Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266285513
Code sériel : 17232
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 320
Format : 108 x 177 mm

Ne dis rien à papa

Date de parution : 14/06/2018
Dans une banlieue chic et calme à trente minutes de Paris, vivent les Hutchinson, une famille presque parfaite. Il y a Fanny, la cinquantaine, une fleuriste réputée, Mickael, son mari, un peintre à la cote en hausse, et leurs jumeaux, Victor et Arno. Mais Fanny étouffe et a bien des... Dans une banlieue chic et calme à trente minutes de Paris, vivent les Hutchinson, une famille presque parfaite. Il y a Fanny, la cinquantaine, une fleuriste réputée, Mickael, son mari, un peintre à la cote en hausse, et leurs jumeaux, Victor et Arno. Mais Fanny étouffe et a bien des difficultés à gérer les réactions violentes de Victor. Ses manifestations de colère et de peur la renvoient à son passé qu’elle a tenté d’effacer. Et lorsqu'un nouveau voisin s'installe à côté de chez eux, tout ce qui a été consciencieusement enfoui risque alors de ressurgir…
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266285513
Code sériel : 17232
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 320
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un thriller redoutable à réserver aux esprits pas (trop) sensibles ! » Daniel Bastié, Bruxelles Culture

« Dès le début, vous êtes accroché et on reste en haleine jusqu’au bout. » Ouest France

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lauraduf Posté le 6 Octobre 2021
    Fanny vit avec son mari et ses deux jumeaux dans leur nouvelle maison. Un jour la voisine d'en face décède et un nouveau voisin fait son apparition. Des mystères se forment autour d'une seule et même femme et des assassinats qui ne laisse pas indifférente Fanny. J'ai eu beaucoup de mal à démarrer et à comprendre l'histoire jusqu'à la fin où tout est expliqué. J'ai retrouvé aussi une fin assez inattendu qui m'a tordu les tripes. Une fin surprenante dans le mauvais sens du terme.
  • NatachaMNEA Posté le 5 Octobre 2021
    Fanny Hutchinson mène une vie heureuse et tranquille entouré de ses deux enfants, des jumeaux, Victor et Arno que tout oppose, ainsi qu'avec son mari Mickael. Lorsque Glenn, leur nouveau voisin emménage les choses vont rapidement changer ! On suit également l'histoire d'une jeune étudiante Hélène, une histoire bien sordide. Mais aussi l'histoire de différents médecin, qui sont assassinés les uns après les autres.... Pourquoi ? Par qui ? Ses histoires ont elles un lien ? Il y a quelques années j'avais lu Fais le pour maman, j'avais énormément apprécié ! Ici encore c'est une grande réussite ! Je me suis demandée au début ou tout cela allé aboutir. Comment l'auteur allé tout remettre en place. Même si j'ai vite compris, le pourquoi du comment, j'ai poursuivis car et c'est la la preuve d'une belle écriture je voulais d'une part être sûre, mais aussi ne pas quitter cette plume magistrale ! Les chapitres sont courts, ce qui nous invitent à aller toujours plus loin, l'écriture est fluide à souhait, c'est sombre, c'est noir, c'est glauque... Et le final je ne pouvais pas le deviné ! Bref c'est encore un très bon moment de lecture !
  • JeanPierreV Posté le 11 Août 2021
    "Tous morts, les os réduits en petits morceaux. Ils ont tous fait leurs études ensemble, jusqu’à leur internat." D'habitude en cas d'épidémie, on a l'habitude de dire que les malades tombent comme des mouches. Très vite vous découvrirez que là, ce sont les médecins qui avalent leur extrait de naissance...oh pas de façon naturelle, ce serait trop simple surtout par les temps qui courent...Toujours de façon violente, très violente. Dérangeante ! Hasard ? Sans doute pas puisque tous ont fait leurs études dans la fac parisienne Denis Diderot. Leur meurtrier n'y va pas avec le dos de la cuillère...tortures variées et sadiques, éviscérations, membres brisés...C'est parfois assez pénible...pour le lecteur, mais François-Xavier Dillard sait vous prendre par la main, vous balader avec ses plus de soixante courts chapitres..;vous balader, vous faire douter de vos suppositions et vous perdre parfois: "qui c'est celui-la?, quel rapport avec les autres ?" On s'y fait, on se prend au jeu, on se promène violemment d'un continent à l'autre, d'un personnage à l'autre, d'un taré à un autre, d'une mort à l'autre...un puzzle. Dérangeant et/ou à la limite du possible...également...par certaines situations et par le côté surhomme de certains personnages, par certaines familles. Un puzzle qui prend forme, mais... "Tous morts, les os réduits en petits morceaux. Ils ont tous fait leurs études ensemble, jusqu’à leur internat." D'habitude en cas d'épidémie, on a l'habitude de dire que les malades tombent comme des mouches. Très vite vous découvrirez que là, ce sont les médecins qui avalent leur extrait de naissance...oh pas de façon naturelle, ce serait trop simple surtout par les temps qui courent...Toujours de façon violente, très violente. Dérangeante ! Hasard ? Sans doute pas puisque tous ont fait leurs études dans la fac parisienne Denis Diderot. Leur meurtrier n'y va pas avec le dos de la cuillère...tortures variées et sadiques, éviscérations, membres brisés...C'est parfois assez pénible...pour le lecteur, mais François-Xavier Dillard sait vous prendre par la main, vous balader avec ses plus de soixante courts chapitres..;vous balader, vous faire douter de vos suppositions et vous perdre parfois: "qui c'est celui-la?, quel rapport avec les autres ?" On s'y fait, on se prend au jeu, on se promène violemment d'un continent à l'autre, d'un personnage à l'autre, d'un taré à un autre, d'une mort à l'autre...un puzzle. Dérangeant et/ou à la limite du possible...également...par certaines situations et par le côté surhomme de certains personnages, par certaines familles. Un puzzle qui prend forme, mais il faut attendre les derniers chapitres pour tout assembler, pour se rendre compte que le montage que nous envisagions n'est pas tout à fait le bon. Ce n'est sans doute pas le genre de livre qui convient à mon coté calme, affectionnant les voyages dans des mondes méconnus. Mais bon, une fois de temps en temps !
    Lire la suite
    En lire moins
  • nippyhere Posté le 7 Juin 2021
    Fanny Hutchinson a une vie parfaite : un mari artiste qui l’aime, un beau train de vie et des jumeaux adorables. Mais le nouveau voisin va venir ébrécher ce petit monde parfait, en faisant remonter à la surface les souvenirs douloureux et biens cachés de Fanny. Bien que j’ai eu du mal à démarrer, lorsque j’ai été prise dans le feu de l’action, impossible de le lâcher ! (j’y ai sacrifié mon cours de droit pénal, c’est dire...) Fanny mène une vie parfaite, mais comme souvent, le vernis lisse et sublime de sa vie s’apprête à se craqueler et révéler de vieux secrets. Sincèrement, j’ai tout compris dès le premier tiers du roman. Je ne dis pas ça pour me faire mousser car je pense que c’était le but de l’auteur ; il voulait sûrement que l’intrigue se révèle facilement pour offrir un final spectaculaire. Néanmoins, j’aurais préféré quelque chose de plus implicite ; la connaissance de l’histoire m’en a gâché la fin. Car, oui, j’ai trouvé la fin très très prévisible. Même l’épilogue. Pourtant, j’ai adoré l’histoire et les personnages, les chapitres succincts et riches, la plume particulièrement addictive de l’auteur... Mais ça ne l’a pas fait. La facilité de décortication... Fanny Hutchinson a une vie parfaite : un mari artiste qui l’aime, un beau train de vie et des jumeaux adorables. Mais le nouveau voisin va venir ébrécher ce petit monde parfait, en faisant remonter à la surface les souvenirs douloureux et biens cachés de Fanny. Bien que j’ai eu du mal à démarrer, lorsque j’ai été prise dans le feu de l’action, impossible de le lâcher ! (j’y ai sacrifié mon cours de droit pénal, c’est dire...) Fanny mène une vie parfaite, mais comme souvent, le vernis lisse et sublime de sa vie s’apprête à se craqueler et révéler de vieux secrets. Sincèrement, j’ai tout compris dès le premier tiers du roman. Je ne dis pas ça pour me faire mousser car je pense que c’était le but de l’auteur ; il voulait sûrement que l’intrigue se révèle facilement pour offrir un final spectaculaire. Néanmoins, j’aurais préféré quelque chose de plus implicite ; la connaissance de l’histoire m’en a gâché la fin. Car, oui, j’ai trouvé la fin très très prévisible. Même l’épilogue. Pourtant, j’ai adoré l’histoire et les personnages, les chapitres succincts et riches, la plume particulièrement addictive de l’auteur... Mais ça ne l’a pas fait. La facilité de décortication du noeud de l’intrigue a vraiment gâché ma lecture. En revanche, je mets une note plus que correcte car la plume de l’auteur m’a vraiment séduite. Je réesserai avec un autre roman.
    Lire la suite
    En lire moins
  • diablotin0 Posté le 25 Mai 2021
    "Ne dis rien à papa " est un thriller noir pour le moins sanglant et terrifiant. Le roman commence par une scène terrifiante, on comprendra bien plus tard ce qu'elle signifie. Entre-temps, on est embarqué dans une histoire plutôt sordide avec Hélène jeune étudiante qui se fait violer par "des camarades" de promo. Et puis, on fait connaissance avec Fanny au passé trouble qui, on le sent bien, est fragile et borderline . François-Xavier Dillard nous fait passer d'une histoire à une autre, d'une époque à une autre, ce qui perturbe un peu mais c'est pour mieux nous rattraper après ! Ce livre est vraiment très noir et certaines scènes sont violentes, je pense qu'il vaut mieux les lire que les voir!!! L'atmosphère est troublante, pesante et même dérangeante par moment. Les relations entre Fanny et son mari sont compliquées, celles entre leurs enfants, 2 petits gars jumeaux ne sont pas très tendres ni aimantés. On avance dans ce roman sur la pointe des pieds car on sent bien que cette pesanteur et ce climat malsain vont finir par éclater. On ne peut pas dire que l'auteur nous ait beaucoup ménagé , nous sommes pris dans une tension quasi permanente... mais... "Ne dis rien à papa " est un thriller noir pour le moins sanglant et terrifiant. Le roman commence par une scène terrifiante, on comprendra bien plus tard ce qu'elle signifie. Entre-temps, on est embarqué dans une histoire plutôt sordide avec Hélène jeune étudiante qui se fait violer par "des camarades" de promo. Et puis, on fait connaissance avec Fanny au passé trouble qui, on le sent bien, est fragile et borderline . François-Xavier Dillard nous fait passer d'une histoire à une autre, d'une époque à une autre, ce qui perturbe un peu mais c'est pour mieux nous rattraper après ! Ce livre est vraiment très noir et certaines scènes sont violentes, je pense qu'il vaut mieux les lire que les voir!!! L'atmosphère est troublante, pesante et même dérangeante par moment. Les relations entre Fanny et son mari sont compliquées, celles entre leurs enfants, 2 petits gars jumeaux ne sont pas très tendres ni aimantés. On avance dans ce roman sur la pointe des pieds car on sent bien que cette pesanteur et ce climat malsain vont finir par éclater. On ne peut pas dire que l'auteur nous ait beaucoup ménagé , nous sommes pris dans une tension quasi permanente... mais c'est un peu ce que l'on recherche lorsqu'on ouvre ce type de roman ;-)
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.