Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266282086
Code sériel : 17155
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 208 x 177 mm
La Dernière des Stanfield
Date de parution : 18/05/2018
Éditeurs :
Pocket

La Dernière des Stanfield

Date de parution : 18/05/2018
Eleanor-Rigby est journaliste au magazine National Geographic, elle vit à Londres.
Un matin, en rentrant de voyage, elle reçoit une lettre anonyme lui apprenant que sa mère a eu un passé...
Eleanor-Rigby est journaliste au magazine National Geographic, elle vit à Londres.
Un matin, en rentrant de voyage, elle reçoit une lettre anonyme lui apprenant que sa mère a eu un passé criminel.
George-Harrison est ébéniste, il vit dans les Cantons-de-l'Est au Québec.
Lui aussi reçoit un message accusant sa mère des mêmes faits.
Eleanor-Rigby...
Eleanor-Rigby est journaliste au magazine National Geographic, elle vit à Londres.
Un matin, en rentrant de voyage, elle reçoit une lettre anonyme lui apprenant que sa mère a eu un passé criminel.
George-Harrison est ébéniste, il vit dans les Cantons-de-l'Est au Québec.
Lui aussi reçoit un message accusant sa mère des mêmes faits.
Eleanor-Rigby et George-Harrison ne se connaissent pas.
L'auteur des lettres leur donne rendez-vous dans un bar de pêcheurs sur le port de Baltimore.
Quel est le lien qui les unit ?
Quel crime leurs mères ont-elles commis ?
Qui est le corbeau et quelles sont ses intentions ?
Au cœur d'un mystère qui hante trois générations, La Dernière des Stanfield nous entraîne de la France occupée de l'été 1944, à Baltimore dans la liberté des années 1980, jusqu'à Londres et Montréal de nos jours.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266282086
Code sériel : 17155
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 448
Format : 208 x 177 mm

Ils en parlent

« Une saga aussi addictive qu’une série sur Netflix. » ELLE
« Marc Levy a le don d’entrainer son lecteur dans des histoires palpitantes. Impossible de résister aux secrets de famille et sa saga rythmée tient toutes ses promesses. » Version Femina
« C’est une très belle galerie de portraits. Les personnages sont des amis qu’on a du mal à quitter. » Figaro Live
« Une saga prenante... l’écrivain tient bon la barre d’un scénario haut en couleur historique, artistique et romantique. » L’Express
« Une magnifique galerie de portraits féminins, sans oublier la quête de vérité pleine de rebondissements. Marc Levy maîtrise de bout en bout son nouveau roman. Impressionnant.» Bernard Lehut, RTL

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • EmiLieDesLivres Posté le 11 Mai 2022
    On ne présente plus Marc Levy, les chiffres 📈 le concernant suffisent à affoler les compteurs. Aujourd'hui, je découvre son écriture 📝. De plus en plus souvent, "j'oublie" de lire la quatrième de couverture, (je sais, je suis une rebelle 🙈, en papier...! ) pour me laisser prendre - ou non - par l'histoire. Les premiers chapitres lus, je n'ai pas compris 🤔 où voulait m'embarquer l'auteur 🧔🏻. Trop de ramifications encore incomplètes, des personnages et des époques sans liens, bref je pédalais 🚴#8205;#9792;️. Plutôt, je m'enlisait. Et profondément ⬇️ de surcroît... Puis, j'ai commencé à rapprocher les pièces du puzzle 🧩, à échafauder des théories (pas toutes crédibles) et la magie 🧙#8205;#9794;️ a opéré. Une magnifique fresque m'est apparue, mêlant habilement la Grande Histoire avec la contemporaine. L'écriture est belle, les personnages joliment présentés et cerise 🍒 sur le gâteau, l'histoire m'a captivé ! 🖼
  • LaetiF Posté le 3 Mai 2022
    Dans cette saga familiale, Marc Levy nous entraîne dans les années 1940 et 1980, au détour d'une enquête sans policier se déroulant en 2016. Il nous transporte de l'Angleterre au Canada, en passant par la France et l'Amérique du Nord. Au décès de sa mère, Eleanor-Rigby s'engage dans la recherche de ses origines et elle découvre peu à peu son "héritage". En mêlant faux suspens, mystères faciles à percer et vraies surprises, Marc Lévy nous tient sereinement en haleine, sans précipitation aucune. Les personnages se dévoilent tour à tour et deviennent de plus en plus attachants (surtout les femmes). La structure du livre fait la part belle aux points de vue de chaque protagoniste, à leurs ressentis et à leurs justifications. L'écriture fluide et la construction temporelle maîtrisée en font un ouvrage agréable et rapide à lire.
  • EloBiblio Posté le 30 Avril 2022
    J'ai été très surprise car je travaille dans le monde littéraire et il faut avoué que les auteurs qui vendent beaucoup comme levy ou musso sont décriés comme de la mauvaise littérature. En lisant cette ouvrage j'ai compris l'erreur des snobs, c'est très bien comme ça, j'ai aimé !
  • millelectures Posté le 8 Mars 2022
    Super découverte, enquête hyper prenante, ça se lit super vite. Je n’ai pas pu m’empêcher de tourner rapidement les pages pour en savoir plus. Il y a beaucoup de rebondissements qui nous entraînent au cœur des secrets de la famille Stanfield. On va suivre Eleanor-Rigby qui est journaliste et qui vit à Londres. Elle va recevoir une lettre l’informant que sa mère a commis un crime 30 ans auparavant. George-Harrisson, lui est ébéniste et vit au Quebec. Il va aussi recevoir une drôle de lettre. Tout les deux ne se connaissent pas, mais ça ne saurait tarder. Tout au long de l’histoire, en parallèle de la vie de Eleanor-Rigby et de George-Harrisson, la vie de Sally-Anne va être décrite. Sally-Anne qui est la mère d’Eleanor-Rigby. Il y a un retour en arrière avec l’histoire de la maman et des grands parents. Et un bon en avant avec l’enquête qui se poursuit sur Sally-Anne. Il faut bien suivre car avec tous ces noms, quelques fois je me suis perdue. Mais l’enquête est très bien menée. J’ai beaucoup aimé la fin, je ne m’y attendais pas du tout.
  • Sobouquine Posté le 12 Février 2022
    Mon premier Marc Levy ! 📖 J'ai lu La Dernière de Standfield en trois jours. On y suit Eleanor-Rigby et George-Harrison, ainsi que Sally-Anne et May. Leurs destins sont croisés, bien qu'éloignés d'une génération et d'un continent. La Dernière de Standfield est une très belle enquête de famille, où des secrets refont surface malgré eux, à cause de deux lettres envoyés par le même corbeau à Eleanor-Rigby et George-Harrison. J'ai beaucoup aimé la plume de Marc Levy, qui sait trouver les bons mots, sans alourdir les phrases. Ce qui m'a le plus plu est l'écriture du roman en fonction des points de vue et des époques, ainsi que les quelques points historiques et artistiques permettant de mieux contextualiser l'intrigue. Comme vous le comprenez, je vous conseille ce roman !

les contenus multimédias

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rater aucune actualité de votre auteur préféré, Marc Levy