Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266273374
Code sériel : 16860
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 140 x 225 mm

La librairie de l'île

Aurore GUITRY (Traducteur)
Date de parution : 04/05/2017
A.J. Fikry a l'un des plus beaux métiers du monde : il est libraire sur une petite île du Massachusetts. Mais il traverse une mauvaise passe. Il a perdu sa femme, son commerce enregistre ses pires résultats depuis sa création et il vient de se faire dérober une édition originale... A.J. Fikry a l'un des plus beaux métiers du monde : il est libraire sur une petite île du Massachusetts. Mais il traverse une mauvaise passe. Il a perdu sa femme, son commerce enregistre ses pires résultats depuis sa création et il vient de se faire dérober une édition originale et précieuse. A.J. s’isole au milieu des livres jusqu’au soir où il découvre un couffin devant sa librairie. Un bébé que sa mère a abandonné là avec un mot : « Je tiens à ce qu’elle grandisse entourée de livres et de gens pour lesquels la lecture compte. » Réticent au premier abord face à l’ampleur de cette mission, le libraire tombe rapidement sous le charme du nourrisson et entrevoit avec lui la possibilité d’un nouveau bonheur.
Et si la vie valait bien qu’on lui accorde une seconde chance ?

« Un optimisme rafraîchissant pour les amoureux des livres ! » The Washington Post

@ Disponible chez 12-21

L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266273374
Code sériel : 16860
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 140 x 225 mm
Pocket

Ils en parlent

"Ce récit touchant et bien rythmé est une déclaration d'amour à la vie et à la littérature." Le Parisien Magazine

"Tout en douceur, Gabrielle Zevin distille de petits trésors dans un roman qu'on a peine à lâcher." ELLE

