Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258193680
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 376
Format : 140 x 225 mm

Des baisers parfum tabac

Karine LALECHÈRE (Traducteur)
Date de parution : 10/09/2020
Rentrée littéraire 2020

« Mon père, James Witherspoon, est bigame. »
C’est par cette confession percutante que Dana Lynn Yarboro débute le récit d’une enfance pas comme les autres au sein de la communauté afro-américaine d’Atlanta, dans les années 1980. Bien que née quatre mois avant sa demi-sœur Chaurisse, Dana est pourtant l’enfant illégitime, fruit d’une union illicite. L’une est un... C’est par cette confession percutante que Dana Lynn Yarboro débute le récit d’une enfance pas comme les autres au sein de la communauté afro-américaine d’Atlanta, dans les années 1980. Bien que née quatre mois avant sa demi-sœur Chaurisse, Dana est pourtant l’enfant illégitime, fruit d’une union illicite. L’une est un secret à qui James rend visite une fois par semaine tandis que l’autre mène une vie stable auprès de ses deux parents, inconsciente de son privilège. L’une sait, l’autre pas. Et lorsque leurs chemins respectifs finissent par se croiser, on assiste à la naissance d’une amitié vouée à exploser.

À travers la stupéfiante histoire de la mystification d’un homme, de la complicité d’une famille et de deux sœurs, chacune tentant de trouver sa voie, Tayari Jones signe un texte éblouissant d'humanité. Si la colère, la jalousie et l’amertume hantent les pages de ce roman, elles débordent surtout d’amour. Ici pas de gagnants, juste des survivants, et un inoubliable portrait de famille sur trois générations, qui devient, au fil des ramifications, celui de tous les Noirs d'Amérique...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258193680
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 376
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« Un roman subtil, riche et passionnant. »
Aurélie Janssens / Librairie Page et Plume

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LeaTouchBook Posté le 16 Mai 2021
    J'avais eu l'occasion de découvrir la plume de Tayari Jones avec Un mariage américain, j'avais apprécié ma lecture mais j'ai littéralement adoré Des baisers parfum tabac. Ce livre nous présente deux parties, deux points de vue, deux perspectives d'une même histoire... D'un côté il y a Dana Lynn, la fille de "l'autre femme". Une jeune fille qui ne cherche qu'une chose : être aimée de son père, avoir une vie normale où ses parents seraient ensemble, avoir la vie de sa demi-sœur; car de l'autre côté il y a Chaurisse, la fille de la femme "officielle", la fille choyée, la fille qui ne sait rien, qui a tout sans savoir qu'elle devrait partager. Cette lecture a été très émouvante, elle a même été bouleversante dans son dénouement. Même si j'ai apprécié Chaurisse, j'ai eu un beau coup de cœur pour Dana Lynn, pour sa détresse, son besoin d'amour et sa quête inassouvie. J'ai trouvé son destin particulièrement injuste : savoir qu'elle devait toujours se sacrifier pour garder le secret de son père, devoir toujours passer en seconde, devoir savoir sans parler, devoir comprendre sans que personne ne cherche à la comprendre. Ce qui est particulièrement terrible dans cette lecture c'est de voir deux... J'avais eu l'occasion de découvrir la plume de Tayari Jones avec Un mariage américain, j'avais apprécié ma lecture mais j'ai littéralement adoré Des baisers parfum tabac. Ce livre nous présente deux parties, deux points de vue, deux perspectives d'une même histoire... D'un côté il y a Dana Lynn, la fille de "l'autre femme". Une jeune fille qui ne cherche qu'une chose : être aimée de son père, avoir une vie normale où ses parents seraient ensemble, avoir la vie de sa demi-sœur; car de l'autre côté il y a Chaurisse, la fille de la femme "officielle", la fille choyée, la fille qui ne sait rien, qui a tout sans savoir qu'elle devrait partager. Cette lecture a été très émouvante, elle a même été bouleversante dans son dénouement. Même si j'ai apprécié Chaurisse, j'ai eu un beau coup de cœur pour Dana Lynn, pour sa détresse, son besoin d'amour et sa quête inassouvie. J'ai trouvé son destin particulièrement injuste : savoir qu'elle devait toujours se sacrifier pour garder le secret de son père, devoir toujours passer en seconde, devoir savoir sans parler, devoir comprendre sans que personne ne cherche à la comprendre. Ce qui est particulièrement terrible dans cette lecture c'est de voir deux femmes et deux filles être en compétition, se déchirer pour un homme, un homme égoïste, un homme même cruel parfois. Le secret est pesant et dur même si on sait que la vérité devra éclater. On sait que des cœurs seront brisés pour que d'autres puissent se soigner, on sait que l'homme va devoir choisir alors même qu'il est responsable de tout, que ce n'est pas lui qui va payer. Sans raconter la fin, je l'ai trouvé particulièrement réussie et réaliste, j'ai eu la gorge serrée, les larmes aux yeux à ressentir toutes les émotions non exprimées de la part des personnages, de constater toute l'injustice de cette situation. En définitive, Des baisers parfum tabac est une de mes meilleures lectures de cette rentrée littéraire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • fontaisistt Posté le 15 Mai 2021
    A travers les confidences de deux jeunes filles adolescentes, l’autrice se livre à une analyse sur la question du lien familial, des secrets à l’intérieur des familles, de la reproduction d'un modèle. Elle multiplie les incursions dans l’Amérique discriminatoire des années 80, chez les familles Afro-Américaines, dénonçant également la société raciste du moment, et la difficulté à se faire une place. Dans un style factuel et réaliste, mais avec une réelle empathie pour les personnages féminins, Tayari Jones dresse le portrait d'une famille complexe, à la fois hors du commun, et sans doute pas si exceptionnelle que ça. Elle dépeint avec justesse les émotions humaines, leurs blessures, fragilités, tout en révélant les malentendus, les secrets enfouis. Un roman profond qui analyse intelligemment les relations humaines, nos racines et notre capacité de rédemption. J’ai passé un excellent moment, et j’ai dévoré ce livre du début à la fin.
  • ANITA9876 Posté le 2 Mai 2021
    Les inégalités entre blancs et noirs est ici au centre de ce roman, avec l’histoire d’une jeune fille d’Atlanta qui narre son existence remplie de colère, de jalousie, d’amertume, mais surtout de besoin de reconnaissance. Pour apporter de la densité à son récit, elle oppose le récit de sa demi-sœur de qui grandit dans la chaleur d’un foyer aimant et qui ignore avec un papa absent et dont elle ne portera jamais le patronyme. Avec une rage qui sourd à chaque chapitre, l’auteure a réussi à tendre la main à toutes celles et à tous ceux qui vivent pareille situation et qui espèrent avant tout un signe de reconnaissance pour recevoir l’amour qu’ils souhaitent partager et recevoir.
  • ChristelleH Posté le 25 Février 2021
    J’ai trouvé ce roman intéressant et assez captivant. Il y est question de liens familiaux invisibles tissés entre une famille légitime et l’autre, l’illégitime, la secrète, qui doit vivre dans l’ombre de la première. La famille illégitime est le négatif de la légitime , chacune des deux enfants étant le contraire, au physique comme au moral , de l’autre ; il en va de même pour les épouses ( car, oui, elles possèdent toutes les 2 un certificat de mariage avec le même homme tranquille et respecté de sa communauté). Le roman est en 2 parties pour certainement mieux nous montrer l’ambivalence de cette situation bigame. Dans la 1ère partie, la narratrice Dana, la fille illégitime, nous dévoile sa vie secrète, les visites hebdomadaires de son père aimé, sa jeunesse parallèle à celle de sa demi-sœur Chaurisse. Dans la communauté noire d’Atlanta des années 70/80, Dana souffre d’étouffer ses désirs pour que Chaurisse puisse mener une existence libre : ne pas la croiser, ne pas aller dans les mêmes écoles, ne