RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Ce qu'il nous faut, c'est un mort

            Fleuve éditions
            EAN : 9782265115699
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 400
            Format : 140 x 210 mm
            Ce qu'il nous faut, c'est un mort

            Collection : Fleuve noir
            Date de parution : 10/03/2016
            Trois garçons pleins d’avenir roulent à flanc de falaise.
            C’est la nuit du 12 juillet 1998, celle d’I will survive. Ce que la chanson ne dit pas, c’est à quel prix.

            Les Ateliers Cybelle emploient la quasi-totalité des femmes de Vrainville, Normandie. Ils sont le poumon économique de la région depuis presque cent...
            Trois garçons pleins d’avenir roulent à flanc de falaise.
            C’est la nuit du 12 juillet 1998, celle d’I will survive. Ce que la chanson ne dit pas, c’est à quel prix.

            Les Ateliers Cybelle emploient la quasi-totalité des femmes de Vrainville, Normandie. Ils sont le poumon économique de la région depuis presque cent ans, l’excellence en matière de sous-vêtements féminins, une légende – et surtout, une famille. Mais le temps du rachat par un fonds d'investissement est venu, effaçant les idéaux de Gaston Lecourt, un bâtisseur aux idées larges et au cœur pur dont la deuxième génération d'héritiers s’apprête à faire un lointain souvenir. La vente de l'usine aura lieu dans l'indifférence générale.

            Tout le monde s’en fout. Alors ce qu’il faudrait, c’est un mort.

            De la corniche aux heures funestes de Vrainville, vingt ans se sont écoulés. Le temps d’un pacte, d’un amour, des illusions, ou le temps de fixer les destinées auxquelles personne n’échappe.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782265115699
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 400
            Format : 140 x 210 mm
            Fleuve éditions
            19.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Olympe7744 Posté le 5 Mars 2019
              A la fois chronique sociale et humaine, ce roman nous emporte dans une France rurale à l'heure de la mondialisation. Véritable héroïne du roman, la ville de Vrainville est ballotée entre une histoire humaine et collective et un monde en constant changement. Cette trame de fond sert de scène à un ensemble de personnages, entre drames et mesquineries. On y voit des êtres dont le destin a basculé au même moment, un soir de finale de coupe du monde de football. Pour certains des destins brisés, pour d'autres une nouvelle vie qui commence. Il y a finalement un meurtre dans ce roman, contrairement à ce que son titre semble vouloir dire mais ce n'est pas celui que l'on croit. On s'attache à certains personnages, on en déteste d'autres, on en méprise quelques-uns, comme dans la vraie vie. Roman policier captivant, très réaliste, « Ce qu'il nous faut c'est un mort »se lit avec plaisir car il parle à chacun de nous.
            • koklikovert Posté le 21 Février 2019
              humain bravo
            • Stelda Posté le 5 Janvier 2019
              Ce livre m'a fait découvrir Hervé Commère et ç'a été un vrai coup de foudre! Ecrire au présent est très, très difficile, le style de ce roman noir montre tote la maîtrise du style de l'auteur. L'histoire, elle, est hyper forte. Elle s'est d'ailleurs télescopé avec l'actualité de la manufacture Indiscrète, à Poitiers. Un bijou à lire, pour découvrir le roman noir sous un autre angle.
            • Pitchoubinou Posté le 1 Janvier 2019
              Ah, 2019 commence on ne peut mieux : j'ai réussi à terminer un livre ! Je viens de traverser une de ces sales périodes où j'ai peu de temps pour lire et où tout ce que je lis me tombe des mains, ne réussit pas à m'accrocher vraiment. Du coup, je me suis dit : un bon roman policier, ça peut relancer la machine. Ce roman m'avait fait de l'oeil à sa sortie, pour son sujet très social et engagé, très très actuel. Je l'ai trouvé bien mené, il y a pas mal de rebondissements, des trames secondaires qui finissent par converger, des personnages de l'ombre qui se révèlent. Des secrets qui restent secrets. Ce qui m'a le plus intéressée, c'est vraiment le côté social, un patron altruiste qui redistribue la richesse et tout le monde en profite (ses ouvrières, les commerçants du village...) et ce que ça devient après le passage de témoin aux générations suivantes et surtout avec la crise... Inspiré de l'histoire des Lejaby, Hervé Commère, dans ses remerciements rend également hommage aux ouvriers des usines LIP qui ont eu un destin similaire. Donc un roman policier, mais très social, très ancré dans la réalité économique de la France.... Ah, 2019 commence on ne peut mieux : j'ai réussi à terminer un livre ! Je viens de traverser une de ces sales périodes où j'ai peu de temps pour lire et où tout ce que je lis me tombe des mains, ne réussit pas à m'accrocher vraiment. Du coup, je me suis dit : un bon roman policier, ça peut relancer la machine. Ce roman m'avait fait de l'oeil à sa sortie, pour son sujet très social et engagé, très très actuel. Je l'ai trouvé bien mené, il y a pas mal de rebondissements, des trames secondaires qui finissent par converger, des personnages de l'ombre qui se révèlent. Des secrets qui restent secrets. Ce qui m'a le plus intéressée, c'est vraiment le côté social, un patron altruiste qui redistribue la richesse et tout le monde en profite (ses ouvrières, les commerçants du village...) et ce que ça devient après le passage de témoin aux générations suivantes et surtout avec la crise... Inspiré de l'histoire des Lejaby, Hervé Commère, dans ses remerciements rend également hommage aux ouvriers des usines LIP qui ont eu un destin similaire. Donc un roman policier, mais très social, très ancré dans la réalité économique de la France. A lire ! (Décembre 2018)
              Lire la suite
              En lire moins
            • Christophe_bj Posté le 23 Novembre 2018
              Ce n’est pas mal, l’intrigue est plutôt bien ficelée, mais c’est trop lent. Le mode et la chronologie de la narration ne me paraissent pas optimaux. Et l’arrière-plan politico-social me semble bien caricatural.
            Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
            Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.