Lisez! icon: Search engine
Kurokawa
EAN : 9782368527528
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 208
Format : 128 x 182 mm

Blue Flag - Tome 03

Nesrine MEZOUANE (Traducteur)
Date de parution : 12/09/2019
Fin, drôle et pudique, Blue Flag est une fenêtre sur la tolérance.
Au coeur d’un été éblouissant, entre ciel bleu et gros nuages de pluie.
Tôma se blesse en essayant de protéger Taichi. Ce dernier se sent coupable ; à cause de lui, Tôma n’a plus aucune chance de participer au Kôshien. Étant tous les deux à fleur de peau, ils finissent par...
Au coeur d’un été éblouissant, entre ciel bleu et gros nuages de pluie.
Tôma se blesse en essayant de protéger Taichi. Ce dernier se sent coupable ; à cause de lui, Tôma n’a plus aucune chance de participer au Kôshien. Étant tous les deux à fleur de peau, ils finissent par se disputer. Futaba s’inquiète pour Taichi, elle l’invite quelque part pour lui changer un peu les idées.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782368527528
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 208
Format : 128 x 182 mm
Kurokawa

Ils en parlent

"Blue Flag, avec sa galerie de héros et son scénario non linéaire, propose une approche courageuse et moderne des émois adolescents !".
Julie Carrasco / Coyotemag

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • pommerouge Posté le 10 Novembre 2019
    Je remercie les éditions Kurokawa pour cette lecture. Voilà, j’ai lu le dernier tome de sortie pour le moment sur cette saga. J’ai vraiment hâte de pouvoir découvrir la suite, car là, j’en ai les larmes aux yeux. Dans le dernier tome, Taichi c’était inconsciemment jeté sous les roues d’une voiture, afin de sauver un petit chaton. Heureusement, il n’avait que quelques égratignures, car Tôma avait également essayé de le sauver. Ainsi, Tôma se retrouve à l’hôpital, avec une jambe cassée. Pourtant, il y a bientôt un match important de baseball et il est le capitaine et le meilleur joueur de leur équipe. Tôma s’en veut énormément, il se flagelle de son erreur. De plus, ses sentiments pour Futaba débordent de plus en plus. Entre sa culpabilité et son amour pour elle, il n’en peut plus, il éclate de colère face à elle. Il lui demande de choisir. C’est lui ou Tôma J’ai beaucoup aimé ce tome qui est très concentré sur Taichi et la réalité de ses sentiments. On ressent la colère, la tristesse qui déborde de lui. C’est un personnage qui devient à chaque tome un peu plus touchant. On a envie de le consoler et de le prendre dans nos bras. En... Je remercie les éditions Kurokawa pour cette lecture. Voilà, j’ai lu le dernier tome de sortie pour le moment sur cette saga. J’ai vraiment hâte de pouvoir découvrir la suite, car là, j’en ai les larmes aux yeux. Dans le dernier tome, Taichi c’était inconsciemment jeté sous les roues d’une voiture, afin de sauver un petit chaton. Heureusement, il n’avait que quelques égratignures, car Tôma avait également essayé de le sauver. Ainsi, Tôma se retrouve à l’hôpital, avec une jambe cassée. Pourtant, il y a bientôt un match important de baseball et il est le capitaine et le meilleur joueur de leur équipe. Tôma s’en veut énormément, il se flagelle de son erreur. De plus, ses sentiments pour Futaba débordent de plus en plus. Entre sa culpabilité et son amour pour elle, il n’en peut plus, il éclate de colère face à elle. Il lui demande de choisir. C’est lui ou Tôma J’ai beaucoup aimé ce tome qui est très concentré sur Taichi et la réalité de ses sentiments. On ressent la colère, la tristesse qui déborde de lui. C’est un personnage qui devient à chaque tome un peu plus touchant. On a envie de le consoler et de le prendre dans nos bras. En bref, j’adore de plus en plus Blue flag et surtout Taichi. J’aimerais vraiment voir ce manga adapté en animé, cela serait si beau à voir ! J’ai vraiment hâte que la suite sorte, car là, je deviens de plus en plus impatiente sur la suite des événements !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Tachan Posté le 20 Septembre 2019
    Au vu de la fin du tome précédent, je ne pouvais qu'attendre celui-ci avec impatience. Les émotions sont au rendez-vous comme promis et comme je m'y attendais également le drame est vite désamorcé, mais très vite il se déplace également vers un autre cadre tout aussi intense en émotion. Tôma a été blessé dans l'accident du tome précédent et Taichi s'en veut énormément. Du coup, il se comporte en parfait crétin pendant toute la première partie du tome, au point d'en être particulièrement agaçant. J'ai trouvé cette partie moins subtile dans la description des émotions que ce qu'elle a su faire avant. C'était très téléphoné et plein de mélo, c'est dommage. Heureusement par la suite, l'auteur relance son histoire de la plus jolie des façons avec au final une belle réflexion sur les regrets du héros et les rêves brisés de son ami, ainsi que sur leurs sentiments l'un pour l'autre et de ce que ça les pousse à faire. Il y a vraiment eu de beaux moments entre eux, où on sentait bien leur détresse réciproque même si c'était dans des champs très différents. L'autre jolie évolution, ici, c'est celle de Futaba, que je n'avais pas vu venir, je l'avoue. Son inquiétude... Au vu de la fin du tome précédent, je ne pouvais qu'attendre celui-ci avec impatience. Les émotions sont au rendez-vous comme promis et comme je m'y attendais également le drame est vite désamorcé, mais très vite il se déplace également vers un autre cadre tout aussi intense en émotion. Tôma a été blessé dans l'accident du tome précédent et Taichi s'en veut énormément. Du coup, il se comporte en parfait crétin pendant toute la première partie du tome, au point d'en être particulièrement agaçant. J'ai trouvé cette partie moins subtile dans la description des émotions que ce qu'elle a su faire avant. C'était très téléphoné et plein de mélo, c'est dommage. Heureusement par la suite, l'auteur relance son histoire de la plus jolie des façons avec au final une belle réflexion sur les regrets du héros et les rêves brisés de son ami, ainsi que sur leurs sentiments l'un pour l'autre et de ce que ça les pousse à faire. Il y a vraiment eu de beaux moments entre eux, où on sentait bien leur détresse réciproque même si c'était dans des champs très différents. L'autre jolie évolution, ici, c'est celle de Futaba, que je n'avais pas vu venir, je l'avoue. Son inquiétude pour Taichi est touchante. Elle la pousse à réfléchir sur ses sentiments et une fois de plus ses échanges avec sa meilleure amie seront la clé de tout. Un très beau moment de lecture, plein d'émotion. Enfin, les dernières pages amorcent un nouveau pan de l'intrigue qui va encore nous pousser dans nos retranchements avec d'un côté la nouvelle relation de Taichi et Futaba, et de l'autre l'avenir chamboulé de Tôma dont le frère compte bien se mêler pour ne pas le laisser partir à vau l'eau. Ça promet encore bien des drames. Après trois tome, la série continue à parler d'amour, d'amitié, d'admiration et surtout de confusion des sentiments avec toujours autant de justesse. Je suis scotchée de cette qualité pour un shonen (oui, j'avais des a priori négatifs, j'en suis désolée et je suis la première à reconnaitre que j'avais tort >
    Lire la suite
    En lire moins
  • Colibrille Posté le 20 Septembre 2019
    Le final du second tome m'avait laissée pleine d'appréhension, j'étais donc extrêmement impatiente de découvrir la suite. D'autant que les deux premiers tomes m'avaient énormément plu. Ce nouveau volume est sans aucun doute un coup de coeur. J'ai aimé chaque élément de l'histoire, qu'il s'agisse des dessins, de l'intrigue, des personnages. Ces derniers connaissent une formidable évolution dans ce tome. Les caractères, les forces, les faiblesses, les sentiments de chacun se dévoilent, s'affirment. Dans ce tome, Tôma se rétablit de son accident. Tandis que celui-ci ne laisse rien paraître de sa déception de ne pouvoir participer au match de son équipe, Taichi, lui, vite très mal ce moment. La culpabilité le ronge. Cet évènement permet à l'auteur de révéler les failles du jeune homme, mais surtout, de complexifier sa relation avec Tôma. En effet, si Taichi semble toujours douter de leur amitié, Tôma semble quant à lui désireux de faire un pas supplémentaire vers son ami et lui montrer plus franchement ses sentiments. Mon coeur s'est serré lors de certains passages car je trouve ce duo de personnages vraiment très touchants. Beaucoup de choses se déroulent dans ce tome, mais je préfère vous laisser la surprise de les découvrir. Un excellent tome... Le final du second tome m'avait laissée pleine d'appréhension, j'étais donc extrêmement impatiente de découvrir la suite. D'autant que les deux premiers tomes m'avaient énormément plu. Ce nouveau volume est sans aucun doute un coup de coeur. J'ai aimé chaque élément de l'histoire, qu'il s'agisse des dessins, de l'intrigue, des personnages. Ces derniers connaissent une formidable évolution dans ce tome. Les caractères, les forces, les faiblesses, les sentiments de chacun se dévoilent, s'affirment. Dans ce tome, Tôma se rétablit de son accident. Tandis que celui-ci ne laisse rien paraître de sa déception de ne pouvoir participer au match de son équipe, Taichi, lui, vite très mal ce moment. La culpabilité le ronge. Cet évènement permet à l'auteur de révéler les failles du jeune homme, mais surtout, de complexifier sa relation avec Tôma. En effet, si Taichi semble toujours douter de leur amitié, Tôma semble quant à lui désireux de faire un pas supplémentaire vers son ami et lui montrer plus franchement ses sentiments. Mon coeur s'est serré lors de certains passages car je trouve ce duo de personnages vraiment très touchants. Beaucoup de choses se déroulent dans ce tome, mais je préfère vous laisser la surprise de les découvrir. Un excellent tome qui confirme mon coup de cœur pour cette série !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lesvoyagesdely Posté le 20 Septembre 2019
    Sur la couverture, nous retrouvons Futaba et Taichi qui se tiennent la main. Ils sont mignons, et quelque part c’est un symbole fort quand on aime quelqu’un, que ce soit en amitié ou en amour, comme quand on tend la main à quelqu’un. Ici, ils se tiennent la main, ils se soutiennent. Se tenir la main est quelque chose qu’on va retrouver à plusieurs reprise dans ce tome. Les illustrations de chapitre sont particulièrement belles, avec un moment capturé juste à côté et crayonné. J’ai aimé faire la connaissance du frère de Tôma, Seiya, elle a donné un bel impact au titre, et une belle réflexion, tout en nous révélant des informations. Jouer au héro mais à quel prix ? Plus d’une histoire a mal fini, mais comment prendre la bonne décision dans un moment aussi risqué quoi qu’on fasse finalement ? Cela semble impossible. Le graphisme et l’édition, à part une phrase qui m’a sorti de ma lecture et a perdu son impact, est très agréable. cela ne m’a pas paru très français cette tournure de phrase. Il y a pas mal de cris, car il faut que les émotions sortent. Cela explose. Taichi culpabilise, et pire que tout il rejette et incendie toute personne tentant... Sur la couverture, nous retrouvons Futaba et Taichi qui se tiennent la main. Ils sont mignons, et quelque part c’est un symbole fort quand on aime quelqu’un, que ce soit en amitié ou en amour, comme quand on tend la main à quelqu’un. Ici, ils se tiennent la main, ils se soutiennent. Se tenir la main est quelque chose qu’on va retrouver à plusieurs reprise dans ce tome. Les illustrations de chapitre sont particulièrement belles, avec un moment capturé juste à côté et crayonné. J’ai aimé faire la connaissance du frère de Tôma, Seiya, elle a donné un bel impact au titre, et une belle réflexion, tout en nous révélant des informations. Jouer au héro mais à quel prix ? Plus d’une histoire a mal fini, mais comment prendre la bonne décision dans un moment aussi risqué quoi qu’on fasse finalement ? Cela semble impossible. Le graphisme et l’édition, à part une phrase qui m’a sorti de ma lecture et a perdu son impact, est très agréable. cela ne m’a pas paru très français cette tournure de phrase. Il y a pas mal de cris, car il faut que les émotions sortent. Cela explose. Taichi culpabilise, et pire que tout il rejette et incendie toute personne tentant de lui venir en aide. Nous revenons également un peu sur son passé, et vu que Taichi est tellement fort, il doute de son amitié avec lui, de sa validité, car finalement qu’est-ce qu’il fait avec quelqu’un comme lui ? Futaba s’interroge plus que jamais sur l’amour, sur ce que c’est, et elle a une discussion très intéressante avec une jeune femme posée. C’est encore une fois bien capturé, intéressant, prenant. Et la fin donne également encore une fois envie de se plonger dans la suite. Une série à mettre en toutes les mains.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Rickola Posté le 17 Septembre 2019
    Si vous avez lu le tome 2, vous avez dû comme moi être soufflé par son final qui laissait la situation en suspens. Je dois avouer que, adorant regarder les couvertures des tomes déjà sortis au Japon (et ce pour toutes les séries que je lis), je me doutais bien qu’il n’arrivait rien de trop tragique à Tôma puisqu’on le voyait sur d’autres couvertures. Cependant, l’accident que Taichi et lui ont subi n’est pas totalement sans conséquence. Il a été blessé, en particulier à la jambe, ce qui fait qu’il doit faire une croix, au moins provisoirement, sur le base ball. Si Tôma semble garder la face durant son hospitalisation, cette situation affecte beaucoup Taichi qui va encore dévoiler une facette de plus. Si j’ai pris le temps de resituer tout ça, c’est justement car tout le développement de Taichi, qui est au cœur de ce tome, est particulièrement réussi à tous les niveaux. J’avais déjà dit que Tôma était mon petit chouchou, notamment car son côté monsieur Parfait me plaisait. Mais Taichi est également passionnant, de par sa nature très différente d’adolescent torturé, mal dans sa peau et qui a bien du mal à s’accepter tel qu’il est. Cet élément... Si vous avez lu le tome 2, vous avez dû comme moi être soufflé par son final qui laissait la situation en suspens. Je dois avouer que, adorant regarder les couvertures des tomes déjà sortis au Japon (et ce pour toutes les séries que je lis), je me doutais bien qu’il n’arrivait rien de trop tragique à Tôma puisqu’on le voyait sur d’autres couvertures. Cependant, l’accident que Taichi et lui ont subi n’est pas totalement sans conséquence. Il a été blessé, en particulier à la jambe, ce qui fait qu’il doit faire une croix, au moins provisoirement, sur le base ball. Si Tôma semble garder la face durant son hospitalisation, cette situation affecte beaucoup Taichi qui va encore dévoiler une facette de plus. Si j’ai pris le temps de resituer tout ça, c’est justement car tout le développement de Taichi, qui est au cœur de ce tome, est particulièrement réussi à tous les niveaux. J’avais déjà dit que Tôma était mon petit chouchou, notamment car son côté monsieur Parfait me plaisait. Mais Taichi est également passionnant, de par sa nature très différente d’adolescent torturé, mal dans sa peau et qui a bien du mal à s’accepter tel qu’il est. Cet élément apparaît de façon bien plus évidente dans ce tome, où le jeune homme plie sous le poids de la culpabilité vis-à-vis de ce qui est arrivé à son meilleur ami. Je dois admettre qu’il m’a particulièrement touché car Kaito arrive avec beaucoup de talent à nous mettre à la place du personnage et à comprendre ces sentiments. Et toute cette évolution émotionnelle est magnifiquement mise en image, avec des planches véritablement somptueuses et à la construction impeccable, qui mettent encore parfaitement en valeur les sentiments de Taichi. Si j’adore ce manga depuis son premier tome, je dois avouer qu’on a ici des planches qui atteignent un tout autre niveau, et qui ont contribué à faire monter de fortes émotions en moi. Ainsi, si Taichi est clairement le personnage dont on partage le plus le point de vue depuis le début, c’est clairement dans ce tome que son développement est le plus dense. Mais, loin de ne se focaliser que sur Taichi, ce troisième volume n’oublie pas de développer les deux autres personnages principaux. La relation entre Futaba et Taichi prend ici une nouvelle direction passionnante, alors que l’on sent encore énormément de non-dits entre Tôma et le jeune lycéen. Ainsi, une fois de plus, le trio fonctionne parfaitement, chacun ayant une caractérisation qui se densifie encore et épouse parfaitement la complexité des êtres humains. Car loin d’être un récit qui ne s’adresse qu’aux adolescents, Blue Flag a comme grande force de pouvoir parler à tout le monde. Personnellement, j’ai beau avoir environ le double de l’âge des personnages, cela ne m’empêche pas de totalement me projeter en eux, et en particulier en Taichi dont la difficulté à s’accepter me semble très universelle. Vous l’aurez compris, si ce n’est pas encore fait, jetez-vous sur cette série ! Kurokawa a d’ailleurs la bonne idée de préparer un coffret des trois premiers tomes pour le 10 octobre, l’occasion idéale de se lancer si ce n’est pas encore fait. En résumé, ce troisième tome de Blue Flag, sûrement le plus aboutit depuis le début de cette jeune série, confirme absolument toutes les qualités de ce coup de cœur. De par son travail d’écriture et de développement de personnages mais également ses illustrations qui passent ici un cap, ce manga a clairement toutes les armes pour devenir une série incontournable, et surtout, pour s’adresser à tous les publics.
    Lire la suite
    En lire moins
Kurokawa, la newsletter qui a du punch !
Toute l'actualité 100% manga de vos collections et séries préférées.