Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266297387
Code sériel : 17640
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 496
Format : 108 x 177 mm

L'Empathie

Date de parution : 13/02/2020
« Il resta plus d'une heure debout, face au lit du couple. Il toisait la jeune femme qui dormait nue, sa hanche découverte. Puis il examina l’homme à ses côtés. Sa grande idée lui vint ici, comme les pièces d’un puzzle qu’il avait sous les yeux depuis des années et... « Il resta plus d'une heure debout, face au lit du couple. Il toisait la jeune femme qui dormait nue, sa hanche découverte. Puis il examina l’homme à ses côtés. Sa grande idée lui vint ici, comme les pièces d’un puzzle qu’il avait sous les yeux depuis des années et qu’il parvenait enfin à assembler. On en parlerait. Une apothéose. »
Cet homme, c’est Alpha. Un bloc de haine incandescent qui peu à peu découvre le sens de sa vie : violer et torturer, selon un mode opératoire inédit.
Face à lui, Anthony Rauch et Marion Mesny, capitaines au sein du 2e district de police judiciaire, la « brigade du viol ».
Dans un Paris transformé en terrain de chasse, ces trois guerriers détruits par leur passé se guettent et se poursuivent. Aucun ne sortira vraiment vainqueur, car pour gagner il faudrait rouvrir ses plaies et livrer ses secrets.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266297387
Code sériel : 17640
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 496
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Retrouvez une chasse incroyable dans un Paris noir, où trois personnes se traquent jusqu'à voir leurs plaies et leurs secrets révélés au grand jour... » Biblioteca magazine
Biblioteca magazine

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • vrovro7 Posté le 14 Novembre 2020
    Saisissant ! Voici un thriller d'une grande qualité qui ne laisse pas le lecteur de marbre. Antoine Renand a réalisé le tour de force de faire cohabiter une profonde violence physique et psychique avec une capacité d'empathie qui se révèle salvatrice. Un des atouts de ce roman réside dans la construction des personnages. Avec une psychologie tirée au cordeau, leurs parcours de vie sont très fouillés et cela les rend particulièrement intéressants et attachants. Leur passé compliqué gouverne leurs actions présentes et ils vont devoir creuser au plus profond d'eux-mêmes pour évoluer. Les thématiques abordées sont particulièrement lourdes, clairement. Mais l'auteur arrive à nous faire prendre du recul et nous pousse à chercher à comprendre les raisons qui peuvent mener à de tels comportements. Quant à la forme : le récit est rythmé par des chapitres courts mais dynamiques, et par une plume efficace et addictive. Les actions et les ressentis sont décrits avec un tel réalisme que ça donne froid dans le dos ! Sans la révéler, la fin est appréciable car elle n'est pas abrupte. L'auteur accompagne ses personnages (et ses lecteurs !) après que l'enquête soit résolue. Et le titre prend tout son sens quand on comprend comment se fait la transition... Saisissant ! Voici un thriller d'une grande qualité qui ne laisse pas le lecteur de marbre. Antoine Renand a réalisé le tour de force de faire cohabiter une profonde violence physique et psychique avec une capacité d'empathie qui se révèle salvatrice. Un des atouts de ce roman réside dans la construction des personnages. Avec une psychologie tirée au cordeau, leurs parcours de vie sont très fouillés et cela les rend particulièrement intéressants et attachants. Leur passé compliqué gouverne leurs actions présentes et ils vont devoir creuser au plus profond d'eux-mêmes pour évoluer. Les thématiques abordées sont particulièrement lourdes, clairement. Mais l'auteur arrive à nous faire prendre du recul et nous pousse à chercher à comprendre les raisons qui peuvent mener à de tels comportements. Quant à la forme : le récit est rythmé par des chapitres courts mais dynamiques, et par une plume efficace et addictive. Les actions et les ressentis sont décrits avec un tel réalisme que ça donne froid dans le dos ! Sans la révéler, la fin est appréciable car elle n'est pas abrupte. L'auteur accompagne ses personnages (et ses lecteurs !) après que l'enquête soit résolue. Et le titre prend tout son sens quand on comprend comment se fait la transition entre la noirceur et le salut de l'âme. Par bien des aspects, ce roman m'a rappelé l'atmosphère et les mécanismes que l'on retrouve chez Karine Giebel. Tout comme pour cette dernière, je vais suivre de près les autres romans d'Antoine Renand !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Franckync Posté le 13 Novembre 2020
    Titre : L'empathie Auteur : Antoine Renand Année : 2019 Editeur : Robert Laffont Résumé : Anthony Rauch est inspecteur à la brigade des viols de Paris. Son quotidien est bouleversé lorsqu'il se retrouve confronté à une série de viols d'une violence inouïe. S'engage alors un jeu du chat et de la souris entre celui que l'on surnomme le lézard et les forces de police. Mon humble avis : de la violence, voire de l'ultra violence, voilà ce que nous réserve Antoine Renand dans ce polar auréolé d'une réputation élogieuse. J'avais beaucoup entendu parler de ce bouquin avant de le lire, les avis étaient dithyrambiques pour la plupart, j'avais donc hâte de me confronter à cette histoire censément effrayante et addictive. Sincèrement, je n'ai aucun souvenir d'un bouquin qui m'ait fait peur et ce texte n'aura pas dérogé à la règle mais ce n'est pas l'essentiel car il faut reconnaître à Renand un vrai savoir-faire. L'empathie entre dans la catégorie des Page-turner comme disent les anglos-saxons, ces livres qu'il est difficile de lâcher, ces polars où chaque fin de chapitre ouvre de nouvelles perspectives et pousse le lecteur à revenir au texte, jusqu'au final qui est censé être l'apothéose, la cerise sur le gâteau. Toutes... Titre : L'empathie Auteur : Antoine Renand Année : 2019 Editeur : Robert Laffont Résumé : Anthony Rauch est inspecteur à la brigade des viols de Paris. Son quotidien est bouleversé lorsqu'il se retrouve confronté à une série de viols d'une violence inouïe. S'engage alors un jeu du chat et de la souris entre celui que l'on surnomme le lézard et les forces de police. Mon humble avis : de la violence, voire de l'ultra violence, voilà ce que nous réserve Antoine Renand dans ce polar auréolé d'une réputation élogieuse. J'avais beaucoup entendu parler de ce bouquin avant de le lire, les avis étaient dithyrambiques pour la plupart, j'avais donc hâte de me confronter à cette histoire censément effrayante et addictive. Sincèrement, je n'ai aucun souvenir d'un bouquin qui m'ait fait peur et ce texte n'aura pas dérogé à la règle mais ce n'est pas l'essentiel car il faut reconnaître à Renand un vrai savoir-faire. L'empathie entre dans la catégorie des Page-turner comme disent les anglos-saxons, ces livres qu'il est difficile de lâcher, ces polars où chaque fin de chapitre ouvre de nouvelles perspectives et pousse le lecteur à revenir au texte, jusqu'au final qui est censé être l'apothéose, la cerise sur le gâteau. Toutes les règles de ce type de roman sont respectées dans l'empathie, avec brio et minutie, il faut bien l'admettre. Les personnages sont extrêmement fouillés, cabossés par leurs expériences antérieures et les scènes d'action succèdent aux passages plus lents, où le passé des protagonistes éclaire les relations qui les lient et leurs réactions face aux actes odieux du lézard. C'est carré, bien foutu, bien que l'auteur peine à échapper à la caricature avec une galerie de personnages qui portent tous un lourd passé de fêlures et de traumatismes, idem pour le grand méchant lézard qui est une brute aux pouvoirs quasi-surnaturels…C'est un peu too much, mais là n'est pas l'essentiel me semble-t-il. L'empathie se dévore, c'est le premier roman d'un auteur dont on n'a certainement pas fini d'entendre parler, un auteur efficace qui signe une entrée fracassante dans le monde du polar français. J'achète ? : Toutes les règles du genre sont respectées dans l'empathie : violence très violente, méchant très méchant, enquête tortueuse et maîtrisée, héros très très traumatisés par leur passé. Malgré, ou grâce à cela, voici un texte bougrement efficace qui ravira les amateurs du genre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Runwarrior Posté le 11 Novembre 2020
    Un roman assez plaisant que j'avais découvert suite aux critiques sur babelio. Toutefois même si j'ai passé un bon moment, je serai moins enthousiaste que ce que j'ai pu lire. En effet, il ne se démarque pas vraiment du polar classique et certains éléments semblent assez peu crédibles notamment sur les "performances" d'alpha. Néanmoins, la psychologie de certains personnages est bien développée mais d'autres moins alors qu'ils auraient pu jouer un rôle et apporter un peu plus d'envergure à l'histoire. Bref, pas mal mais pas non plus excellent.
  • Despagesetdeslettres Posté le 6 Novembre 2020
    Imaginez donc: un violeur qui rentre d’on ne sait ou#768; dans des appartements pour infliger de terribles se#769;vices a#768; ses victimes. Anthony Rauch et Marion Mesny, de la brigade du viol, se mettent a#768; sa poursuite. L’homme est intelligent et n’a peur de rien. La liste de ses victimes s’allonge, pas celle des indices. On suit l’enque#770;te, tout en de#769;couvrant peu a#768; peu les protagonistes et leurs secrets: le coupable et les deux policiers. Me#770;me si je pre#769;fe#768;re les romans ou#768; il est possible de deviner le coupable car on sait qu’il fait partie des protagonistes de#769;ja#768; connus, j’ai bien aime#769; ce livre par le co#770;te#769; psychologique qu’il aborde. On se rapproche de l’identite#769; du coupable, parce qu’on identifie peu a#768; peu sa manie#768;re de fonctionner. On apprend aussi ce qui a pousse#769; les deux policiers a#768; rejoindre cette brigade. Leurs histoires sont aussi de#769;taille#769;es que celle du violeur. Rien n’est noir ou blanc dans ce livre, me#770;me autour des sujets les plus sensibles. C#807;a pousse a#768; la re#769;flexion, c#807;a interroge les certitudes du lecteurs et c’est cet aspect psychologique a#768; tout point de vue qui fait la force du livre. Même si c’est très dérangeant. Il y a... Imaginez donc: un violeur qui rentre d’on ne sait ou#768; dans des appartements pour infliger de terribles se#769;vices a#768; ses victimes. Anthony Rauch et Marion Mesny, de la brigade du viol, se mettent a#768; sa poursuite. L’homme est intelligent et n’a peur de rien. La liste de ses victimes s’allonge, pas celle des indices. On suit l’enque#770;te, tout en de#769;couvrant peu a#768; peu les protagonistes et leurs secrets: le coupable et les deux policiers. Me#770;me si je pre#769;fe#768;re les romans ou#768; il est possible de deviner le coupable car on sait qu’il fait partie des protagonistes de#769;ja#768; connus, j’ai bien aime#769; ce livre par le co#770;te#769; psychologique qu’il aborde. On se rapproche de l’identite#769; du coupable, parce qu’on identifie peu a#768; peu sa manie#768;re de fonctionner. On apprend aussi ce qui a pousse#769; les deux policiers a#768; rejoindre cette brigade. Leurs histoires sont aussi de#769;taille#769;es que celle du violeur. Rien n’est noir ou blanc dans ce livre, me#770;me autour des sujets les plus sensibles. C#807;a pousse a#768; la re#769;flexion, c#807;a interroge les certitudes du lecteurs et c’est cet aspect psychologique a#768; tout point de vue qui fait la force du livre. Même si c’est très dérangeant. Il y a cependant moins de suspens que ce a#768; quoi je m’attendais.
    Lire la suite
    En lire moins
  • luparahlam Posté le 5 Novembre 2020
    Thriller avec avertissement. Malgré l'horreur de certaines scènes de ce roman extrêmement bien ficelé, il en ressort une très grande humanité, d'où certainement le titre. Et c'est un véritable tour de force que nous propose l'auteur ! Alpha, violeur, violent, dénué de toute empathie, s'introduit chez vous en pleine nuit, vous regarde dormir tranquillement pendant un ptit moment puis... s'acharne littéralement sur vous. Chaque personnage de ce 1er roman est décrit de façon spectaculaire tant par son passé, sa psychologie, ses sentiments. On suit les enquêteurs Anthony Rauch et Marion Mesny jusqu'au bout de l'enquête qui tient vraiment en haleine (formidable construction !). On les suit aussi jusqu'au bout d'eux mêmes en passant par un panel d'émotions diverses.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.