RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Un Goût de cannelle et d'espoir

            Pocket
            EAN : 9782266250061
            Code sériel : 15978
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 512
            Format : 108 x 177 mm
            Un Goût de cannelle et d'espoir

            ANATH RIVELINE (Traducteur)
            Date de parution : 02/04/2015
            Allemagne, 1944. Malgré les restrictions, les pâtisseries fument à la boulangerie Schmidt. Entre ses parents patriotes, sa sœur volontaire au Lebensborn et son prétendant haut placé dans l'armée nazie, la jeune Elsie, 16 ans, vit de cannelle et d'insouciance. Jusqu'à cette nuit de Noël, où vient toquer à sa porte... Allemagne, 1944. Malgré les restrictions, les pâtisseries fument à la boulangerie Schmidt. Entre ses parents patriotes, sa sœur volontaire au Lebensborn et son prétendant haut placé dans l'armée nazie, la jeune Elsie, 16 ans, vit de cannelle et d'insouciance. Jusqu'à cette nuit de Noël, où vient toquer à sa porte un petit garçon juif, échappé des camps...
            Soixante ans plus tard, au Texas, la journaliste Reba Adams passe devant la vitrine d'une pâtisserie allemande, celle d'Elsie... Et le reportage qu'elle prépare n'est rien en comparaison de la leçon de vie qu'elle s'apprête à recevoir.

            « Un dilemme passionnant, un roman déchirant à dévorer d'une traite. » ELLE

            « Un bijou de roman, aussi beau que déchirant, écrit juste comme je les aime : le passé qui revient hanter le présent, des héroïnes attachantes, une fin lumineuse pleine d'espoir. » Tatiana de Rosnay

             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266250061
            Code sériel : 15978
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 512
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            8.30 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Un bijou de roman, aussi beau que déchirant, écrit juste comme je les aime : le passé qui revient hanter le présent, des héroïnes attachantes, une fin lumineuse pleine d’espoir. Vous allez le dévorer d’une traite ! » Tatiana de Rosnay
            « Un dilemme passionnant, un roman déchirant à dévorer d’une traite. » ELLE
            « À la frontière de la saga historique et du roman psychologique. Un ouvrage aussi intrigant qu’émouvant, qui surprend sans cesse son lecteur. » Renaud Baronian – Aujourd’hui en France
            « Un excellent roman sur la culpabilité. » Femme actuelle
            « Sarah McCoy pétrit les destins de personnages très différents d’éléments historiques mémorables et de sensations personnelles indétectables. Elle prouve ainsi que le passé épice continuellement le présent. S’infiltrant avec gourmandise dans leur intimité, elle aborde subtilement l’Histoire contemporaine et révèle l’indicible, comme une pincée de cannelle dans un Lebkuchen. » Nadège Badina – Page des Libraires

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Taekwondodo Posté le 12 Avril 2019
              Très émue à la fin de ce roman présentant deux récits en parallèle. L'un se passant en 1944 en Allemagne et l'autre en 2007 sur la frontière Etats-Unis / Mexique, quel rapport pense-t-on, et bien un personnage, une femme, Elsie dont on va suivre la vie tout au long du livre. Même si j'ai préféré les périodes où nous sommes en 1944, le fait de passer d'une époque à l'autre donne un bon rythme. Cette immersion permet de s'attacher rapidement aux personnages qui traversent des moments très compliqués et qu'on a bien du mal à les quitter à la fin, toutes ces émotions bercées dans les odeurs de boulangerie avec leur produit décrit tellement précisément qu'on s'y croirait!
            • vero95270 Posté le 11 Avril 2019
              Un superbe roman fait sur une période difficile : la seconde guerre mondiale. Nous sommes en Allemagne et nous découvrons de l'intérieur la vie de boulanger, les petites compromissions, la survie, embrigadement. Nous sommes aussi au Texas aujourdhui, près de la frontière mexicaine. Un livre plein d'espoir, bien documenté qu'il faut déguster jusqu'à la dernière page. Bibliothèque "Vivement que j'ai le temps de lire"
            • manuedecaen Posté le 13 Mars 2019
              Ce livre est un joli roman. Il y a des bons moments, des bons sentiments. Des femmes fortes, l'histoire d'Elsie est significatif d'une période terrible de notre histoire. J'ai aimé chaque page, chaque personnage, y compris les intrigues parallèles.
            • Klergau Posté le 27 Février 2019
              Sarah McCoy, Un goût de cannelle et d’espoir - 2012 - « J’étais allemande, répéta Elsie. Être nazi est un positionnement politique, pas une ethnie. Le fait que je sois allemande ne fait pas de moi une nazie. » Coup de cœur ! Deux temps, plusieurs histoires qui s’emboîtent les unes dans les autres, mais un roman bien construit et touchant surtout avec Elsie, 16 ans dans l’Allemagne de 1942-1944, avec tout ce que cela comporte d’inquiétudes et de choix déchirants quand il s’agit de sauver un enfant ou non ou de se sauver soi-même. Puis, 2007-2008 avec une Elsie vieillissante mais toujours aussi attachante dans sa boulangerie qui fleure bon le bon pain et les pâtisseries cannelle chocolat. On avance petit à petit dans le suspense, découvrant au passage les ressorts psychologiques de chacun des personnages à tel point qu’on finit par se demander s’il y a un personnage principal, mais Elsie demeure notre premier amour, bien sûr. On va d’une histoire à l’autre avec le même intérêt, curieux du cheminement de chacun et inquiets de leurs parcours. Par le sujet et la construction, ce roman n’est pas sans me rappeler un autre coup de cœur : Elle s’appelait Sarah de Tatiana de... Sarah McCoy, Un goût de cannelle et d’espoir - 2012 - « J’étais allemande, répéta Elsie. Être nazi est un positionnement politique, pas une ethnie. Le fait que je sois allemande ne fait pas de moi une nazie. » Coup de cœur ! Deux temps, plusieurs histoires qui s’emboîtent les unes dans les autres, mais un roman bien construit et touchant surtout avec Elsie, 16 ans dans l’Allemagne de 1942-1944, avec tout ce que cela comporte d’inquiétudes et de choix déchirants quand il s’agit de sauver un enfant ou non ou de se sauver soi-même. Puis, 2007-2008 avec une Elsie vieillissante mais toujours aussi attachante dans sa boulangerie qui fleure bon le bon pain et les pâtisseries cannelle chocolat. On avance petit à petit dans le suspense, découvrant au passage les ressorts psychologiques de chacun des personnages à tel point qu’on finit par se demander s’il y a un personnage principal, mais Elsie demeure notre premier amour, bien sûr. On va d’une histoire à l’autre avec le même intérêt, curieux du cheminement de chacun et inquiets de leurs parcours. Par le sujet et la construction, ce roman n’est pas sans me rappeler un autre coup de cœur : Elle s’appelait Sarah de Tatiana de Rosnay. Pas étonnant que cette romancière ait louangé le talent de Sarah McCoy. Deux livres à lire donc et qui demeurent longtemps en nous comme demeure le souvenir d’amis très chers.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Lecturepissenlit Posté le 20 Février 2019
              En 1944, la jeune Elsie Schmidt a seize ans, elle vit en Allemagne et vient de se fiancer à un lieutenant-colonel de l'armée nazie. Elle survit à la guerre en aidant ses parents dans la boulangerie familiale, l'une des meilleures de la ville, et la seule encore en activité. Mais lorsque Tobias, un petit garçon juif de neuf ans recherché par la Gestapo frappe à sa porte en lui remettant sa vie entre ses mains, Elsie ne sait que faire. Doit-elle le cacher au risque de condamner sa famille entière en cas de découverte ou doit-elle obéir aux ordres nazis de dénoncer chaque juif en fuite ? Très loin de là, plus de soixante ans plus tard, en 2007 au Texas, une jeune journaliste, Reba, doit écrire un article sur les fêtes de Noël à travers le monde. Son supérieur l'envoie interviewer la gérante de l'une des meilleures boulangerie-pâtisseries allemandes de l'Etat, une dénommée Elsie Meriwether. Un goût de cannelle et d'espoir est un livre très touchant. Nous savons dès le départ qu'Elsie a survécu à la guerre et qu'elle vit désormais aux Etats-Unis, mais nous ne savons pas les circonstances dans et pour lesquelles elle s'est exilée là-bas. Elsie garde en elle beaucoup de... En 1944, la jeune Elsie Schmidt a seize ans, elle vit en Allemagne et vient de se fiancer à un lieutenant-colonel de l'armée nazie. Elle survit à la guerre en aidant ses parents dans la boulangerie familiale, l'une des meilleures de la ville, et la seule encore en activité. Mais lorsque Tobias, un petit garçon juif de neuf ans recherché par la Gestapo frappe à sa porte en lui remettant sa vie entre ses mains, Elsie ne sait que faire. Doit-elle le cacher au risque de condamner sa famille entière en cas de découverte ou doit-elle obéir aux ordres nazis de dénoncer chaque juif en fuite ? Très loin de là, plus de soixante ans plus tard, en 2007 au Texas, une jeune journaliste, Reba, doit écrire un article sur les fêtes de Noël à travers le monde. Son supérieur l'envoie interviewer la gérante de l'une des meilleures boulangerie-pâtisseries allemandes de l'Etat, une dénommée Elsie Meriwether. Un goût de cannelle et d'espoir est un livre très touchant. Nous savons dès le départ qu'Elsie a survécu à la guerre et qu'elle vit désormais aux Etats-Unis, mais nous ne savons pas les circonstances dans et pour lesquelles elle s'est exilée là-bas. Elsie garde en elle beaucoup de secrets sur la période de la seconde guerre mondiale, et ce n'est qu'au contact de Reba, que la vieille dame commence à ouvrir la boîte de Pandore. Le récit se passe sur différentes époques, nous jonglons entre 1944 et 2007. Les années de guerre sont contés par la jeune Elsie, alors que les événements de l'année 2007 sont contés par la journaliste Reba. Tout au long de l'histoire nous nous demandons ce qu'est devenu le jeune juif Tobias. Le silence est les non-dits sont lourds, pensants et nous n'avons la réponse qu'à la fin, donnant au récit une tension constante. Ce livre donne une très belle leçon de façon très humble, sans en faire des tonnes et/ou verser dans le pathos. Les émotions sont justes. Un petit chef d'oeuvre dont le dénouement m'a quand même un peu laissé sur ma faim (malgré les bonnes recettes d'Elsie en fin de livre !).
              Lire la suite
              En lire moins
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.