Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782221190166
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 225 mm
Chacun sa vérité
Esther Sermage (traduit par)
Collection : La Bête noire
Date de parution : 03/11/2016
Éditeurs :
Robert Laffont
En savoir plus

Chacun sa vérité

Esther Sermage (traduit par)
Collection : La Bête noire
Date de parution : 03/11/2016

« Si la police ne peut rien pour vous, n’hésitez pas à faire appel à moi. » Kouplan, détective sans-papiers.
Depuis trois ans, Kouplan est en « situation irrégulière »....

« Si la police ne peut rien pour vous, n’hésitez pas à faire appel à moi. » Kouplan, détective sans-papiers.
Depuis trois ans, Kouplan est en « situation irrégulière ». Sa demande d’asile a été rejetée par la Suède mais il ne peut rentrer dans son pays, l’Iran, sans risquer...

« Si la police ne peut rien pour vous, n’hésitez pas à faire appel à moi. » Kouplan, détective sans-papiers.
Depuis trois ans, Kouplan est en « situation irrégulière ». Sa demande d’asile a été rejetée par la Suède mais il ne peut rentrer dans son pays, l’Iran, sans risquer sa vie. Dans l’attente d’un avenir meilleur, il lui faut échapper à la vigilance quotidienne des autorités, tout en gagnant assez d’argent pour subvenir à ses besoins : ex-journaliste, il songe à poursuivre dans l’investigation. Un jour, il propose ses services sur Internet et une femme lui répond : sa fille de six ans a été enlevée. Cette enquête va le précipiter dans le Stockholm underground, ces recoins de la ville où les clandestins sont des proies faciles pour les criminels…
Premier volet de la tétralogie Kouplan, Chacun sa vérité a reçu le prix de l’Académie suédoise des auteurs de polars 2015.

« Sara Lövestam fait sensation en Suède ! » Emily Barnett, Grazia
« Une véritable bouffée d’air frais sur la scène policière scandinave. » Ulrika Johnsen, QX

Grand Prix de Littérature Policière 2017 Domaine étranger.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221190166
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 225 mm
Robert Laffont
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Muguf Posté le 14 Avril 2022
    Conseillée par une amie très enthousiaste, j'ai lu "Chacun sa vérité" de l'autrice suédoise Sara Lövestam. Je n'ai pas été aussi transportée que je l'aurais aimé, je trouve aussi que ce titre tue le suspense (ah les titres... 😒), mais les personnages principaux m'ont plu. Il y a un vrai parti pris de l'autrice à ce niveau et elle a réussi à mon avis à maintenir une tension sans user d'artifices narratifs. Aucun deus es machina, pas d'oubli improbable ni détail glissé sous le tapis. Des convictions, des liens humains, des destins qui se croisent. Du polar à taille humaine, en quelque sorte. Ça vaut le détour. Ce roman n'était pas fait pour être un polar au début, ce n'était pas l'intention de l'autrice. Il a tout de même reçu le prix de la Littérature policière 😉
  • LuEtRelu Posté le 31 Mars 2022
    Le personnage principal, le « détective amateur » Kouplan, est absolument attachant dans sa naïveté, sa sensibilité, son courage, sa gaucherie, son intelligence. Eh oui... pour une fois on n'a pas un personnage neurasthénique porté sur la bouteille! Ouf... un vent de fraîcheur très apprécié! L'auteure déploie son intrigue en s'inspirant du monde de l'immigration et des migrants en particulier. Elle dévoile une misère humaine bien cachée et nous met face à la réalité des sans-papiers en Suède, dans le Stockholm des exclus. C'est un roman noir et psychologique où on navigue entre réel et imaginaire. Au final, on ne peut que se poser des questions. Le récit est intense, les phrases sont courtes et contiennent beaucoup d'émotion. Curieusement, l'auteure nous permet de deviner la fin tout en continuant de nous accrocher. C'est un exploit. Est-ce que fin veut dire nécessairement conclusion? Non!!! Dans les deux dernières pages et en seulement quelques lignes, nous avons droit à une révélation fracassante qui nous laisse pantois. On découvre une autre facette du personnage Kouplan. Je suis certain que Sara Lövestam nous réserve bien des surprises. Bref, ce polar est addictif. le rythme est soutenu, dynamique et accrocheur. L'intrigue est bien ficelée et m'a tenu en haleine du début... Le personnage principal, le « détective amateur » Kouplan, est absolument attachant dans sa naïveté, sa sensibilité, son courage, sa gaucherie, son intelligence. Eh oui... pour une fois on n'a pas un personnage neurasthénique porté sur la bouteille! Ouf... un vent de fraîcheur très apprécié! L'auteure déploie son intrigue en s'inspirant du monde de l'immigration et des migrants en particulier. Elle dévoile une misère humaine bien cachée et nous met face à la réalité des sans-papiers en Suède, dans le Stockholm des exclus. C'est un roman noir et psychologique où on navigue entre réel et imaginaire. Au final, on ne peut que se poser des questions. Le récit est intense, les phrases sont courtes et contiennent beaucoup d'émotion. Curieusement, l'auteure nous permet de deviner la fin tout en continuant de nous accrocher. C'est un exploit. Est-ce que fin veut dire nécessairement conclusion? Non!!! Dans les deux dernières pages et en seulement quelques lignes, nous avons droit à une révélation fracassante qui nous laisse pantois. On découvre une autre facette du personnage Kouplan. Je suis certain que Sara Lövestam nous réserve bien des surprises. Bref, ce polar est addictif. le rythme est soutenu, dynamique et accrocheur. L'intrigue est bien ficelée et m'a tenu en haleine du début à la fin. Je vais assurément lire la tétralogie. Je vous le recommande.
    Lire la suite
    En lire moins
  • evergreen13 Posté le 9 Décembre 2021
    Au delà des apparences A Stockholm, Kouplan émigré Iranien sans papier s'improvise détective privé. Il ne sait pas quoi faire d'autre car clandestin, il ne peut pas travailler... Il fait passer une petite annonce dans un journal mentionnant « Si la police ne peut rien pour vous, n’hésitez pas à faire appel à moi. »... Un peu bizarre comme accroche mais bon, Kouplan qui se cache de la police depuis trois ans a une certaine expérience... D'ailleurs au bout de quelques jours une certaine Pernilla le contacte pour qu'il recherche sa fille, Julia, 6 ans, qui a disparu. Pourquoi Pernilla ne fait-elle pas appel à la police ? Elle dit à Kouplan que sa fille n'a pas d'existence légale car lorsqu'elle a accouché, elle avait des difficultés et craignait qu'on lui enlève l'enfant... Kouplan s'attelle donc à sa tâche, retrouver la petite fille qui s'est évaporée dans un centre commercial... Une intrigue assez banale -un enfant qui disparaît- pour un polar qui ne l'est pas. Pour commencer, l''intrigue, qui réserve son lot de surprises. Nous ne sommes pas sur une enquête ordinaire mais bien sur une introspection psychologique poussée. Quant aux personnages, ils font tout le sel de ce polar. Le personnage principal Kouplan est aux antipodes... Au delà des apparences A Stockholm, Kouplan émigré Iranien sans papier s'improvise détective privé. Il ne sait pas quoi faire d'autre car clandestin, il ne peut pas travailler... Il fait passer une petite annonce dans un journal mentionnant « Si la police ne peut rien pour vous, n’hésitez pas à faire appel à moi. »... Un peu bizarre comme accroche mais bon, Kouplan qui se cache de la police depuis trois ans a une certaine expérience... D'ailleurs au bout de quelques jours une certaine Pernilla le contacte pour qu'il recherche sa fille, Julia, 6 ans, qui a disparu. Pourquoi Pernilla ne fait-elle pas appel à la police ? Elle dit à Kouplan que sa fille n'a pas d'existence légale car lorsqu'elle a accouché, elle avait des difficultés et craignait qu'on lui enlève l'enfant... Kouplan s'attelle donc à sa tâche, retrouver la petite fille qui s'est évaporée dans un centre commercial... Une intrigue assez banale -un enfant qui disparaît- pour un polar qui ne l'est pas. Pour commencer, l''intrigue, qui réserve son lot de surprises. Nous ne sommes pas sur une enquête ordinaire mais bien sur une introspection psychologique poussée. Quant aux personnages, ils font tout le sel de ce polar. Le personnage principal Kouplan est aux antipodes du détective privé que l'on trouve dans les romans policiers français ou américains : il est jeune -25 ans- il est frêle, clandestin, musulman -mais non pratiquant- il a échoué en Suède qui se targue d'être le pays d'Europe accueillant le plus d'étrangers (par rapport à sa population), et a appris la langue seul en regardant des films et en lisant des bouquins. Kouplan est donc intelligent et débrouillard ce qui l'aidera bien dans son enquête mais aussi dans son quotidien car Kouplan vit dans la peur d'être arrêté et expulsé de Suède, et de devoir retourner en Iran (pays qu'il a dû fuir pour des raisons politiques) et doit sans cesse déployer des trésors d'inventivité pour échapper aux contrôles policiers ...  La grande force de ce roman est de faire ressentir au lecteur l'urgence et la crainte dans laquelle il vit, son affolement quand il croise un policier dont il est certain qu'il va l'arrêter...  Kouplan incarne avec justesse et intelligence le sort de tant de migrants qui espèrent trouver la paix et un monde meilleur en Europe... Pernilla n'est pas en reste. Cette maman célibataire, un peu paumée, ne vous laissera certainement pas indifférent. Un polar nordique qui ne ressemble à aucun autre, notamment par les thèmes qui y sont abordés, et que je vous recommande ! 
    Lire la suite
    En lire moins
  • Doralex72 Posté le 13 Novembre 2021
    « Si la police ne peut rien pour vous, n’hésitez pas à faire appel à moi. » Kouplan, un immigré iranien, sans-papiers, qui mène une vie en marge de la société et qui fui la police. Ne pouvant exercer aucun emploi, il s’est improvisé détective privé. Sa première est Pernilla qui vit en ermite dans son appartement avec sa fille de 6 ans, Julia. Alors qu’elles se trouvent dans un centre commercial en Suède, il suffit d’une fraction de secondes pour que Pernilla perde sa fille de vue. Julia a été enlevée. Pernilla fait appel aux services de Kouplan. Comme lui, elle ne veut rien avoir affaire avec la police. Commence alors une enquête de terrain menée par un amateur sans moyens pour retrouver une petite fille que personne n’a jamais vue et dont la propre mère est incapable de lui fournir la moindre photo. Le duo est cocasse : un pseudo détective tout aussi paumé que sa cliente. Cela donne un roman policier des plus étranges et surtout, très original. L’enquête basique est le prétexte pour interroger sur la perte d’une enfant et sur les ravages que cela provoque chez les parents. L’ensemble est de bonne facture, bien écrit et... « Si la police ne peut rien pour vous, n’hésitez pas à faire appel à moi. » Kouplan, un immigré iranien, sans-papiers, qui mène une vie en marge de la société et qui fui la police. Ne pouvant exercer aucun emploi, il s’est improvisé détective privé. Sa première est Pernilla qui vit en ermite dans son appartement avec sa fille de 6 ans, Julia. Alors qu’elles se trouvent dans un centre commercial en Suède, il suffit d’une fraction de secondes pour que Pernilla perde sa fille de vue. Julia a été enlevée. Pernilla fait appel aux services de Kouplan. Comme lui, elle ne veut rien avoir affaire avec la police. Commence alors une enquête de terrain menée par un amateur sans moyens pour retrouver une petite fille que personne n’a jamais vue et dont la propre mère est incapable de lui fournir la moindre photo. Le duo est cocasse : un pseudo détective tout aussi paumé que sa cliente. Cela donne un roman policier des plus étranges et surtout, très original. L’enquête basique est le prétexte pour interroger sur la perte d’une enfant et sur les ravages que cela provoque chez les parents. L’ensemble est de bonne facture, bien écrit et envoûtant. Avec cc roman, Sara Lövestam, a entamé une tétralogie autour de son héros atypique Kouplan. Ont suivi Ca ne sert à rien de demander, Libre comme l’air et Là où se trouve le cœur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • NatachaMNEA Posté le 5 Août 2021
    Kouplan, homme en situation irrégulière propose ses services de détective privé ! Pernilla mère célibataire d'une petite Julia de six ans décide de faire appel à ses services, car sa petite fille a disparue ! Mais pourquoi cette femme ne veut elle pas prévenir la police ? Pourquoi tant de secrets ? De non dit ? L'affaire ne va pas être simple pour notre jeune détective. .. Et pourtant il ce lance à corps perdu dans cette affaire, à ses risques et périls ! Ici pas de cadavres à foison, mais une psychologie des personnages extrêmes ! Au début ce roman ne m'attirait pas plus que ça... Et pourtant, je me suis laissée embarqué dans cette aventure. J'ai adoré passé du temps avec Kouplan ! Ce livre est captivant et ce lit à une vitesse folle, tellement le tout est intriguant ! Bien sûr je vais lire les autres aventures de ce détective privé !
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ? Abonnez-vous à sa newsletter pour ne rater aucune nouveauté !
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.