En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        L'Enfant de Loire

        Pocket
        EAN : 9782266276115
        Code sériel : 16966
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 416
        Format : 108 x 177 mm
        L'Enfant de Loire

        Date de parution : 15/06/2017
        La Loire est un fleuve imprévisible. Un jour de pêche fructueuse, Boris Maleroy y secourt la belle Irène Lestang, surprise par les sables. Entre le braconnier de basse extraction, mal vu du pays, et la bourgeoise bien mariée, cet été 1914 met le diable aux corps… et bientôt sa marque... La Loire est un fleuve imprévisible. Un jour de pêche fructueuse, Boris Maleroy y secourt la belle Irène Lestang, surprise par les sables. Entre le braconnier de basse extraction, mal vu du pays, et la bourgeoise bien mariée, cet été 1914 met le diable aux corps… et bientôt sa marque au ventre d’Irène. Las, si son mari au front paraît loin, les Lestang ne comptent pas laisser passer l’offense. Au nom des apparences et des bonnes mœurs, tout sera tenté pour faire disparaître, coûte que coûte, l’enfant de Loire…

        « Il y a du repentir, de la résilience, des beaux sentiments. » Blandine Hutin-Mercier – La Montagne
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266276115
        Code sériel : 16966
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 416
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        7.40 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • LesLecturesDeCledesol Posté le 10 Mai 2016
          J’ai découvert la belle plume de Gilbert Bordes, il y a quelques année avec Le chant du papillon, un excellent roman, dont je garde encore aujourd’hui un excellent souvenir. J’ai eu l’occasion grâce aux Editions Belfond, que je remercie, de recevoir son tout dernier roman, L’enfant de Loire. Ce roman, c’est l’histoire tragique, d’un couple mais aussi d’une famille, qui va tout sacrifier pour sauvegarder les apparences et surtout sa fierté. Au début du roman, nous faisons la connaissance d’Irène Lessager, une jeune femme de bonne famille, jeune mariée. Mais cette dernier se languit de son mari parti à la guerre. Elle s’ennuie dans la propriété de sa belle famille, et elle doit surtout supporter sa belle mère acariâtre. Alors qu’elle se baladait sur les bords de la Loire, Irène se retrouve en fâcheuse position, prisonnière des sables mouvants. Elle ne doit sa survie qu’à Boris, un homme de la région, qui vit de la pèche et du braconnage. Bref, un homme qu’elle devrait fuir à tout prix, puisqu’il n’est pas de sa condition. Boris n’est pas aimé dans la région, on le jalouse, car il n’est pas parti à la guerre, on le surnomme le Prussien, car il est blond et son... J’ai découvert la belle plume de Gilbert Bordes, il y a quelques année avec Le chant du papillon, un excellent roman, dont je garde encore aujourd’hui un excellent souvenir. J’ai eu l’occasion grâce aux Editions Belfond, que je remercie, de recevoir son tout dernier roman, L’enfant de Loire. Ce roman, c’est l’histoire tragique, d’un couple mais aussi d’une famille, qui va tout sacrifier pour sauvegarder les apparences et surtout sa fierté. Au début du roman, nous faisons la connaissance d’Irène Lessager, une jeune femme de bonne famille, jeune mariée. Mais cette dernier se languit de son mari parti à la guerre. Elle s’ennuie dans la propriété de sa belle famille, et elle doit surtout supporter sa belle mère acariâtre. Alors qu’elle se baladait sur les bords de la Loire, Irène se retrouve en fâcheuse position, prisonnière des sables mouvants. Elle ne doit sa survie qu’à Boris, un homme de la région, qui vit de la pèche et du braconnage. Bref, un homme qu’elle devrait fuir à tout prix, puisqu’il n’est pas de sa condition. Boris n’est pas aimé dans la région, on le jalouse, car il n’est pas parti à la guerre, on le surnomme le Prussien, car il est blond et son père était un étranger. On le voit comme un ennemi. Si l’idylle entre nos deux héros est bien cachée malheureusement, ils se feront très vite rattrapés par le destin, quand Irène tombe enceinte. C’est alors la honte qui s’abat sur sa famille. Tout est fait pour qu’Irène perde le bébé, pour les séparer. Tout est fait jusqu’à l’irréparable… Quelques années plus tard, la seconde partie du roman s’attarde sur le jeune Jules, qui n’est autre que le jeune Aymar, le fruit des amours de Boris et d’Irène. Qu’est-il devenu ? Connait-il son passé ? Je ne vous en dirai pas beaucoup. Mais sachez que ce fameux passé va le rattraper, et le mettre face à sa famille d’origine, celle qu’il n’a pas connu. Et si certains sont prêts à faire amende honorable, ça n’est pas le cas de tout le monde. Aymar sera alors en danger. Tout d’abord, le gros point fort de ce roman, c’est encore une fois la plume fantastique de Gilbert Bordes. Il a un vrai talent de conteur. Il a su m’emporter encore une fois. Ce roman possède un gros côté dramatique et tragique, mais il est tout à fait conforme aux tourments de l’époque noire dans laquelle les personnages évoluent. J’ai aimé les personnages, également, et la psychologie est bien maîtrisée. On sent Irène tourmentée. D’un côté, elle aime son amant, mais ils ne viennent pas du même milieu et ça va énormément peser sur leur idylle. Boris est un homme avec de grandes convictions et ses points de vues ne seront pas appréciés par la population qui souffre le martyre de voir partir tous les hommes valides vers les boucheries que sont les tranchées. Les familles sont presque toutes endeuillées, et celles qui ont encore quelqu’un au front, redoutent chaque jour de voir arriver la fameuse petite enveloppe bleue annonçant la mort. C’est dans ce contexte que naîtra Aymar, un enfant de l’amour, mais un enfant également qui dérange. Arrivera-t-il à prendre sa revanche ? Par contre, je ne sais pas si c’est une coquille, où si j’ai loupé quelque chose dans ma lecture, mais qui est ce Serge Lainan mentionné en quatrième de couverture ? Normalement il s’agit de Boris… Mystère… A découvrir aux éditions Belfond depuis le 7 avril 2016.
          Lire la suite
          En lire moins
        • djihane Posté le 5 Mai 2016
          Quand Boris sauve Irène de la noyade, un lien se crée tout de suite entre eux. Irène est mariée mais au delà des convenances, ils se donnent l'un à l'autre, guidés par une douce folie. Leur amour ne leur apportera pas que du bonheur mais des années de souffrance et de combat. J'ai trouvé qu'au début du roman, la relation était rapide, on est loin de la longue cour romantique. Irène se donne presque instantanément à Boris, animée par une certaine urgence, une soif inassouvie. Après tout, le contexte historique s'y prête: les maris partis faire la guerre, les femmes laissées derrières eux vivent dans cette attendre du retour ou de perdre leur époux. L'histoire sur fond de première guerre mondiale donne un petit côté vintage que j'ai apprécié. Les amants vont bien sûr tenter de cacher leur amour mais celui-ci se concrétise par une grossesse qui ne va pas être au goût de tous, particulièrement de celui des familles Lessager et Lestang. Il sera nécessaire de sauver l'honneur et cela par tous les moyens possibles, même s'il faut au passage briser des êtres. Irène est un personnage attachant, elle a été conditionnée à obéir. Toute sa vie, elle a respecté chaque... Quand Boris sauve Irène de la noyade, un lien se crée tout de suite entre eux. Irène est mariée mais au delà des convenances, ils se donnent l'un à l'autre, guidés par une douce folie. Leur amour ne leur apportera pas que du bonheur mais des années de souffrance et de combat. J'ai trouvé qu'au début du roman, la relation était rapide, on est loin de la longue cour romantique. Irène se donne presque instantanément à Boris, animée par une certaine urgence, une soif inassouvie. Après tout, le contexte historique s'y prête: les maris partis faire la guerre, les femmes laissées derrières eux vivent dans cette attendre du retour ou de perdre leur époux. L'histoire sur fond de première guerre mondiale donne un petit côté vintage que j'ai apprécié. Les amants vont bien sûr tenter de cacher leur amour mais celui-ci se concrétise par une grossesse qui ne va pas être au goût de tous, particulièrement de celui des familles Lessager et Lestang. Il sera nécessaire de sauver l'honneur et cela par tous les moyens possibles, même s'il faut au passage briser des êtres. Irène est un personnage attachant, elle a été conditionnée à obéir. Toute sa vie, elle a respecté chaque règle qu'on lui imposait. Son amour pour Boris va tout chambouler dans sa vie. J'ai aimé lire son combat intérieur: devrait-elle expier ses péchés en retournant auprès de son mari et en commettant l'irréparable. Devrait-elle tout quitter pour l'homme qu'elle aime et le père de son enfant ? Dure décision dans une société qui n'offrait pas le libre arbitre aux femme. C'est donc ce combat de subir ou d'oser agir quand on est une femme dans un monde d'homme que j'ai le plus apprécié. L'auteur traite aussi, à travers le personnage du frère d'Irène, de l'impact des horreurs de la guerre sur un homme, le transformant parfois en monstre. J'ai profondément détesté ce personnage qui est encore plus cruel que son père. Année après année Irène devra supporter plus ce qu'il est humainement possible de supporter. La véritable guerre dans ce roman était menait par Irène. J'ai aimé la plume de Gilbert Bordes, une belle plume qui nous transporte dans une histoire familiale, de coeurs brisés, d'amours contrariés. Sombre et profondément triste, L'enfant Loire nous donne à voir une époque où l'on croulait sous le poids des traditions et des convenances, d'une société patriarcale qui ne donnait aucun choix au femmes et surtout l'époque d'une guerre qui a brisé plus d'une âme. En somme, un très beau texte que j'ai beaucoup aimé.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Autantenemportentleslivres Posté le 4 Mai 2016

        Ils en parlent

        « Il y a du repentir, de la résilience, des beaux sentiments. » Blandine Hutin-Mercier - La Montagne
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.