Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266164375
Code sériel : 13038
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 108 x 177 mm

Mourir les yeux ouverts

,

Date de parution : 04/10/2007
Affronter la mort, la regarder en face pour mieux savourer la vie. Voilà le message de Marie de Hennezel, à contre-courant d'une société qui a presque fait du décès un tabou, dissimulé dans les hôpitaux. La prise de conscience du caractère inéluctable de la mort permet de réaliser que si... Affronter la mort, la regarder en face pour mieux savourer la vie. Voilà le message de Marie de Hennezel, à contre-courant d'une société qui a presque fait du décès un tabou, dissimulé dans les hôpitaux. La prise de conscience du caractère inéluctable de la mort permet de réaliser que si la vie a une fin, la relation à nos proches perdure au-delà.

Marie de HENNEZEL est psychologue clinicienne. Pionnière du développement et de la reconnaissance des soins palliatifs, elle a travaillé dix ans auprès des malades avant d'être chargée de mission au ministère de la Santé sur les questions de la fin de vie. Elle a reçu les insignes de chevalier de la Légion d'honneur.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266164375
Code sériel : 13038
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • likat Posté le 4 Mai 2020
    Ce livre traite de comment mourir dans la dignité pour la personne malade et pour son entourage, de même que l'importance d'avoir des professionnels formés pour les accompagner en soins palliatifs. Ce livre m'inspire beaucoup de sagesse. Trop ?
  • brigittelascombe Posté le 8 Janvier 2013
    "Juif par son père, chrétien par sa mère,ouvert à la spiritualité de la non-dualité,de l'Advaïta, par sa rencontre avec un authentique maître spirituel en Inde", le philosophe Yvan Amar, 49 ans,se sachant atteint d'une maladie respiratoire incurable, a préféré mourir "les yeux ouverts" (d'où le titre de ce livre témoignage coécrit par la psychologue Marie de Hennezel habituée des accompagnements aux mourants en soins palliatifs et Nadège Amar son épouse qui est restée près de lui jusqu'au bout). Mourir en paix, garder sa dignité,programmer sa mort (sans passer par l'euthanasie) est un choix qui interpelle tout un chacun. C'est ce choix que Marie de Hennezel approuve, avec tolérance, en s'appuyant sur des exemples de sidéens ou d'agonisants côtoyés durant sa pratique hospitalière. Yvan Amar, sage empreint de spiritualité, méditatif lumineux plein d'humilité, handicapé dépendant à la fois fort et vulnérable,a diffusé son enseignement jusqu'au bout. C'est sa philosophie (donner un sens à sa vie, connaitre la valeur de la vie, s'accomplir,enrichir sa relation à l'autre,rester humain et libre de choix) qui nous est donnée en partage dans Mourir les yeux ouverts. Je ne me prononcerai pas sur son choix (débrancher son oxygène) car tant qu'on n'est pas soi-même confronté à un tel dilemme... "Juif par son père, chrétien par sa mère,ouvert à la spiritualité de la non-dualité,de l'Advaïta, par sa rencontre avec un authentique maître spirituel en Inde", le philosophe Yvan Amar, 49 ans,se sachant atteint d'une maladie respiratoire incurable, a préféré mourir "les yeux ouverts" (d'où le titre de ce livre témoignage coécrit par la psychologue Marie de Hennezel habituée des accompagnements aux mourants en soins palliatifs et Nadège Amar son épouse qui est restée près de lui jusqu'au bout). Mourir en paix, garder sa dignité,programmer sa mort (sans passer par l'euthanasie) est un choix qui interpelle tout un chacun. C'est ce choix que Marie de Hennezel approuve, avec tolérance, en s'appuyant sur des exemples de sidéens ou d'agonisants côtoyés durant sa pratique hospitalière. Yvan Amar, sage empreint de spiritualité, méditatif lumineux plein d'humilité, handicapé dépendant à la fois fort et vulnérable,a diffusé son enseignement jusqu'au bout. C'est sa philosophie (donner un sens à sa vie, connaitre la valeur de la vie, s'accomplir,enrichir sa relation à l'autre,rester humain et libre de choix) qui nous est donnée en partage dans Mourir les yeux ouverts. Je ne me prononcerai pas sur son choix (débrancher son oxygène) car tant qu'on n'est pas soi-même confronté à un tel dilemme on se sent un peu perdu pour émettre un jugement. Par contre, j'ai trouvé intéressant tout ce qui touche l'accompagnement aux mourants et la "force des derniers échanges" qui peut être vécue comme un moment de joie, d'amour et d'amitié. François Mitterand a signé la préface d'un autre ouvrage La Mort intime, bouleversé par son message d'espoir et de compassion.Il faut rajouter que Marie de Hennezel (par ailleurs conférencière) est une spécialiste de ce sujet puisqu'elle a écrit de nombreux livres tournant autour de L'art de mourir (qui est d'ailleurs l'un de ses titres).
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.