RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Ce qu'il nous faut, c'est un mort

            Fleuve éditions
            EAN : 9782265115699
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 400
            Format : 140 x 210 mm
            Ce qu'il nous faut, c'est un mort

            Collection : Fleuve noir
            Date de parution : 10/03/2016
            Trois garçons pleins d’avenir roulent à flanc de falaise.
            C’est la nuit du 12 juillet 1998, celle d’I will survive. Ce que la chanson ne dit pas, c’est à quel prix.

            Les Ateliers Cybelle emploient la quasi-totalité des femmes de Vrainville, Normandie. Ils sont le poumon économique de la région depuis presque cent...
            Trois garçons pleins d’avenir roulent à flanc de falaise.
            C’est la nuit du 12 juillet 1998, celle d’I will survive. Ce que la chanson ne dit pas, c’est à quel prix.

            Les Ateliers Cybelle emploient la quasi-totalité des femmes de Vrainville, Normandie. Ils sont le poumon économique de la région depuis presque cent ans, l’excellence en matière de sous-vêtements féminins, une légende – et surtout, une famille. Mais le temps du rachat par un fonds d'investissement est venu, effaçant les idéaux de Gaston Lecourt, un bâtisseur aux idées larges et au cœur pur dont la deuxième génération d'héritiers s’apprête à faire un lointain souvenir. La vente de l'usine aura lieu dans l'indifférence générale.

            Tout le monde s’en fout. Alors ce qu’il faudrait, c’est un mort.

            De la corniche aux heures funestes de Vrainville, vingt ans se sont écoulés. Le temps d’un pacte, d’un amour, des illusions, ou le temps de fixer les destinées auxquelles personne n’échappe.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782265115699
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 400
            Format : 140 x 210 mm
            Fleuve éditions
            19.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Christophe_bj Posté le 23 Novembre 2018
              Ce n’est pas mal, l’intrigue est plutôt bien ficelée, mais c’est trop lent. Le mode et la chronologie de la narration ne me paraissent pas optimaux. Et l’arrière-plan politico-social me semble bien caricatural.
            • bergson Posté le 15 Octobre 2018
              Un livre et un auteur inconnu pour moi : mais ça risque de ne pas durer! En 98 en même temps que 11 gus gagne la coupe du monde sur une pelouse, la vie de plusieurs personnes est chamboulée. Ils sont tous du même village en Normandie Vrainville une usine de sous -vétements féminins qui occupent tous le monde du travail au logement. mi intrigue sociale mi policier, l'auteur sait nous tenir en haleine : une rétrospective historique de la fondation de l'usine, beaucoup de personnages impactés par la soirée du 12 juillet 98 qui se retrouvent 18 ans après tous dans le village, une usine qui doit prendre un tournant due à la mondialisation, Une galerie de portraits vraiment aux petits oignons .... un livre coup de coeur pour moi un livre à découvrir
            • LesPapotisdeSophie Posté le 28 Août 2018
              L'usine Cybelle est la fierté de la ville, presque toutes les femmes y travaillent depuis trois générations et fabriquent des sous-vêtements féminins. Mais le directeur veut vendre, il veut plus de profit. Les syndicats bougent mais ce que tout le monde ignore c'est que 20 ans avant plusieurs drames ont détruit des vies : un accident de voiture, une femme blessée, une autre violée... le remord, la culpabilité rongent certains. Herve Commère tisse un lien entre plusieurs histoires, pour que peu à peu la vérité éclate. Un sacré thriller psychologique sous fonds de crise sociale qui fait la part belle aux ouvriers, héros rares en littérature.
            • FabDef95 Posté le 10 Août 2018
              Le dimanche 12 juillet 1998, la France gagne la coupe du monde de football, le destin de toute une équipe a basculé. Les Champs Elysées s'embrasent au son du tube "I will survive". Ailleurs, d'autres destins vont chavirer. Aucun doute, Ce qu'il nous faut, c'est un mort. I will survive, mais à quel prix ? Ça, la chanson ne le dit pas. Alors que la France fête sa victoire, 1, et 2, et 3 garçons pleins d'avenir ont renversé une jeune femme. Ailleurs, une étudiante s'est fait violer, un jeune flic a croisé son âme sœur et un bébé est né. Près de vingt ans plus tard, voilà que tous se retrouvent à Vrainville, en Normandie, concernés par la même cause. L'usine centenaire de fabrication de sous-vêtements que Gaston Lecourt a fondé va fermer ses portes. Le temps est venu du rachat par un fonds d'investissement américain. Cybelle c'est l'emploi de la quasi-totalité des femmes du village depuis trois générations, l'excellence en matière de sous-vêtements féminins, une réussite et surtout, une famille. Le temps béni de Gaston Lecourt, ce fondateur aux idées larges et au cœur vaste est révolu. Cybelle va être délocalisée, ça signifie plus que la fin d'une... Le dimanche 12 juillet 1998, la France gagne la coupe du monde de football, le destin de toute une équipe a basculé. Les Champs Elysées s'embrasent au son du tube "I will survive". Ailleurs, d'autres destins vont chavirer. Aucun doute, Ce qu'il nous faut, c'est un mort. I will survive, mais à quel prix ? Ça, la chanson ne le dit pas. Alors que la France fête sa victoire, 1, et 2, et 3 garçons pleins d'avenir ont renversé une jeune femme. Ailleurs, une étudiante s'est fait violer, un jeune flic a croisé son âme sœur et un bébé est né. Près de vingt ans plus tard, voilà que tous se retrouvent à Vrainville, en Normandie, concernés par la même cause. L'usine centenaire de fabrication de sous-vêtements que Gaston Lecourt a fondé va fermer ses portes. Le temps est venu du rachat par un fonds d'investissement américain. Cybelle c'est l'emploi de la quasi-totalité des femmes du village depuis trois générations, l'excellence en matière de sous-vêtements féminins, une réussite et surtout, une famille. Le temps béni de Gaston Lecourt, ce fondateur aux idées larges et au cœur vaste est révolu. Cybelle va être délocalisée, ça signifie plus que la fin d'une belle histoire entrepreneuriale, la mise au ban, la galère et l'oubli. Le directeur et héritier de l'usine n'est autre que Vincent, l'un des trois amis d'enfance pleins d'avenir. Un autre est devenu maire de Vrainville, quant à Maxime, le troisième garçon, il est ouvrier mécanicien chez Cybelle et délégué syndical plutôt actif. Des trois, c'est lui qui sera le plus impacté par la vente de l'usine. Alors c'est décidé, puisque tout semble inéluctable et que personne ne parle d'eux, ils n'ont plus le choix : ce qu'il leur faut, c'est un mort. Ne vous fiez pas au titre. Ce qu'il nous faut, c'est un mort n'est pas un polar comme les autres, il est bien plus que cela. Hervé Commère signe ici une formidable fresque sociale à la fois noire et lumineuse parce qu'éminemment humaine. Bien que toujours d'actualité, la thématique abordée sous fond de crise économique, n'est pas sans rappeler le combat mené par la classe ouvrière de Fralib ou encore de Lejaby. Mais le plus surprenant reste la construction du roman. En effet, tout commence comme un polar. Délit et crime s'enchaînent puis très rapidement on se retrouve vingt ans plus tard au cœur d'un petit village de Normandie à partager le quotidien de ses habitants. Très vite l'impression de lire un tout autre livre nous gagne, jusqu'à ce qu'une jeune fille qui a à voir avec le passé, ressurgisse. Présent et passé se mêlent, s'entremêlent pour mieux se dénouer. Ce cinquième roman d'Hervé Commère est intriguant, captivant et surtout particulièrement réussi. Aucun doute, Ce qu'il nous faut, c'est un mort !
              Lire la suite
              En lire moins
            • StephG54 Posté le 9 Août 2018
              Hervé Commère est devenu un de mes auteurs chouchous. C'est le troisième livre que je lis et j'ai encore passé un excellent moment de lecture! C'est un roman noir passionnant, une belle histoire de destin , de choix de vie dans ce petit village de Normandie où quasiment tous les habitants travaillent dans une usine de lingerie " Cybelle" . L'intrigue est très bien construite et menée sur plusieurs décennies. Les personnages et leur psychologie sont très bien décrits et travaillés. J'ai littéralement dévoré ce livre et je vous le conseille ! Mais si vous le commencez , ne prévoyez rien d'autre à faire ! ;)
            Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
            Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.