En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Géographie de l'instant

        Pocket
        EAN : 9782266241342
        Code sériel : 15645
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 416
        Format : 108 x 177 mm
        Géographie de l'instant

        Collection : Aventure Humaine
        Date de parution : 07/05/2014
        Sylvain Tesson est un étrange voyageur qui mêle les enseignements de la forêt au murmure des livres, un géographe du temps et du rêve intérieur. Ses carnets de bord sont les chapitres d’un roman d’aventures dont l’action se déroule dans les maisons de bois de Mandchourie, les ruines d’Haïti, le... Sylvain Tesson est un étrange voyageur qui mêle les enseignements de la forêt au murmure des livres, un géographe du temps et du rêve intérieur. Ses carnets de bord sont les chapitres d’un roman d’aventures dont l’action se déroule dans les maisons de bois de Mandchourie, les ruines d’Haïti, le luxe de Madison Avenue, les pentes afghanes ou celles des Cévennes. Leur titre serait « Choses vues ». Une histoire de l’instant vécu. Marcheur invisible, vagabond des frontières, il a compris que le seul espace où l’on peut se connaître vraiment se situe dans les lisières, les entre-deux, les chien et loup, les solitudes.
        Cet ouvrage est aussi une leçon de sagesse et d’humour. Il nous invite à partir, à parcourir les lieux magiques de l’enfance et de l’esprit, à la poursuite de la beauté et du plaisir.
         
        Édition augmentée par l’auteur, 14 blocs-notes inédits
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266241342
        Code sériel : 15645
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 416
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        7.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Franz Posté le 4 Septembre 2017
          L’instant tanné. Ancêtre du blog [francisé parfois en cybercarnet], le calepin sert à la capture d’impressions et de réflexions personnelles « encrées » dans la marche du monde. Par la focale de micro-événements (politiques, littéraires, culturels, etc.) riches de sens, Sylvain Tesson espère que ses prises de notes assemblées dessineront in fine une représentation, certes limitée dans le temps mais cohérente, de la vie sur terre soit, tracée à l’encre sympathique, une « géographie de l’instant ». Le bloc-notes de l’auteur courant de janvier 2006 à mars 2014, a été publié régulièrement dans le mensuel Grands Reportages. S’y agrègent dans les soixante-dix dernières pages plusieurs blocs-notes que l’auteur a tenu pour divers journaux et magazines (Le Figaro, Animan, Libération, Trek, La Croix, Canopée, etc.). De la géographie grise, ces zones de non-droit en France, de la récupération politique des catastrophes naturelles, du récit épouvantable du Radeau de la Méduse, trois billets débutent le journal et ouvrent le bal tragique et crépusculaire où s’ébat l’humanité depuis son aube. Le lecteur est immédiatement happé par le ton et le verbe, les billets étant rédigés dans un style vif et percutant, avec souvent une chute à la clé, brève et incisive. La suite... L’instant tanné. Ancêtre du blog [francisé parfois en cybercarnet], le calepin sert à la capture d’impressions et de réflexions personnelles « encrées » dans la marche du monde. Par la focale de micro-événements (politiques, littéraires, culturels, etc.) riches de sens, Sylvain Tesson espère que ses prises de notes assemblées dessineront in fine une représentation, certes limitée dans le temps mais cohérente, de la vie sur terre soit, tracée à l’encre sympathique, une « géographie de l’instant ». Le bloc-notes de l’auteur courant de janvier 2006 à mars 2014, a été publié régulièrement dans le mensuel Grands Reportages. S’y agrègent dans les soixante-dix dernières pages plusieurs blocs-notes que l’auteur a tenu pour divers journaux et magazines (Le Figaro, Animan, Libération, Trek, La Croix, Canopée, etc.). De la géographie grise, ces zones de non-droit en France, de la récupération politique des catastrophes naturelles, du récit épouvantable du Radeau de la Méduse, trois billets débutent le journal et ouvrent le bal tragique et crépusculaire où s’ébat l’humanité depuis son aube. Le lecteur est immédiatement happé par le ton et le verbe, les billets étant rédigés dans un style vif et percutant, avec souvent une chute à la clé, brève et incisive. La suite ne va fléchir à aucun moment. En rongeant un câble dans une centrale électrique, une fouine a coupé l’électricité durant une demi-journée à 80 000 Belges. Les découvreurs d’Ötzi, chasseur momifié du paléolithique, semblent tous disparaître accidentellement. Du croc du mustélidé à la malédiction de la momie, la pensée magique semble damer le pion à l’esprit rationnel et constructif. L’humour et l’autodérision s’immiscent avec bonheur dans la litanie des maux. Des citations ciselées, des vies exemplaires de personnes souvent méconnues, des références littéraires précieuses émaillent le lugubre cortège de la tragi-comédie humaine. Surnage au-dessus d’un champ ruiné, d’une Terre exsangue, une ligne directrice composée d’une vision hédoniste, nourrie de culture exigeante et d’expériences intenses qui œuvrent à déchiffrer un monde abscons et absurde, ubuesque et kafkaïen, traversé d’éclairs salvateurs et de traits de génie.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Chouchane Posté le 3 Décembre 2016
          "Mille détails insignifiants dont le chatoiement formerait un tout", c'est ainsi que l'on pourrait définir ce bloc note. Géographie de l'instant ce sont des réflexions, des impressions parfois très brèves issues de voyages, de lectures, d'échanges réalisés entre janvier 2006 à Mars 2014. Toujours indulgent avec les humains, Sylvain Tesson n'en pointe pas moins le désespoir d'une nature épuisée. Cultivé, érudit souvent, il ne manque pas d'émailler ses notes de références qui ne résonnent pas toujours mais qui offrent des perspectives de découvertes littéraires. J'ai commencé à le lire ce bloc note dans l'ordre et puis finalement un peu lassée de ma discipline, j'ai décidé de butiner de-ci de-là et c'est de cette façon que j'ai le plus apprécié l'ouvrage qui nous conduit un peu partout dans le monde. Quel bonhomme ce Tesson !
        • Cyril34 Posté le 23 Août 2015
          Cinq mois. Le temps qu’il m’a fallu pour arriver au terme de ce pèlerinage spirituel. C’est beaucoup et si peu à la fois. Souvent, l’on résiste mal à la facilité de singer le hamster dans sa roue. Les pages filent entre nos doigts, les mots éperonnés tels un canasson écumant par nos yeux impatients. Parfois, il faut savoir laisser le temps mener la bride. Laisser infuser la pensée de l’auteur dans le calice de notre esprit. Laisser maturer sa propre réflexion pour la cueillir à point. Le format du livre se prête idéalement à l’exercice : un recueil de bloc-notes parus dans divers magazines. Ces billets sont autant de coups de sonde lancés par Sylvain Tesson dans le bain tumultueux du monde et dans son univers intime. Sa pensée coule avec la clarté et la fluidité d’une rivière aurifère dans laquelle le « lectorpailleur » puise des pépites d’aphorismes et de bons mots, des trésors de références pour ses lectures prochaines. Je sors de ce trop court pèlerinage exalté par une révélation : la vérité (ma vérité devrais-je dire tant il s’agit d’un concept éminemment subjectif) tient finalement à peu de choses. Elle tient dans ce livre.
        • Cacha Posté le 20 Juin 2015
          Pensées jetées sur le papier qui n'engagent que l'auteur. Ecrits pour différents journaux. se termine par l'apologie de la marche puis de la lecture.
        • ivredelivres Posté le 11 Mars 2015
          Jusqu’ici mes lectures de Sylvain Tesson ne s’étaient pas révélées très convaincantes, agacée par le ton de son récit d’ermite russe, pourtant j’ai lu avec intérêt cette Géographie de l’instant. J’ai aimé car cette lecture correspondait à mon rythme de lecture un peu haché, ce recueil de chroniques se prêtait bien à une lecture en zigzag. Comme souvent dans ce genre de livres tout n’est pas du même niveau, j’ai aimé les petits récits des antipodes, certains sont beaux, d’autres drôles ou désolants selon la destination ou la période. J’ai picoré allègrement des titres de livres qui me font de l’oeil et question lecture Sylvain Tesson n’est pas en reste. Par contre j’ai nettement moins été subjuguée par ses jugements un peu à l’emporte pièce, je n’arrive pas à comprendre ce qui donne autant d’assurance à un auteur sur des sujets qui ne sont en rien de son ressort propre. Comprenez moi, tout le monde à droit à un avis mais le publier sous couvert de l’écrivain voyageur je trouve ça prétentieux et inutile. Un petit livre plutôt sympathique donc truffé de citations, ça j’aime et de destinations qui font rêver.

        Ils en parlent

        « Notre écrivain voyageur se révèle entre ces pages un très subtil lecteur voyageur. Mais Géographie de l'instant est aussi un livre allègre, porté par le formidable vitalisme de son auteur, toujours prompt à célébrer la beauté hiératique d'une jeune Moscovite. » L’Express
        « Sylvain Tesson est un amoureux du voyage, un fervent de l’humanité, un défenseur de la beauté. Géographie de l’instant est en tout cas une bible dans laquelle on peut puiser de temps en temps de quoi nous ressourcer, ouvrir les yeux, revenir à la beauté des choses, ou au contraire raviver l’éveil, le minimum d’état d’alerte requis pour survivre. Comme contempler le visage d’un nourrisson, lire ces pages de Sylvain Tesson est une jouvence. » Philosophie Magazine
        « Ce cœur aventureux a forgé au fil de ses voyages une pensée pleine de sève, une forme de sagesse, une diététique de l’âme et du corps des plus revigorantes. » Le Figaro
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com