pas suivre les mêmes activités extra-scolaires, etc. Dana joue avec le feu et finit par se rapprocher de Chaurisse sans lui dévoiler le secret de sa naissance. Dans la seconde partie... J’ai trouvé ce roman intéressant et assez captivant. Il y est question de liens familiaux invisibles tissés entre une famille légitime et l’autre, l’illégitime, la secrète, qui doit vivre dans l’ombre de la première. La famille illégitime est le négatif de la légitime , chacune des deux enfants étant le contraire, au physique comme au moral , de l’autre ; il en va de même pour les épouses ( car, oui, elles possèdent toutes les 2 un certificat de mariage avec le même homme tranquille et respecté de sa communauté). Le roman est en 2 parties pour certainement mieux nous montrer l’ambivalence de cette situation bigame. Dans la 1ère partie, la narratrice Dana, la fille illégitime, nous dévoile sa vie secrète, les visites hebdomadaires de son père aimé, sa jeunesse parallèle à celle de sa demi-sœur Chaurisse. Dans la communauté noire d’Atlanta des années 70/80, Dana souffre d’étouffer ses désirs pour que Chaurisse puisse mener une existence libre : ne pas la croiser, ne pas aller dans les mêmes écoles, ne pas suivre les mêmes activités extra-scolaires, etc. Dana joue avec le feu et finit par se rapprocher de Chaurisse sans lui dévoiler le secret de sa naissance. Dans la seconde partie du roman, c’est Chaurisse qui prend la parole à son tour, protégée par son état d’innocence de la bigamie de son père chéri. Jusqu’à la révélation inéluctable, un soir de 1987… Son monde s’écroule. A lire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Christlbouquine Posté le 13 Janvier 2021
    La vie de Dana Lynn n’est pas celle de toutes les petites filles de son âge. Son père, James, a épousé sa mère, Gwendoline, alors qu’il était déjà marié à Laverne. Et sur le papier, c’est celui qu’elle appelle oncle Raleigh qui est déclaré comme étant son père. Un arrangement étrange qui, s’il arrange les adultes perturbe de plus en plus la petite fille qui grandit. Car si son existence reste secrète pour la famille officielle de James, Dana et sa mère savent à peu près tout de Laverne et Chaurisse, née après Dana. Durant presque 20 ans ces deux vies parallèles vont cohabiter, avec quelques frictions, quelques frustrations chez Dana et sa mère qui doivent composer avec leur vie secrète. Jusqu’à un jour de 1987 où la machine bien huilée va se gripper emportant sur son passage le bel ordonnancement de ses vies en miroir. Ce magnifique roman me donne à découvrir la plume de Tayari Jones. Divisé en deux parties, il permet de suivre l’histoire des deux familles afro-américaines du point de vue de Dana puis de celui de Chaurisse, deux enfants prises au cœur d’enjeux et de conflits qui les dépassent. Grâce à de multiples flash-backs,... La vie de Dana Lynn n’est pas celle de toutes les petites filles de son âge. Son père, James, a épousé sa mère, Gwendoline, alors qu’il était déjà marié à Laverne. Et sur le papier, c’est celui qu’elle appelle oncle Raleigh qui est déclaré comme étant son père. Un arrangement étrange qui, s’il arrange les adultes perturbe de plus en plus la petite fille qui grandit. Car si son existence reste secrète pour la famille officielle de James, Dana et sa mère savent à peu près tout de Laverne et Chaurisse, née après Dana. Durant presque 20 ans ces deux vies parallèles vont cohabiter, avec quelques frictions, quelques frustrations chez Dana et sa mère qui doivent composer avec leur vie secrète. Jusqu’à un jour de 1987 où la machine bien huilée va se gripper emportant sur son passage le bel ordonnancement de ses vies en miroir. Ce magnifique roman me donne à découvrir la plume de Tayari Jones. Divisé en deux parties, il permet de suivre l’histoire des deux familles afro-américaines du point de vue de Dana puis de celui de Chaurisse, deux enfants prises au cœur d’enjeux et de conflits qui les dépassent. Grâce à de multiples flash-backs, l’auteure remonte le fil des relations de James avec ses deux femmes et ses deux filles. Elle explore les mécanismes du mensonge, du secret, du poids que cela fait porter sur les épaules d’une enfant, de l’illégitimité. On attend évidemment le moment où les deux filles vont se rencontrer, où l’affrontement entre les deux mères sera inévitable, où des choix devront être faits. La grande force de récit est de ne pas présenter James comme un horrible manipulateur. Malgré son attitude et ses mensonges, les quatre femmes qui l’entourent l’aiment et cherchent à chaque fois a le protéger. Lui aussi a été victime d’une vie qu’il n’a pas entièrement choisi et des conséquences d’actions irréfléchies. Mais étant un homme il a su, et pu, retourner ces situations à son avantage. De leur côté les femmes sont des battantes qui refusent de se poser en victimes. Tayari Jones brosse d’elles des portraits très justes et les rend attachantes tout comme les deux filles qui sont les exactes contraires l’une de l’autre. Le personnage de Raleigh, sorte de frère d’adoption de James, qui navigue entre ces deux familles est lui aussi très réussi, accroché à la loyauté qu’il croit devoir à son ami mais partagé par les sentiments qu’il éprouve pour Gwendoline. C’est un roman d’une grande justesse qui nous emmène dans l’Amérique des années 80 et analyse avec beaucoup de pertinence les relations humaines et familiales. On y détecte quelques traces d’humour et surtout une profonde humanité ainsi qu’une véritable tendresse de l’auteure pour ces personnages embarqués dans cette histoire atypique.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Rentrée littéraire 2020 : les romans étrangers se dévoilent

    Elle arrive, elle est là, la rentrée littéraire 2020. Cette année, elle est marquée par un nombre important de romans qui interrogent le monde et notre société. Des histoires intenses, fascinantes, qui osent dévier et surprendre. Découvrez les romans qui composent la rentrée littéraire de nos éditeurs, côté domaine étranger.

    Bonne lecture !

    Lire l'article