Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221190166
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 225 mm

Chacun sa vérité

Esther SERMAGE (Traducteur)
Collection : La Bête noire
Date de parution : 03/11/2016

« Si la police ne peut rien pour vous, n’hésitez pas à faire appel à moi. » Kouplan, détective sans-papiers.
Depuis trois ans, Kouplan est en « situation irrégulière ». Sa demande d’asile a été rejetée par la Suède mais il ne peut rentrer dans son pays, l’Iran, sans risquer...

« Si la police ne peut rien pour vous, n’hésitez pas à faire appel à moi. » Kouplan, détective sans-papiers.
Depuis trois ans, Kouplan est en « situation irrégulière ». Sa demande d’asile a été rejetée par la Suède mais il ne peut rentrer dans son pays, l’Iran, sans risquer sa vie. Dans l’attente d’un avenir meilleur, il lui faut échapper à la vigilance quotidienne des autorités, tout en gagnant assez d’argent pour subvenir à ses besoins : ex-journaliste, il songe à poursuivre dans l’investigation. Un jour, il propose ses services sur Internet et une femme lui répond : sa fille de six ans a été enlevée. Cette enquête va le précipiter dans le Stockholm underground, ces recoins de la ville où les clandestins sont des proies faciles pour les criminels…
Premier volet de la tétralogie Kouplan, Chacun sa vérité a reçu le prix de l’Académie suédoise des auteurs de polars 2015.

« Sara Lövestam fait sensation en Suède ! » Emily Barnett, Grazia
« Une véritable bouffée d’air frais sur la scène policière scandinave. » Ulrika Johnsen, QX

Grand Prix de Littérature Policière 2017 Domaine étranger.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221190166
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 225 mm
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • annick Posté le 30 Août 2020
    Kouplan, quelle surprise, quel roman magnifique
  • sabine59 Posté le 12 Juillet 2020
    Un policier suédois très différent des autres, que j'ai trouvé excellent, original! Justement, la différence, il en est fortement question dans ce livre. Pour les deux principaux personnages, elle est ce qui les constitue et les rend solitaires, fragiles. Kouplan est un iranien sans papiers, dont la demande d'asile en Suède a été rejetée. Il est resté et survit, toujours sur le qui-vive. Il décide de passer une petite annonce proposant ses services de détective privé. Après tout, il était journaliste d'investigation, avant. Et si cela pouvait lui permettre d'avoir un peu d'argent pour manger... Et voilà que Pernilla, une jeune femme à la mémoire vacillante ,lui demande de retrouver Julia, sa petite fille de six ans disparue. Elle ne veut pas avoir affaire à la police... Ce ne sont que quelques postulats de départ, à vous de découvrir la suite. Je peux dire en tout cas que le quotidien d'un réfugié clandestin est fort bien retranscrit, l'auteure , comme elle l'explique à la fin, a donné des cours à des immigrés. Et Kouplan devenu enquêteur alors qu'il était plutôt proie que chasseur se révèle une personnalité très attachante. Le livre n'est pas un policier au sens courant... Un policier suédois très différent des autres, que j'ai trouvé excellent, original! Justement, la différence, il en est fortement question dans ce livre. Pour les deux principaux personnages, elle est ce qui les constitue et les rend solitaires, fragiles. Kouplan est un iranien sans papiers, dont la demande d'asile en Suède a été rejetée. Il est resté et survit, toujours sur le qui-vive. Il décide de passer une petite annonce proposant ses services de détective privé. Après tout, il était journaliste d'investigation, avant. Et si cela pouvait lui permettre d'avoir un peu d'argent pour manger... Et voilà que Pernilla, une jeune femme à la mémoire vacillante ,lui demande de retrouver Julia, sa petite fille de six ans disparue. Elle ne veut pas avoir affaire à la police... Ce ne sont que quelques postulats de départ, à vous de découvrir la suite. Je peux dire en tout cas que le quotidien d'un réfugié clandestin est fort bien retranscrit, l'auteure , comme elle l'explique à la fin, a donné des cours à des immigrés. Et Kouplan devenu enquêteur alors qu'il était plutôt proie que chasseur se révèle une personnalité très attachante. Le livre n'est pas un policier au sens courant du terme, et pourrait ne pas plaire aux habitués du genre. Moi, au contraire, il m'a beaucoup intéressée. L'histoire est particulière, prenante, même si on comprend assez vite le problème de Pernilla. Les personnages ont leurs zones d'ombres, et la fin est très inattendue! La finesse d'analyse psychologique, l'humanité qui transparait sont les atouts majeurs de ce roman atypique. J'ai appris avec plaisir que Sarah Lövestam poursuivait l'aventure avec son détective si charismatique. Il me tarde de découvrir ses autres enquêtes! Je termine en citant un slogan tellement juste d'une association humanitaire que l'auteure évoque: " Un être humain n'est jamais illégal"...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Selket Posté le 3 Juillet 2020
    Kouplan est un émigré clandestin qui se cache de la police suédoise. Pour survivre, il devient détective privé. Sa première enquête : retrouver Julia, une petite fille. Ses questions l'emmènent dans le monde de l'exploitation sexuelle de femmes et d'enfants. Un roman soft : les premiers chapitres sont longuets mais le développement de l'enquête et les doutes sur "la disparition" nous incite à poursuivre. La vérité sur Kouplan est une surprise.
  • Honolulu Posté le 5 Juin 2020
    Chacun sa vérité est le premier roman de la tétralogie écrite par la suédoise Sara Lovestam , mettant en scène Kouplan, un réfugié iranien vivant à Stockholm. On ne sait pas grand chose sur cet homme mystérieux, mis à part qu'il vit illégalement dans la capitale suédoise et qu'il craint donc terriblement tout ce qui ressemble de près ou de loin à un policier. Et pourtant, ironiquement, il décide de se lancer comme détective privé. Ce qui fait sens finalement, puisqu'on apprend qu'il était journaliste d'investigation dans son Iran natal. "Détective privé. Si la police ne peut rien pour vous, n'hésitez pas à faire appel à moi" Sa première cliente est Pernilla, une mère célibataire dont la fille a été kidnappée en public, en pleine journée. La question que se pose Kouplan (et nous) c'est pourquoi choisit-elle de faire appel à un détective privé ayant l'air d'avoir 16 ans à tout casser, plutôt qu'à la police ? Je n'ai pas été embarquée dans un récit au suspense insoutenable, mais j'ai aimé avancer tranquillement dans l'histoire, et me laisser surprendre par une fin assez inattendue. Les différents thèmes abordés le sont avec beaucoup de finesse et nourrissent subtilement l'intrigue. J'ai aimé découvrir cette auteure et ce roman... Chacun sa vérité est le premier roman de la tétralogie écrite par la suédoise Sara Lovestam , mettant en scène Kouplan, un réfugié iranien vivant à Stockholm. On ne sait pas grand chose sur cet homme mystérieux, mis à part qu'il vit illégalement dans la capitale suédoise et qu'il craint donc terriblement tout ce qui ressemble de près ou de loin à un policier. Et pourtant, ironiquement, il décide de se lancer comme détective privé. Ce qui fait sens finalement, puisqu'on apprend qu'il était journaliste d'investigation dans son Iran natal. "Détective privé. Si la police ne peut rien pour vous, n'hésitez pas à faire appel à moi" Sa première cliente est Pernilla, une mère célibataire dont la fille a été kidnappée en public, en pleine journée. La question que se pose Kouplan (et nous) c'est pourquoi choisit-elle de faire appel à un détective privé ayant l'air d'avoir 16 ans à tout casser, plutôt qu'à la police ? Je n'ai pas été embarquée dans un récit au suspense insoutenable, mais j'ai aimé avancer tranquillement dans l'histoire, et me laisser surprendre par une fin assez inattendue. Les différents thèmes abordés le sont avec beaucoup de finesse et nourrissent subtilement l'intrigue. J'ai aimé découvrir cette auteure et ce roman qui casse un peu l'image du polar scandinave traditionnel. L'enquêteur n'est ni flic, ni alcolo ou dépressif, ça fait bizarre 😂 Mais il est décrit et analysé avec beaucoup d'humanisme et de bienveillance. J'ai apprécié la rencontre et aurai du plaisir et de la curiosité à en apprendre plus sur lui dans la suite de ses aventures. Je dois avouer que je reste cependant un peu sur ma faim. Mais c'est le jeu.
    Lire la suite
    En lire moins
  • mbx Posté le 26 Février 2020
    Je suis un peu déçus , pourtant j'avais entendu beaucoup de bien sur le livre
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.