui sont encore plus durs et avec une plus grande ampleur. L'univers n'a jamais été manichéen, mais dans ce tome-ci, il l'est encore moins. Le fait que la petite soeur de Sophie se joigne à l'aventure (à son échelle) était super cool, j'ai adoré la voir découvrir les cités perdues, j'avais l'impression de revivre le tome 1, l'émerveillement de Sophie devant ce monde. Il y a eu beaucoup de retournement de... Même si j'avais décidé de retarder la découverte des derniers tomes (parus) de Gardiens des cités perdues, afin d'étaler ma lecture de la saga avant 2021 et le neuvième tome, je n'ai pas pu résister à l'envie de lire ce tome 6. Ça faisait trois tomes que je ressentais une certaine lenteur, surtout au début, et un manque d'action, et je suis très contente de ne pas avoir ressenti cela pour ce tome. Bon, ça démarre encore assez lentement, mais l'action arrive vite, et ce tome est beaucoup plus entraînant que les autres ! Nous avons eu droit à énormément de révélation et de retournement de situation. Encore une fois, il m'est difficile de parler d'un tome 6 sans spoiler, mais j'ai l'impression que l'intrigue prend une nouvelle tournure, avec des sujets abordés qui sont encore plus durs et avec une plus grande ampleur. L'univers n'a jamais été manichéen, mais dans ce tome-ci, il l'est encore moins. Le fait que la petite soeur de Sophie se joigne à l'aventure (à son échelle) était super cool, j'ai adoré la voir découvrir les cités perdues, j'avais l'impression de revivre le tome 1, l'émerveillement de Sophie devant ce monde. Il y a eu beaucoup de retournement de situation, pas mal de mes convictions sur cet univers ont été ébranlées. Bon par contre, j'ai eu vraiment, vraiment du mal avec -encore- ce fameux "carré" amoureux qui entoure Sophie. Ça devient vraiment lourd je trouve, d'avoir tout le temps des remarques sur ça ou des petites allusions. Sophie regarde enfin la situation en face, preuve qu'elle mûrit, mais ça reste un peu trop naïf et surtout omniprésent à mon goût. La fin était super triste, et je n’ai pas pu retenir quelques larmes. C'était un peu le tome de la tristesse, mais d'habitude je ne pleure pas facilement en lisant ! xD Le cliffhanger de fin était surprenant, mais j'en suis encore à me demander si c'est une feinte ou si c'est réel. J'ai hâte de voir comment cette situation va être traitée dans le tome 7 ! Avez-vous lu ce tome ? Qu'en avez-vous pensé ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • luxrayxxxx Posté le 18 Mai 2020
    ce livre est génial !
  • Enlivre_moi Posté le 19 Avril 2020
    Après un tome 5 que je qualifierais de tome de transition, me voilà embarquée par ce 6e opus riche en révélations et actions. Nos héros vont avoir fort à faire pour déjouer les manigances de leurs ennemis et j'ai eu peur plus d'une fois pour ces personnages auxquels je me suis énormément attachée ! D'ailleurs la fin m'a brisé le coeur et j'ai tellement pleuré... Mais difficile d'écrire une chronique sur un tome 6 sans spoiler, donc je dirais juste qu'on revoit certains personnages moins présents auparavant, on en rencontre de nouveaux, on découvre des secrets elfiques et surtout des mystères s'ajoutent. Sophie est de plus en plus pressée de toute part pour choisir un prétendant (team Keefe !) et les 2 nouvelles se passant pendant et après ce tome ajoutent des éléments de réflexion sur l'avenir de ces relations. Bref, un très bon tome et maintenant je suis désespérée de devoir attendre la sortie poche du 7. D'autant plus que le 6 se termine sur le cliffhanger désormais habituel.
  • LesChasseusesDeLivres Posté le 10 Avril 2020
    Parlons littérature fantastique et littérature de jeunesse avec le tome 6 des Gardiens des Cités perdues de Shannon Messenger. C'est une saga coup de cœur, beaucoup l'ont comparé à Harry Potter mais du point de vue de l'intrigue nous sommes bien loin de Poudlard. C'est avec plaisir que je me suis lancée dans ce sixième tome ! Résumé de l'éditeur Nocturna... Dans l'esprit de Sophie, ce mot brille comme un astre. Car c'est sans doute là que se trouve sa famille humaine, enlevée par les Invisibles ; là aussi que l'attendent les réponses à toutes ses questions. Or, Sophie va devoir pactiser avec plusieurs de ses ennemis pour s'y rendre. Rongée par le doute et par la peur, elle ignore encore que Nocturna dissimule un secret ancestral qui pourrait bien changer la face du monde. #8656;ATTENTION SPOILER#8658;  D'une manière générale, plus on avance dans notre lecture de la saga, moins on a envie de la lâcher. Petite baisse de régime en ce qui concerne le tome 2 que j'ai trouvé beaucoup trop lent mais la gêne est vite oubliée surtout lorsque l'on se lance dans la lecture de Nocturna. Les actions s'enchaînent à un rythme endiablé ! Les parents humains de Sophie sont enlevés par... Parlons littérature fantastique et littérature de jeunesse avec le tome 6 des Gardiens des Cités perdues de Shannon Messenger. C'est une saga coup de cœur, beaucoup l'ont comparé à Harry Potter mais du point de vue de l'intrigue nous sommes bien loin de Poudlard. C'est avec plaisir que je me suis lancée dans ce sixième tome ! Résumé de l'éditeur Nocturna... Dans l'esprit de Sophie, ce mot brille comme un astre. Car c'est sans doute là que se trouve sa famille humaine, enlevée par les Invisibles ; là aussi que l'attendent les réponses à toutes ses questions. Or, Sophie va devoir pactiser avec plusieurs de ses ennemis pour s'y rendre. Rongée par le doute et par la peur, elle ignore encore que Nocturna dissimule un secret ancestral qui pourrait bien changer la face du monde. #8656;ATTENTION SPOILER#8658;  D'une manière générale, plus on avance dans notre lecture de la saga, moins on a envie de la lâcher. Petite baisse de régime en ce qui concerne le tome 2 que j'ai trouvé beaucoup trop lent mais la gêne est vite oubliée surtout lorsque l'on se lance dans la lecture de Nocturna. Les actions s'enchaînent à un rythme endiablé ! Les parents humains de Sophie sont enlevés par les Invisibles (je crois que l'enlèvement est officiellement une de leur spécialité maintenant) et Amy sa sœur humaine est embarquée en Atlandide sous la bonne garde d'elfes qui font partie du Cygne Noir ! L'intrigue tourne principalement autour de l'enlèvement des parents de Sophie. Comme on la connait, elle met toute sa petite équipe sur le coup et c'est dans une aventure non sans danger qu'ils se lancent. Ajoutez à cela, tous les complots que les Invisibles préparent, Lady Gisela, la mère de Keefe qui n'appartient plus aux Invisibles mais dont le but n'est pas très clair et on obtient un sacré tome 6 ! La particularité de cet opus, c'est que plusieurs intrigues se développent : les anciennes dont nous attendons le dénouement avec impatience et de nouvelles qui nous donnent encore plus envie de dévorer les tomes suivants. Outre la disparition des Foster, les membres du Cygne Noir essayent de découvrir le but ultime des Invisibles et on comprend très rapidement que ce n'est pas tout de suite que nous allons pouvoir découvrir ce qu'ils mijotent. Le thème de l'adolescence est également bien présent dans ce tome, la question de l'amour y est surtout développé. Et en tant que lecteur assidu, on a envie de connaître le choix de Sophie ! Keefe, Dex, ou encore Fitz, tout ce bouscule dans son esprit et elle doit subir cette pression tout en pensant à ses parents et aux dangers auxquels ils sont confrontés. Rassurez-vous, la romance ne prend pas beaucoup de place dans notre lecture, l'auteure en dissémine juste assez pour attiser notre curiosité ! Nous découvrons également de nouveaux personnages et là, c'est le coup de cœur ! Ro, la fille du roi Dimitar (le roi des Ogres) est un personnage secondaire qui monte en puissance. Tout d'abord désignée comme garde du corps de Keefe, elle devient membre de la bande à part entière très rapidement. Son humour, son sarcasme et son tempérament de feu mettent une belle pagaille et son accointance avec Keefe est la meilleure décision qui aurait pu être prise. Ces deux-là forment un excellent duo, on ne s'ennuie pas ! On pourrait penser qu'au bout du sixième tome notre lecture serrait devenue un peu lassante, mais au contraire Shannon Messenger nous gâte avec de l'action, des rebondissements et des personnages très bien travaillés. Nocturna est un très bon tome et j'ai hâte de mon plonger dans la suite des aventures de Sophie. Bonne lecture !
    Lire la suite
    En lire moins
  • florencem Posté le 2 Mars 2020
    Je poursuivis ma lecture des Gardiens des Cités Perdues avec Nocturna parce qu'après la fin de Projet Polaris, cela aurait été une torture d'attendre plus. Je vais être franche, plus l'histoire avance, plus il y a des choses qui m'agacent, et en même temps, Shannon Messenger parvient à me happer sans mal dans son histoire qui se complexifie de plus en plus. D'où ma note de 4 sur 5. J'ai vraiment apprécié la tournure que prennent les choses, et j'ai hâte de me plonger dans la suite bien qu'il ne me reste que deux tomes sous le coude... En espérant très fort que le neuvième paraisse avec le même rythme que les derniers soit en novembre prochain ! Après le désastre du grand conseil inter-espèces et la victoire des Invisibles, Sophie se retrouve face à de nouveaux dangers, et elle n'a pas d'autres choix que de faire des alliances avec d'anciens ennemis. Entre révélations choquantes, et sacrifices, nos héros ne vont pas encore couler de jours tranquilles. L'atout principal de ce sixième reste pour moi l'élargissement du monde des Elfes aux autres peuples. Nous avions déjà eu un aperçu avant, mais ici, on sent que le pas est franchi, notamment en... Je poursuivis ma lecture des Gardiens des Cités Perdues avec Nocturna parce qu'après la fin de Projet Polaris, cela aurait été une torture d'attendre plus. Je vais être franche, plus l'histoire avance, plus il y a des choses qui m'agacent, et en même temps, Shannon Messenger parvient à me happer sans mal dans son histoire qui se complexifie de plus en plus. D'où ma note de 4 sur 5. J'ai vraiment apprécié la tournure que prennent les choses, et j'ai hâte de me plonger dans la suite bien qu'il ne me reste que deux tomes sous le coude... En espérant très fort que le neuvième paraisse avec le même rythme que les derniers soit en novembre prochain ! Après le désastre du grand conseil inter-espèces et la victoire des Invisibles, Sophie se retrouve face à de nouveaux dangers, et elle n'a pas d'autres choix que de faire des alliances avec d'anciens ennemis. Entre révélations choquantes, et sacrifices, nos héros ne vont pas encore couler de jours tranquilles. L'atout principal de ce sixième reste pour moi l'élargissement du monde des Elfes aux autres peuples. Nous avions déjà eu un aperçu avant, mais ici, on sent que le pas est franchi, notamment en incluant les Ogres et les Humains à un tout autre plan. Le monde elfique en devient plus nuancé, moins magnifique, mettant à jour secrets et défauts. Shannon Messenger décide aussi de continuer à briser les codes. Elle exploite de plus en plus cette recherche de perfection et la brise : jumeaux, mal-assortis, pouvoirs défendus, relation avec les humains... Avec la nouvelle génération, elle cherche à créer un monde qui sera plus tolérant, pas parfait car cela ne pourra jamais existé, mais passer au delà de tous ces préjugés qui ont vu le jour au fil des ans. Les Elfes se sentent supérieurs, et on peut le comprendre, mais ce manque de considération vis-à-vis des autres, font qu'ils perdent aussi de leur empathie et cela se répercute aussi sur leurs semblables. C'est une très bonne réflexion qui est aussi poussée par le plan des Invisibles. L'intrigue se complexifie à ce niveau là et j'aime beaucoup. Maintenant parlons des choses qui fâchent... Cela concerne les personnages et leur façon d'être, je n'ai quasiment rien à redire que l'histoire en elle-même. Attention, c'est parti. Fitz... Mon dieu... Il s’immisce quand même dans les conversations de Sophie (mode télépathe) sans arrêt, sans lui demander son avis, et tout le monde trouve ça normal ! La première intéressée également. Je n'ai jamais trop aimé le personnage mais plus ça va, plus j'ai envie de lui mettre des baffes. Il est possessif, colérique, fouineur, collant, capricieux... Franchement, il est toxique et je ne comprends pas comment l'auteur a pu le faire évoluer de cette façon. Cela n'a absolu rien de mignon qui plus est. Sa relation avec Sophie, qui n'avance pas d'un pouce, est vraiment trop mièvre à mon goût. Je crois que Sophie rougit à chaque page environ. On passe les regards dans le blanc des yeux et les soupirs... Les adolescents ont quand même 15/16 ans. Ils frôlent la mort tous les jours, et on a droit à cela. Je suis pour la Team Keefe à 200% encore une fois. Le jeune homme a au moins le mérite d'être intéressant et de rendre ses interactions avec notre héroïne dynamiques et touchantes. Quoi d'autres... Les passages récapitulatifs qui alourdissent le récit et cassent le rythme, et le fait qu'à chaque mission, les personnages se battent tout le temps pour savoir qui vient... STOP ! C'est lassant au possible. Tout comme le côté fouineur des Elfes. Une très mauvaise manie. Heureusement pour moi, l'ensemble de l'histoire et de l'action font que ces éléments, bien qu'énervant, arrivent à être très souvent noyés. Keefe est déjà de retour pour mon plus grand plaisir. Bien qu'il soit un peu l'élément perturbateur, il reste aussi l'un des personnages que je trouve le plus complexe, et il devient un soutien de plus en plus indispensable à Sophie. Le jeune homme se voit d'ailleurs attribué un acolyte des plus inhabituel, en la personne de Ro. La jeune femme détonne. Elle ajoute une touche de fraîcheur indéniable et donne un nouveau point de vue très intéressant. J'espère que ce sera un personnage récurrent car sinon, elle me manquera sans aucun doute. Trois autres personnages font leur retour : Bronte, Marella et Amy. Leur exploitation à tous les trois a été une excellente surprise. Chacun à leur manière, ils donnent une nouvelle dimension à l'histoire, et surtout cet espoir d'un monde qui pourrait changer. Sophie, en tant que Colibri, a quelque chose de spectaculaire dans cette personnification. C'est très bien, car elle en devient un symbole, mais voir aussi des personnages plus "lambda" annoncer ce changement fait du bien. Cela prouve que les choses commencent à bouger. Nocturna est donc pour moi un tome pivot. Il annonce un renouveau, mais en même temps pose de nouveaux défis et des ennemis plus déterminés que jamais. Les personnages n'évoluent pas forcément à contrario de l'intrigue cependant. C'est ce qui manque le plus. On reste dans une exploitation encore trop "enfantine" au niveau de beaucoup de protagonistes. Mais, je ne me suis pas ennuyée du tout, et malgré la longueur de Nocturna, je suis entrée dans l'histoire sans soucis et avec du plaisir. La magie opère toujours, je croise maintenant les doigts pour que les défauts que j'ai soulignés s'amenuisent au maximum.
    Lire la suite
    En lire moins
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.