Lisez! icon: Search engine
À Paraître
Les Naufragés du déluge
Date de parution : 02/02/2023
Éditeurs :
Pocket
En savoir plus
6.80 €
À paraître le 02/02/2023
À Paraître

Les Naufragés du déluge

Date de parution : 02/02/2023
2060. Loin du tumulte des grandes cités, Simon, son épouse Lise et leurs deux enfants, attachants et débrouillards, vivent heureux dans leur mas niché au pied des Cévennes, au plus... 2060. Loin du tumulte des grandes cités, Simon, son épouse Lise et leurs deux enfants, attachants et débrouillards, vivent heureux dans leur mas niché au pied des Cévennes, au plus près de la nature. Mais le dérèglement climatique ayant poursuivi son œuvre, la terre souffre au plus profond de ses... 2060. Loin du tumulte des grandes cités, Simon, son épouse Lise et leurs deux enfants, attachants et débrouillards, vivent heureux dans leur mas niché au pied des Cévennes, au plus près de la nature. Mais le dérèglement climatique ayant poursuivi son œuvre, la terre souffre au plus profond de ses entrailles. Arrive enfin la pluie tant espérée, mais qui se fait de plus en plus forte et inquiétante. L’eau monte, partout, des villes jusqu’à ces montagnes isolées. Piégés dans leur mas, Simon et les siens s’organisent face aux périls : invasion de rats, torrents ravageurs, pénurie de vivres… Coupés d’un monde qui a sombré dans le chaos, bravant la violence des éléments, comment parviendront-ils à sauver leur vie ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266330343
Code sériel : 18871
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 272
Format : 108 x 177 mm
Pocket
En savoir plus
6.80 €
À paraître le 02/02/2023
EAN : 9782266330343
Code sériel : 18871
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 272
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • emilie55 17/07/2022
    La montée des eaux version 2060 dans les Cévennes. Au début, c’est amusant, on fait camping dans le grenier, on vit en autarcie…et puis l’inquiétude gagne, divise…on est coupé du monde, la nourriture vient à manquer, il faut s’organiser pour survivre. Histoire originale, qui devient vite anxiogène, ambiance fin du monde garantie. Juste la fin qui m’a laissée perplexe.
  • mcd30 26/06/2022
    Un roman dans les Cévennes qui parle d’un phénomène tristement célèbre : un épisode cévenol. Mon premier livre de cet auteur, on y sent sa connaissance et son amour de la région. L’histoire se passe dans un futur où l’humain n’est pas vu sous son meilleur jour . Une famille vit tranquille dans sa demeure familiale avec tout le confort high-tech. Occasionnellement ils descendent sur Alès qui donne l’impression d’être un no man’s land. Et c’est alors qu’ils en reviennent qu’ils vont se retrouver piégés par les eaux et tourner en rond de très longues heures avant de retrouver leur maison. Ce pourrait être banal mais non car en car en fait le phénomène est mondial et va perdurer un mois. Auquel va se rajouter des rats, des épidémies, des humains malveillants, des informations à petite dose. Et au milieu de ce chaos une famille qui tente de s’en sortir par elle-même car elle ne voit aucune aide arriver. C’est presque du vécu, très réaliste pour la montée des eaux, qui monte, qui monte jusqu’au deuxième étage, ça en devient angoissant. Un roman qui montre bien que quoi que l’homme prévoie, ce n’est jamais suffisant. Peut-être pas le meilleur guide touristique... Un roman dans les Cévennes qui parle d’un phénomène tristement célèbre : un épisode cévenol. Mon premier livre de cet auteur, on y sent sa connaissance et son amour de la région. L’histoire se passe dans un futur où l’humain n’est pas vu sous son meilleur jour . Une famille vit tranquille dans sa demeure familiale avec tout le confort high-tech. Occasionnellement ils descendent sur Alès qui donne l’impression d’être un no man’s land. Et c’est alors qu’ils en reviennent qu’ils vont se retrouver piégés par les eaux et tourner en rond de très longues heures avant de retrouver leur maison. Ce pourrait être banal mais non car en car en fait le phénomène est mondial et va perdurer un mois. Auquel va se rajouter des rats, des épidémies, des humains malveillants, des informations à petite dose. Et au milieu de ce chaos une famille qui tente de s’en sortir par elle-même car elle ne voit aucune aide arriver. C’est presque du vécu, très réaliste pour la montée des eaux, qui monte, qui monte jusqu’au deuxième étage, ça en devient angoissant. Un roman qui montre bien que quoi que l’homme prévoie, ce n’est jamais suffisant. Peut-être pas le meilleur guide touristique mais un bon roman d’anticipation bien anxiogène de Christian Laborie. #LesNaufragésdudéluge#NetGalleyFrance
    Lire la suite
    En lire moins
  • MAMIEJAUNE 06/05/2022
    Mon avis Je remercie les Editions PRESSES DE LA CITE et en particulier Marie-Jeanne de m'avoir donné l'opportunité de lire, en service de presse, « Les Naufragés du déluge », roman de Christian LABORIE. Bien que peu habituée à lire des romans de science fiction, le titre et le résumé de cet ouvrage m'ont de suite interpellée. Christian LABORIE nous emporte en 2060 dans les Cévennes au mas où vivent Simon, Lise son épouse et leurs enfants Alice et Jonathan. Cette famille plutôt aisée a une vie paisible loin de tout mais proche de la nature et en compagnie de leurs animaux. Toutefois, après la sécheresse et du fait du dérèglement climatique, des pluies diluviennes inondent le pays. Cette famille parviendra t elle à survivre à cette catastrophe ? Je ne vous en dirai pas plus et vous laisserai le découvrir par vous-mêmes. Voici un roman d'anticipation qui plaira, j'en suis certaine, aux amateurs du genre mais pour ma part je préfère les romans régionaux de l'auteur dont j'ai lu pratiquement tous les ouvrages. Un bon moment de lecture. Page FB : https://www.facebook.com/joellemarchal74/ Blog : leslecturesdecerise74.over-blog.com
  • bebi 25/03/2022
    Simon, Lise et leurs enfants ont fait le choix d’un retour à la nature depuis quelques années. Ils se sont installés dans un endroit douillet, où ils cultivent un potager, préparent des conserves, et peuvent travailler à distance. Il faut dire que le climat, depuis quelques décennies, est complètement bouleversé. Aucun pays n’a été épargné. Mais lorsque la pluie se met à tomber et qu’elle ne s’arrête plus, c’est l’inquiétude et la peur qui s’installent. Et quand les eaux montent, la famille se retrouve isolée dans le grenier de leur demeure, se demandant ce qu’il est advenu du reste du monde… Nous abordons ici des sujets dont nous entendons parler quotidiennement dans les journaux, les émissions télé, et dans les spots publicitaires: le climat, l’écologie, l’empreinte humaine, les risques pour le futur,… Nous sommes en 2060 dans cette histoire. L’auteur nous a donc propulsés dans le temps, et nous pose en plein de conditions climatiques catastrophiques. Un électrochoc en direct… Ce futur qui nous semble si lointain est cette fois à nos pieds, littéralement. Puisque du haut de ce grenier dans lequel se sont réfugiés Simon, Lise et leurs enfants, c’est le monde que nous voyons disparaître sous des mètres... Simon, Lise et leurs enfants ont fait le choix d’un retour à la nature depuis quelques années. Ils se sont installés dans un endroit douillet, où ils cultivent un potager, préparent des conserves, et peuvent travailler à distance. Il faut dire que le climat, depuis quelques décennies, est complètement bouleversé. Aucun pays n’a été épargné. Mais lorsque la pluie se met à tomber et qu’elle ne s’arrête plus, c’est l’inquiétude et la peur qui s’installent. Et quand les eaux montent, la famille se retrouve isolée dans le grenier de leur demeure, se demandant ce qu’il est advenu du reste du monde… Nous abordons ici des sujets dont nous entendons parler quotidiennement dans les journaux, les émissions télé, et dans les spots publicitaires: le climat, l’écologie, l’empreinte humaine, les risques pour le futur,… Nous sommes en 2060 dans cette histoire. L’auteur nous a donc propulsés dans le temps, et nous pose en plein de conditions climatiques catastrophiques. Un électrochoc en direct… Ce futur qui nous semble si lointain est cette fois à nos pieds, littéralement. Puisque du haut de ce grenier dans lequel se sont réfugiés Simon, Lise et leurs enfants, c’est le monde que nous voyons disparaître sous des mètres d’eau. C’est une histoire qui se lit très vite, le roman n’étant pas très long. Mais si on est attentifs, il peut nous permettre de voir l’impact que nos actions d’aujourd’hui peuvent avoir sur demain. C’était en tout cas plutôt intéressant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Annedelaquintardiere 25/03/2022
    Les naufragés du déluge Christian Laborie Un roman qui me fait penser à l'atmosphère de -Pluie- de NG Kim Chew (Chine) que j'avais choisi pour le Prix Grenette. Vous ne verrez plus jamais la rivière voisine du même œil. Dans cette dystopie, nous sommes en 2060, cela fait longtemps que la pluie se fait désirer. La famille Jourdan, le père Simon, la mère Lise, les enfants Alice et Jonathan ont quitté la ville stressante et se sont installés à St Jean de l'Orme dans les Cévennes. Alors que la mère et la fille font les courses dans les galeries souterraines de la ville angoissante d' Alès, à bord de leur voiture pare balles, un orage se prépare, il faut se dépêcher de rentrer. L’orage électrique se transforme en cauchemar. Le 4X4 et le téléphone ne répondent plus. Il faut pourtant rejoindre le paradis rural qu'est St jean de l'Orme. Un véritable déluge s'abat sur la région. Pas facile d'accéder à pied à la solide bâtisse familiale... Les jours passent, il pleut toujours. Au sixième jour, toujours pas de décrue, la famille doit monter au grenier, tout s'aggrave. L'humidité monte dans les joints de chaux du mas protecteur. Des invasions de rats, de loups, de sangliers. Comment endiguer un déluge ? Le roman nous entraîne dans... Les naufragés du déluge Christian Laborie Un roman qui me fait penser à l'atmosphère de -Pluie- de NG Kim Chew (Chine) que j'avais choisi pour le Prix Grenette. Vous ne verrez plus jamais la rivière voisine du même œil. Dans cette dystopie, nous sommes en 2060, cela fait longtemps que la pluie se fait désirer. La famille Jourdan, le père Simon, la mère Lise, les enfants Alice et Jonathan ont quitté la ville stressante et se sont installés à St Jean de l'Orme dans les Cévennes. Alors que la mère et la fille font les courses dans les galeries souterraines de la ville angoissante d' Alès, à bord de leur voiture pare balles, un orage se prépare, il faut se dépêcher de rentrer. L’orage électrique se transforme en cauchemar. Le 4X4 et le téléphone ne répondent plus. Il faut pourtant rejoindre le paradis rural qu'est St jean de l'Orme. Un véritable déluge s'abat sur la région. Pas facile d'accéder à pied à la solide bâtisse familiale... Les jours passent, il pleut toujours. Au sixième jour, toujours pas de décrue, la famille doit monter au grenier, tout s'aggrave. L'humidité monte dans les joints de chaux du mas protecteur. Des invasions de rats, de loups, de sangliers. Comment endiguer un déluge ? Le roman nous entraîne dans les méandres de la rivière, des tourbillons assassins du fleuve. Je ne vais pas spoiler l'histoire, les modes de vie ont changé. Les lendemains incertains sont angoissants...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.