Lisez! icon: Search engine
Nathan
EAN : 9782092578032
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 160
Format : 140 x 210 mm

20 allée de la danse, un pas de côté - Dès 8 ans

,

Collection : Opéra de paris
Date de parution : 08/11/2018
La vie et les rêves des petits rats de l’école de danse de  l’Opéra de Paris !
Résumé : À l’École, les élèves préparent un événement hors du commun : ils vont danser en public au musée d'Orsay ! En l'honneur du peintre Edgar Degas, les petits rats présenteront un exercice à la barre. Maïna, Constance, Zoé, Sofia, Colas et Bilal sont ravis de danser dans ce... Résumé : À l’École, les élèves préparent un événement hors du commun : ils vont danser en public au musée d'Orsay ! En l'honneur du peintre Edgar Degas, les petits rats présenteront un exercice à la barre. Maïna, Constance, Zoé, Sofia, Colas et Bilal sont ravis de danser dans ce cadre unique. Mais leur plaisir est troublé par une série de disparitions d’objets de valeur à l’internat. Les élèves commencent à s’interroger : y aurait-il un voleur parmi eux ?
Dès 8 ans.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782092578032
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 160
Format : 140 x 210 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Lunartic Posté le 5 Juin 2021
    Coucou mes petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour ma chronique sur le tome 12 de 20, allée de la danse intitulé Un pas de côté. Je remercie infiniment les éditions Nathan pour cet envoi ! Je ne vais pas y aller par quatre chemins : ce que j'aime tant avec cette série, en dehors du fait qu'elle se déroule dans le milieu de la danse classique, c'est qu'elle aborde à chaque nouvel opus des thématiques très fortes qui peuvent toucher même les plus jeunes d'entre nous. Manque de confiance en soi, peur du rejet notamment en raison de son ethnicité ou à tout le moins de ses origines étrangères, difficultés scolaires, anxiété sociale,... Ici, Elizabeth Barféty a choisi de frapper encore plus fort en traitant de la question particulièrement épineuse de la précarité de certaines zones urbaines. J'ai grandement apprécié qu'elle nous rappelle que même des jeunes venant des cités ou autres quartiers peu favorisés pouvaient s'intéresser à la danse classique et qu'en aucun cas, leur différence ethnique, culturelle et/ou sociale ne devait représenter une barrière à leur projet d'avenir. Dans tous les domaines, seuls le talent et la détermination devraient compter et non notre couleur de peau, notre... Coucou mes petits amis ! Aujourd'hui, je vous retrouve pour ma chronique sur le tome 12 de 20, allée de la danse intitulé Un pas de côté. Je remercie infiniment les éditions Nathan pour cet envoi ! Je ne vais pas y aller par quatre chemins : ce que j'aime tant avec cette série, en dehors du fait qu'elle se déroule dans le milieu de la danse classique, c'est qu'elle aborde à chaque nouvel opus des thématiques très fortes qui peuvent toucher même les plus jeunes d'entre nous. Manque de confiance en soi, peur du rejet notamment en raison de son ethnicité ou à tout le moins de ses origines étrangères, difficultés scolaires, anxiété sociale,... Ici, Elizabeth Barféty a choisi de frapper encore plus fort en traitant de la question particulièrement épineuse de la précarité de certaines zones urbaines. J'ai grandement apprécié qu'elle nous rappelle que même des jeunes venant des cités ou autres quartiers peu favorisés pouvaient s'intéresser à la danse classique et qu'en aucun cas, leur différence ethnique, culturelle et/ou sociale ne devait représenter une barrière à leur projet d'avenir. Dans tous les domaines, seuls le talent et la détermination devraient compter et non notre couleur de peau, notre langue ou bien encore le nombre de sous dans les portes monnaies de nos parents. A travers le comportement admirable de Bilal et de ses amis envers un petit rat qui a honte d'où il vient et de comment il pourrait être perçu en société à cause de cela, l'autrice nous affirme que la tolérance, l'ouverture d'esprit, la bienveillance et la solidarité doivent toujours primer sur les préjugés et le mépris mal placé que l'on pourrait éprouver à l'égard de quelqu'un d'autre. Pour ces raisons, je vous invite donc fortement à laisser sa chance à la saga 20, allée de la danse, une série jeunesse qui allie connaissances sur le fabuleux et périlleux univers de l'Opéra Garnier, innocente enfantine, sagesse et humanité pour nous faire à chaque fois passer un moment juste magique, empli de rires mais aussi d'émotions très intenses et de belles leçons de vie. En clair, il s'agit là d'une série à mettre entre toutes les mains. Je vous défends en effet de passer à côté de cette pépite ! (vous avez saisi la vanne, haha ?)
    Lire la suite
    En lire moins
  • Analire Posté le 17 Janvier 2020
    Les aventures des petits rats de l’école de Danse se poursuivent. Dans ce tome-ci, c’est le jeune Bilal qui est mis en avant. Le jeune garçon est le seul externe de la Bande, le seul qui ne reste pas dormir le soir à l’internat de l’Opéra. Sur le chemin qui le ramène chez lui, Bilal va tomber sur Ethan, un danseur de première année, qui semble en mauvaise posture dans la rue auprès de jeunes. Bilal se souvient que, quelques années plus tôt, il avait été lui-même victime de harcèlement dans la rue, des personnes malintentionnées se moquaient de lui et le rabaissaient à cause de sa passion. Mais ce qu’il va découvrir sur Ethan est loin d’être similaire à sa propre histoire. En parallèle, l’ensemble des petits rats ont été conviés à l’inauguration de l’exposition Degas au Musée d’Orsay. Ils vont pouvoir danser dans ce magnifique lieu, devant des spectateurs venus spécialement les regarder. Pour avoir moi-même visité le Musée d’Orsay il y a quelques années, j’avoue que le cadre est magnifique et que c’est une chance unique dans la vie des jeunes danseurs, que de pouvoir se produire dans un tel lieu. Cette prochaine représentation au musée va également encourager... Les aventures des petits rats de l’école de Danse se poursuivent. Dans ce tome-ci, c’est le jeune Bilal qui est mis en avant. Le jeune garçon est le seul externe de la Bande, le seul qui ne reste pas dormir le soir à l’internat de l’Opéra. Sur le chemin qui le ramène chez lui, Bilal va tomber sur Ethan, un danseur de première année, qui semble en mauvaise posture dans la rue auprès de jeunes. Bilal se souvient que, quelques années plus tôt, il avait été lui-même victime de harcèlement dans la rue, des personnes malintentionnées se moquaient de lui et le rabaissaient à cause de sa passion. Mais ce qu’il va découvrir sur Ethan est loin d’être similaire à sa propre histoire. En parallèle, l’ensemble des petits rats ont été conviés à l’inauguration de l’exposition Degas au Musée d’Orsay. Ils vont pouvoir danser dans ce magnifique lieu, devant des spectateurs venus spécialement les regarder. Pour avoir moi-même visité le Musée d’Orsay il y a quelques années, j’avoue que le cadre est magnifique et que c’est une chance unique dans la vie des jeunes danseurs, que de pouvoir se produire dans un tel lieu. Cette prochaine représentation au musée va également encourager nos jeunes danseurs à s’intéresser un petit peu plus à l’art. Certains, comme Bilal, le protagoniste de ce tome, n’avait jamais mis les pieds dans un musée. Il va apprendre à regarder, à ressentir des émotions, à se laisser transporter par des peintures et des sculptures. J’ai beaucoup aimé cette petite incartade culturelle, qui donnera peut-être envie aux jeunes lecteurs de pousser les portes de musées divers. Comme d’habitude, les romans d’Elizabeth Barféty sont illustrés par de jolis dessins en noir et blanc réalisés par Magalie Foutrier, qui nous permet de ressentir encore plus intensément toutes les aventures vécues par nos héros préférés. Comme toujours, l'auteure nous délivre de belles valeurs : l'entraide, la solidarité, l'amitié. Un tome réussi, qui mêle danse et culture.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Felina Posté le 29 Janvier 2019
    L'univers de la danse classique est un cercle très fermé. Au travers de la série "20, allée de la danse", Elizabeth Barfety propose au jeunes lecteurs de découvrir le monde des petits rats de l'Opéra, en suivant un groupe d'élèves de l'école de danse. Il y a une douzaine de titres parus. Les petits rats de l'Opéra vont faire une représentation spéciale au musée d'Orsay en l'honneur du peintre Edgard Degas. Mais l'excitation à l'approche du spectacle est entaché par des disparitions d'objets personnels, à l'école de danse. La bande d'amis se met à soupçonner un élève et décide de le surveiller de près. Mais est-ce vraiment lui? C'est avec plaisir que le jeune lecteur va retrouver ses petits rats de l'Opéra préférés, dont la bande commence à être vraiment soudée. A chaque opus, l'un des amis est mis en avant cela permet au lecteur d'en apprendre plus sur lui, de relancer l'intérêt de la série mais également d'en apprendre plus sur ce milieu assez élitiste et fermé. Dans ce tome c'est Bilal qui va être sous les projecteur. Depuis "Petit rat malgré lui", le jeune garçon a évolué et commence à trouver un équilibre en conciliant sa vie et cette passion... L'univers de la danse classique est un cercle très fermé. Au travers de la série "20, allée de la danse", Elizabeth Barfety propose au jeunes lecteurs de découvrir le monde des petits rats de l'Opéra, en suivant un groupe d'élèves de l'école de danse. Il y a une douzaine de titres parus. Les petits rats de l'Opéra vont faire une représentation spéciale au musée d'Orsay en l'honneur du peintre Edgard Degas. Mais l'excitation à l'approche du spectacle est entaché par des disparitions d'objets personnels, à l'école de danse. La bande d'amis se met à soupçonner un élève et décide de le surveiller de près. Mais est-ce vraiment lui? C'est avec plaisir que le jeune lecteur va retrouver ses petits rats de l'Opéra préférés, dont la bande commence à être vraiment soudée. A chaque opus, l'un des amis est mis en avant cela permet au lecteur d'en apprendre plus sur lui, de relancer l'intérêt de la série mais également d'en apprendre plus sur ce milieu assez élitiste et fermé. Dans ce tome c'est Bilal qui va être sous les projecteur. Depuis "Petit rat malgré lui", le jeune garçon a évolué et commence à trouver un équilibre en conciliant sa vie et cette passion si particulière. Au travers des aventures et du quotidien de ces personnages, le jeune lecteur va découvrir le monde de la danse classique, sa rigueur, la force des liens que les élèves créent entre eux en vivant cette expérience, etc. Par moment, la plume d'Elizabeth Barfety plonge en introspection dans la tête d'un des protagoniste. Il est important de lire les tomes dans l'ordre car il y a des analepses sur des événements s'étant déroulés précédemment. (...)
    Lire la suite
    En lire moins
  • viou03 Posté le 28 Novembre 2018
    C'est toujours avec un grand plaisir que je retrouve cette saga et que je me régale à chaque fois, ce tome ne déroge pas à la règle. Ce tome est centré sur Bilal,l'externe de la bande. Il va remarquer qu'un petit Ethan reste toujours à l'écart et a de drôles de fréquentations en dehors de l'école. Bilal va vouloir l'aider. Toute la bande bien sûr est derrière lui pour comprendre l'attitude d'Ethan. Un tome qui véhicule comme ses prédécesseurs de belles valeurs et de l'émotion. Côté valeurs, on a l'amitié, l'entraide, l'attention porté aux autres permettant de comprendre leurs problèmes pour mieux les aider. Encore un excellent tome pour cette saga sur la Danse mais pas que, elle véhicule de belles valeurs humaines.
  • SEP Posté le 12 Novembre 2018
    Une très belle découverte avec cet ouvrage, qui fait partie d'une collection, et qui met en scène des élèves qui vivent des aventures au sein de l'opéra de Paris! Une histoire qui se lit aisément, qui est passionnante, le ton est sympathique et on se plait à suivre les aventures des petits héros qui nous permettent de découvrir le quotidien des petits rats.
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés