RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le Vide

            Pocket
            EAN : 9782266276894
            Code sériel : 16959
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 928
            Format : 140 x 225 mm
            Le Vide

            Date de parution : 11/05/2017
            Drummondville, Québec. « Vivre au max », une nouvelle émission de téléréalité, défraie la chronique. Son fondateur, le milliardaire Max Lavoie, a tout quitté pour se lancer dans ce projet. Il s’est attiré les foudres de la commission de censure et a choqué les âmes sensibles en proposant de réaliser... Drummondville, Québec. « Vivre au max », une nouvelle émission de téléréalité, défraie la chronique. Son fondateur, le milliardaire Max Lavoie, a tout quitté pour se lancer dans ce projet. Il s’est attiré les foudres de la commission de censure et a choqué les âmes sensibles en proposant de réaliser en direct les rêves les plus fous des candidats. Quel fantasme délirant les participants vont-ils demander à l’animateur de réaliser ? Jusqu’où iront-ils ? La téléréalité va-t-elle dépasser la fiction ? Prenez garde mesdames et messieurs : plus loin vous repousserez les limites, plus longue sera la chute… dans le vide.

            « On plonge dans ce roman noir du Québécois Patrick Senécal comme on le ferait d'un pont : en chute libre. Glaçant ! » Femina

            « Un roman bien ficelé, intense, estomaquant, qui plonge dans le désarroi existentiel d'une foule avide de divertissement et d'hommes et de femmes désespérés. » L'Hebdo (Suisse)

            @ Disponible chez 12-21
            L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266276894
            Code sériel : 16959
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 928
            Format : 140 x 225 mm
            Pocket
            9.80 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « À l’avant-plan de ses histoires, il y aura toujours… des histoires, justement. Et il excelle à cela. Prenant plaisir à bâtir cette mécanique très précise qu’est celle du thriller, huilant le moindre rouage, écoutant le tic-tac implacable des mots qui… bien, il faut le dire, lui servent à manipuler le lecteur. » La Presse

            « On plonge dans ce roman noir du Québécois Patrick Senécal comme on le ferait d’un pont : en chute libre. Glaçant ! » Femina (Suisse)

            « Un roman furieusement bien ficelé. » L'Express (Suisse)

            « Un roman bien ficelé, intense, estomaquant, qui plonge dans le desarroi existentiel d'une foule avide de divertissement et d'hommes et de femmes désespèrés. » L'Hebdo (Suisse)

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • floamaru Posté le 3 Mai 2019
              Je viens de lire un roman totalement unique. Je l'ai dévoré… souvent la boule au ventre. Il m’a pris littéralement aux tripes. Il ne m’a pas quitté, tellement j'ai été absorbé par l'écriture... Il m’a à la fois bouleversé et dégouté. Une fois terminé mon esprit n’est pas arrivé à décrocher…Et ça prendra du temps, un livre que je ne suis pas près d'oublier!
            • Pietro38 Posté le 28 Avril 2019
              Monumental, époustouflant, désespérant ! Avertissement, vous qui entrez dans Le vide, laissez toute espérance, et préparez-vous à vivre une longue expérience éprouvante. Le vide est un thriller spectaculaire, riche en suspense et en rebondissements, mais c'est surtout et avant tout un roman noir terrifiant, un constat accablant, sans concession de la société québécoise, dressé par un auteur qui ne nourrit plus aucune illusion sur l'espèce humaine. Pour l'instant, c'est mon polar canadien préféré, et de très loin. Et pourtant ce pays immense ne manque pas d'écrivains talentueux dans le domaine du noir: Martin Michaud, Chevy Stevens, Linwood Barclay, ou encore Shari Lapena. c'est vous dire le niveau de ce roman puissant, choquant, titanesque. 925 pages dans sa version poche, en petits caractères, mais ne vous laissez surtout pas impressionner par le nombre de pages, car vous ne les verrez de toute façon pas passer ! Le vide est une totale réussite tant sur le fond que sur la forme, c'est le chef d'oeuvre de cet auteur québécois à part qu'est Patrick Senécal, véritable agitateur de conscience. En démontrant la possibilité de mêler téléréalité, psychologie, sociologie et enquête policière dans une oeuvre effrayante de réalisme où les destins s'enchevêtrent, Patrick Senécal offre ici... Monumental, époustouflant, désespérant ! Avertissement, vous qui entrez dans Le vide, laissez toute espérance, et préparez-vous à vivre une longue expérience éprouvante. Le vide est un thriller spectaculaire, riche en suspense et en rebondissements, mais c'est surtout et avant tout un roman noir terrifiant, un constat accablant, sans concession de la société québécoise, dressé par un auteur qui ne nourrit plus aucune illusion sur l'espèce humaine. Pour l'instant, c'est mon polar canadien préféré, et de très loin. Et pourtant ce pays immense ne manque pas d'écrivains talentueux dans le domaine du noir: Martin Michaud, Chevy Stevens, Linwood Barclay, ou encore Shari Lapena. c'est vous dire le niveau de ce roman puissant, choquant, titanesque. 925 pages dans sa version poche, en petits caractères, mais ne vous laissez surtout pas impressionner par le nombre de pages, car vous ne les verrez de toute façon pas passer ! Le vide est une totale réussite tant sur le fond que sur la forme, c'est le chef d'oeuvre de cet auteur québécois à part qu'est Patrick Senécal, véritable agitateur de conscience. En démontrant la possibilité de mêler téléréalité, psychologie, sociologie et enquête policière dans une oeuvre effrayante de réalisme où les destins s'enchevêtrent, Patrick Senécal offre ici un roman hors norme. Une histoire stupéfiante, effroyable mettant en scène des personnages forts. J'en retiendrai quatre: Max Lavoie, présentateur de l'émission de téléréalité "Vivre au max", qui bat tous les records d'audience au Québec. Un personnage énigmatique et inquiétant, qui voue une haine de plus en plus destructrice envers ses congénères ; Ensuite, il y a Frédéric Ferland, qui exerce le métier de psychologue, un éternel insatisfait qui n'a plus goût à rien, et dont l'indifférence chronique se transforme petit à petit en inquiétante pathologie ; Puis il y a Pierre Sauvé, le flic, qui se réfugie dans son travail afin d'oublier ses échecs personnels ; Et enfin il y a Chloé Dagenais, sa partenaire, l'éternelle optimiste qui voit toujours le verre à moitié plein, c'est la bouffée d'oxygène de ce roman très dur. La lueur d'espoir dans un océan de noirceur. Max, Frédéric, Pierre, Chloé, les quatre acteurs principaux d'une intrigue étouffante, d'une machination diabolique. L'auteur nous emmène loin, très loin dans les méandres tortueux de la psyché humaine, jusqu'au dénouement spectaculaire, terrible, qui atteint des sommets d'intensité dramatique rarements atteints dans le polar contemporain. Sur la forme, l'auteur montre une maîtrise impressionnante dans la conduite de son récit. Je trouve que c'est très bien écrit dans un style simple, alerte, essentiellement centré sur la psychologie et les actions des personnages. Il y a très peu peu de descriptions détaillées des lieux. Et bien évidemment, on retrouve avec bonheur quelques expressions québécoises. Enfin, la construction impeccable, parfaitement ficelée, du récit constitue la force principale de ce roman. Tout est expliqué par l'auteur au début du livre: "Le déroulement du roman n'est donc pas chronologique et il faut le lire dans l'ordre des pages. Si vous le lisez dans l'ordre habituel des chapitres, l'effet de thriller ne fonctionnera pas, il n'y aura plus de suspense car vous apprendrez certains éléments du passé et certaines caractéristiques des personnages trop tôt dans votre lecture. J'aurais pu laisser tomber la numérotation des chapitres et les gens auraient compris qu'il s'agissait tout simplement de flash-back, mais cette numérotation, pour le lecteur pointilleux et fan de structure, permet de situer chaque chapitre par rapport à l'autre." On passe donc du chapitre 21 au chapitre 8, puis au chapitre 22 pour revenir au chapitre 1 etc... mais tout est clair, limpide, précis, et surtout captivant. Alors n'attendez plus et allez vite vous procurer ce chef d'oeuvre, grosse claque émotionnelle en perspective !
              Lire la suite
              En lire moins
            • MaggyM Posté le 22 Avril 2019
