Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266179270
Code sériel : 13546
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 108 x 177 mm

Le Magasin des suicides

Date de parution : 06/03/2008

Vous avez raté votre vie ?
Avec nous, vous réussirez votre mort !

Imaginez un magasin où l’on vend depuis dix générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l’humeur sombre jusqu’au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable : la joie de...

Vous avez raté votre vie ?
Avec nous, vous réussirez votre mort !

Imaginez un magasin où l’on vend depuis dix générations tous les ingrédients possibles pour se suicider. Cette petite entreprise familiale prospère dans la tristesse et l’humeur sombre jusqu’au jour abominable où surgit un adversaire impitoyable : la joie de vivre…

« Une fable déconcertante, grinçante et irrespectueuse, digne des Monty Python au mieux de leur forme, pour toux ceux qui voudraient mourir... de rire ! » Valérie Gans McGarry – Madame Figaro

« Les amateurs d'humour noir vont se régaler. Une farce aussi absurde que drôle. » Agathe Fourgnaud – Le Point

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266179270
Code sériel : 13546
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Les amateurs d’humour noir vont se régaler (…). Une farce aussi absurde que drôle (…). » Agathe Fourgnaud – Le Point

« Avec Le magasin des suicides, Jean Teulé se livre à un exercice d’humour noir très réjouissant. Ce conte cruel n’aurait sans doute pas déplu à Marcel Aymé. » Serge Sanchez – Le Magazine Littéraire

« Jean Teulé livre ici une comédie réussie où il rivalise de bons mots, de situations cocasses. » Olivier Maison – Marianne

« Une fable déconcertante, grinçante et irrespectueuse, digne des Monty Python au mieux de leur forme, pour tous ceux qui voudraient mourir… de rire ! » Valérie Gans McGarry – Madame Figaro

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Christangel Posté le 9 Novembre 2020
    Un très agréable moment de détente avec ce petit livre très drôle et sans prétention
  • Alieb Posté le 3 Novembre 2020
    Mon premier Jean Teulé et le début de mon engouement pour cet auteur! Ce livre est parfaitement équilibré. Équilibre et justesse dans le récit et dans l'humour cynique utilisé. Équilibre d'écriture, tout est décrit avec justesse. A mettre entre toutes les mains!
  • Lobelia_la_pirate Posté le 4 Octobre 2020
    Jean Teulé m'a encore une fois épaté. Je recommande
  • Tyzeff Posté le 3 Octobre 2020
    Après avoir lu le truculent "Eloïse, Ouille!" puis le magnifique et émouvant "Le Montespan", me voici prise d'une envie soudaine de lire "Le magasin des suicides" dont j'avais entendu des critiques élogieuses. "Le magasin des Suicides" voilà un titre bien intrigant, morbide et accrocheur. Qu'allais-je découvrir? Une histoire à la Famille Addams? Un récit glauque et noir? Que nenni! Ce livre est l'un des plus jolis et des plus touchants que j'ai pu lire ces derniers mois. J'ai éprouvé des émotions presque similaires à celles ressenties à la lecture d'"En attendant Bojangle". Je décrirais cette histoire comme un un conte philosophique humaniste. le style de Jean Teulé est d'une douceur bienfaisante. Humour noir et cynisme y sont également présents mais, saperlipopette!, que cette lecture m'a fait du bien particulièrement en cette période assez sinistre de COVID. Tous les personnages de la famille Tuvache sont attachants, particulièrement Alan, évidemment. J'aimerais côtoyer un petit Alan. Monsieur Teulé a écrit ici un magnifique plaidoyer sur la joie de vivre et l'optimisme. Mais sans doute en dis-je un peu trop. J'espère tout du moins vous intriguer un peu. Bonne lecture, bons rires et belles émotions.
  • Okenwillow Posté le 1 Octobre 2020
    J'avais entendu vaguement parler de ce livre lors de sa sortie, mais pas vraiment lu grand chose à son sujet. Je m'attendais à quelque chose de drôle, mais c'est hilarant. Je m'attendais à de l'humour noir, c'est de l'humour noir poétique. La famille Tuvache, dépressive de père en fils et de mère en fille, est désopilante dans sa détresse. Les dialogues sont d'un comique redoutablement efficace. C'est noir, intelligent, jamais morbide. On rit face à des candidats au suicide venus chercher conseils et astuces chez les Tuvache. Le contexte social est discrètement suggéré : un futur sans espoir où le monde part en vrille. Pollution, famines, guerres, tout va mal. Seul Alan le dernier de la famille trouve de la beauté à la vie. Rien ne le démoralise et il grandit en essayant de transmettre son optimisme à sa famille.Je ne peux pas dire s'il y parvient ou pas, pour ne pas gâcher la surprise, ni pourquoi. La fin ne m'a pas fait rire du tout. Je ne m'attendais pas à une fin de ce genre, le message en devient troublant et équivoque, mais quelle merveille de poésie, d'humour (noir) et de sensibilité.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !