Lisez! icon: Search engine
La Chambre des officiers
Date de parution : 06/01/2000
Éditeurs :
Pocket

La Chambre des officiers

Date de parution : 06/01/2000

LES GRANDS TEXTES DU XXe SIÈCLE

1914. Tout sourit à Adrien, ingénieur officier. La guerre éclate et lors d’une reconnaissance sur les bords de la Meuse, un éclat d’obus le défigure....

LES GRANDS TEXTES DU XXe SIÈCLE

1914. Tout sourit à Adrien, ingénieur officier. La guerre éclate et lors d’une reconnaissance sur les bords de la Meuse, un éclat d’obus le défigure. Le voilà devenu une « gueule cassée ». Adrien ne connaîtra pas les tranchées mais le Val-de-Grâce, dans une chambre...

LES GRANDS TEXTES DU XXe SIÈCLE

1914. Tout sourit à Adrien, ingénieur officier. La guerre éclate et lors d’une reconnaissance sur les bords de la Meuse, un éclat d’obus le défigure. Le voilà devenu une « gueule cassée ». Adrien ne connaîtra pas les tranchées mais le Val-de-Grâce, dans une chambre réservée aux officiers. Une pièce sans miroir, où l’on ne se voit que dans le regard des autres.
Adrien y restera cinq ans. Cinq ans pour penser à l’après, pour penser à Clémence qui l’a connu avec sa gueule d’ange…

« On n'oubliera pas le premier roman de Marc Dugain, qui a su rendre au visage d'Adrien, dans un style simple et sanglé, toute son humanité. » Jérôme Garcin – L'Obs

Ce livre a obtenu le Prix des libraires

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266093088
Code sériel : 10679
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782266093088
Code sériel : 10679
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« On n’oubliera pas le premier roman de Marc Dugain, qui a su rendre au visage d’Adrien, dans un style simple et sanglé, toute son humanité. » Jérôme Garcin – L'Obs

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • vdelagarde 10/01/2023
    Ce roman est bouleversant. Il met en avant l'horreur de la guerre, la destruction des hommes, la peine des survivants, le malaise de leur présence... Mais il dresse aussi un beau portrait de l'amitié, de l'amour, du temps qui passe. Adrien, jeune officier des ponts et chaussées, part sur le front au tout début de la guerre. Une mission de repérage lui est demandé pour traverser la rivière. Mais il n'en reviendra pas indemne. Premier blessé sévère au visage, il rejoint le Val-de-Grâce, hôpital spécialisé où il y passera 5 ans. Malgré toute l'horreur que notre imagination fait naître, il y a dans ce texte de la douceur, de la résilience. Quelque chose qui nous tient la tête hors de l'eau. Et puis, c'est tellement bien écrit.
  • Sansan83300 07/01/2023
    ujourd'hui je viens vous parler de ma rencontre avec Adrien , "une gueule cassée " de la première guerre mondiale. . Nous sommes à la veille de 14-18 et Adrien part à la guerre pour mettre ses compétences techniques au service du pays. Sur le quai il croise le regard de Clémence, ils vont s'aimer le temps d'une nuit avant de partir vers un destin incertain. Lors de son premier jour sur le front, un obus touche le visage d'Adrien qui va se retrouver défiguré. Nous allons suivre ses pensées, ses joies, ses peines au fil des pages avec en arrière fond la guerre. . J'ai croisé Adrien chez un bouquiniste et au même instant je découvrais la chronique de @floandbooks qui m'a confirmé que ce petit livre est une magnifique découverte. Méconnu pour moi je me rappellerai longtemps de ce jeune homme au visage transformé qui s'accroche à la vie, l'amitié, ses premiers émois...On découvre dans ce roman une partie de l'histoire de tous ces hommes et femmes qui ont vécu différemment la "der des der" ... Tout ne fût pas rose non plus à la sortie de la guerre pour Adrien, le regard des autres était difficile... ujourd'hui je viens vous parler de ma rencontre avec Adrien , "une gueule cassée " de la première guerre mondiale. . Nous sommes à la veille de 14-18 et Adrien part à la guerre pour mettre ses compétences techniques au service du pays. Sur le quai il croise le regard de Clémence, ils vont s'aimer le temps d'une nuit avant de partir vers un destin incertain. Lors de son premier jour sur le front, un obus touche le visage d'Adrien qui va se retrouver défiguré. Nous allons suivre ses pensées, ses joies, ses peines au fil des pages avec en arrière fond la guerre. . J'ai croisé Adrien chez un bouquiniste et au même instant je découvrais la chronique de @floandbooks qui m'a confirmé que ce petit livre est une magnifique découverte. Méconnu pour moi je me rappellerai longtemps de ce jeune homme au visage transformé qui s'accroche à la vie, l'amitié, ses premiers émois...On découvre dans ce roman une partie de l'histoire de tous ces hommes et femmes qui ont vécu différemment la "der des der" ... Tout ne fût pas rose non plus à la sortie de la guerre pour Adrien, le regard des autres était difficile mais l'amour de l'autre peut penser bien des blessures même physiques. . En quelques pages l'auteur nous rappelle également que l'on a pas tiré les leçons de la première guerre car on fonce tout droit vers la seconde. C'est très bien écrit, on tourne les pages facilement de ce petit livre de moins de 200 pages. J'ai également beaucoup aimé découvrir les techniques de l'époque sur la chirurgie faciale. . Un de mes objectifs 2023 est de découvrir cette période de la première guerre mondiale et je suis ravie d'avoir commencé avec celui-ci. . Bonne lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Herve39 17/11/2022
    Le grand-père de Marc Dugain fut un de ces nombreux soldats que l'on a appelé "les gueules cassées" au sortir de la 1ère guerre mondiale. Il était donc bien placé pour écrire cette magnifique histoire. À l'époque, on ne devait pas parler de résilience, ce n'était pas à la mode mais la souffrance est au delà. Comment se reconstruire psychologiquement lorsqu'on est détruit physiquement ? Beaucoup n'y parvinrent pas. Affronter jour après jour son image, celle qui est renvoyée par ceux que vous croisez. Savoir que l'on ne ressemblera jamais plus à ce qu'on a été malgré les progrès hésitants de la chirurgie de l'époque. Court roman de moins de 200 pages où se côtoient la guerre, l'amour, l'amitié, ainsi que de nombreux sentiments mêlés qui m'ont transportés. Allez-y, il en vaut la peine.
  • Priscilla14 22/09/2022
    Dans ce roman, Marc Dugain fait référence aux "gueules cassées", ces soldats défigurés pendant la 1ère guerre mondiale (et il rend hommage à son grand-père qui en faisait partie). Il y parle amitié, désespoir, courage, vie qui continue, avec un optimisme qui m 'a déconcerté. Le style est très "factuel", ça manque cruellement d'émotions je trouve. Je le perçois plus comme un reportage sur les ravages de la guerre, dépeignant des faits, avec beaucoup de neutralité. . Bref, un peu déçue par cette lecture. J'ai préféré le film!
  • MLClerc 12/09/2022
    Adrien raconte sa guerre, la première, la "grande guerre". Et c'est un récit complètement inhabituel, puisque le jeune homme a passé quasiment toute la durée de la guerre non pas dans les tranchées, mais dans une chambre d'hôpital, dans la chambre des officiers. Gueule cassée, il subit des opérations pour essayer de retrouver un palais, et lui permettre de parler. Dans cet endroit hors du temps, il se souvient surtout de Clémence, une jeune femme qu'il a rencontrée et aimée juste la veille de sa mobilisation, qu'il attend et veut retrouver à tout prix. Et il se lie d'amitié avec deux autres compagnons d'infortune, puis une jeune femme. Ensemble, ils avancent vers la guérison, se soutenant les uns les autres, dans cette amitié indéfectible qui les suivra jusqu'au bout. L'écriture est brillante, le récit aucunement larmoyant, le texte intelligent et la fin magistrale. Je pense que je garderai longtemps un souvenir assez fort de ce récit, car il s'en dégage une profonde humanité et beaucoup de puissance.
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.