Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266297387
Code sériel : 17640
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 496
Format : 108 x 177 mm

L'Empathie

Date de parution : 13/02/2020
« Il resta plus d'une heure debout, face au lit du couple. Il toisait la jeune femme qui dormait nue, sa hanche découverte. Puis il examina l’homme à ses côtés. Sa grande idée lui vint ici, comme les pièces d’un puzzle qu’il avait sous les yeux depuis des années et... « Il resta plus d'une heure debout, face au lit du couple. Il toisait la jeune femme qui dormait nue, sa hanche découverte. Puis il examina l’homme à ses côtés. Sa grande idée lui vint ici, comme les pièces d’un puzzle qu’il avait sous les yeux depuis des années et qu’il parvenait enfin à assembler. On en parlerait. Une apothéose. »
Cet homme, c’est Alpha. Un bloc de haine incandescent qui peu à peu découvre le sens de sa vie : violer et torturer, selon un mode opératoire inédit.
Face à lui, Anthony Rauch et Marion Mesny, capitaines au sein du 2e district de police judiciaire, la « brigade du viol ».
Dans un Paris transformé en terrain de chasse, ces trois guerriers détruits par leur passé se guettent et se poursuivent. Aucun ne sortira vraiment vainqueur, car pour gagner il faudrait rouvrir ses plaies et livrer ses secrets.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266297387
Code sériel : 17640
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 496
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Retrouvez une chasse incroyable dans un Paris noir, où trois personnes se traquent jusqu'à voir leurs plaies et leurs secrets révélés au grand jour... » Biblioteca magazine
Biblioteca magazine

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Boulibooks Posté le 14 Juillet 2020
    « L’empathie » est le 2ème roman que je lis dans le cadre de la sélection du Prix Nouvelles Voix du Polar 2020 Pocket. Ne vous fiez pas au titre doux et édulcoré de ce livre, les thèmes qui y sont abordés sont extrêmement durs. L’empathie est un excellent thriller qui se démarque par la psychologie de ses personnages. Nous commençons par faire la connaissance d’Alpha. Alpha déteste la société et les humains qu’ils l’habitent. Il est jeune, bel homme, sportif, intelligent et empli de haine. Son passe-temps préféré : repérer un couple qui lui convient, se glisser dans leur domicile en escaladant la façade de leur immeuble, attaquer l’homme à coups de poings puis l’immobiliser afin que celui-ci le regarde violer sa compagne. Marion et Anthony dit La poire travaillent à la Brigade du viol et sont chargés de l’enquête. Cette investigation va évidemment mettre Anthony, Marion et Alpha face à face. Le combat ne se déroulera pas de la façon dont on l’imagine car le pire à affronter n’est pas l’autre, mais soi-même. En effet, les trois personnages ont tous un passé très traumatisant. La construction narrative du roman nous présente leur trajectoire par des retours en arrière, des introspections, qui... « L’empathie » est le 2ème roman que je lis dans le cadre de la sélection du Prix Nouvelles Voix du Polar 2020 Pocket. Ne vous fiez pas au titre doux et édulcoré de ce livre, les thèmes qui y sont abordés sont extrêmement durs. L’empathie est un excellent thriller qui se démarque par la psychologie de ses personnages. Nous commençons par faire la connaissance d’Alpha. Alpha déteste la société et les humains qu’ils l’habitent. Il est jeune, bel homme, sportif, intelligent et empli de haine. Son passe-temps préféré : repérer un couple qui lui convient, se glisser dans leur domicile en escaladant la façade de leur immeuble, attaquer l’homme à coups de poings puis l’immobiliser afin que celui-ci le regarde violer sa compagne. Marion et Anthony dit La poire travaillent à la Brigade du viol et sont chargés de l’enquête. Cette investigation va évidemment mettre Anthony, Marion et Alpha face à face. Le combat ne se déroulera pas de la façon dont on l’imagine car le pire à affronter n’est pas l’autre, mais soi-même. En effet, les trois personnages ont tous un passé très traumatisant. La construction narrative du roman nous présente leur trajectoire par des retours en arrière, des introspections, qui retracent leur passé, leurs blessures, leurs failles. Une victime est-elle vouée à reproduire le même schéma de violence ? si oui contre qui ? elle-même ou bien les autres ? Peut-on faire de la culpabilité une arme ? C’est cru, c’est violent, c’est effrayant mais on ne tombe jamais dans un voyeurisme glauque à l’extrême. Les mots sont choisis avec soin, les scènes décrites sont très visuelles, le Antoine RENAND scénariste et réalisateur de court-métrage sait ce qu’il fait. Les pages se tournent toutes seules, on est pris aux tripes. Le rythme est haletant. L’empathie est un thriller efficace et profondément humain. J’ai adoré ma lecture ! Décidément cette sélection Nouvelles Voix du Polar 2020 Pocket est un bon cru.
    Lire la suite
    En lire moins
  • FlofloEnael Posté le 14 Juillet 2020
    Aujourd'hui, je viens vous parler de ma première lecture pour le prix nouvelles voix du Polar 2020. Je vous avais fait choisir en story et ce fût donc L'empathie d'Antoine Renand. Résumé : Vous ne dormirez plus jamais la fenêtre ouverte. « Il resta plus d’une heure debout, immobile, face au lit du couple. Il toisait la jeune femme qui dormait nue, sa hanche découverte. Puis il examina l’homme à ses côtés. Sa grande idée lui vint ici, comme une évidence ; comme les pièces d’un puzzle qu’il avait sous les yeux depuis des années et qu’il parvenait enfi n à assembler. On en parlerait. Une apothéose. » Cet homme, c’est Alpha. Un bloc de haine incandescent qui peu à peu découvre le sens de sa vie : violer et torturer, selon un mode opératoire inédit. Face à lui, Anthony Rauch et Marion Mesny, capitaines au sein du 2e district de police judiciaire, la « brigade du viol ». Dans un Paris transformé en terrain de chasse, ces trois guerriers détruits par leur passé se guettent et se poursuivent. Aucun ne sortira vraiment vainqueur, car pour gagner il faudrait rouvrir ses plaies et livrer ses secrets. Un premier roman qui vous laissera hagard et sans voix... Aujourd'hui, je viens vous parler de ma première lecture pour le prix nouvelles voix du Polar 2020. Je vous avais fait choisir en story et ce fût donc L'empathie d'Antoine Renand. Résumé : Vous ne dormirez plus jamais la fenêtre ouverte. « Il resta plus d’une heure debout, immobile, face au lit du couple. Il toisait la jeune femme qui dormait nue, sa hanche découverte. Puis il examina l’homme à ses côtés. Sa grande idée lui vint ici, comme une évidence ; comme les pièces d’un puzzle qu’il avait sous les yeux depuis des années et qu’il parvenait enfi n à assembler. On en parlerait. Une apothéose. » Cet homme, c’est Alpha. Un bloc de haine incandescent qui peu à peu découvre le sens de sa vie : violer et torturer, selon un mode opératoire inédit. Face à lui, Anthony Rauch et Marion Mesny, capitaines au sein du 2e district de police judiciaire, la « brigade du viol ». Dans un Paris transformé en terrain de chasse, ces trois guerriers détruits par leur passé se guettent et se poursuivent. Aucun ne sortira vraiment vainqueur, car pour gagner il faudrait rouvrir ses plaies et livrer ses secrets. Un premier roman qui vous laissera hagard et sans voix par sa puissance et son humanité. Cela faisait un moment que je voyais ce livre sur instagram et dont la couverture m'intriguait. C'est donc avec plaisir que j'ai débuté sa lecture. Au début, j'ai vite été prise dans l'action de ce polar. Les pages se tournaient seules, j'avais hâte de connaître la suite. Le côté "psychopathe" du tueur (vous allez me dire tous les tueurs le sont 😅) m'a beaucoup plu (@livrinaa ça pourrait te plaire 🤣). J'ai ressenti un peu de longueurs ensuite mais qui sont vite passées. La relation entre Anthony et sa mère est intéressante (bon pour le coup son attitude est un peu particulière par moment aussi 😅). Au début, on pourrait ressentir un certain énervement par rapport à celle-ci puis j'avoue qu'elle m'a touché. Le titre est bien trouvé. On ressent de L'empathie pour ces victimes mais aussi pour Anthony, sa mère et certains autres personnages (je ne vais pas vous en dire plus au risque de vous spoiler😅). Des non dits, des passés sombres, une pointe d'amour et une intrigue bien ficelée. De quoi passer un bon moment à la lecture de ce thriller. Je valide le thème 40°C du Spring challenge d'@addictiv_book. Une bonne première lecture pour ce Prix nouvelles voix du Polar 2020. Hâte de lire les autres 😁🏆📖
    Lire la suite
    En lire moins
  • Litteratureandco Posté le 14 Juillet 2020
    Anthony Rauch et Marion Mesny travaillent à la Brigade du viol à Paris. Ils traquent le « Lézard », cet homme qui est capable de grimper sur les façades lisses des immeubles parisiens, afin d’entrer sans bruit dans la chambre de ses proies. Il viole les femmes, frappe leurs amants. Difficile de raconter sans gâcher le roman alors je m’en tiens à ça. J’ai aimé la manière dont est découpé le roman, les parties traitent des différents personnages. Ces personnages sont d’ailleurs bien développés, très approfondis, il ne s’agit pas uniquement d’une description de surface. On en apprend sur leur passé, ce qui permet de comprendre leurs comportements dans le présent. Cependant, certains personnages sont approfondis mais cela n’était pas nécessaire, cela rajoute uniquement des longueurs. J’ai aimé également le mystère qui entoure le personnage principal, j’aime quand l’auteur me surprend et ça été le cas. On se pose tout un tas de questions, et la révélation est inattendue. Par ailleurs, le roman détient quelques incohérences notamment sur la révélation principale qui sort d’on ne sais où... mais pour un premier roman, il faut dire qu’il est bien réussi. L’écriture est addictive, il s’agit d’un véritable page-turner. A noter toutefois qu’il faut être bien accroché pour... Anthony Rauch et Marion Mesny travaillent à la Brigade du viol à Paris. Ils traquent le « Lézard », cet homme qui est capable de grimper sur les façades lisses des immeubles parisiens, afin d’entrer sans bruit dans la chambre de ses proies. Il viole les femmes, frappe leurs amants. Difficile de raconter sans gâcher le roman alors je m’en tiens à ça. J’ai aimé la manière dont est découpé le roman, les parties traitent des différents personnages. Ces personnages sont d’ailleurs bien développés, très approfondis, il ne s’agit pas uniquement d’une description de surface. On en apprend sur leur passé, ce qui permet de comprendre leurs comportements dans le présent. Cependant, certains personnages sont approfondis mais cela n’était pas nécessaire, cela rajoute uniquement des longueurs. J’ai aimé également le mystère qui entoure le personnage principal, j’aime quand l’auteur me surprend et ça été le cas. On se pose tout un tas de questions, et la révélation est inattendue. Par ailleurs, le roman détient quelques incohérences notamment sur la révélation principale qui sort d’on ne sais où... mais pour un premier roman, il faut dire qu’il est bien réussi. L’écriture est addictive, il s’agit d’un véritable page-turner. A noter toutefois qu’il faut être bien accroché pour le lire. Les détails ne manquent pas, et peuvent parfois déranger. Le récit est glaçant et déroutant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Laurie_lucas Posté le 13 Juillet 2020
    Anthony Rauch et Marion Mesny sont tous deux capitaines au 2ème district de police judiciaire : la brigade du viol. Lorsqu'un homme s'introduit de nuit dans un logement à la porte verrouillée, réveillant les occupants de la pire façon, l'enquête leur est confiée. Très vite, ils vont tout mettre en œuvre pour appréhender celui qu'ils surnomment "Le lézard" et mettre un terme à sa série de visites nocturnes. Mais les chasseurs pourraient bien se transformer en proie. Car Alpha n'est pas un criminel comme les autres. Et cela, Marion et Anthony vont l'apprendre à leurs dépens. 📚 C'est un thriller percutant, coup de poing où les émotions des personnages sont décrites avec talent. Le genre de lecture qui te serre le cœur à la fin d'une phrase pour mieux te claquer à la gueule (pardon mais c'est de circonstance) au début de la suivante. Les personnages sont si marquants qu'on ne peut les oublier à la fin. Comme Anthony ou Marion. Mais aussi Alpha, mais pas pour les mêmes raisons. Il m'a autant fasciné que fait flipper. Sa froideur, son extrême violence, ses calculs, sa pleine conscience de ce qu'il fait, de ce qu'il inflige... brrr ! Certains chapitres sont non numérotés, comme hors de l'enquête, venu... Anthony Rauch et Marion Mesny sont tous deux capitaines au 2ème district de police judiciaire : la brigade du viol. Lorsqu'un homme s'introduit de nuit dans un logement à la porte verrouillée, réveillant les occupants de la pire façon, l'enquête leur est confiée. Très vite, ils vont tout mettre en œuvre pour appréhender celui qu'ils surnomment "Le lézard" et mettre un terme à sa série de visites nocturnes. Mais les chasseurs pourraient bien se transformer en proie. Car Alpha n'est pas un criminel comme les autres. Et cela, Marion et Anthony vont l'apprendre à leurs dépens. 📚 C'est un thriller percutant, coup de poing où les émotions des personnages sont décrites avec talent. Le genre de lecture qui te serre le cœur à la fin d'une phrase pour mieux te claquer à la gueule (pardon mais c'est de circonstance) au début de la suivante. Les personnages sont si marquants qu'on ne peut les oublier à la fin. Comme Anthony ou Marion. Mais aussi Alpha, mais pas pour les mêmes raisons. Il m'a autant fasciné que fait flipper. Sa froideur, son extrême violence, ses calculs, sa pleine conscience de ce qu'il fait, de ce qu'il inflige... brrr ! Certains chapitres sont non numérotés, comme hors de l'enquête, venu du passé, offrant un autre regard sur les personnages. Nous narrant un passé pouvant expliquer le présent... Pas forcément les chapitres les plus simples à lire d'ailleurs. En bref, c'est un excellent thriller où tout y est : suspense, stress, émotions, tension et j'en passe. Avec des passages plus calme histoire de reprendre son souffle avant que tout ne s'emballe à nouveau sans qu'on est vu venir quoi que ce soit ! On y retrouve dans le désordre de l'empathie, une recherche de rédemption, du courage, de la haine, de la violence, de l'ignoble, du beau... Vous vous en doutez, je vous le conseille avec force !
    Lire la suite
    En lire moins
  • penepuce Posté le 12 Juillet 2020
    Thriller palpitant. Très dur par moment. âmes sensibles s'abstenir. Même si le titre selon moi n'est pas très révélateur du livre. Car c'est plutôt l'absence d'empathie du "méchant" qui est indéniable. Le héros , policier de son état, est un personnage à plusieurs facettes, côté face et lisse par opposition à son côté obscur voir malsain. Belle découverte.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.