Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266291873
Code sériel : 17475
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ils étaient cinq

Date de parution : 14/02/2019
Le capitaine Antoine Brémont observe, impuissant, un inconnu se faire torturer. C'est à lui et à personne d'autre que les agresseurs ont envoyé la vidéo. Un SMS lui indique où se trouvent la victime, vivante, mais dans le coma, ainsi qu'une femme séquestrée. Les ravisseurs ont promis d'autres violences…
Pour les...
Le capitaine Antoine Brémont observe, impuissant, un inconnu se faire torturer. C'est à lui et à personne d'autre que les agresseurs ont envoyé la vidéo. Un SMS lui indique où se trouvent la victime, vivante, mais dans le coma, ainsi qu'une femme séquestrée. Les ravisseurs ont promis d'autres violences…
Pour les arrêter et mettre un terme au massacre, le capitaine Brémont doit comprendre ce qui les anime. Ils l'ont choisi comme interlocuteur privilégié et ce n'est pas un hasard. Mais est-il prêt affronter ses propres cauchemars ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266291873
Code sériel : 17475
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Ils étaient cinq fait partie de ces thrillers qu'on ne lâche plus, dès que l'action commence, on est tenu en haleine, on vit l'enquête au rythme des personnages, sans temps morts. Sandrine vous met dans la peau de son enquêteur, son regard, ses réflexions, ses questions et ses angoisses sont les vôtres. » babelio

« L'auteure fait monter la pression, elle parvient à mettre en place un suspense d'un bout à l'autre, l'intrigue démarre vite sans palabre, ni longueur. On cogite, on cherche, on enquête, nous aussi. » babelio

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • choppincamille Posté le 21 Juillet 2020
    Sans que cette lecture soit inoubliable, je trouve que c’est quand me#770;me une lecture agre#769;able. La plume de Sandrine est tre#768;s agre#769;able a#768; lire, l’histoire est fluide, l’enque#770;te inte#769;ressante d’autant plus qu’elle fait re#769;fe#769;rence a#768; des faits re#769;els et il est vrai qu’on tourne les pages sans s’en rendre compte. 📖 Mon be#769;mol reste le manque d’approfondissement autour de l’e#769;quipe d’enque#770;teurs, a#768; laquelle je n’ai malheureusement pas re#769;ussi a#768; m’attacher...😔 Le capitaine Bre#769;mont est pris au cœur d’une enque#770;te pas comme les autres. Car il est e#769;galement pris pour cible. 🎯 Une victime est torture#769;e, une autre est retrouve#769;e se#769;questre#769;e, et on demande au capitaine d’e#770;tre te#769;moin, mais aussi juge de tout c#807;a. Une course contre la montre commence, et les ravisseurs se#768;ment des indices a#768; travers des vide#769;os en direct, des mails ou des sms, toujours adresse#769;s au capitaine. Je trouve que c’est un moyen habile de rythmer l’enque#770;te : on essaye nous aussi de de#769;chiffrer les indices, de de#769;me#770;ler les e#769;ve#768;nements, de faire des liens et des suppositions. 🤯 Les ravisseurs pensent faire quelque chose de juste, avec des sce#768;nes de crime parfois (trop ?) trash. Alors... Victimes ? Bourreaux ? A#768; nous de juger. #9878;️
  • fannysreading Posté le 18 Juin 2020
    J'ai vraiment beaucoup aimé ce livre !! Ecriture très fluide, beaucoup de rebondissements, de doutes, de personnages parfois un peu déroutants (dans le bon sens du terme) ... Un livre qui se lit d'une traite tellement on est pris par l'enquête qui nous envoie dans plusieurs directions à la fois !! J'ai adoré !! Merci Sandrine !!
  • StephG54 Posté le 25 Avril 2020
    2020 est pour moi la découverte de Sandrine Destombes. C'est le troisième roman que je lis depuis janvier après " l'arlequin" et " les jumeaux de Piolenc" et à chaque fois je passe un excellent moment. Ici c'est encore une histoire noire, haletante , sans temps mort et machiavélique. L'intrigue est maîtrisée debout en bout, même si j'ai compris très vite le " qui" mais pas "le pourquoi" .Du coup pour tout comprendre j’ai enchaîné quasi dans la journée les chapitres qui sont courts. J'ai beaucoup aimé les toutes dernières lignes du livre. Je préviens quand même que certaines scènes sont vraiment atroces , gores. Âmes sensibles s'abstenir! Sandrine Destombes fait maintenant partie de mes auteurs chouchous
  • Marie2406 Posté le 26 Novembre 2019
    Lorsque le Capitaine Antoine Brémont reçoit cette vidéo d'un homme torturé, qui lui est personnellement destinée, il comprend que le crime qui est commis en direct sous ses yeux risque bien d'être le premier d'une longue série. Il n'a aucun mal à trouver la victime puisque le criminel lui-même lui a dit où chercher. Par contre, il ne s'attendait pas à y trouver une deuxième victime séquestrée depuis des jours dans un cagibi. Et puis comme Antoine Brémont le soupçonnait les vidéos s’enchaînent et les crimes se multiplient. Mais qui sont ces assassins qui semblent mener une véritable croisade ? Et quel est le lien entre les victimes ? Et pourquoi l'avoir choisi lui Antoine Brémont comme témoin de tout cela ? Antoine Brémont avec l'aide de Nguyen et Rocca ses deux lieutenants devra répondre à ces questions si il veut arrêter cette série de meurtres odieux.
  • Sydola Posté le 22 Septembre 2019
    Tout d'abord un grand merci au Gang Pocket pour m'avoir invitée à un apéro Polar le 25 juin dernier où j'ai pu échanger avec l'auteur qui a eu la gentillesse de me dédicacer son premier roman. Le capitaine Brémond, gendarme, est à la tête du département des sciences du comportement, plus communément appelé cellule de profilage. C'est un officier tourmenté avec un lourd passé. Il reçoit une lettre l'invitant à se poser en tant qu'observateur, peu de temps après, un lien arrive sur sa boîte mail montrant un homme en train de se faire torturer en direct, c'est le premier d'une longue série. Commence alors une course contre la montre. Mais une des victimes, heureusement rescapée, ressemblant étrangement à sa première femme décédée, va le perturber dans sa concentration, son analyse des faits. Ce roman nous emmène dans les méandres d'une histoire sordide et terriblement bien ficelée, qui nous mène là où on ne s'y attend pas. le dénouement est surprenant même si l'auteur a disséminé quelques indices qui semblent être des impasses. le suspense est maintenu jusqu'au bout. Il m'a plu non seulement pour le rythme mais aussi pour les faits divers marquants auxquels il se rapporte et la difficulté pour la... Tout d'abord un grand merci au Gang Pocket pour m'avoir invitée à un apéro Polar le 25 juin dernier où j'ai pu échanger avec l'auteur qui a eu la gentillesse de me dédicacer son premier roman. Le capitaine Brémond, gendarme, est à la tête du département des sciences du comportement, plus communément appelé cellule de profilage. C'est un officier tourmenté avec un lourd passé. Il reçoit une lettre l'invitant à se poser en tant qu'observateur, peu de temps après, un lien arrive sur sa boîte mail montrant un homme en train de se faire torturer en direct, c'est le premier d'une longue série. Commence alors une course contre la montre. Mais une des victimes, heureusement rescapée, ressemblant étrangement à sa première femme décédée, va le perturber dans sa concentration, son analyse des faits. Ce roman nous emmène dans les méandres d'une histoire sordide et terriblement bien ficelée, qui nous mène là où on ne s'y attend pas. le dénouement est surprenant même si l'auteur a disséminé quelques indices qui semblent être des impasses. le suspense est maintenu jusqu'au bout. Il m'a plu non seulement pour le rythme mais aussi pour les faits divers marquants auxquels il se rapporte et la difficulté pour la police à résoudre certaines affaires. Pour un premier roman, c'est une réussite,con espère que les suivants seront à l'identique.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.