Lisez! icon: Search engine
L'Exorciste - Édition collector
Bret Easton Ellis (préface de), Jacqueline Remillet (traduit par)
Collection : Pavillons Poche
Date de parution : 21/10/2021
Éditeurs :
Robert Laffont

L'Exorciste - Édition collector

Bret Easton Ellis (préface de), Jacqueline Remillet (traduit par)
Collection : Pavillons Poche
Date de parution : 21/10/2021

Une édition collector d'un titre culte, parmi les plus grands best-sellers de la littérature, L'Exorciste, avec une préface inédite de Bret Easton Ellis.

C’est en s’inspirant d’un fait divers survenu dans le Maryland en 1949 que William Peter Blatty s’est lancé dans l’écriture de ce qui allait être l’un des plus grands succès...

C’est en s’inspirant d’un fait divers survenu dans le Maryland en 1949 que William Peter Blatty s’est lancé dans l’écriture de ce qui allait être l’un des plus grands succès de librairie de la seconde moitié du XXe siècle : depuis sa parution en 1971, L’Exorciste s’est vendu à plus...

C’est en s’inspirant d’un fait divers survenu dans le Maryland en 1949 que William Peter Blatty s’est lancé dans l’écriture de ce qui allait être l’un des plus grands succès de librairie de la seconde moitié du XXe siècle : depuis sa parution en 1971, L’Exorciste s’est vendu à plus de treize millions d’exemplaires dans les seuls États- Unis et a été traduit dans le monde entier. Succès encore amplifié par son adaptation au cinéma par William Friedkin deux ans plus tard et qui deviendra l’un des plus célèbres films d’horreur.
De quoi s’agissait-il ? Du comportement très étrange d’une gamine de douze ans, Regan, fille d’une actrice célèbre. Des bruits mystérieux, des meubles qui se déplacent dans la nuit… Autant de phénomènes de plus en plus effrayants devant lesquels les médecins restent impuissants. Lorsque la situation empire (on retrouve sous la fenêtre de la jeune fille le cadavre du meilleur ami de sa mère), il ne reste plus qu’à tenter l’exorcisme. À partir de cette trame, William Peter Blatty a bâti dans un style unique l’un des récits d’épouvante les plus célèbres de la littérature. On en jugera en le lisant portes et fenêtres hermétiquement closes !

« Blatty sait raconter une histoire et c’est exactement ce qu’est L’Exorciste : une histoire bien racontée. Il aurait très bien pu être un catholique en dévotion, espérant avoir écrit un roman qui pousserait les gens à comprendre de façon positive l’existence de Dieu, ce qu’il allait finir par appeler un “travail apostolique”, mais je pense qu’il a accompli une chose beaucoup plus rare encore : il a écrit tout simplement un roman très lisible qu’il est presque impossible de lâcher une fois qu’on l’a commencé. De nombreux écrivains ne savent pas comment s’y prendre pour faire ça. » Bret Easton Ellis

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221258033
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 560
Format : 12,2 x 18,2 mm
EAN : 9782221258033
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 560
Format : 12,2 x 18,2 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Pernier86 17/12/2022
    [masquer]L'histoire est bien écrite. J'ai beaucoup aimé le côté "étude scientifique" du cas "Regan". Il y a tout au long une tentative inlassable de rationnaliser ce qui se passe pour la petite fille, aussi bien chez les médecins que chez le prêtre Karras. L'arrivée de l'exorciste est des plus intéressantes. Je pense qu'il y aurait fallu le faire arriver plus tôt dans l'histoire au milieu de partie. La fin, quand à elle, me laisse perplexe sur l'état "sain" de Regan et la mort des deux prêtres déconcertante. Il manque quelque chose à cette histoire. Dans l'ensemble, ce livre est très bon malgré tout.
  • MlleA 11/10/2022
    • À la différence de voir le film, dont j'ai seulement vu des extraits qui m'ont particulièrement traumatisée #x1f631, j'ai au moins voulu lire le livre, un classique de la littérature d'horreur #x1f47b • Dans ce roman, on ressent un malaise qui devient de plus en plus important, sûrement dû au fait que je savais que Regan allait être possédée (ce n'est une surprise pour personne, la plupart des gens connaissent l'histoire), mais aussi par l'écriture de l'auteur qui met une tension dans ses lignes des les premières pages, mais surtout à partir du moment où les premiers symptômes de la possession apparaissent chez la jeune fille. • Là où j'ai été surprise, c'est que malgré que nous ayons affaire à un prêtre -ici le père Karras- il n'est pas dans cet état d'esprit purement et simplement manichéen (à catégorisation soit dans le bien, soit dans le mal) auquel je m'attendais (préjugés, bonjour #x1f44b) pour le personnage avant de commencer cette lecture. Et, surtout, ce qui m'a également surprise, c'est que ce personnage est, au premier abord, dans une approche scientifique et non surnaturelle et diabolique pour expliquer le cas de Regan. • Je ne sais pas si l'adaptation cinématographique est... • À la différence de voir le film, dont j'ai seulement vu des extraits qui m'ont particulièrement traumatisée #x1f631, j'ai au moins voulu lire le livre, un classique de la littérature d'horreur #x1f47b • Dans ce roman, on ressent un malaise qui devient de plus en plus important, sûrement dû au fait que je savais que Regan allait être possédée (ce n'est une surprise pour personne, la plupart des gens connaissent l'histoire), mais aussi par l'écriture de l'auteur qui met une tension dans ses lignes des les premières pages, mais surtout à partir du moment où les premiers symptômes de la possession apparaissent chez la jeune fille. • Là où j'ai été surprise, c'est que malgré que nous ayons affaire à un prêtre -ici le père Karras- il n'est pas dans cet état d'esprit purement et simplement manichéen (à catégorisation soit dans le bien, soit dans le mal) auquel je m'attendais (préjugés, bonjour #x1f44b) pour le personnage avant de commencer cette lecture. Et, surtout, ce qui m'a également surprise, c'est que ce personnage est, au premier abord, dans une approche scientifique et non surnaturelle et diabolique pour expliquer le cas de Regan. • Je ne sais pas si l'adaptation cinématographique est comme le roman, mais en tout cas, la fin du livre m'a laissé avec pas mal de questionnement, et donc, de frustration!
    Lire la suite
    En lire moins
  • jennykhaleesi 11/10/2022
    que dire? malgré les différences entre le livre et le film, j'apprécie les deux avec leur histoire et bien sûr différences... un thème qui sûrement a cette époque devait être un peu tabou, mais abordé tout en finesse si j'ose dire car il faut beaucoup de recherches sur la possession etc et ce n'est pas chose facile... et j'apprécie d'autant plus ce livre...
  • Archilectures 07/10/2022
    J'ai adoré ce livre ! L'écriture est super agréable, ça se lit tout seul, c'est vraiment fluide ! J'ai trouvé certaines scènes beaucoup plus effrayantes que dans le film, et globalement le livre est bien plus intense à mon avis. Les personnages sont vraiment construits, notamment le père Karras qui est très charismatique ! Les dialogues sont bien faits, surtout ceux avec le démon qui en imposent pas mal, et l'ambiance est oppressante à souhait ! C'est sale, très sale par moments, certaines scènes ne sont vraiment pas à lire en mangeant, mais personne n'a jamais dit qu'un cas de possession était propre ! Seuls petits bémol, j'ai absolument détesté le personnage de la mère de Regan (Chris) qui est assez insupportable de niaiserie, et le père Merrin aurait mérité plus de présence dans le bouquin, étant en quelques sortes le personnage principal en plus d'être assez attachant. Globalement une excellente lecture, un classique de l'horreur que je recommande à tous les fans du genre, vraiment !
  • Simplementfab 14/08/2022
    J'avais vu le film il y a longtemps, mais je ne suis pas très fan des films d'épouvante/horreur, ça me fait peur... Mais je me suis dit qu'en livre ça pourrait être différent, et je suis content d'avoir essayé. ''L'exorciste'' est un roman très prenant, également effrayant bien sûr mais pas que. Il ne s'agit pas d'un roman de brute bête et sanguinolant, mais d'un roman psychologique, qui une fois le coté fantastique accepté, est en fait très réaliste dans sa construction, du moins à ce qu'il m'a semblé. J'ai été très vite pris par l'ambiance, et j'ai dévoré ce livre. Certaines scènes m'ont en revanche semblé s'étirer un peu en longueur, et je ne suis pas bien sûr d'avoir compris la fin, mais ça reste une très bonne lecture qui m'a donné envie de lire d'autres classiques de l'épouvante, comme par exemple ''Le village des damnés'' ou ''Rosemary's baby''.
Abonnez-vous à la newsletter Robert Laffont
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !