Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266300285
Code sériel : 17768
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 512
Format : 108 x 177 mm

Libre d'aimer

Date de parution : 02/01/2020
Juillet 1942. Elle s’appelle Esther, elle a vingt ans, elle est juive.
Ses parents ont été arrêtés, elle erre dans les rues de Paris, perdue et terrifiée. Alors qu’elle se repose sur un banc, son regard croise celui d’une femme élégante, plus âgée, qui fume de longues cigarettes à la terrasse...
Juillet 1942. Elle s’appelle Esther, elle a vingt ans, elle est juive.
Ses parents ont été arrêtés, elle erre dans les rues de Paris, perdue et terrifiée. Alors qu’elle se repose sur un banc, son regard croise celui d’une femme élégante, plus âgée, qui fume de longues cigarettes à la terrasse d’un café.
Esther ne le sait pas encore mais sa rencontre avec Thérèse Dorval, l’épouse d’un homme cynique et violent qui collabore avec les Allemands, va bouleverser sa vie.
Naissance d’un désir irrésistible et interdit, en pleine tragédie, entre deux femmes emportées par le feu de la passion.
À Dinard, où elles se réfugient, elles devront décider de leur destin : se séparer pour tenter de survivre ou accepter de mourir par amour.

« Un superbe roman sur l’amour interdit entre deux femmes sous l’Occupation. Poignant. » Femme actuelle

« Une histoire intime sur fond de tragédie où il est autant question d’amour que de liberté. » Ouest-France
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266300285
Code sériel : 17768
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 512
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« La condition féminine est au cœur de ce superbe roman sur l’amour interdit entre deux femmes sous l’Occupation. Poignant. »
M.P. / Femme actuelle

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Billie72 Posté le 4 Janvier 2022
    Deux femmes que tout oppose. Une jeune juive orpheline, depuis que ses parents ont été arrêtés et très certainement déportés. Et la riche épouse d’un commerçant aux affaires florissantes. Attirée par l’innocence et la beauté d’Esther, Madame Dorval l’embauche comme bonne et lui fait découvrir l’amour et le plaisir. Cette histoire d’amour va être contrariée par la guerre, mais aussi et surtout par la condition des femmes sous le gouvernement de Pétain, l’opprobre sociale, la violence tyrannique de Monsieur Dorval et l’inflexibilité du modèle patriarcal bourgeois. (Bien que le cadre et l’époque soient tout à fait différents, cette lecture a convoqué en moi les images du film Carol, adapté d’un roman de Patricia Highsmith, avec l’étonnante et charismatique Cate Blanchett). Olivier Merle, fils de l’écrivain Robert Merle, est surtout connu pour ses romans historiques. Dimension historique bien présente ici : le roman se déroule sous l’Occupation, à Paris puis à Dinard. Nous découvrons l’ambiance des clubs privés, et l’hypocrisie d’une société à deux vitesses : les opprimés et les profiteurs. Fresque sociale, témoignage sur la condition féminine de l’époque, ce roman est aussi une histoire d’amour troublante et bouleversante, une lutte de tous les instants contre l’interdit et le danger, le portrait intime de... Deux femmes que tout oppose. Une jeune juive orpheline, depuis que ses parents ont été arrêtés et très certainement déportés. Et la riche épouse d’un commerçant aux affaires florissantes. Attirée par l’innocence et la beauté d’Esther, Madame Dorval l’embauche comme bonne et lui fait découvrir l’amour et le plaisir. Cette histoire d’amour va être contrariée par la guerre, mais aussi et surtout par la condition des femmes sous le gouvernement de Pétain, l’opprobre sociale, la violence tyrannique de Monsieur Dorval et l’inflexibilité du modèle patriarcal bourgeois. (Bien que le cadre et l’époque soient tout à fait différents, cette lecture a convoqué en moi les images du film Carol, adapté d’un roman de Patricia Highsmith, avec l’étonnante et charismatique Cate Blanchett). Olivier Merle, fils de l’écrivain Robert Merle, est surtout connu pour ses romans historiques. Dimension historique bien présente ici : le roman se déroule sous l’Occupation, à Paris puis à Dinard. Nous découvrons l’ambiance des clubs privés, et l’hypocrisie d’une société à deux vitesses : les opprimés et les profiteurs. Fresque sociale, témoignage sur la condition féminine de l’époque, ce roman est aussi une histoire d’amour troublante et bouleversante, une lutte de tous les instants contre l’interdit et le danger, le portrait intime de deux femmes courageuses et passionnées, une ode à l’espoir et à la liberté. Si la société et les moeurs ont évolué, peut-on pour autant dire qu’aujourd’hui nous sommes totalement Libre(s) d’aimer ? Vaste sujet… Mis à part la narration au passé qui m’a un peu gênée (il me semble que l’utilisation du présent aurait conféré plus d’acuité au récit en renforçant le sentiment d’ « urgence »), j’ai été charmée par la plume délicate et trouvé la lecture agréable par ses rebondissements et le maintien d’un certain suspense.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nad_aime_les_livres Posté le 30 Août 2021
    Juillet 1942, elle s’appelle Esther a vingt ans, elle est juive. Un matin ses parents ont été arrêtés, perdue et terrifiée, elle erre dans les rues de Paris. Elle s'appelle Thérèse Dorval, une femme superbe, épouse d’un homme cynique et violent qui collabore avec les Allemands. Le hasard fait se rencontrer ses deux femmes que tout sépare... et naît entre elles un désir irrésistible, en plein temps de seconde guerre mondiale. Nous découvrons l'amour interdit de deux femmes emportées par le feu de la passion. À Dinard, où elles se réfugient, elles devront, sous la pluie des bombes alliées, décider de leur destin se séparer pour tenter de survivre ou accepter de mourir par amour. Un roman d'amour racontant la brûlante passion de deux femmes sous l’Occupation. J'ai aimé l'histoire, les personnages (surtout Mme Dorval) l'ambiance, le fait que ça se déroule pendant la seconde guerre mondiale. Tout m'a plu dans cet ouvrage. J'ai aimé l'écriture d'Olivier Merle, toute en pudeur. Les sentiments de ces deux femmes sont forts, mais joliment décrits et à aucun moment je n'ai eu l'impression de voyeurisme. une très jolie lecture que je vous recommande sans aucune hésitation.
  • SylvieBrie Posté le 25 Mai 2021
    C'est l'histoire d'Esther, une jeune juive, qui, sous l'occupation, se retrouve livrée à elle-même après l'arrestation de ses parents. Le destin va lui faire rencontrer Thérèse, une jeune femme élégante et mystérieuse, qui va vite la fasciner. Une histoire d'amour va vite naître entre les deux jeunes femmes. Pourront-elles surmonter les nombreux obstacles qui se dressent devant elles pour vivre librement leur passion, alors que la guerre fait rage ? Dès les premières pages, on est happé par l'histoire, et on ne peut pas lâcher le livre. Les deux héroïnes sont particulièrement attachantes. Les autres personnages sont bien amenés. On passe par toutes les émotions et le suspense est au rendez-vous. J'adore le style d'Olivier Merle et le dénouement change un peu de celui qu'on réserve habituellement à ce genre d'histoire, j'ai apprécié. Bref, je recommande vivement. C'est un livre plein de sensibilité, de force, de courage et d'amour bien sûr. Une réussite !
  • Jodyane Posté le 4 Mai 2021
    Juillet 1942. Esther est juive, elle a 20 ans, elle est pauvre. Elle erre dans les rues de Paris suite à l'arrestation de ses parents. Elle rencontre Thérèse Dorval qui est une riche bourgeoise. Tout les oppose et pourtant, une histoire d'amour va naître entre ces deux femmes. J'ai trouvé très original le thème de l'homosexualité de deux femmes durant la Seconde Guerre mondiale. Un roman audacieux qui raconte avec pudeur un amour interdit. Au-delà de cet amour il traite ce qu'est la difficulté d'être une femme à cette époque dans toutes classes sociales . La femme devait obéissance à son mari, n'avait pas le droit d'avoir un compte en banque sans l'autorisation de celui ci et n'avait pas le droit de travailler. Pas le droit de faire ceci ou de faire cela...et pourtant... Thérèse, est une femme admirable, car par amour elle va braver tout ça . C'est une histoire touchante et poignante à la fois écrite avec délicatesse qui nous ouvre les yeux sur la tolérance le droit à la liberté. Liberté d'expression, liberté de mouvements, liberté de ses choix et liberté sexuelle. J'ai beaucoup aimé ce roman .
  • Katb57 Posté le 26 Mars 2021
    Les romances ne sont habituellement pas mes lectures. Mais j'ai voulu tenter avec celui là et je n'ai pas été déçu. Deux femmes que tout opposent, l'une juive l'autre bourgeoise mariée et d'une famille traditionnelle, vont s'aimer. Pendant la guerre alors que c'est interdit et dangereux. Mais ce n'est pas si facile de braver les interdits. Les interdits de sa condition sociale, familial et surtout des lois. Juste pour être libre.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.