Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266308557
Code sériel : 17940
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 400
Format : 108 x 177 mm

La Maison des oubliés

Raphaëlle Dedourge (traduit par)
Date de parution : 13/02/2020
Le déménagement dans ce manoir charmant devait être le point de départ pour une nouvelle vie. Après des années passées dans la banlieue de Brighton, Ollie Harcourt ne pouvait rêver mieux qu’une existence paisible à la campagne. Le reste de la famille suit d’un pas hésitant, mais ne rechigne pas... Le déménagement dans ce manoir charmant devait être le point de départ pour une nouvelle vie. Après des années passées dans la banlieue de Brighton, Ollie Harcourt ne pouvait rêver mieux qu’une existence paisible à la campagne. Le reste de la famille suit d’un pas hésitant, mais ne rechigne pas pour autant à cette nouvelle aventure. Cependant, peu après leur installation, des scènes étranges se déroulent dans la maison. Des ombres apparaissent, les animaux domestiques se comportent de manière bizarre et plusieurs accidents déroutants ont lieu.
Bientôt, Ollie n’a plus de doute : leur présence n’est pas vraiment souhaitée. Quelqu’un semble même prêt à tout pour les expulser… à n’importe quel prix.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266308557
Code sériel : 17940
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 400
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Impossible à lâcher… »
The Huffington Post

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Coco040306 Posté le 30 Décembre 2021
    Incroyable ! Un roman parfait pour Halloween. C'est un scénario classique type "maison hantée" qui est tout de même un copié collé de "Américan Horror Story Saison 1" concernant la fin. Mais cela quand même très agréable à lire. L'écriture est fluide et simple. Les frissons sont garanties ! Le roman se dévore. Les descriptions sont très agréables à lire, on imagine parfaitement toute la scène. Le cadre et les paysages sont très beau et donne envie d'y aller ! Je le recommande vivement !!!
  • loeilnoir Posté le 19 Novembre 2021
    En quête d’une nouvelle vie paisible à la campagne après des années passées dans la banlieue de Brighton, une famille emménage dans un petit village du Sussex, nommé Cold Hill. Ollie Harcourt est web-designer, il pense pouvoir gérer son travail depuis sa propriété tout en supervisant les travaux de celle-ci : le domaine de Cold Hill, un séduisant manoir géorgien, a en effet besoin d’une bonne rénovation. Son épouse Caro, avocate, et leur fille Jade, une pré-ado curieuse et espiègle, le suivent avec peu d’entrain : difficile de perdre tous les avantages de la ville pour s’isoler en campagne, mais l’aventure les tente tout de même… Cependant, dès leur installation, des évènements étranges se produisent : des ombres apparaissent, des silhouettes suspectes venues d’on ne sait où se profilent dans les couloirs de la mystérieuse demeure. Celle-ci semble receler de lourds secrets et la famille ne semble pas la bienvenue… Difficile de faire dans l’originalité lorsque l’on traite d’une maison hantée, c’est mon constat après plusieurs lectures de ce type. Mais pour quelle raison chercher à faire original alors que ce que le lecteur recherche dans ce genre de roman, c’est précisément la maison mystérieuse, les apparitions étranges, les phénomènes surnaturels…... En quête d’une nouvelle vie paisible à la campagne après des années passées dans la banlieue de Brighton, une famille emménage dans un petit village du Sussex, nommé Cold Hill. Ollie Harcourt est web-designer, il pense pouvoir gérer son travail depuis sa propriété tout en supervisant les travaux de celle-ci : le domaine de Cold Hill, un séduisant manoir géorgien, a en effet besoin d’une bonne rénovation. Son épouse Caro, avocate, et leur fille Jade, une pré-ado curieuse et espiègle, le suivent avec peu d’entrain : difficile de perdre tous les avantages de la ville pour s’isoler en campagne, mais l’aventure les tente tout de même… Cependant, dès leur installation, des évènements étranges se produisent : des ombres apparaissent, des silhouettes suspectes venues d’on ne sait où se profilent dans les couloirs de la mystérieuse demeure. Celle-ci semble receler de lourds secrets et la famille ne semble pas la bienvenue… Difficile de faire dans l’originalité lorsque l’on traite d’une maison hantée, c’est mon constat après plusieurs lectures de ce type. Mais pour quelle raison chercher à faire original alors que ce que le lecteur recherche dans ce genre de roman, c’est précisément la maison mystérieuse, les apparitions étranges, les phénomènes surnaturels… des éléments vus et revus mais dont on ne se lasse véritablement jamais… tant que le délicieux frisson que nous procurent ces quelques pages soit bien présent ! La photo de couverture et les premiers chapitres vous mettent dans l’ambiance : un manoir de style géorgien (personnellement je préfère le style victorien plus tarabiscoté, mais ne crachons pas dans la soupe tant qu’il y au moins une pièce secrète, une porte dérobée ou un souterrain, ça fait l’affaire…), un village de campagne qui semble perdu dans le temps, une famille qui débarque et ne s’attend nullement à ce qui va leur arriver… Pour sûr le premier chapitre vous annonce la couleur, difficile d’imaginer une fin positive après cela… Voilà, tout y est, c’est parfait et tant pis pour l’originalité puisque ça fait tant de bien. J’ai lu ce roman le sourire aux lèvres, puisque j’y ai trouvé ce que je voulais ! Nous suivons donc les pas de Ollie, le père, qui se rend rapidement compte qu’il a embarqué sa petite famille dans une belle galère : quelques phénomènes étranges apparaissent mais il ne s’en inquiète tout d’abord pas plus que cela… La maison est vieille, de là à croire qu’elle est hantée… Mais lorsqu’il se rend compte qu’il n’est pas le seul à voir des choses étranges, la situation devient inquiétante. D’autant plus que la maison digne d' »Une baraque à tout casser » (le film), va vraisemblablement leur coûter bien plus que prévu, il découvre en effet que des travaux inattendus vont alourdir la facture de remise en état. Il se rend vite compte qu’il est coincé : endetté, sans possibilité de faire marche arrière, il va devoir enquêter sur le passé de la maison pour faire face aux forces qui s’y trouvent… Peter James parvient à nous entrainer dans une ambiance angoissante, en ancrant son récit dans notre époque avec toute la technologie que cela implique : internet, web-cam détournés par les fantômes du passé. Il n’épargne pas ses personnages, ils sont mis à rude épreuve psychologiquement. On se dit mais pourquoi restent-ils dans cette maison ? Ils sont pris au piège financièrement, ils ont fait le choix de s’endetter pour acquérir cette propriété et n’ont désormais d’autres choix que de l’assumer. Ce qui rend assez crédible le fait qu’ils ne tentent pas de s’éloigner de cette maison… Et s’ils tentaient ? L’auteur nous soumet à quelques expériences et problèmes insolubles : distorsion temporelle, phénomènes physiquement inexplicables… J’ai adoré! Si je l’avais lu quelques semaines plus tôt, je vous l’aurais conseillé pour Halloween, mais je vous dirais juste qu’il ne faut pas attendre cette occasion spéciale pour frissonner!
    Lire la suite
    En lire moins
  • candou42 Posté le 5 Novembre 2021
    La famille Harcourt emménage dans un manoir anglais vétuste. Malgré le gouffre financier que semble être cette maison, le couple est charmé par l'idée de rénover cette belle demeure. Cependant, il ne leur faut pas longtemps pour découvrir que cette maison est hantée. J'avais envie d'une histoire de fantôme pour cet Halloween, mon dévolu s'est donc porté sur ce roman. Roman qui s'est révélé assez "classique" dans son genre et sans réelle surprise. Il n'en demeure pas moins agréable à découvrir notamment grâce à ses personnages auxquels on s'attache assez facilement. Ainsi, je n'ai pas été agacée par leurs réactions face aux phénomènes paranormaux car ils se comportent de manière assez crédible vu les circonstances et surtout leur investissement financier dans le projet. Néanmoins, je regrette certains choix de l'auteur, notamment celui [masquer] de l'envoi de messages (sms ou sur écran de l'ordinateur) menaçants. Ce choix de biais de communication entre le fantôme et ses victimes n'a pas le "charme" suranné des messages sur les murs ou via la buée des fenêtres/vitres. De plus, j'ai eu l'impression que ceux-ci étaient plus là pour faire comprendre au lecteur pourquoi le fantôme en veut à cette famille- et pour connaître la nature de certains... La famille Harcourt emménage dans un manoir anglais vétuste. Malgré le gouffre financier que semble être cette maison, le couple est charmé par l'idée de rénover cette belle demeure. Cependant, il ne leur faut pas longtemps pour découvrir que cette maison est hantée. J'avais envie d'une histoire de fantôme pour cet Halloween, mon dévolu s'est donc porté sur ce roman. Roman qui s'est révélé assez "classique" dans son genre et sans réelle surprise. Il n'en demeure pas moins agréable à découvrir notamment grâce à ses personnages auxquels on s'attache assez facilement. Ainsi, je n'ai pas été agacée par leurs réactions face aux phénomènes paranormaux car ils se comportent de manière assez crédible vu les circonstances et surtout leur investissement financier dans le projet. Néanmoins, je regrette certains choix de l'auteur, notamment celui [masquer] de l'envoi de messages (sms ou sur écran de l'ordinateur) menaçants. Ce choix de biais de communication entre le fantôme et ses victimes n'a pas le "charme" suranné des messages sur les murs ou via la buée des fenêtres/vitres. De plus, j'ai eu l'impression que ceux-ci étaient plus là pour faire comprendre au lecteur pourquoi le fantôme en veut à cette famille- et pour connaître la nature de certains de ses pouvoirs- plutôt que pour apporter un réel intérêt narratif. Bref l'absence de ces messages n'auraient pas, à mon avis, porté préjudice à l'ensemble de l'histoire. En effet, à aucun moment le lecteur peut douter de la santé mentale du personnage principal étant donné qu'il est avéré que de nombreuses personnes voient le fantôme. Donc je n'ai pas vraiment compris l'intérêt de ce choix mais je ne vais pas m'éterniser là-dessus.[/masquer] De plus, j'aurais aimé en savoir plus sur l'histoire du fantôme. On en a bien une mais l'auteur se contente du strict minimum et j'avoue que cela ne m'aurait pas déplu que le récit s'attarde un peu plus sur ce pan de l'histoire. Enfin, j'ai aussi lu ce livre dans l'espoir de frissonner un peu lors de ces soirées automnales. Et même si je sais qu'il est assez difficile d'effrayer les lecteurs avec ce type de récit paranormal (pas de jump scare ou de musique permettant de faire monter la pression comme au cinéma), j'ai quand même regretté que l'auteur ne cherche pas à instaurer une ambiance plus pesante. Je dois avouer que Le Secret de Crickley Hall de James Herbert m'avait plus convaincue à ce niveau-là. En somme, c'est un récit d'horreur assez académique qui se lit bien mais qui ne cherche pas à se démarquer des autres. C'est dommage car la base de l'histoire et les personnages sont intéressants mais ils ne sont pas servis par une ambiance digne d'un roman mettant à l'honneur un Poltergeist. Je ne peux m'empêcher de penser que ce récit aurait pu être beaucoup plus terrifiant si l'auteur avait pris le temps de développer une atmosphère beaucoup plus malaisante.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Onparlelecture Posté le 1 Novembre 2021
    Je connaissais l'auteur à travers ses thrillers que j'aime beaucoup d'ailleurs. Dans « la maison des oubliés », l'auteur s'attaque avec succès, au surnaturel/ horreur. Un roman tournant autour de l'incontournable maison hantée, on suit Hollie, sa femme Caro et Jade leur fille s'installant dans une maison en campagne (un peu plus délabré qu'ils ne s'y attendaient quand même) qui leur semble être une promesse d'un avenir heureux. Ils ne vont pas être déçus... Très vite des faits paranormaux se produisent et même si au début ils vont essayer de minimiser les choses, les faits vont vite être difficile à ignorer. Dès la première page, le ton est donné et on est très vite jeté dans le grand bain. A la fin du premier chapitre, je me suis dit « Ah quand même ». A travers l'écriture, Peter James arrive parfaitement à retranscrire l'ambiance sombre et terrifiante de ce que l'on peut attendre d'une telle histoire. Sans longueurs et addictif, je vous avoue que j'ai eu des frissons pendant certaines scènes et que l'angoisse ne nous quitte jamais longtemps. Sans exagération, le récit n'en est que plus réaliste. J'ai parfois eu l'impression de me retrouver dans un de ces films que j'aime tant. Des personnages,... Je connaissais l'auteur à travers ses thrillers que j'aime beaucoup d'ailleurs. Dans « la maison des oubliés », l'auteur s'attaque avec succès, au surnaturel/ horreur. Un roman tournant autour de l'incontournable maison hantée, on suit Hollie, sa femme Caro et Jade leur fille s'installant dans une maison en campagne (un peu plus délabré qu'ils ne s'y attendaient quand même) qui leur semble être une promesse d'un avenir heureux. Ils ne vont pas être déçus... Très vite des faits paranormaux se produisent et même si au début ils vont essayer de minimiser les choses, les faits vont vite être difficile à ignorer. Dès la première page, le ton est donné et on est très vite jeté dans le grand bain. A la fin du premier chapitre, je me suis dit « Ah quand même ». A travers l'écriture, Peter James arrive parfaitement à retranscrire l'ambiance sombre et terrifiante de ce que l'on peut attendre d'une telle histoire. Sans longueurs et addictif, je vous avoue que j'ai eu des frissons pendant certaines scènes et que l'angoisse ne nous quitte jamais longtemps. Sans exagération, le récit n'en est que plus réaliste. J'ai parfois eu l'impression de me retrouver dans un de ces films que j'aime tant. Des personnages, particulièrement attachants, car ce sont des gens comme vous et moi que rien ne préparait à vivre de telles choses (même si je ne suis pas sure qu'on puisse y être préparé...), on souhaite que tout se termine bien pour eux. J'espère que Peter James renouvellera l'expérience de l'horreur car il est rare que j'accroche autant avec ce genre de roman. Je trouve que souvent soit c'est beaucoup trop abusé, soit pas assez effrayant (la chieuse ;) ). En résumé, c'est une très belle découverte, si j'aime beaucoup les thrillers de Peter James, il a fait aussi bien dans ce genre. Si vous aimez frissonner, n'hésitez pas !
    Lire la suite
    En lire moins
  • dseverine Posté le 1 Octobre 2021
    Un petit thriller plutôt divertissant bien sympathique à lire en automne. Bon par contre, pour le côté "Horreur", on repassera, je n'ai pas eu peur du tout. J'ai ressenti un peu de suspense, suffisamment en tout cas pour me faire tourner les pages facilement. La fin est sans grande surprise, mais je l'ai trouvée sympa quand-même et je n'en ai pas été déçue. Bref, une chouette lecture pour moi !
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !