Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266321549
Code sériel : 18444
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 304
Format : 108 x 177 mm
Nouveauté

Tamara par Tatiana

Date de parution : 10/11/2021

Talentueuse, ambitieuse, magnétique, arrogante, rebelle et artiste...

Depuis qu’elle a posé les yeux, à 15 ans, sur une toile de Tamara de Lempicka, Tatiana de Rosnay n’a cessé d’être fascinée par son œuvre et sa vie : au volant de sa Bugatti verte, la reine des Années folles y construit déjà...

Talentueuse, ambitieuse, magnétique, arrogante, rebelle et artiste...

Depuis qu’elle a posé les yeux, à 15 ans, sur une toile de Tamara de Lempicka, Tatiana de Rosnay n’a cessé d’être fascinée par son œuvre et sa vie : au volant de sa Bugatti verte, la reine des Années folles y construit déjà sa propre légende, faite de scandales et de secrets, d’élégance totale et d’exils constants.

Une vie plus grande que la vie, que la romancière restitue pour nous avec la passion intacte de son premier choc esthétique.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266321549
Code sériel : 18444
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 304
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« À travers écriture et photographie, Tatiana de Rosnay et sa fille Charlotte ont retracé le fabuleux destin de la peintre Tamara de Lempicka, féministe et grande séductrice des années 20. »
Le Soir
«L'histoire d'un destin étonnant, Tamara de Lempicka, son travail, ses influences... Une belle découverte et un bel objet cadeau pour les fêtes. »
Christine Pinchart / RTBF
« Prenez la plume d'un auteur, le talent d'un photographe et la vie d'un peintre : vous obtenez un ouvrage à la fois artistique et romanesque ; c'est la rencontre de plusieurs arts qui est parfaite ! »
Samenfaittouteunehistoire

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • FabDef95 Posté le 31 Décembre 2021
    Tatiana de Rosnay a publié en 2018 aux Éditons Michel Lafon, en collaboration avec sa fille photographe, Charlotte Jolly de Rosnay, la vie de Tamara de Lempicka, son peintre préféré. Tamara par Tatiana est maintenant disponible en poche chez Pocket. Évidemment seul le texte est publié, mais il vaut le détour. Amateurs de destin exceptionnel, d'art déco, de peinture, des années 20 et de portrait de femme hors du commun, Tamara par Tatiana est pour vous. Fascinée par l'œuvre mais également le parcours de vie de la femme qu'a été Tamara de Lempicka, Tatiana de Rosnay a eut la merveilleuse idée d'accepter ce projet artistique avec sa fille photographe. Un travail d'écriture et de d'images. En version poche, seul le travail d'écriture demeure. Il représente une somme impressionnante de recherches sur la vie de cette grande artiste qui n'a pas hésité, très certainement pour entretenir le mystère, à broder, emberlificoter, à mentir pour mieux brouiller les pistes. Une vraie coquetterie d'une femme pas vraiment jolie, mais née séductrice. Tous les ingrédients étaient donc réunis pour écrire un livre terriblement romanesque sur la reine des Années folles, une artiste emblématique de cette époque dorée. La vie de Tamara de Lempicka est loin... Tatiana de Rosnay a publié en 2018 aux Éditons Michel Lafon, en collaboration avec sa fille photographe, Charlotte Jolly de Rosnay, la vie de Tamara de Lempicka, son peintre préféré. Tamara par Tatiana est maintenant disponible en poche chez Pocket. Évidemment seul le texte est publié, mais il vaut le détour. Amateurs de destin exceptionnel, d'art déco, de peinture, des années 20 et de portrait de femme hors du commun, Tamara par Tatiana est pour vous. Fascinée par l'œuvre mais également le parcours de vie de la femme qu'a été Tamara de Lempicka, Tatiana de Rosnay a eut la merveilleuse idée d'accepter ce projet artistique avec sa fille photographe. Un travail d'écriture et de d'images. En version poche, seul le travail d'écriture demeure. Il représente une somme impressionnante de recherches sur la vie de cette grande artiste qui n'a pas hésité, très certainement pour entretenir le mystère, à broder, emberlificoter, à mentir pour mieux brouiller les pistes. Une vraie coquetterie d'une femme pas vraiment jolie, mais née séductrice. Tous les ingrédients étaient donc réunis pour écrire un livre terriblement romanesque sur la reine des Années folles, une artiste emblématique de cette époque dorée. La vie de Tamara de Lempicka est loin d'être un long fleuve tranquille. Après une enfance idyllique où l'argent ne faisait jamais défaut, s'ensuit une période de douleurs et d'épreuves avant de tutoyer les sommets puis de connaître de nouveaux rebondissements. Initiée à l'art par sa grand-mère qui lui ouvre la voie, Tamara de Lempicka ne connaît que le luxe, la légèreté et les voyages jusqu'au moment où la réalité la rattrape. Bien qu'elle ait commencé depuis plusieurs années à façonner son personnage, il n'est plus possible pour elle d'ignorer ce qu'il se passe en Russie en 1917. Dès lors, viendra le temps de la fuite, de la disette, de la séparation d'avec son jeune époux et papa de sa petite fille, avant les retrouvailles à Paris dans un minuscule studio. Ambitieuse Tamara est prête à tout pour vivre de son art et permettre à sa famille de retrouver leur standing d'alors. Déterminée à s'imposer comme artiste peintre, elle suivra des cours dans les ateliers de Montparnasse, s'épuisera au travail le jour, sera de toutes les fêtes la nuit au détriment de sa famille qu'elle délaissera. Grâce à ses portraits glamour du Tout-Paris, Tamara de Lempicka deviendra une des figures de Montparnasse, côtoiera les plus grands et sera internationalement connue. Mais après cette période faste, viendra le temps des déconvenues. D'abord sur le plan personnel. Son couple ne résistera pas à ses frasques nocturnes, elle finira par divorcer avant de se remarier, puis viendra le temps du nazisme et celui du nécessaire exil aux États-Unis. Puis sur le plan professionnel. Elle qui voulait régner sur le monde de l'art, connaîtra l'échec avant un dernier sursaut de notoriété quelques années avant sa mort. Tamara par Tatiana est le récit de l'incroyable destin d'une femme libre, talentueuse et audacieuse qui a traversé le XXème siècle. C'est avec brio et passion que Tatiana de Rosnay nous narre la vie et l'itinéraire de cette légendaire artiste. Elle nous transmet son admiration pour cette femme hors du commun. Tellement romanesque, absolument fascinant !
    Lire la suite
    En lire moins
  • iamluna Posté le 29 Décembre 2021
    Un livre facile à lire et addictif. On suit la vie tumultueuse de l'héroïne entre Paris, Berlin, New York mais aussi Capri, Venise ... Nous rencontrons le tout Paris car c'est aussi une fresque historique que ce livre. Intéressant et jamais laissant.
  • BruC Posté le 14 Mars 2020
    Tamara par Tatiana de Tatiana de Rosnay est atypique dans son œuvre à plus d’un titre. Tout d’abord, l’auteure de Sentinelle de la Pluie s’est associée pour l’occasion à Charlotte Jolly de Rosnay pour cet livre conçu à quatre mains, un livre qui plus est édité chez Michel Lafon – et non pas Héloïse d’Ormesson comme ses livres précédents. Autre particularité : c’est un essai que propose Tatiana de Rosnay. Pas franchement une nouveauté, après le brillant livre sur Daphne du Maurier, sorti il y a moins de cinq ans. Cette fois, c’est à Tamara de Lempicka (1899- 1980) que s’intéresse Tatiana de Rosnay. Quels points communs peuvent-ils exister l’auteure de Rebecca et la peintre emblématique des années folles ? Ces deux artistes, qui ont été toutes deux de grands voyageuses autant que des habituées des mondanités en Europe ou aux États-Unis, ont traversé le XXe siècle tourmenté sans jamais transiger sur leur liberté de femme. À leur façon – la Polonaise aristocrate devenue une immigrée en France après la Révolution russe et l’héritière britannique, fille d’un comédien victorien devenue une importante figure de la littérature anglaise – Daphne du Maurier et Tamara de Lempicka vivent de plein fouet les périodes... Tamara par Tatiana de Tatiana de Rosnay est atypique dans son œuvre à plus d’un titre. Tout d’abord, l’auteure de Sentinelle de la Pluie s’est associée pour l’occasion à Charlotte Jolly de Rosnay pour cet livre conçu à quatre mains, un livre qui plus est édité chez Michel Lafon – et non pas Héloïse d’Ormesson comme ses livres précédents. Autre particularité : c’est un essai que propose Tatiana de Rosnay. Pas franchement une nouveauté, après le brillant livre sur Daphne du Maurier, sorti il y a moins de cinq ans. Cette fois, c’est à Tamara de Lempicka (1899- 1980) que s’intéresse Tatiana de Rosnay. Quels points communs peuvent-ils exister l’auteure de Rebecca et la peintre emblématique des années folles ? Ces deux artistes, qui ont été toutes deux de grands voyageuses autant que des habituées des mondanités en Europe ou aux États-Unis, ont traversé le XXe siècle tourmenté sans jamais transiger sur leur liberté de femme. À leur façon – la Polonaise aristocrate devenue une immigrée en France après la Révolution russe et l’héritière britannique, fille d’un comédien victorien devenue une importante figure de la littérature anglaise – Daphne du Maurier et Tamara de Lempicka vivent de plein fouet les périodes tourmentées des deux guerres mondiales comme les grandes transformations sociales. L’une comme l’autre vont se battre pour leur émancipation. Tatiana de Rosnay propose un essai sensible sur celle qu’elle appelle fraternellement Tamara, et dont les lettres du prénom sont déclinés en six chapitres chronologiques : "T comme Talentueuse", "A comme Ambitieuse", "M comme Magnétique", "A comme Arrogante", "R comme Rebelle" et "A comme Artiste." Mais qui se cache derrière cette femme emblématique des années 20 et 30, dont les tableaux ont été redécouverts à la fin des années 70 ? Tatiana de Rosnay écrit ceci, sous forme d’adresse à cette peintre au parcours fulgurant : "Ton nom. Presque un nom de plume. Un nom de scène ? Un nom d’ensorceleuse. Un nom que tu écris fièrement en bas de tes œuvres. Qui se cache derrière l’image de perfection absolue que tu souhaites tant projeter ? " Car il y a sans nul doute un mystère Tamara de Lempicka, dont la carrière ressemble à une comète brève mais éclatante. Après une enfance et une adolescence dorée entre Varsovie, la Côte d’Azur, Paris et Saint-Pétersbourg, la grande histoire oblige la jeune femme gâtée à venir se réfugier en France, avec sa fille Kizette et son mari. Ce mari, Tadeusz Lempicki, elle le traînera comme une âme en peine : l’ancien aristocrate habitué à la belle vie ne peut se faire à un train de vie modeste qui l’oblige à travailler. À l’inverse, Tamara de Lempicka trouve dans cet exil une nouvelle raison de vivre et des plaisirs qu’elle ne soupçonnait pas : l’art, les soirées littéraires, les fêtes démesurées et des relations sulfureuses, que ce soit avec des hommes ou des femmes. Une vraie vie romanesque, comme le souligne Tatiana de Rosnay. Mais c’est bien entendu la peinture qui est sa grande révélation. Celle qui possédait un réel talent avant son arrivée à Paris se lance dans la création, après une période de formation qui sera capitale dans l’élaboration de son style inimitable. En 1921, l’Académie Ranson, avec comme professeurs les Nabis Maurice Denis et Paul Sérusier, mais surtout la découverte d’autres artistes (Bronziono, Ingres, Albert Gleizes et surtout André Lhote) va lui permettre d’imaginer son propre chemin artistique. Dès 1922, Tamara de Lempicka peint ces portraits et ces scènes de groupes sensuelles, sophistiquées, mêlant réalisme, cubisme et influences renaissantes : Le Rythme (1924), Groupe de quatre nus (1925), Portait d’homme inachevé (1928), Mon portrait (1929), L’écharpe bleue (1930), Le Turban vert (1930), La jeune fille aux gants (1930), Adam et Ève (1931), sans oublier La Belle Rafaela de 1927. Une carrière fulgurante donc, faite de passions, de découvertes mais aussi d’excès, qu’un autre conflit, la seconde guerre mondiale, stoppe net. Avec son départ pour les Etats-Unis, Tamara de Lempicka disparaît des radars, jusqu’à sa redécouverte par le galeriste d’art Alain Blondel en 1972. Pour illustrer cet essai intime, Tatiana de Rosnay a fait le choix d’illustrations de la peintre mais aussi de photographies contemporaines de Charlotte Jolly de Rosnay. L’atmosphère des années folles est mise en scène à travers des clichés soignés, des portraits au noir et blanc somptueux mais aussi des gros plans collant au plus près du grain de pain des modèles. Cet essai sur Tamara de Lempicka se démarque des beaux livres habituels pour offrir l’éclairage sensible que voulait Tatiana de Rosnay.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LMFML Posté le 12 Février 2019
    Un très bel ouvrage pour les fans de Tamara, de cette époque et de Tatiana!!!!!
  • topobiblioteca Posté le 16 Janvier 2019
    Étant enfant, Tatiana de Rosnay découvrit Tamara de Lempicka par son œuvre la plus connue, son autoportrait dans la Bugatti. Sa fascination pour cette artiste ne s'est jamais arrêtée et aujourd'hui elle nous livre une biographie entrecoupée de passages intimes et personnels sur cette rencontre artistique. Une biographie atypique puisque l'auteur tutoie l'artiste aujourd'hui disparue, afin de la questionner, de tenter de l'attraper au détour d'un coup de pinceau ou de l'apostropher sur ses choix de vie. Agrémenté de photographies réalisées par sa fille, Charlotte de Rosnay, sur la personnalité de Tamara de Lempicka, le livre nous ouvre les portes d'un univers féminin. Beaucoup de gros plans sur les tissus et les matières, sur des objets sensuels afin de rendre l'artiste plus proche de nous. Donnant l'impression qu'elle se balade aux travers des pages. Il est toutefois dommage que certaines reproductions des tableaux ou photographies personnelles de l'artiste disparue soient reproduites en miniatures, où l'on ne distingue parfois qu'à peine les contours. Hormis ce détail, c'est un livre particulièrement fourni en termes d'iconographies, nous faisant voyager à travers l’œuvre foisonnante de l'artiste peintre. Un livre multiple qui raconte la vie de deux femmes artistes et de la reconnaissance dans le travail artistique.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !