Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266271745
Code sériel : 16807
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

L'assassin qui rêvait d'une place au paradis

Laurence Mennerich (traduit par)
Date de parution : 02/02/2017
Après trente années passées derrière les barreaux pour avoir planté des haches dans le dos des gens, Dédé le meurtrier s’est fait une raison. Pourquoi risquer la prison quand on peut simplement casser quelques bras ici ou là ? C’est bien suffisant pour nourrir son homme, et même ses associés... Après trente années passées derrière les barreaux pour avoir planté des haches dans le dos des gens, Dédé le meurtrier s’est fait une raison. Pourquoi risquer la prison quand on peut simplement casser quelques bras ici ou là ? C’est bien suffisant pour nourrir son homme, et même ses associés récents, un réceptionniste poissard et une femme-pasteur défroquée. Leur petite entreprise de passage à tabac fait un malheur, malgré les cas de conscience d’un Dédé en pleine crise de foi… Mais mon Dieu qu’il est long, le chemin du paradis !

« Avec cette comédie fantasque, flirtant avec l'absurde et truffée de dialogues désopilants, on  navigue entre Les Tontons flingueurs et Laurel et Hardy. »
L'Express

« Sacrément distrayant ! »
Paris Match
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266271745
Code sériel : 16807
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Grâce à Dédé le meurtrier, les retours sont bons et la relève du « Vieux » est assurée. Meurtres, rotules pétées, yeux crevés, Dédé réalise vos voeux les plus fous, sur commande et pour pas trop cher. Jusqu'à ce qu'il se repente et décide de gagner sa place au paradis. Mais Jonasson n'a-t-il pas trouvé le sien ? » Le Point

« L'écrivain suédois narre les aventures rocambolesques d'un malfrat qui se métamorphose en saint homme. Sacrément distrayant ! » Paris Match

« Si l'expression "phénomène littéraire" n'existait pas, il faudrait l'inventer pour Jonas Jonasson. » ELLE

« Avec cette comédie fantasque, flirtant avec l'absurde et truffée de dialogues désopilants, on navigue entre Les Tontons flingueurs et Laurel et Hardy. » L'Express

« L'auteur suédois persiste et signe dans le registre burlesque avec une nouvelle histoire délicieusement immorale. Rocambolesque à souhait ! » Télé 7 jours

« Un rythme bien emmené qui conduit le lecteur de page en page en compagnie d'un trio sans scrupule, incroyablement plus bête que méchant, tant qu'il en devient atachant. Complètement déjanté. Mais assez jubilatoire. » L'Indépendant

« Vous l'aurez compris il va y avoir de l'ambiance, de la bagarre, des quiproquos et des rebondissements en tous genres. Pas le temps de s'ennuyer que l'on arrive soudain à la dernière page ! » Le Dauphiné Libéré

« Auteur du Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, Jonas Jonasson pourrait bien redevenir "l'écrivain qui rêvait d'un best-seller". Dans ce nouvel opus, il brille d'un humour aussi vif que loufoque, l'absurde se digère avec un sourire béat, au risque de finir aux enfers... » L'Alsace

« On rit beaucoup, on se régale à la lecture de L'assassin qui voulait une place au paradis. Jonas Jonasson mord à belles dents dans l'hypocrisie des religions, et c'est un bonheur. » La Charente libre

 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • votrenvol Posté le 28 Mai 2021
    C'est une histoire bien loufoque avec des personnages bien amoraux, prêts à tout pour se remplir les poches. Avec un Dede le meurtrier qui poursuit une quête spirituelle arrosée de vin de messe et accompagné de 2 comparses bien filous. En bref, on passe de situations grotesques en situations encore plus grotesques. La narration est très second degré avec un point de vue assez froid sur les personnes. Du coup, j'ai ressenti assez peu d'émotions pendant ma lecture. Et sur la fin, je me suis totalement désintéressée du devenir des 3 comparses.
  • BVIALLET Posté le 27 Avril 2021
    À plus de 50 ans, Dédé le meurtrier a déjà passé pas mal de temps en prison. Il a eu le malheur de planter une hache dans le dos d’un homme, d’envoyer une volée de chevrotines dans le visage d’un autre et de trancher la gorge d’un troisième. Mais maintenant, ce temps est bien fini. Il s’est juré de ne plus jamais retourner en taule. Il se réfugie dans un ancien bordel reconverti en hôtel borgne tenu par Per Person, jeune homme issu d’une lignée en perte de vitesse avec un grand-père millionnaire ruiné avec l’avènement du moteur à explosion, avec un père alcoolique et une mère ayant fui en Islande en compagnie d’un banquier. Lors d’une pause qu’il passe sur un banc de jardin public, il est accosté par Johanna Kjellander, pasteur virée de sa paroisse et quasiment aussi paumée que lui qui lui propose une intercession moyennant finance… « L’assassin qui rêvait d’une place au paradis » est un roman humoristique, fantasque et un brin déjanté bien dans la ligne des deux précédents opus de l'auteur, « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » et « L’analphabète qui savait compter ». Avec des personnages différents quoi que tous bien barrés pour ne... À plus de 50 ans, Dédé le meurtrier a déjà passé pas mal de temps en prison. Il a eu le malheur de planter une hache dans le dos d’un homme, d’envoyer une volée de chevrotines dans le visage d’un autre et de trancher la gorge d’un troisième. Mais maintenant, ce temps est bien fini. Il s’est juré de ne plus jamais retourner en taule. Il se réfugie dans un ancien bordel reconverti en hôtel borgne tenu par Per Person, jeune homme issu d’une lignée en perte de vitesse avec un grand-père millionnaire ruiné avec l’avènement du moteur à explosion, avec un père alcoolique et une mère ayant fui en Islande en compagnie d’un banquier. Lors d’une pause qu’il passe sur un banc de jardin public, il est accosté par Johanna Kjellander, pasteur virée de sa paroisse et quasiment aussi paumée que lui qui lui propose une intercession moyennant finance… « L’assassin qui rêvait d’une place au paradis » est un roman humoristique, fantasque et un brin déjanté bien dans la ligne des deux précédents opus de l'auteur, « Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire » et « L’analphabète qui savait compter ». Avec des personnages différents quoi que tous bien barrés pour ne pas dire frappadingues, l’auteur improvise des histoires totalement improbables avec un gangster touché par la grâce, un magot gagné de manière plus ou moins honnête et rebondissements divers et variés. On ne s’ennuie pas avec Jonas Jonasson, à la condition d’oublier au vestiaire logique, vraisemblance et cartésianisme. À noter dans cet ouvrage, un parallèle facile mais bien amusant entre Dieu le père et le père Noël. Le style fluide et agréable permet une lecture aussi facile que rapide. Et en bonus, cette pantalonnade, picaresque à souhait, permet d’aborder de manière légère et intelligente toutes sortes de travers de nos sociétés : bêtise humaine, charity business, sectes, propension à la malhonnêteté et à la truanderie. Un vrai régal à consommer sans modération.
    Lire la suite
    En lire moins
  • wesleygaga6 Posté le 20 Mai 2020
    Halala... ! Quel régal ! J'ai aimé Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire. J'ai apprécié sa suite : Le vieux qui voulait sauver le monde. J'ai donc décidé de poursuivre mon exploration Jonas Jonasson avec ce livre : L'assassin qui rêvait d'une place au paradis. (Bon j'avoue je glisse toujours une ou deux lectures entre chaque Jonasson, sinon j'ai peur de devenir aussi farfelu que les personnages de ses aventures.) BREF, c'est génial. La recette fonctionne pour moi. Je souris à toutes les pages, je relis certains passages tellement ils me surprennent, l'aventure est super bien ficelée et puis.. c'est assez malin comme livre. OUI ! Drôle et décalé mais tout aussi intelligent ! Dans ce livre ci, ce qui m'a particulièrement plu c'est le rapport à la religion. On lit sur et avec Dieu. Un grands nombre de citations bibliques sont utilisées (parfois de manière détournées) et c'est succulent ! Je le conseil à tout ceux qui veulent se divertir et qui aiment les histoire complètes et rocambolesques ! Suivant sur la liste ? L'analphabète qui savait compter ! A bientôt, Jonas Jonasson, je compte maintenant parmi tes fidèles lecteurs !
  • Valkyrie_Lectrice Posté le 3 Janvier 2020
    Je me suis poilé du début à la fin de ce roman ! J'adore l'humour décalé de l'auteur, et toutes ces aventures improbables qui arrivent à ses protagonistes. Ça fait du bien de se plonger dans un bouquin ou tu réfléchis pas. Tu te laisses porter par le mouvement et tu suis, parce que c'est aussi ce qu'ils font. L'arnaque de l'église est une partie que j'ai particulièrement apprécié. Je n'ai pas lu son premier et j'ai découvert l'auteur avec celui-ci. Et j'ai beaucoup aimé. Ça se lit tout seul, je dois avoir mis 3 jours pour le lire et puis je n'avais pas envie de lâcher mes personnages du moment, c'était tellement bons de les voir se fourer dans des histoires pas possibles. Une bonne lecture !
  • sazerty Posté le 16 Décembre 2019
    Je vois des avis assez mitigés sur Babelio et j'en suis assez étonnée car j'ai trouvé ce livre très rafraîchissant et plein d'humour. Je l'ai évidemment lu en français et je tiens à saluer le traducteur qui, soit suit fidèlement l'humour suédois et le style agréable de l'auteur, soit arrange bien la sauce. Les personnages sont bien sûr des caricatures mais des caricatures attachantes. Je recommande "L'assassin qui rêvait d'une place au paradis" pour ceux qui ont envie de légèreté dans ce monde de brutes qui ne cherchent pas de place au paradis ;)
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.