Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266322270
Code sériel : 18476
Façonnage normé : POCHE
Format : 108 x 177 mm
À Paraître

Le Testament d'Adrien

Date de parution : 24/02/2022
Après un long exil forcé, Pablo retrouve le ciel bleu et les paysages de son enfance, entre garrigue et montagnes provençales. Rares sont ceux qui voient son retour d’un bon oeil.
N’est-il pas le fils adoptif d’Adrien, surnommé « le Fada », cet homme à la vie pleine d’ombres et de...
Après un long exil forcé, Pablo retrouve le ciel bleu et les paysages de son enfance, entre garrigue et montagnes provençales. Rares sont ceux qui voient son retour d’un bon oeil.
N’est-il pas le fils adoptif d’Adrien, surnommé « le Fada », cet homme à la vie pleine d’ombres et de drames, qui avait pour le village de trop ambitieux desseins ? Convoqué pour l’ouverture du testament d’Adrien, Pablo hérite d’une jolie fortune. Et des dernières volontés du défunt, lequel a enterré avec lui un terrible secret.
Pourquoi, depuis l’arrivée de Pablo, les grandes orgues résonnent-elles dans la vieille chapelle désaffectée ? Pourquoi Gaëlle, qu’il n’a jamais cessé d’aimer, le fuit-elle ?
Pablo saura-t-il dissiper les rancoeurs au sein du village et reconquérir le coeur brisé de Gaëlle ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266322270
Code sériel : 18476
Façonnage normé : POCHE
Format : 108 x 177 mm
Pocket
6.50 €
À paraître le 24/02/2022

Ils en parlent

« Une aventure humaine pleine de courage et d’engagement, en même temps qu’un hymne à la beauté et à la puissance presque magique de la musique. »
Le Populaire du Centre
« Un récit qui sent bon le terroir de Giono. »
L'Echo des Vosges
« L'écriture de Gilbert Bordes nous transporte par sa fluidité et ses mystères. »
Les Lectures de No

