Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782841119820
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 208
Format : 1 x 177 mm
L'Art de la méditation
Date de parution : 22/11/2018
Éditeurs :
Nil

L'Art de la méditation

Date de parution : 22/11/2018

Si l’apprentissage de la méditation est un long chemin que même les plus grands sages suivent toute leur vie durant, un exercice quotidien peut déjà transformer notre regard sur nous-mêmes...

Si l’apprentissage de la méditation est un long chemin que même les plus grands sages suivent toute leur vie durant, un exercice quotidien peut déjà transformer notre regard sur nous-mêmes et sur le monde. Tel est le propos de cet essai très accessible, à la fois guide spirituel et philosophique...

Si l’apprentissage de la méditation est un long chemin que même les plus grands sages suivent toute leur vie durant, un exercice quotidien peut déjà transformer notre regard sur nous-mêmes et sur le monde. Tel est le propos de cet essai très accessible, à la fois guide spirituel et philosophique et initiation concrète à la pratique de la méditation.
Riche de sa double culture, de son expérience de moine, de sa connaissance des textes sacrés, de sa fréquentation des maîtres, Matthieu Ricard montre le caractère universel d’une méditation fondée sur l’amour altruiste, la compassion, le développement des qualités humaines. Et révèle les bienfaits que méditer peut apporter à chacun dans notre société ultra-individualiste et matérialiste pour découvrir et cultiver ses aspirations les plus profondes.
Paru en 2008, L’Art de la méditation s’est déjà vendu à plus de 200 000 exemplaires en France, et dans plus de 30 pays.
« Ce livre contient l’essentiel : les concepts clés, les bases théoriques, des conseils utiles, des exercices… » Psychologies

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782841119820
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 208
Format : 1 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LaMinuteMAD Posté le 27 Mars 2022
    Après avoir lu Le Miracle oublié, où il était question de méditation, j'ai voulu savoir comment faire. Alors j'ai lu L'Art de la méditation, de Matthieu Ricard, édition Pocket. Une petite initiation bien sympathique qui explique pourquoi méditer, comment et sur quoi. Au début, on se dit que cette pratique semble assez, non pas égocentrique, car c'est pour le bien de tous, mais un peu mégalo (car on est censé être le filtre et le réparateur universel), mais petit à petit, le livre nous apprend à remettre l'ego à sa place : un simple concept acquis par des années de croyances dépassées, de conformisme, de conditionnement, etc. Au fil du livre on va vers une méditation qui nous mène à plus de compréhension de "nous-mêmes", pas en tant qu'ego, mais plutôt en tant qu'esprit. La finalité étant d'être pleinement conscient et de ne plus être prisonnier de pensées qui tourmentent, qui détournent, qui agissent sur notre esprit de manière négative, et ainsi, d'être heureux, libre et serein.
  • Steph_K Posté le 2 Novembre 2021
    A la fois introduction à la méditation bouddhiste, manuel pratique et guide de référence abordant certains thèmes tels que la pleine conscience, le calme intérieur, l’amour altruiste ou l’apaisement de la douleur. Un ouvrage à lire, consulter et dans lequel piocher au gré des envies et des besoins.
  • Denis_76 Posté le 20 Mars 2021
    C'est dommage, comme Montaigne dans certains de ses « Essais », Matthieu Ricard, qui a vécu 40 ans au Tibet, utilise, à mon avis, trop de citations de ses maîtres bouddhistes, au lieu de nous livrer sa propre conscience de la méditation. Deuxième point, je ne suis pas d'accord avec sa notion d'altruisme, ou alors, j'ai mal compris. Je connais des spirites qui prennent la négativité des gens à bras le corps, et, s'ils sont trop passionnés, peuvent « péter une durite ». Mais je pense que pour les bouddhistes, être altruiste, c'est seulement méditer sur la noirceur des autres, sans essayer de les guérir, et c'est déjà beaucoup. . Par ailleurs, outre le fait de bien expliquer l'esprit de la méditation, ce petit livre apporte pas mal de choses, notamment sur le fait d'être assez relaxé pour voir ses propres pensées passer comme des nuages, et les laisser se dissoudre d'elles mêmes. . A vingt ans, j'étais malade. Dans un rêve, je me suis vu « du plafond », malade dans mon lit. Je pense que Matthieu Ricard nous transmet un phénomène analogue, lorsqu'il nous parle de méditation : après avoir calmé ses propres émotions négatives (shamatha ), la méditation consiste à utiliser le vipashyana ( vision profonde, voir avec sa pleine conscience nos propres... C'est dommage, comme Montaigne dans certains de ses « Essais », Matthieu Ricard, qui a vécu 40 ans au Tibet, utilise, à mon avis, trop de citations de ses maîtres bouddhistes, au lieu de nous livrer sa propre conscience de la méditation. Deuxième point, je ne suis pas d'accord avec sa notion d'altruisme, ou alors, j'ai mal compris. Je connais des spirites qui prennent la négativité des gens à bras le corps, et, s'ils sont trop passionnés, peuvent « péter une durite ». Mais je pense que pour les bouddhistes, être altruiste, c'est seulement méditer sur la noirceur des autres, sans essayer de les guérir, et c'est déjà beaucoup. . Par ailleurs, outre le fait de bien expliquer l'esprit de la méditation, ce petit livre apporte pas mal de choses, notamment sur le fait d'être assez relaxé pour voir ses propres pensées passer comme des nuages, et les laisser se dissoudre d'elles mêmes. . A vingt ans, j'étais malade. Dans un rêve, je me suis vu « du plafond », malade dans mon lit. Je pense que Matthieu Ricard nous transmet un phénomène analogue, lorsqu'il nous parle de méditation : après avoir calmé ses propres émotions négatives (shamatha ), la méditation consiste à utiliser le vipashyana ( vision profonde, voir avec sa pleine conscience nos propres pensées passer devant nous ) pour se projeter à l'extérieur de son corps, afin de se contempler soi-même en colère, ou en état de jalousie, ou tout autre sentiment négatif : c'est ce qu'il appelle : « la pleine conscience ». . « Les pensées discursives ressemblent à des singes entravés par de nombreux liens, et qui ne cesseraient de sauter dans tous les sens pour se détacher. » Je pense que cela correspond au stress ; je suis rarement ainsi, mais quand je le suis, je prends de mauvaises décisions, sans réfléchir aux conséquences. C'est à ce moment, ce moment où l'on a d'autres chats à fouetter, que je dois m'imposer la méditation. . Je pense aussi qu'il y a plusieurs façons et plusieurs niveaux d'aborder le stress et l'insomnie ( les petits singes=pensées qui s'agitent dans notre tête), qui sont les maux du siècle, selon leur violence et selon la façon dont nous en sommes protégés par une carapace, ou bien que nous soyons ultra-sensible. La plus forte réaction peut mener à des accès de folie, traités par la voie psychiatrique, des neuroleptiques ou du moins des calmants de la pensée, sans pour autant arriver à des cas extrêmes comme ceux qu'on voit dans « vol au dessus d'un nid de coucous », ou ce que j'ai vu à Brienne le Château, avec, entre autres, des gens qui bavent, la bouche ouverte toute la journée. . Mais on peut considérer que le corps est par instants habité par un esprit ( comme Mister Hyde, ou « l'Exorciste », et des cas que j'ai connus, trop longs à raconter ici ), et alors un vrai spirite peut le chasser, mais il s'épuise à faire ça. . La troisième voie que je prends en compte est la méditation. Je pense qu'il faut déjà être relativement équilibré pour envisager cette solution. . Ce petit livre est intéressant, même si je suis déjà au courant de tout ça. Cependant, je prends conscience que je ne fais pas assez attention aux gens qui m'entourent, et méditer sur ce thème de l'attention me ferait le plus grand bien. La prise de conscience des choses, c'est déjà un pas en avant :)
    Lire la suite
    En lire moins
  • DONZEL Posté le 14 Décembre 2020
    pour se réinventer ou redécouvrir les nouvelles formulations de sa vie lecture à poursuivre et garder en sa mémoire et son coeur simple paisible à retenir
  • Thibault1989 Posté le 26 Juillet 2020
    Bon ouvrage, d'une longueur suffisante, pour découvrir la méditation.
Inscrivez-vous à la newsletter NiL pour partir à l'aventure
Petite maison généraliste à forte personnalité, NiL a toujours défendu avec passion les regards d'auteurs originaux sans se poser la question des genres. Embarquez dès à présent pour recevoir toutes les actualités de NiL !