Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266291873
Code sériel : 17475
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ils étaient cinq

Date de parution : 14/02/2019
Le capitaine Antoine Brémont observe, impuissant, un inconnu se faire torturer. C'est à lui et à personne d'autre que les agresseurs ont envoyé la vidéo. Un SMS lui indique où se trouvent la victime, vivante, mais dans le coma, ainsi qu'une femme séquestrée. Les ravisseurs ont promis d'autres violences…
Pour les...
Le capitaine Antoine Brémont observe, impuissant, un inconnu se faire torturer. C'est à lui et à personne d'autre que les agresseurs ont envoyé la vidéo. Un SMS lui indique où se trouvent la victime, vivante, mais dans le coma, ainsi qu'une femme séquestrée. Les ravisseurs ont promis d'autres violences…
Pour les arrêter et mettre un terme au massacre, le capitaine Brémont doit comprendre ce qui les anime. Ils l'ont choisi comme interlocuteur privilégié et ce n'est pas un hasard. Mais est-il prêt affronter ses propres cauchemars ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266291873
Code sériel : 17475
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Ils étaient cinq fait partie de ces thrillers qu'on ne lâche plus, dès que l'action commence, on est tenu en haleine, on vit l'enquête au rythme des personnages, sans temps morts. Sandrine vous met dans la peau de son enquêteur, son regard, ses réflexions, ses questions et ses angoisses sont les vôtres. » babelio

« L'auteure fait monter la pression, elle parvient à mettre en place un suspense d'un bout à l'autre, l'intrigue démarre vite sans palabre, ni longueur. On cogite, on cherche, on enquête, nous aussi. » babelio

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Marie2406 Posté le 26 Novembre 2019
    Lorsque le Capitaine Antoine Brémont reçoit cette vidéo d'un homme torturé, qui lui est personnellement destinée, il comprend que le crime qui est commis en direct sous ses yeux risque bien d'être le premier d'une longue série. Il n'a aucun mal à trouver la victime puisque le criminel lui-même lui a dit où chercher. Par contre, il ne s'attendait pas à y trouver une deuxième victime séquestrée depuis des jours dans un cagibi. Et puis comme Antoine Brémont le soupçonnait les vidéos s’enchaînent et les crimes se multiplient. Mais qui sont ces assassins qui semblent mener une véritable croisade ? Et quel est le lien entre les victimes ? Et pourquoi l'avoir choisi lui Antoine Brémont comme témoin de tout cela ? Antoine Brémont avec l'aide de Nguyen et Rocca ses deux lieutenants devra répondre à ces questions si il veut arrêter cette série de meurtres odieux.
  • Sydola Posté le 22 Septembre 2019
    Tout d'abord un grand merci au Gang Pocket pour m'avoir invitée à un apéro Polar le 25 juin dernier où j'ai pu échanger avec l'auteur qui a eu la gentillesse de me dédicacer son premier roman. Le capitaine Brémond, gendarme, est à la tête du département des sciences du comportement, plus communément appelé cellule de profilage. C'est un officier tourmenté avec un lourd passé. Il reçoit une lettre l'invitant à se poser en tant qu'observateur, peu de temps après, un lien arrive sur sa boîte mail montrant un homme en train de se faire torturer en direct, c'est le premier d'une longue série. Commence alors une course contre la montre. Mais une des victimes, heureusement rescapée, ressemblant étrangement à sa première femme décédée, va le perturber dans sa concentration, son analyse des faits. Ce roman nous emmène dans les méandres d'une histoire sordide et terriblement bien ficelée, qui nous mène là où on ne s'y attend pas. le dénouement est surprenant même si l'auteur a disséminé quelques indices qui semblent être des impasses. le suspense est maintenu jusqu'au bout. Il m'a plu non seulement pour le rythme mais aussi pour les faits divers marquants auxquels il se rapporte et la difficulté pour la... Tout d'abord un grand merci au Gang Pocket pour m'avoir invitée à un apéro Polar le 25 juin dernier où j'ai pu échanger avec l'auteur qui a eu la gentillesse de me dédicacer son premier roman. Le capitaine Brémond, gendarme, est à la tête du département des sciences du comportement, plus communément appelé cellule de profilage. C'est un officier tourmenté avec un lourd passé. Il reçoit une lettre l'invitant à se poser en tant qu'observateur, peu de temps après, un lien arrive sur sa boîte mail montrant un homme en train de se faire torturer en direct, c'est le premier d'une longue série. Commence alors une course contre la montre. Mais une des victimes, heureusement rescapée, ressemblant étrangement à sa première femme décédée, va le perturber dans sa concentration, son analyse des faits. Ce roman nous emmène dans les méandres d'une histoire sordide et terriblement bien ficelée, qui nous mène là où on ne s'y attend pas. le dénouement est surprenant même si l'auteur a disséminé quelques indices qui semblent être des impasses. le suspense est maintenu jusqu'au bout. Il m'a plu non seulement pour le rythme mais aussi pour les faits divers marquants auxquels il se rapporte et la difficulté pour la police à résoudre certaines affaires. Pour un premier roman, c'est une réussite,con espère que les suivants seront à l'identique.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Entre2Livres Posté le 26 Août 2019
    ✔️Mon ressenti : Après avoir lu les deux derniers romans de Sandrine, elle m’a conseillé celui-ci. Le capitaine Antoine Bremont est choisi par un mystérieux agresseur. Ce lui envoie une vidéo sur laquelle un inconnu se fait torturer. Le capitaine va tout mettre en œuvre, accompagné de son équipe, pour le retrouver vivant, et pour débusquer son agresseur. Sandrine nous offre une enquête bien ficelée, où on prend plaisir à infiltrer cette équipe de Gendarmes. Le passé du capitaine fait également partie intégrante du récit, et c’est évidement une chose qui me plait. L’imagination de l’auteure est impressionnante. Une fois de plus Sandrine m’a bernée, et même si j’ai eu des doutes durant la lecture, j’étais loin d’avoir complètement deviné la fin ! Peut être aurais je la chance de retrouver Antoine Brémont un jour... 🗣Citation : « J’aime mon indépendance, Capitaine, mais elle a un prix. Je sais que le jour de ma mort, ce sera la femme de ménage qui découvrira mon corps. » 🎯Mots Clefs : vidéo / Agression / Enquête / Polar / Passé 🏆Ma note : 17/20
  • Gaoulette Posté le 15 Août 2019
    Sandrine Destombes rentre dans ma top liste des auteures qui maitrisent les thrillers psychologiques à la perfection. Dés les premières lignes on rentre dans le vif du sujet. Antoine Brémont est un profileur de renom. Capitaine à la police criminelle, il est taciturne mais extrêmement efficace dans sa branche. Il se pose toujours les bonnes questions. Un jour il reçoit un mail étrange et violent, adressé directement à lui. Sur cette vidéo, un homme se fait torturer par deux hommes. Une entrée en matière qui vous donne des frayeurs. Puis vient un SMS pour communiquer le lieu des sévices. Une découverte macabre pour les enquêteurs et le début d'un jeu de piste entre eux et les bourreaux. le lecteur avance avec le même questionnement qu'Antoine. Pourquoi est-il le destinataire des ces vidéos? Combien y aura t'il de scènes de crime? Vont-ils réussir à sauver les futures victimes? Pourquoi le titre avec ce chiffre? Et une question étrange va se profiler au fur et à mesure… Qui sont les véritables victimes? Je vais m'arrêter là pour les questions et vous laisser découvrir ce thriller puissant et addictif. Par rapport à son autre roman "Les jumeaux de Piolenc", ici on a déjà... Sandrine Destombes rentre dans ma top liste des auteures qui maitrisent les thrillers psychologiques à la perfection. Dés les premières lignes on rentre dans le vif du sujet. Antoine Brémont est un profileur de renom. Capitaine à la police criminelle, il est taciturne mais extrêmement efficace dans sa branche. Il se pose toujours les bonnes questions. Un jour il reçoit un mail étrange et violent, adressé directement à lui. Sur cette vidéo, un homme se fait torturer par deux hommes. Une entrée en matière qui vous donne des frayeurs. Puis vient un SMS pour communiquer le lieu des sévices. Une découverte macabre pour les enquêteurs et le début d'un jeu de piste entre eux et les bourreaux. le lecteur avance avec le même questionnement qu'Antoine. Pourquoi est-il le destinataire des ces vidéos? Combien y aura t'il de scènes de crime? Vont-ils réussir à sauver les futures victimes? Pourquoi le titre avec ce chiffre? Et une question étrange va se profiler au fur et à mesure… Qui sont les véritables victimes? Je vais m'arrêter là pour les questions et vous laisser découvrir ce thriller puissant et addictif. Par rapport à son autre roman "Les jumeaux de Piolenc", ici on a déjà un gros doute sur une entrée en scène bizarre. Une sensation d'un peu trop gros pour être vrai. Mais l'auteure garde son véritable mystère sur le pourquoi qui vous donnera des sueurs froides. Le roman de Sandrine Destombes est un véritable turn over, des chapitres courts qui s'enchainent et dont on veut connaitre la suite avec impatience. On vit l'action en direct et on attend patiemment le couperet final. Tout le monde va t'il sortir indemne? Un gros coup de coeur pour ce thriller psychologique. Je me demande si l'auteure envisage de proposer une saga policière. Elle a su garder des zones d'ombre sur ses héros. Elle pourrait même proposer un préquel. Un gros coup de coeur pour ce titre et cette couverture énigmatiques. Ils prennent une sacré ampleur à la fin du roman. Un sacré coup de maitre de l'auteure qui maitrise à la perfection l'action, le suspense et les mots.
    Lire la suite
    En lire moins
  • djee74 Posté le 28 Juillet 2019
    sympathique, pas le policier du siècle mais se lit facilement et l'intrigue est correct bien qu'un peu prévisible à mon sens
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.