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LesLecturesdeNo Posté le 29 Décembre 2020
    Je remercie NetGalley et les Editions Presses de la Cité pour la découverte de ce titre, et par la même occasion, la découverte de la plume de l'auteur. Au fil des pages de ce roman, on se retrouve plongé au plein coeur d'un petit village de Provence où de très nombreux mystères planent. On s'attache très rapidement au personnage de Pablo, jeune homme que la vie n'a pas épargné, mais aussi au petit Jules qui, sous ses airs de petit chenapan, est un petit garçon très courageux et malin. Par contre, j'ai eu énormément de mal avec les femmes de l'histoire et surtout Pierrette qui est juste une femme détestable ! L'écriture de Gilbert Bordes nous transporte par sa fluidité et ses mystères.
  • Valmyvoyou_lit Posté le 21 Décembre 2020
    A Lure, dans un village de Provence, le retour de Pablo dérange certaines personnes. Il est revenu pour l’ouverture du testament d’Adrien, surnommé « le Fada », cet homme qui l’a élevé comme son fils. Le défunt, qui avait fait fortune à l’étranger, avait de grands projets pour le village. Pablo a le désir de les réaliser, mais il se heurte à des oppositions. Le médecin espagnol renoue avec ses souvenirs d’enfance. Certains sont heureux, comme l’immersion avec la nature, d’autres plus difficiles, comme le rejet qu’il a subi. Et enfin, il y a cette blessure jamais refermée : Gaëlle, celle qu’il a tant aimée et jamais oubliée. Adrien ne lui a pas légué que sa richesse. Il lui a, également, livré le passé. Tel un petit Poucet, il a semé des révélations de secrets, pour que Pablo puisse reconstituer son histoire. Une aide inattendue lui vient en la personne de Jules, un petit garçon de dix ans. Cet enfant, sans repères, trouve une stabilité auprès de lui. Avec son innocence d’enfant, il partage sa connaissance de la nature. Pablo sera-t-il accepté par les villageois ? Guérira-t-il ses blessures ? La belle Gaëlle cessera-t-elle de le fuir ? Dans ce roman, c’est aux personnages... A Lure, dans un village de Provence, le retour de Pablo dérange certaines personnes. Il est revenu pour l’ouverture du testament d’Adrien, surnommé « le Fada », cet homme qui l’a élevé comme son fils. Le défunt, qui avait fait fortune à l’étranger, avait de grands projets pour le village. Pablo a le désir de les réaliser, mais il se heurte à des oppositions. Le médecin espagnol renoue avec ses souvenirs d’enfance. Certains sont heureux, comme l’immersion avec la nature, d’autres plus difficiles, comme le rejet qu’il a subi. Et enfin, il y a cette blessure jamais refermée : Gaëlle, celle qu’il a tant aimée et jamais oubliée. Adrien ne lui a pas légué que sa richesse. Il lui a, également, livré le passé. Tel un petit Poucet, il a semé des révélations de secrets, pour que Pablo puisse reconstituer son histoire. Une aide inattendue lui vient en la personne de Jules, un petit garçon de dix ans. Cet enfant, sans repères, trouve une stabilité auprès de lui. Avec son innocence d’enfant, il partage sa connaissance de la nature. Pablo sera-t-il accepté par les villageois ? Guérira-t-il ses blessures ? La belle Gaëlle cessera-t-elle de le fuir ? Dans ce roman, c’est aux personnages masculins que je me suis attachée. J’ai été touchée par les valeurs de Pablo, sa douceur et ses regrets. Mais celui qui m’a le plus émue est Jules. Ce petit est courageux et respecte la vie. Il est très observateur et très malin. Sa mère, Agathe, est dépassée et n’est pas assez présente, depuis son divorce, aussi Pablo représente une figure parentale. J’ai souvent eu très mal pour les enfants du livre. Le comportement de Gaëlle, l’amour de jeunesse de Pablo, m’a attristée. Je n’ai pas aimé cette femme, en raison de son égoïsme. Je n’ai pas compris son attitude avec ses filles et j’ai été choquée par son manque de délicatesse, envers son mari, Tom. Sa mère, Pierrette, est elle aussi, un personnage détestable et j’ai ri à ses dépens. Malgré mon manque d’empathie envers les mères du roman, j’ai aimé Le testament d’Adrien, car les hommes ont emporté mon cœur. J’ai été transportée par les passages au sujet des animaux, l’écriture de Gilbert Bordes m’a enrobée de douceur et de nostalgie et j’ai été envoûtée par les mystères du village.
    Lire la suite
    En lire moins
  • MAMIEJAUNE Posté le 8 Décembre 2020
    Mon avis Je remercie les Editions PRESSES DE LA CITE et en particulier Marie-Jeanne de m'avoir permis de lire, en service de presse, « Le Testament d'Adrien « , roman de Gilbert BORDES. L'auteur nous emporte dans un village de Haute-Provence et nous conte l'histoire de Pablo, trentenaire qui, après vingt années passées en Espagne, rentre au pays. En effet, suite au décès d'Adrien dit « Le fada », Pablo est convoqué par le notaire au sujet de l'héritage que son père adoptif lui aurait laissé à condition qu'il respecte ses dernières volontés. Le jeune homme ne semble pas être le bienvenu au village mais il retrouve avec plaisir le hameau de son enfance et Gaëlle son amour de jeunesse. Rien ne semble avoir changé depuis son départ pas même les mentalités, les rumeurs et les rancœurs et les désirs de vengeance des villageois... L'auteur décrit avec précision les paysages, la beauté de la nature et au fil de ses mots, l'on entend également la musique émanant de l'orgue de la chapelle abandonnée. L'histoire est intéressante, mystérieuse à souhait et les nombreux rebondissements tiennent le lecteur en haleine jusqu'au dénouement. J'ai bien aimé ce roman régional très bien écrit, agréable à lire et avec lequel j'ai passé un très bon... Mon avis Je remercie les Editions PRESSES DE LA CITE et en particulier Marie-Jeanne de m'avoir permis de lire, en service de presse, « Le Testament d'Adrien « , roman de Gilbert BORDES. L'auteur nous emporte dans un village de Haute-Provence et nous conte l'histoire de Pablo, trentenaire qui, après vingt années passées en Espagne, rentre au pays. En effet, suite au décès d'Adrien dit « Le fada », Pablo est convoqué par le notaire au sujet de l'héritage que son père adoptif lui aurait laissé à condition qu'il respecte ses dernières volontés. Le jeune homme ne semble pas être le bienvenu au village mais il retrouve avec plaisir le hameau de son enfance et Gaëlle son amour de jeunesse. Rien ne semble avoir changé depuis son départ pas même les mentalités, les rumeurs et les rancœurs et les désirs de vengeance des villageois... L'auteur décrit avec précision les paysages, la beauté de la nature et au fil de ses mots, l'on entend également la musique émanant de l'orgue de la chapelle abandonnée. L'histoire est intéressante, mystérieuse à souhait et les nombreux rebondissements tiennent le lecteur en haleine jusqu'au dénouement. J'ai bien aimé ce roman régional très bien écrit, agréable à lire et avec lequel j'ai passé un très bon moment de lecture. Page FB :https://www.facebook.com/joellemarchal74/ Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com
    Lire la suite
    En lire moins
  • domdu84 Posté le 18 Novembre 2020
    Gilbert Bordes sort de sa Corrèze natale, il nous emmène avec lui dans les Alpes de Hautes Provence, le pays de Jean Giono. Comme lui, il décrit des lieux presque inaccessibles dans les contreforts de la montagne de Lure dans un petit village "Le Puget" . Il utilise quand même des noms de lieux corréziens, comme la chapelle "Sainte-ferréole", et évoque un facteur d'orgue de Beaulieu-sur-Dordogne, mais l'action se passe bien sur les pentes de cette montagne de Lure, qu'il décrit comme : "ruisselante de soleil, avec ses pentes rocheuses, ses landes de lavandes sauvages, ses bosquets d’arbres rabougris, chênes, oliviers et figuiers." Je connais bien pour y être passé en vélo et j'approuve cette ambiance particulière. Ce village se meurt, l'école a disparue. Pourtant les habitants en majorité, le maire en premier, refusent de voir s'implanter un village de vacances avec un festival d'orgues en plein été. C'est ce qui va motiver L'auteur pour inciter le lecteur à partager tantôt l'avis des réfractaires, tantôt celui de "Pablo" qui revient au village pour accomplir l'œuvre d'Adrien Des Noyers à qui il doit beaucoup, et notamment un héritage et réaliser ce que Daniel n'a pu accomplir. J'ai adoré cette histoire.
  • Cannetille Posté le 22 Octobre 2020
    Au décès d'Adrien, notable fortuné d'un village tranquille de Haute-Provence, le retour de son héritier au pays après vingt d'absence suscite méfiance et questions : restera-t-il ? Désormais riche à son tour, reprendra-t-il les projets de développement touristique du vieil homme, que l'opposition villageoise avait réussi à suspendre ? Et quelles sont ses intentions à l'égard de Gaëlle, son ancien amour qu'on l'avait empêché d'épouser ? Rumeurs et vieilles rancoeurs ne tardent pas à échauffer les esprits, surtout lorsque l'orgue d'une vieille chapelle abandonnée se met à jouer dans la nuit… Secrets et vieilles brouilles dans un coin de campagne contemporain… Nous voici plongés dans un nouveau roman de terroir de Gilbert Bordes, qui fait plus que jamais la part belle à ses deux passions : la nature et la musique. C'est d'ailleurs un peu lui que l'on retrouve dans ses personnages, en particulier ce jeune garçon solitaire qui rêve de musique et fabrique sa guitare avec des câbles de frein de vélo, et surtout, qui ne s'épanouit qu'en explorant sa montagne et en approchant la faune sauvage. Au travers de cet enfant sourd toute la nostalgie de l'écrivain pour une époque enfuie, où les ruisseaux étaient pleins de vie et la jeunesse pas encore prisonnière... Au décès d'Adrien, notable fortuné d'un village tranquille de Haute-Provence, le retour de son héritier au pays après vingt d'absence suscite méfiance et questions : restera-t-il ? Désormais riche à son tour, reprendra-t-il les projets de développement touristique du vieil homme, que l'opposition villageoise avait réussi à suspendre ? Et quelles sont ses intentions à l'égard de Gaëlle, son ancien amour qu'on l'avait empêché d'épouser ? Rumeurs et vieilles rancoeurs ne tardent pas à échauffer les esprits, surtout lorsque l'orgue d'une vieille chapelle abandonnée se met à jouer dans la nuit… Secrets et vieilles brouilles dans un coin de campagne contemporain… Nous voici plongés dans un nouveau roman de terroir de Gilbert Bordes, qui fait plus que jamais la part belle à ses deux passions : la nature et la musique. C'est d'ailleurs un peu lui que l'on retrouve dans ses personnages, en particulier ce jeune garçon solitaire qui rêve de musique et fabrique sa guitare avec des câbles de frein de vélo, et surtout, qui ne s'épanouit qu'en explorant sa montagne et en approchant la faune sauvage. Au travers de cet enfant sourd toute la nostalgie de l'écrivain pour une époque enfuie, où les ruisseaux étaient pleins de vie et la jeunesse pas encore prisonnière des écrans bleus. Aux plaisirs naturalistes répondent les joies musicales, avec en point d'orgue l'hydraule de la vieille chapelle, cet étonnant instrument que l'auteur nous ressuscite du fond des âges antiques. Tandis qu'à la main gauche résonnent en permanence les thèmes de la nature et de la musique, la main droite égrène peu à peu les surprises d'une histoire suffisamment riche en mystères et rebondissements pour piquer la curiosité du lecteur et lui faire tourner les pages sans en relever le nez. Le texte coule avec facilité et jamais l'ennui n'affleure. Dommage peut-être que le dénouement résolve tout d'une façon très idyllique, sans laisser perdurer quelques doutes au moins sur l'issue d'un ou deux points… Mais c'est aussi ce qui fait le charme des romans de Gilbert Bordes : la méchanceté ne l'y emporte jamais.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.