              Quel bouquin ! Magistral !!! C'est très difficile de raconter l'histoire de ce thriller de Patrick Senécal sans en déflorer l'intrigue. Je ne m'y risquerai donc pas. Le Vide, c'est donc avant tout un thriller, dont la construction, plutôt originale, donne au suspens une dimension toute particulière. En effet, Patrick Senécal, au lieu d'utiliser la technique du flash-back, a préféré volontairement afficher les chapitres dans le désordre; ou plutôt dans l'ordre adéquat pour faire monter la pression chez le lecteur. C'est original, ça prend bien et ça oblige le cerveau à réfléchir autrement. Le Vide, c'est aussi une roman qui aborde la question de la dérive des télé-réalités. Quand on sait que la version originale a été écrite en 2007, on se dit que Patrick Senécal a presque été visionnaire sur ce coup-là. Et enfin, le Vide c'est avant tout une réflexion sur l'éventuelle vacuité de l'existence elle-même. Sur la fatuité de l'être humain en général, qui se berce d'illusions tout au long de sa misérable vie, qui porte des rêves qui n'en sont pas,... Et la réflexion est ici poussée à l'extrême. Bref, le Vide est un thriller parfaitement orchestré, qui tient le lecteur en haleine pendant plus de 900 pages mais qui... Quel bouquin ! Magistral !!! C'est très difficile de raconter l'histoire de ce thriller de Patrick Senécal sans en déflorer l'intrigue. Je ne m'y risquerai donc pas. Le Vide, c'est donc avant tout un thriller, dont la construction, plutôt originale, donne au suspens une dimension toute particulière. En effet, Patrick Senécal, au lieu d'utiliser la technique du flash-back, a préféré volontairement afficher les chapitres dans le désordre; ou plutôt dans l'ordre adéquat pour faire monter la pression chez le lecteur. C'est original, ça prend bien et ça oblige le cerveau à réfléchir autrement. Le Vide, c'est aussi une roman qui aborde la question de la dérive des télé-réalités. Quand on sait que la version originale a été écrite en 2007, on se dit que Patrick Senécal a presque été visionnaire sur ce coup-là. Et enfin, le Vide c'est avant tout une réflexion sur l'éventuelle vacuité de l'existence elle-même. Sur la fatuité de l'être humain en général, qui se berce d'illusions tout au long de sa misérable vie, qui porte des rêves qui n'en sont pas,... Et la réflexion est ici poussée à l'extrême. Bref, le Vide est un thriller parfaitement orchestré, qui tient le lecteur en haleine pendant plus de 900 pages mais qui n'est pas à mettre entre toutes les mains.
              Lire la suite
              En lire moins
            • elynias Posté le 17 Avril 2019
              Une chose est certaine: on ne peut pas rester de marbre face aux œuvres de Patrick Senécal. Encore une fois, ce bouquin est un coup de maître. J’adore tout simplement le style d’écriture, sa manière de nous faire dépasser les frontières, de basculer dans les ténèbres de l’âme humaine et toute cette violence qu’on prend plaisir à lire. Le vide est très réaliste sur la nature humaine ainsi que sur la société actuelle. C’est affolant. Les personnages ont tous un gros bagage psychologique et sont tous liés d’une certaine manière. Un livre à ne pas rater!
            • Sabine57 Posté le 14 Avril 2019
              J'ai mis du temps pour lire ce gros pavé mais c'était un sacré moment de lecture, ce roman noir est terrible. Je pense qu'à la lecture de ce livre, on rentre dans l'âme sombre de Max Lavoie qui va tout au long de cette histoire manipuler l'esprit des gens. Afin de mener à bien sa quête personnelle, il dépassera les limites du raisonnable et son argent lui donnera tout le pouvoir dont il aura besoin. Une histoire qui prouve qu’il n’y a qu’un pas qui mène jusqu’à la folie. Max va nous faire sombrer dans le vide à la limite du supportable, une bonne glissade tout au fond du gouffre des ténèbres. Il y a des passages très chauds, on peut découvrir les vices de ces personnages qui ne trouvent plus de gout à la vie, des personnes qui n’ont plus rien à perdre. Patrick Senécal a réussi à décrire avec talent le plus profond de l'âme humaine et les pires atrocités que l'humain peut faire en se faisant manipuler par un homme pervers et avide de destruction. Tous ces personnages se retrouvent à un moment où un endroit, on découvre leurs vies qui n’ont rien à envier, des moments de solitude et de tristesse... J'ai mis du temps pour lire ce gros pavé mais c'était un sacré moment de lecture, ce roman noir est terrible. Je pense qu'à la lecture de ce livre, on rentre dans l'âme sombre de Max Lavoie qui va tout au long de cette histoire manipuler l'esprit des gens. Afin de mener à bien sa quête personnelle, il dépassera les limites du raisonnable et son argent lui donnera tout le pouvoir dont il aura besoin. Une histoire qui prouve qu’il n’y a qu’un pas qui mène jusqu’à la folie. Max va nous faire sombrer dans le vide à la limite du supportable, une bonne glissade tout au fond du gouffre des ténèbres. Il y a des passages très chauds, on peut découvrir les vices de ces personnages qui ne trouvent plus de gout à la vie, des personnes qui n’ont plus rien à perdre. Patrick Senécal a réussi à décrire avec talent le plus profond de l'âme humaine et les pires atrocités que l'humain peut faire en se faisant manipuler par un homme pervers et avide de destruction. Tous ces personnages se retrouvent à un moment où un endroit, on découvre leurs vies qui n’ont rien à envier, des moments de solitude et de tristesse qui feront d’eux des proies faciles pour un homme qui cherche à contrôler leur devenir. Suite à un drame qui va changer la vie de Max Lavoie va tout lâcher pour organiser un projet d’émission de téléréalité qui en fait cache une manipulation de masse, dans le but de mener des gens abimés vers un final qui sera explosif. Pierre Sauvé le policier en charge de cette affaire très complexe, au risque de perdre sa fille unique. Il va devoir affronter une pieuvre qui étale ses tentacules partout autour de lui. Il ne lâchera rien et heureusement ne perdra pas la face contre tous les dangers qu’il va devra affronter tout le long de son enquête. Je conseille à tous les lecteurs qui n’ont pas peur de tomber dans le vide, de découvrir ce roman qui ne laisse pas indemne, il est dur, choquant, perturbant mais aussi très addictif. Moi j'ai adoré en tout cas.
              Lire la suite
              En lire moins
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.