Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266318068
Code sériel : 18307
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm
À Paraître

La Porte de Bosch

Date de parution : 01/07/2021
Otto van Helsing sait que le tableau qu’il contemple tous les jours dans son manoir de Wittemer End a quelque chose de particulier. Il sait que c’est une œuvre du grand Jérôme Bosch, même si elle n’a jamais été authentifiée.
Un jour, le vieil homme se rend compte avec inquiétude que...
Otto van Helsing sait que le tableau qu’il contemple tous les jours dans son manoir de Wittemer End a quelque chose de particulier. Il sait que c’est une œuvre du grand Jérôme Bosch, même si elle n’a jamais été authentifiée.
Un jour, le vieil homme se rend compte avec inquiétude que des créatures ont disparu de la toile... et en découvre une dans sa bibliothèque ! Fasciné et épouvanté, il fait appel à Rebecca Decker, une jeune cartomancienne spécialiste des phénomènes occultes, pour l’aider à faire la lumière sur ces événements étranges.
Rebecca ne le sait pas encore, mais elle devra bientôt se lancer dans une course contre la montre, une quête à travers trois continents dont l’enjeu dépassera tout ce qu’elle aurait pu imaginer.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266318068
Code sériel : 18307
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm
Pocket
8.20 €
À paraître le 01/07/2021

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • RocketBabyDolls Posté le 12 Juin 2020
    Après avoir lu Le mystère Jérôme Bosch et quelques romans liés à la peinture flamande, j'ai eu envie de poursuivre ce type de lectures. Des romans sur Bosch, le fascinant Bosch, il n'y en a pas pléthore alors quand il s'agit en plus d'un thriller, je fonce ! Un thriller, certes, mais je qualifierai plutôt son style principal de fantastique car même si le ton est donné en 4eme de couverture, la dimension fantastique prend le pas dans le dernier tiers, voire la moitié du roman. Il commence comme un thriller et remplit toutes les conditions du genre pour que le lecteur enchaîne les pages et les chapitres, comme dans tout bon thriller. Et on se prend au jeu. En plus de cela, les références aux oeuvres de Bosch se multiplient, ce que l'on recherche aussi dans ce type de lecture. Alors oui, plus on avance, plus c'est gros, enfin plus c'est fantastique. Quand on n'a pas l'habitude de ce type de lecture, ça surprend un peu ; soit on décroche complètement et on referme le livre, soit on accepte cette part d'ailleurs et on poursuit jusqu'à la fin. J'ai poursuivi et j'ai aimé. Une lecture qui peut dérouter pour différentes... Après avoir lu Le mystère Jérôme Bosch et quelques romans liés à la peinture flamande, j'ai eu envie de poursuivre ce type de lectures. Des romans sur Bosch, le fascinant Bosch, il n'y en a pas pléthore alors quand il s'agit en plus d'un thriller, je fonce ! Un thriller, certes, mais je qualifierai plutôt son style principal de fantastique car même si le ton est donné en 4eme de couverture, la dimension fantastique prend le pas dans le dernier tiers, voire la moitié du roman. Il commence comme un thriller et remplit toutes les conditions du genre pour que le lecteur enchaîne les pages et les chapitres, comme dans tout bon thriller. Et on se prend au jeu. En plus de cela, les références aux oeuvres de Bosch se multiplient, ce que l'on recherche aussi dans ce type de lecture. Alors oui, plus on avance, plus c'est gros, enfin plus c'est fantastique. Quand on n'a pas l'habitude de ce type de lecture, ça surprend un peu ; soit on décroche complètement et on referme le livre, soit on accepte cette part d'ailleurs et on poursuit jusqu'à la fin. J'ai poursuivi et j'ai aimé. Une lecture qui peut dérouter pour différentes raisons mais qui peut aussi séduire, pari réussi.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Saiwhisper Posté le 2 Juin 2020
    Jérôme Bosch est un artiste ayant peint des toiles fascinantes, impressionnantes et dérangeantes. Je comprends aisément le fait que Christophe Vasse ressente l’envie de mettre en avant ce peintre à travers son thriller fantastique. Adeptes du genre, vous devriez apprécier cette aventure où se mélangent course contre la montre, enquête, voyages aux quatre coins du globe, surnaturel, démonologie, sciences occultes, apocalypse et complots. On a là un one-shot assez réussi dont l’ambiance m’a rappelé « Da Vinci Code » de Dan Brown. Merci encore à mon amie Mikasa pour ce cadeau dédicacé ! L’ouvrage a pour atout de posséder un très bon rythme : l’action s’enchaîne, il y a du suspense, des têtes tombent et le mystère est constant. C’est même parfois difficile à suivre. Même si on sait que tôt ou tard l’héroïne affrontera une terrible entité, on nage totalement en eaux troubles. La narration va donner la parole à plusieurs personnages : Rebecca (la belle et fougueuse cartomancienne qui va enquêter), Peter (son ami), Otto (le commanditaire et propriétaire du tableau de Bosch), Sheng (un scientifique) et Craig (un prisonnier en fuite). Je reconnais avoir eu un peu de mal avec ces deux derniers personnages. Je trouvais leur personnalité... Jérôme Bosch est un artiste ayant peint des toiles fascinantes, impressionnantes et dérangeantes. Je comprends aisément le fait que Christophe Vasse ressente l’envie de mettre en avant ce peintre à travers son thriller fantastique. Adeptes du genre, vous devriez apprécier cette aventure où se mélangent course contre la montre, enquête, voyages aux quatre coins du globe, surnaturel, démonologie, sciences occultes, apocalypse et complots. On a là un one-shot assez réussi dont l’ambiance m’a rappelé « Da Vinci Code » de Dan Brown. Merci encore à mon amie Mikasa pour ce cadeau dédicacé ! L’ouvrage a pour atout de posséder un très bon rythme : l’action s’enchaîne, il y a du suspense, des têtes tombent et le mystère est constant. C’est même parfois difficile à suivre. Même si on sait que tôt ou tard l’héroïne affrontera une terrible entité, on nage totalement en eaux troubles. La narration va donner la parole à plusieurs personnages : Rebecca (la belle et fougueuse cartomancienne qui va enquêter), Peter (son ami), Otto (le commanditaire et propriétaire du tableau de Bosch), Sheng (un scientifique) et Craig (un prisonnier en fuite). Je reconnais avoir eu un peu de mal avec ces deux derniers personnages. Je trouvais leur personnalité inexploitée et ne comprenais pas leur rôle exact, même après trois cent pages. Je l’ai compris tardivement. De ce fait, j’ai eu un peu de mal à apprécier ma lecture lorsque les chapitres les mettaient en scène. De plus, j’avais du mal avec ces changements de points de vue répétés et nombreux au sein d’un même chapitre. Comme j’ai parfois lu cet ouvrage avant de dormir (j’étais donc fatiguée), cela me demandait une certaine gymnastique. Or, ce n’était pas toujours évident. Rebecca est une protagoniste intéressante, avec beaucoup de tempérament, un don puissant et un passé trouble. Même si je ne me suis pas forcément attachée à elle, car il me manquait quelque chose (hélas, je ne saurais dire quoi), j’ai apprécié la façon dont l’auteur a utilisé ses talents. De plus, son don pour l’occulte et la cartomancie change des polars habituels avec un membre des forces de l’ordre en guise de héros. Durant le dernier tiers, Rebecca a formé un duo très sympathique avec Peter. J’ai aimé leur humour ainsi que le lien qu’ils entretiennent. On a là un binôme efficace que l’on suit avec plaisir. Ce tandem fonctionnait bien mieux que Rebecca / Otto. Dommage qu’il arrive assez tard dans l’intrigue ! Malgré les changements de narration perturbants, le scénario un peu téléphoné et le manque d’attache pour certains personnages, j’ai trouvé ce thriller surnaturel bien mené. Christophe Vasse a su proposer un bon cocktail addictif qui séduira certainement les adeptes du genre. De plus, il a réussi à proposer un contenu parfaitement digeste et sans longueur sur l’art de Jérôme Bosch. On sent que l’auteur a fait des recherches. C’est détaillé sans être lassant ou trop pointé. Un bon juste milieu. Enfin, j’imagine sans mal une suite ou encore une adaptation cinématographique… Bref, une découverte distrayante.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mariefrederique Posté le 8 Mai 2020
    J'ai beaucoup aimé ce roman. A commencer par l'originalité du départ de l'intrigue. On ne s'ennuie pas une seconde, il y a des passages qui vont à 100 à l'heure. Les personnages sont intéressants, sympathiques, originaux. Et ce livre a un écho tout particulier en cette période si particulière que nous vivons avec le virus. Christophe doit être un peu visionnaire... Vous y trouverez une intrigue passionnante, du fantastique, vous voyagerez à travers le monde, avec de jolies descriptions de lieux. On passe de la peur, à l'espoir. Et puis des références qui me parlent..., musicales, cinématographiques, artistiques. Christophe nous offre un livre riche et étonnant. Différent de son premier roman " Celle qui ne pleurait jamais " pour lequel j'avais eu un coup de coeur, mais tout aussi intéressant. Christophe nous montre qu'il s'intéresse à des univers différents. Mais son écriture reste semblable, limpide, directe, efficace. Merci pour ce moment passionnant
  • collectifpolar Posté le 28 Avril 2020
    Dans son manoir de Wittemer End, Otto Van Helsing, un vieil homme, possède un tableau de Jérôme Bosch. Un jour, un des personnages de l'oeuvre apparaît dans son salon, bien déterminé à faire sombrer l'humanité dans l'Apocalypse. Otto appelle à l'aide une cartomancienne, Rébecca Decker. Rebecca sait lire dans les cartes depuis le décès de sa grand mère qui avait ce don. Aidée par une des entité du tableau, la jeune femme  à la fois inquiète mais curieuse plonge dans une quête étonnante  au péril de sa vie. Transportés dans un univers terrifiant en compagnie d'êtres maléfiques, Van Helsing et Decker  vont s'engager dans la lutte contre les ténèbres afin de sauver le monde. Voilà ce qui vous attend en ouvrant ce livre. Car Christophe Vasse nous offre un parfait thriller fantastique. Le style de ce roman énigmatique est relevé et très clair, il  est très bien écrit. L' écriture en effet est soignée, le vocabulaire choisi. Le rythme est approprié à chaque moment de l'intrigue, il devient soutenu lors notamment au moment de l'apocalypse , là judicieusement les événements s’enchaînent à grande vitesse. Ce que j'ai aussi particulièrement apprécié  c'est la façon dont l'auteur donne vit à ces personnages. Les héros... Dans son manoir de Wittemer End, Otto Van Helsing, un vieil homme, possède un tableau de Jérôme Bosch. Un jour, un des personnages de l'oeuvre apparaît dans son salon, bien déterminé à faire sombrer l'humanité dans l'Apocalypse. Otto appelle à l'aide une cartomancienne, Rébecca Decker. Rebecca sait lire dans les cartes depuis le décès de sa grand mère qui avait ce don. Aidée par une des entité du tableau, la jeune femme  à la fois inquiète mais curieuse plonge dans une quête étonnante  au péril de sa vie. Transportés dans un univers terrifiant en compagnie d'êtres maléfiques, Van Helsing et Decker  vont s'engager dans la lutte contre les ténèbres afin de sauver le monde. Voilà ce qui vous attend en ouvrant ce livre. Car Christophe Vasse nous offre un parfait thriller fantastique. Le style de ce roman énigmatique est relevé et très clair, il  est très bien écrit. L' écriture en effet est soignée, le vocabulaire choisi. Le rythme est approprié à chaque moment de l'intrigue, il devient soutenu lors notamment au moment de l'apocalypse , là judicieusement les événements s’enchaînent à grande vitesse. Ce que j'ai aussi particulièrement apprécié  c'est la façon dont l'auteur donne vit à ces personnages. Les héros bien sur mais aussi les entités et autres créatures démoniaques.  Chaque personnage secondaire apporte un plus à l'histoire .Rebecca, quand à elle, est une femme au grand cœur mais avec un caractère bien trempé, et heureusement car il va lui falloir du courage pour affronter un adversaire invisible. Van Helsing, lui est un homme énigmatique avec un fort charisme, une aura chimérique  , mais comment pouvait-il en être autrement avec un patronyme pareil. Les mystères qui l'entourent font partie intégrante de l'atmosphère ténébreuse de ce roman qui emprunte au genre gothique. Et puis dernier point, et non de moindre. Christophe Vasse nous entraîne avec bonheur dans le monde fantasmagorique de Jérôme Bosch. Il nous parle de ce peintre singulier mais aussi des croyances de son époque, de l'importance de la religion. Du mysticisme probable de Jéronimus. Et l'univers du peintre est merveilleusement adapté à ce fantastique roman fantastique. Ici l'apocalypse vous attend, les chevaliers apocalypses traînent dans leur sillage le chaos,  la guerre, la famine, la guerre et la fin du monde. Ici Le Bien et Le Mal s'affronte et ce combat va être dantesque et hallucinant. Bref une lecture époustouflante. Alors laissez vous tenter par ce fabuleux bouquin méphistophélique et pandémoniaque.
    Lire la suite
    En lire moins
  • laudagnelie Posté le 18 Avril 2020
    Une course contre la montre pour sauver le monde ! Le surnaturel se mêle au réel pour créer une intrigue palpitante. On n'en ressort pas indemne 😉
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.