Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266314237
Code sériel : 7303
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 368
Format : 108 x 177 mm

Les Bras de Morphée

Date de parution : 20/05/2021
Et vous ? Que feriez-vous de votre temps si vous dormiez 20h par jour ?
Voici un futur proche où l’on veille en moyenne quatre heures par jour à cause d’un étrange virus. En amour, à l’école, au travail, la routine a forcément l’allure d’un sprint : faire vite, faire court, ne pas trop ramener sa fraise… Trois lois sacrées que Pascal Frimousse, ex professeur... Voici un futur proche où l’on veille en moyenne quatre heures par jour à cause d’un étrange virus. En amour, à l’école, au travail, la routine a forcément l’allure d’un sprint : faire vite, faire court, ne pas trop ramener sa fraise… Trois lois sacrées que Pascal Frimousse, ex professeur de français, profane au quotidien.  Avec ses 12 heures de veille, il est une perle rare. Mais à dormir si peu quand le reste de Prague sommeille, on s’ennuie ferme. Alors, pour passer le temps, quoi de mieux que de voler celui des autres, devenu leur bien le plus précieux ? L’essence même du trollage, en somme…
 
« Les Bras de Morphée est une très belle surprise, drôle et inventive à souhait. Une pépite. »  Lloyd Chéry - Le Point Pop

« Une jolie surprise que ces Bras de Morphée. Oui, à l’évidence, Yann Bécu fait ici une entrée remarquable, sinon remarquée, dans le monde de l’Imaginaire français. » Bruno Para – Bifrost
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266314237
Code sériel : 7303
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 368
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« C’est parfois dans les toutes petites maisons d’édition qu’on trouve les pépites les plus inattendues. Les Bras de Morphée est une très belle surprise, drôle et inventive à souhait. La description de « La Grande Réorganisation » et des lois de cette société du sommeil est fascinante et on se régale en découvrant comment la culture, la lecture et toutes ces choses qui « prennent trop de temps » tombent peu à peu en désuétude (« La devise actuelle de Prague en dit long sur le changement des mentalités : “Structure, ponctualité, synthèse” »). On peut lire Les Bras de Morphée comme une métaphore ironique de l’accélération induite par la révolution numérique ou, plus simplement, comme une fable absurde, mais juste, de ce que nos sociétés feraient si leur temps était compté. » Lloyd Chéry – Le Point Pop
Lloyd Chéry / Le Point Pop

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • celinelecture Posté le 26 Août 2021
    Année 2070 - Prague La pandémie Morphéus nous est tombée sur le coin du nez. 😳 Résultat = nous n’avons, pour la majorité d’entre nous, que 4 heures de veille et les 20 heures suivantes nous les passons à dormir. 💤💤 Compliqué n’est-ce pas ? Mais Pascal Frimouse, professeur de français, fait partie des 1% qui bénéficient de 12 heures de veille. Dès lors, comment occuper son temps ? L’originalité du sujet et de la manière de l’aborder fait mouche. Dans ce nouveau monde où l’objectif est de tout synthétiser au maximum afin de ne pas perdre une minute si précieuse, les codes changent, les rapports entre les gens aussi. Adieu politiquement correct, et subtilité. On va droit au but ! Récit de SF savoureux, où l’auteur use de références littéraires, manie l’ironie, l’autodérision et l’humour avec talent pour nous dépeindre un futur vraiment particulier. Le personnage principal est piquant et le duo qu’il forme avec son ami Michel est excellent 👌 L’auteur use d’humour et de situations cocasses pour faire passer des messages bien plus profonds qu’il n’y paraît. C’est drôle, incisif, parfois cruel et même dramatique, ce roman d’anticipation se démarque et pousse à la réflexion. Truculent !
  • PauleBookLove Posté le 18 Juin 2021
    Alors que dire... quand on a un personnage principal qui s'appelle Pascal Frimousse, ça augure du meilleur. Ou du pire. J'ai adoré une grande partie de ce roman. On peut le caractériser de roman d'anticipation avec cette vague de Morpheus, la pandémie du sommeil. L'univers est extrêmement bien retranscrit. La maladie expliquée de manière jubilatoire, les interactions qui en découlent et l'économie de mots étant relativement crédibles. Ses retombées, et même son origine potentielle. Et le plus grand prédateur est devenu la licorne, inventée par des généticiens fous à Disneyworld. Avec pertes et fracas à la clef. En revanche, l'insistance sur le fait que les gens doivent manger de la viande de chien m'a un peu lassée. Certes l'auteur appuie là où ça fait mal, à répétition. Mais les blagues les plus courtes sont souvent les meilleures comme on dit. Et l'histoire de base, une "enquête" m'a laissée de marbre. J'ai surtout eu l'impression qu'elle était un prétexte au déploiement de cet environnement génial créé par Yann Bécu. C'est envolé, c'est chiadé, c'est marrant et original, une très bonne lecture récréative. Mais je passe volontiers à autre chose.
  • Chrisbookine Posté le 10 Novembre 2020
    Un SF avec une intrigue principale sous forme d'enquête menée par le narrateur Frimousse dans un monde futuriste plongé dans les bras de Morphéus, un virus qui met en sommeil la population mondiale. Satire de notre monde moderne avec une réflexion sur notre usage du temps avec un humour délectable à chaque page. Une découverte livresque originale qui n'hésite pas à prendre à partie le lecteur.
  • Astaldir Posté le 18 Août 2020
    Une intrigue de base très intéressante, qui ne m’a pas parue exploitée jusqu’au bout. Tant pis, on se contentera de l’humour omniprésent, d’un personnage principal aussi détestable que loufoque et d’un scénario particulièrement original qui apporte beaucoup plus de questions que de réponses. Tout cela donne une lecture très agréable qui provoque le rire autant que la réflexion.
  • LabiblideVal Posté le 18 Août 2020
    2070. Prague. Cela fait maintenant vingt ans qu’un mystérieux virus s’est développé chez les êtres humains et s’est propagé à toute la planète. Sa particularité ? Appelé Morphéus, il affecte le sommeil à divers degrés. Désormais, la plupart des gens ont une moyenne de vingt heures de sommeil par jour : il a fallu apprendre à s’organiser autrement ! Que ce soit au niveau du travail, des relations familiales ou sociales et dans la gestion du quotidien, tout a dû être repensé. En effet, difficile de tenir un rythme de production suffisant dans les entreprises, de maintenir un semblant de vie de famille quand les horaires de veille des uns et des autres sont décalés, et de gérer les courses, les repas et les rendez-vous divers, lorsque vous n’avez que quatre heures par jour pour tout faire. Pascal Frimousse, lui, fait partie des « privilégiés » : il n’a besoin que de douze heures de sommeil. Il dispose donc de davantage de temps d’éveil que les personnes de son entourage. En tant que professeur de Lettres au lycée français de Prague, il doit revoir sa manière d’enseigner et d’évaluer ses élèves sans les pénaliser. Adieu les longs commentaires composés et les... 2070. Prague. Cela fait maintenant vingt ans qu’un mystérieux virus s’est développé chez les êtres humains et s’est propagé à toute la planète. Sa particularité ? Appelé Morphéus, il affecte le sommeil à divers degrés. Désormais, la plupart des gens ont une moyenne de vingt heures de sommeil par jour : il a fallu apprendre à s’organiser autrement ! Que ce soit au niveau du travail, des relations familiales ou sociales et dans la gestion du quotidien, tout a dû être repensé. En effet, difficile de tenir un rythme de production suffisant dans les entreprises, de maintenir un semblant de vie de famille quand les horaires de veille des uns et des autres sont décalés, et de gérer les courses, les repas et les rendez-vous divers, lorsque vous n’avez que quatre heures par jour pour tout faire. Pascal Frimousse, lui, fait partie des « privilégiés » : il n’a besoin que de douze heures de sommeil. Il dispose donc de davantage de temps d’éveil que les personnes de son entourage. En tant que professeur de Lettres au lycée français de Prague, il doit revoir sa manière d’enseigner et d’évaluer ses élèves sans les pénaliser. Adieu les longs commentaires composés et les dissertations de dix pages. Ce qu’il faut à présent : avoir un esprit de synthèse. « Un sens de la problématique, le môme. Vous lui donniez une étude comparée de trois courts poèmes du XIXe, disons le trio classique Baudelaire - Verlaine - Rimbaud, le cerveau de Jean- Gabriel vous problématisait tout ça au quart de tour : Verlaine, pédé. Rimbaud, pédé. Baudelaire, drogué. Problématique : une poésie de dégénéré. Note : 20. » Son métier d’enseignant lui prenant de moins en moins de temps, Frimousse met son temps libre à mener des missions pas toujours très nettes, avec son collègue Michel, ancien CPE, lui aussi « Eveillé ». Retrouver des maris disparus, en faire disparaître, les deux hommes n’ont aucun scrupule ; juste envie d’occuper leur temps tout en gagnant un peu d’argent. Mais attention aux coups tordus ! Cette dystopie est plutôt rocambolesque, tant par la façon d’être des personnages que par l’écriture très stylisée de l’auteur. Il y en a, du sarcasme, au sujet de la société humaine lorsqu’elle se retrouve face à un imprévu d’une ampleur exceptionnelle : la panique générale entraîne des décisions regrettables, voire même stupides car prises sans le recul ni la réflexion nécessaires. J’ai adoré faire des parallèles avec ce qui se passe actuellement dans le monde avec le virus du Covid 19… Au final, c’est un roman intelligent, qui entraînera le lecteur de science- fiction dans un style plutôt inhabituel… Comme si l’intrigue se déroulant en 2050 était en réalité ancrée un siècle plus tôt et exploitée avec une ironie – parfois un peu trop - loufoque.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.