Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266282864
Code sériel : 17161
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

Les Lionnes de Venise T1

Date de parution : 22/11/2018
Venise, campo Santa Fosca, octobre 1627. Lucia, jeune et espiègle Vénitienne, se retrouve au milieu des flammes qui dévastent la modeste imprimerie familiale. Sous ses yeux, son père est enlevé par trois hommes armés. Qui donc se cache derrière ce crime ? La veille, la magnifique Isabella Rosselli, la plus... Venise, campo Santa Fosca, octobre 1627. Lucia, jeune et espiègle Vénitienne, se retrouve au milieu des flammes qui dévastent la modeste imprimerie familiale. Sous ses yeux, son père est enlevé par trois hommes armés. Qui donc se cache derrière ce crime ? La veille, la magnifique Isabella Rosselli, la plus rouée des espionnes de la cité des Doges, est venue faire reproduire une étrange gravure…
Lucia est décidée à percer cette énigme et à sauver son père. Dans une quête effrénée, elle s’immisce parmi les puissants, se mêle au bal des faux-semblants du carnaval, s’enfonce dans les arrière-cours des palais.
Une Venise fascinante, oppressante, où le pouvoir se confond avec l’amour, où les étreintes succèdent aux duels et les baisers aux complots.

« Espionnage, amour, ruses et pouvoir : rien ne manque à ce trépidant roman vénitien. » Amélie Cordonnier – Femme actuelle
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266282864
Code sériel : 17161
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Espionnage, amour, ruses et pouvoir : rien ne manque à ce trépidant roman vénitien. » Femme actuelle
« Plaisir garanti avec Les Lionnes de Venise signé d’une orfèvre de l’énigme. » Le Parisien
« Tous les ingrédients du roman d’aventures sont réunis dans la sulfureuse Venise de 1627. Et ce n’est que le premier tome de cette saga palpitante au pays des doges ! » Pèlerin
« Un voyage plein d’aventures, avec des héroïnes fortes et féminines et une intrigue qui tient en haleine. » Sud Ouest
« Des héroïnes courageuses et attachantes, une intrigue originale, un contexte historique parfaitement maîtrisé et une pointe d’ésotérisme. » Pleine Vie
« Une trame romanesque façon Angélique, marquise des anges, mais aussi une documentation historique très solide, qui nous permet de découvrir une époque et les bas-fonds de la mythique "Sérénissime". On rêve, on aime, on pleure et on attend la suite avec impatience… » Nous Deux

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Elodiecombeau Posté le 25 Février 2021
    Bienvenue dans la Venise sombre du XVIIe. Malgré les éclats des masques et des frasques du Carnaval, il faudra se méfier des apparences qui peuvent être trompeuses. Un Roman de cape et d’épée qui nous fait vibrer. Une héroïne attachante qui nous emmène dans une course poursuite haletante. Malgré beaucoup de personnage qui par moment m’ont fait perdre le fil, j’ai vraiment apprécié ce premier tome. Et vu comment il se termine, j’ai hâte de me plonger rapidement dans le tome 2 pour retrouver Lucia et Marco.
  • Cendre_ Posté le 12 Février 2021
    Une lecture plus que mitigée pour moi. Le découpage en chapitres très courts donne de la dynamique. J'avais déjà lu Mireille Calmel il y a 10 ans avec Lady Pirate et j'en gardais un bon souvenir. Je n'ai donc pas été surprise de retrouver "ses" codes fétiches : un vocabulaire incisif et léché, un cadre historique bien documenté et retranscrit, une histoire menée tambour battant, des retournements de situations et une jeune héroïne plus que badass. Sauf que cette fois, la sauce n'a pas pris. J'ai trouvé ca "too much" sur bien des aspects. Peut-être était-ce déjà le cas avec Lady Pirate mais étant plus jeune je n'attendais pas la même chose de mes lectures. Je vous jure que j'ai levé les yeux au ciel un nombre incalculable de fois. L'héroïne m'a agacée au plus haut point, je ne vous raconte pas ! Heureusement, le style de Mireille Calmel est agréable et les pages tournent vite. Mais il n'empêche que je voulais claquer cette Lucia toutes les 2 pages ! Fille d'un artisan de Venise, sans titre, sans grande richesse, simple, mignonne, amoureuse de l'apprenti de son père depuis 3 ans mais innocemment : au début ça commence bien, tout est... Une lecture plus que mitigée pour moi. Le découpage en chapitres très courts donne de la dynamique. J'avais déjà lu Mireille Calmel il y a 10 ans avec Lady Pirate et j'en gardais un bon souvenir. Je n'ai donc pas été surprise de retrouver "ses" codes fétiches : un vocabulaire incisif et léché, un cadre historique bien documenté et retranscrit, une histoire menée tambour battant, des retournements de situations et une jeune héroïne plus que badass. Sauf que cette fois, la sauce n'a pas pris. J'ai trouvé ca "too much" sur bien des aspects. Peut-être était-ce déjà le cas avec Lady Pirate mais étant plus jeune je n'attendais pas la même chose de mes lectures. Je vous jure que j'ai levé les yeux au ciel un nombre incalculable de fois. L'héroïne m'a agacée au plus haut point, je ne vous raconte pas ! Heureusement, le style de Mireille Calmel est agréable et les pages tournent vite. Mais il n'empêche que je voulais claquer cette Lucia toutes les 2 pages ! Fille d'un artisan de Venise, sans titre, sans grande richesse, simple, mignonne, amoureuse de l'apprenti de son père depuis 3 ans mais innocemment : au début ça commence bien, tout est crédible. Mais alors elle change du tout au tout en 6 jours (durée de l'histoire) : elle devient la courtisane la plus douée de Venise, resplendissante, voluptueuse à souhait, épéiste émérite, elle tombe amoureuse d'un homme qu'elle a rencontré 4h plus tôt, de deux fois son âge et se donne à lui dans la foulée (alors que son fiancé est mort 3 jours avant, le deuil n'a pas été très long…). Je vais pas tout vous lister. L'autrice en fait des caisses et trop, c'est trop, désolée ! Honnêtement, je comprends très bien pourquoi toute cette comédie peut plaire. Ça fait rêver/ fantasmer les lectrices (ne nous voilons pas la face, le livre s'adresse à un lectorat féminin) et j'aurais pu me prendre au jeu il y a quelques années mais j'ai passé ce stade. Il en ressort une intrigue enrobée dans une romance exagérée. Et comme vous le savez, moi, la romance dans les livres, ce n'est pas ma tasse de thé. En plus avec tous ces traîtres et retournements de situation, je me suis totalement perdue, ne sachant plus qui était gentil ou méchant et quelles étaient ses motivations à la fin. En conclusion, l'univers vénitien de la renaissance est le point fort de ce livre ainsi qu'une plume plutôt agréable. Si vous aimez les héroïnes femmes fatales/douée en tout et les intrigues retorses, c'est pour vous. Sinon, passez votre chemin. Pour ma part, je ne pense pas lire la suite ou alors vraiment à l'occas'
    Lire la suite
    En lire moins
  • ManonReal Posté le 20 Juin 2020
    Nous sommes à Venise en 1627 cette fois-ci, petit changement par rapport aux habituelles intrigues se déroulant au Moyen-Age. Lucia, jeune vénitienne travaille avec son père dans l'imprimerie familiale au campo Santa Fosca. Son quotidien s'effondre le jour où l'imprimerie brûle et qu'elle est obligée de fuir, ne réussissant pas à sauver son fiancé Luigi. Un certain Giorgio Cornaro, se met en tête de la former pour qu'elle devienne une des plus célèbres courtisanes de Venise, à l'image d'Isabella Rosselli, venue la veille à l'imprimerie au sujet d'une mystérieuse gravure. Lucia, avec l'aide d'un certain Marco, devra résoudre une énigme mais aussi tenter de sauver sa peau et retrouver son père. L'intrigue, bien que détaillée, se concentre beaucoup plus sur l'action et il n'y a pas vraiment de temps mort. Je pense lire le tome 2 assez rapidement!
  • Grazie1006 Posté le 13 Janvier 2020
    roman historique agréable à lire sur fond de romance .
  • Nyuka Posté le 12 Janvier 2020
    C’est un livre qu’on m’a offert suite à mon voyage à Venise. J’aime lire des histoires se déroulant dans les pays/villes visités. J’imagine mieux les scènes et l’histoire m’emporte plus facilement. Les lionnes de Venise n’est pas vraiment la littérature que j’apprécie avec une héroïne un peu stéréotypée, belle, intelligente et sachant se battre (hé oui ! Finie l’époque des princesses potiches et c’est tant mieux !). Elle vivait dans la classe populaire et du jour au lendemain, elle se retrouve propulsée dans le monde des Puissants où se mêlent complots et intrigues amoureuses. La lecture est facile et on se laisse vite attraper par les différents rebondissements. L’univers est loin d’être mielleux (quelques passages seulement), mais plutôt sombre. En effet, notre héroïne sème les morts derrière elle. Le gros gros plus de ce livre, c’est la recherche documentaire de l’auteur ! Certains personnages ont existé et elle nous en parle à la fin de son livre. J’ai vraiment apprécié ce travail vraiment bien incrusté dans l’histoire. Toutefois, il me faudra peut-être un petit coup de pouce pour lire le tome 2, je farfouille souvent dans les boîtes à livres donc qui sait !
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.