"Un petit bijou d'amour et d'humanité." Metronews
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ciloune28 Posté le 9 Décembre 2019
    Une belle surprise que cette histoire. J'avais peur d'être tombée sur une de ces nombreuses romances dont on connait la fin dès le début (et qui ont le don de m'exaspérer). Mais l'histoie de Mr Fikry est toute autre. Un petit bonheur de lire ses journées auprès de Maya, cette enfant trouvée dans sa librairie et qu'il décide d'adopter alors que sa femme est décédée. Il y a bien une histoire d'amour, mais on ne tourne pas autour du pot pendant 400 pages, ça se fait vite et c'est original. Et que dire de la fin ? Inattendue, que d'émotions. J'ai particulièrement apprécié les "interludes" où AJ Fikry fait part de ses notes littéraires à Maya pour chacun des livres ou nouvelles qu'il a lu. Ca me donne envie de toutes les lire !
  • Anna_chronics Posté le 14 Novembre 2019
    Après "Le cirque interdit" que j'ai adoré, j'ai eu beaucoup de mal à choisir un livre et à le commencer. Mais dès le début, j'ai été happée par "La librairie de l'île". Une jolie histoire pleine de références à des livres (j'aime souvent les romans qui parlent de librairie pour ça...) J'ai souri, j'ai été énervée et j'ai pleuré... Autant d'émotions qui ont fait de ce livre un coup de coeur pour moi. . Je vous laisse avec une citation qui m'a fait réfléchir: "Il suffit de poser une seule question pour percer quelqu'un à jour: quel est ton livre préféré?"
  • Valektriss Posté le 9 Septembre 2019
    Un livre avec des personnages comme je les aime et une librairie dont on a envie de franchir la porte régulièrement pour partir à la découverte des livres. Ça donne aussi envie de faire partie d'un club de lecture
  • AnitaMillot Posté le 21 Août 2019
    A.J. Fikry, métis indien de trente neuf ans et veuf depuis un an, est libraire à Alice Island, dans le Massachusetts. Amélia Loman, la petite trentaine, travaille pour la maison d’Éditions Knightley Press et se rend sur l’île pour une visite professionnelle, en remplacement de son collègue récemment décédé. Le premier contact sera plutôt pénible … Le destin “arrangé” mettra sur le chemin du libraire bougon (et un tantinet alcoolique) une adorable petite fille (métisse elle aussi) âgée de deux ans et prénommée Maya. La vie monotone de A.J. Fikry va changer du jour au lendemain … Je vous laisse le soin de découvrir par vous-mêmes la suite de cette jolie petite histoire sans prétention, où l’on retrouve avec beaucoup d’amusement l’ambiance du “monde des libraires, de l’édition et des blogueurs”. Gabrielle Zevin nous régale d’anecdotes littéraires qui nous font sourire tant elles sont réalistes. Un très agréable moment de lecture qui fait du bien.
  • MaminouG Posté le 22 Juillet 2019
    Mes lectures se suivent et ne se ressemblent pas. Pourtant, je continue ma balade américaine. Après avoir terminé ma randonnée le long du Pacific Crest Trail, je me suis rendue sur Alice Island, petite île du Massachussetts. C’est là que Gabrielle Zevin convie ses lecteurs et plus précisément dans une librairie…"La librairie de l’île". Encore une fois, Léa, merci pour ce conseil de lecture… c’est une confiserie dont le goût me restera longtemps en bouche. Une confiserie, c’est bien ça, tels ces bonbons que l’on suce et qui changent régulièrement de couleur, j’ai adoré y trouver plusieurs histoires en une. Il y a d’abord celle d’A. J. Fikry, le libraire. Il a perdu sa femme, son chiffre d’affaires s’effondre, il trouve un bébé abandonné dans sa librairie et on lui vole un livre ancien de grande valeur. Il y a celle de Lambiase. Il est policier et va devoir mener l’enquête sur le vol. Puis arrive Amelia Loman – Amy pour les intimes –, représentante de la maison d’éditions Knigtley Press, venue parler des livres de rentrée… et tous les autres… Ce livre est un petit bijou d’humanité malgré le côté bougon du libraire. L’auteure parle magnifiquement d’amour, sans tomber dans le... Mes lectures se suivent et ne se ressemblent pas. Pourtant, je continue ma balade américaine. Après avoir terminé ma randonnée le long du Pacific Crest Trail, je me suis rendue sur Alice Island, petite île du Massachussetts. C’est là que Gabrielle Zevin convie ses lecteurs et plus précisément dans une librairie…"La librairie de l’île". Encore une fois, Léa, merci pour ce conseil de lecture… c’est une confiserie dont le goût me restera longtemps en bouche. Une confiserie, c’est bien ça, tels ces bonbons que l’on suce et qui changent régulièrement de couleur, j’ai adoré y trouver plusieurs histoires en une. Il y a d’abord celle d’A. J. Fikry, le libraire. Il a perdu sa femme, son chiffre d’affaires s’effondre, il trouve un bébé abandonné dans sa librairie et on lui vole un livre ancien de grande valeur. Il y a celle de Lambiase. Il est policier et va devoir mener l’enquête sur le vol. Puis arrive Amelia Loman – Amy pour les intimes –, représentante de la maison d’éditions Knigtley Press, venue parler des livres de rentrée… et tous les autres… Ce livre est un petit bijou d’humanité malgré le côté bougon du libraire. L’auteure parle magnifiquement d’amour, sans tomber dans le vase de roses : l’amour pour une femme qui naît petit à petit et celui qui pousse à élever un enfant inconnu, sans oublier l’amour de l’île. Elle dit aussi, avec un grand talent, l’amour des livres et des mots qui les composent. Elle y ajoute un zeste de policier, sans qu’une goutte de sang ne coule. C’est limpide, fluide, simple, mais sans mièvrerie. Roman à la gloire de la littérature, on ressort de sa lecture dotés d’une liste de références, toutes aussi intéressantes les unes que les autres. Les petits billets d’humeur insérés entre les chapitres sont en effet drôles et perspicaces. Malgré les difficultés vécues par chacun des personnages, il ressort de l’ouvrage un optimisme vivifiant qui fait de cette lecture un enchantement de chaque instant. Comme quoi, aux écrits réussis, la valeur n’attend pas toujours un nombre conséquent de pages.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.