RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le Goût du soleil

            Pocket
            EAN : 9782266278300
            Code sériel : 17030
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 544
            Format : 108 x 177 mm
            Le Goût du soleil

            Date de parution : 01/02/2018
            Dans ces terres cévenoles gorgées de soleil où il a trouvé refuge, le Catalan Emilio incarne, malgré lui, la figure de l’estranger. Ouvrier agricole au domaine des Grandes Terres, respecté pour son sérieux et son expertise de la vigne, le jeune homme n’oublie pas les siens et la sourde menace... Dans ces terres cévenoles gorgées de soleil où il a trouvé refuge, le Catalan Emilio incarne, malgré lui, la figure de l’estranger. Ouvrier agricole au domaine des Grandes Terres, respecté pour son sérieux et son expertise de la vigne, le jeune homme n’oublie pas les siens et la sourde menace qui plane sur son pays.
            En cette année 1936, alors qu’un grand reporter lui propose de l’accompagner en Espagne en tant qu’interprète pour couvrir le conflit qui, déjà, gronde de l’autre côté de la frontière, Emilio doit choisir. Entre deux pays, deux amours et deux destins…

            « Un roman riche et dense, bien documenté, qui parle de différence, d’exil, de fraternité et bien sûr d’amour. » L’Est éclair

            « À lire d’une traite… » Le Courrier indépendant
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266278300
            Code sériel : 17030
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 544
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket

            Ils en parlent

            « Un roman riche et dense, bien documenté, qui parle de différence, d'exil, de fraternité et bien sûr d'amour. » L'Est-Éclair

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • alger70 Posté le 10 Juin 2019
              très agréable a lire
            • latina Posté le 6 Juin 2019
              En ces temps de proches vacances, je suis certaine que beaucoup pensent à l’Espagne. D’autres ont en tête de belles régions de France, comme les Cévennes, le Languedoc. Ah les vignes sucrées sous le soleil, les Pyrénées majestueuses, le lumineux pays catalan... Pourtant, que de vicissitudes ont-elles connues, ces régions traversées par les touristes ! Que de chocs, que de peines, que de combats, que de malheurs et de victoires ! Le goût du soleil, Christian Laborie veut le partager avec nous, après ces âpres combats, à travers la personne d’Emilio Alvarez, un jeune Catalan ayant quitté son village de Montserrat ainsi que sa fiancée afin de pouvoir gagner un peu d’argent pour en faire profiter sa famille. Sur les terres de vignes de Mr Lansac, il y rencontrera ses filles. Rencontre ô combien déterminante... Et puis la guerre civile espagnole le cueille et l’entraine à la suite d’amis français. Guerre civile de tous les dangers, de toutes les surprises... La Retirada le voit également faire partie de ses rangs, énorme afflux de réfugiés espagnols ne voulant pas vivre le joug franquiste. Retirada et son pendant ignoble, les camps de concentration français, préfigurant la guerre mondiale qui suit. La misère,... En ces temps de proches vacances, je suis certaine que beaucoup pensent à l’Espagne. D’autres ont en tête de belles régions de France, comme les Cévennes, le Languedoc. Ah les vignes sucrées sous le soleil, les Pyrénées majestueuses, le lumineux pays catalan... Pourtant, que de vicissitudes ont-elles connues, ces régions traversées par les touristes ! Que de chocs, que de peines, que de combats, que de malheurs et de victoires ! Le goût du soleil, Christian Laborie veut le partager avec nous, après ces âpres combats, à travers la personne d’Emilio Alvarez, un jeune Catalan ayant quitté son village de Montserrat ainsi que sa fiancée afin de pouvoir gagner un peu d’argent pour en faire profiter sa famille. Sur les terres de vignes de Mr Lansac, il y rencontrera ses filles. Rencontre ô combien déterminante... Et puis la guerre civile espagnole le cueille et l’entraine à la suite d’amis français. Guerre civile de tous les dangers, de toutes les surprises... La Retirada le voit également faire partie de ses rangs, énorme afflux de réfugiés espagnols ne voulant pas vivre le joug franquiste. Retirada et son pendant ignoble, les camps de concentration français, préfigurant la guerre mondiale qui suit. La misère, la détention, la torture, la mort d’êtres proches, Emilio connaitra tout cela. Mais aussi l’amour. Ce goût du soleil m’a paru un peu fade, à vrai dire. Et même très fade. Si j’ai été très intéressée par la Retirada, dont j’avais jusque maintenant entendu parler de façon très succincte, je me suis ennuyée à la lecture des amours d’Emilio, amours racontées sans grande psychologie ! Soit tout nous est ressassé pour bien nous faire comprendre les réactions des personnages (mais oui, Mr Laborie, on a compris !!), soit les réactions de ceux-ci sont tellement prévisibles et sans aucun relief que cela en devient risible. Bref, je n’ai guère aimé ces personnages peu consistants. Et le style « fluide » (que je déteste ce mot qui indique que sous ce fluide, il n’y a rien !) ne relève rien. Mais les faits historiques sont bien complets, et l’on peut s’instruire à cette lecture. L’auteur s’est très bien documenté. Dommage qu’il n’en ait pas fait un essai, tout simplement. Le goût du soleil ? Un goût de trop peu.
              Lire la suite
              En lire moins
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.