Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221252987
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 224
Format : 135 x 215 mm

En finir avec les violences sexistes et sexuelles : Manuel d'action

Date de parution : 04/03/2021

En France, 250 femmes sont violées chaque jour. 32 % ont été victimes de harcèlement sexuel au travail. 1,2 million sont la cible d’injures sexistes chaque année. 6,7 millions de personnes ont subi l’inceste.
Ces violences que subissent les femmes et les enfants en France et dans le monde ne sont pas...

En France, 250 femmes sont violées chaque jour. 32 % ont été victimes de harcèlement sexuel au travail. 1,2 million sont la cible d’injures sexistes chaque année. 6,7 millions de personnes ont subi l’inceste.
Ces violences que subissent les femmes et les enfants en France et dans le monde ne sont pas une fatalité. Ce livre est un manuel d’action. Il donne à chacune et à chacun des outils pour que les violences sexistes et sexuelles s’arrêtent. Pour de bon. Tout simplement. Est-ce une utopie ? Non.
Chacune et chacun d’entre nous a un immense pouvoir : celui de parler, de convaincre et d’intervenir pour faire cesser les violences. Et si nous sommes des milliers, voire des centaines de milliers à agir, nous pouvons les faire reculer.
Ce superpouvoir, pour être activé, nécessite de connaître la réalité des violences (les chiffres, les définitions…), de comprendre les mécanismes et de disposer de techniques et d’outils pour agir dans nos familles, notre entourage, au travail, dans la rue.
Identifier, comprendre, agir : trois étapes pour changer le monde.
Avec pédagogie et humour, Caroline de Haas propose des outils clés en main, accessibles à toutes et tous.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221252987
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 224
Format : 135 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Emiliec28 Posté le 4 Août 2021
    Un livre nécessaire, d'utilité publique j'ose même dire, chiffré pour étayer les propos, avec des indications sur comment agir (réagir) face à des situations de violences, les cas typiques sont passées au crible, les réactions (de comptoir) aussi, comment se défendre, intervenir, aider. Numéros de téléphone, sources, c'est le guide parfait pour toute personne qui veut s'élever contre le patriarcat et les violences qu'il induit. Ce que j'ai vraiment apprécié c'est que Caroline De Haas, à l'image d'une Despentes (mais avec un peu plus de tact quand même) ne mâche pas ses mots, elle n'a pas de problèmes non plus à reconnaître ses propres erreurs, elle n'essaye pas de se faire passer pour la guerrière sans peur et sans reproche, non, on est tous susceptibles de commettre des violences parce que nous sommes tous issus du même moule sociétale, les gens peuvent changer mais il faut s'en donner les moyens et elle donne les clés pour ça aussi. Une femme intelligente et engagée que j'aimerai beaucoup rencontrer à vrai dire.
  • Matatoune Posté le 7 Mai 2021
    Malgré des avancées notoires que la société européenne enregistre au niveau de l’égalité des hommes et des femmes, mais aussi, au niveau de la prise de conscience du chemin qui reste encore à parcourir, l’essai de Caroline De Haas avec l’association #NousToutes montre avec pragmatisme dans son essai En finir avec les violences sexistes et sexuelles que celles nécessitent un plan d’action. C’est un manuel en trois parties pour prendre en main les situations de violence en sachant les repérer et agir pour faire cesser le danger. Sa première partie est réservée à l’identification des violences afin d’appréhender leur ampleur dans notre vie quotidienne. Les chiffres sont bruts et dérangeants. Une femme sur 2 a déjà subi une violence sexuelle. Dans un ascenseur, si il y a une autre femme, si c’est pas vous, c’est elle ! 80 % des femmes en situation de handicap ont été victimes de violences sexuelles. Et, on ne sait toujours pas combien d’hommes ont été violents, soit en agressant ou violant une femme …Il n’y a pas d’étude ! Employons les bons mots ! Finis la « pédophilie », qui étymologiquement veut dire « amour des enfants » pour dire « pédocriminalité ». Finis les mots «... Malgré des avancées notoires que la société européenne enregistre au niveau de l’égalité des hommes et des femmes, mais aussi, au niveau de la prise de conscience du chemin qui reste encore à parcourir, l’essai de Caroline De Haas avec l’association #NousToutes montre avec pragmatisme dans son essai En finir avec les violences sexistes et sexuelles que celles nécessitent un plan d’action. C’est un manuel en trois parties pour prendre en main les situations de violence en sachant les repérer et agir pour faire cesser le danger. Sa première partie est réservée à l’identification des violences afin d’appréhender leur ampleur dans notre vie quotidienne. Les chiffres sont bruts et dérangeants. Une femme sur 2 a déjà subi une violence sexuelle. Dans un ascenseur, si il y a une autre femme, si c’est pas vous, c’est elle ! 80 % des femmes en situation de handicap ont été victimes de violences sexuelles. Et, on ne sait toujours pas combien d’hommes ont été violents, soit en agressant ou violant une femme …Il n’y a pas d’étude ! Employons les bons mots ! Finis la « pédophilie », qui étymologiquement veut dire « amour des enfants » pour dire « pédocriminalité ». Finis les mots « abus sexuels » pour « agressions sexuelles » ou » viols sur mineurs ». Puis, En finir avec les violences sexistes et sexuelles donne des pistes pour déchiffrer les mécanismes de la violence. Caroline De Haas examine les phrases « on ne peut plus rien dire« , « ce n’est pas drôle » ou « elle l’a bien cherché« . Elle soutient qu’il faut laisser des espaces non-mixtes pour permettre aux paroles de se dire. Je reste très dubitative et veut garder l’universalité qui est pour moi une valeur fondamentale. En connaissant ce type de censure, l’animateur doit pouvoir être garant du partage de la parole. Car, en entendant l’autre, on apprend pour soi ! Mais, ceci est un détail ! Car dans cet essai, est décrit aussi les étapes de cette violence : l’isolement de la victime, puis sa dévalorisation, ensuite vient l’instauration d’un climat de peur et en dernier, l’agresseur qui assure son impunité. En rappelant la loi, Caroline De Haas donne force à sa démonstration. Les policiers n’ont pas le droit de refuser une plainte. Il est possible d’écrire une lettre avec documents au juge des affaires familiales (JAF) du département pour demander une ordonnance de protection. Cette décision est peu utilisée en France, même par la justice. Alors qu’en Espagne, plus de 36 000 sont déposées par an. 62% sont accordées dans un délai de 6 mois. Alors qu’en France, les instructions s’accumulent sans grande efficacité. Il existe aussi des formations en direction des scolaires pour combattre le cyberharcèlement. Le manuel en détaille ici les différentes formes qui pour moi m’étaient parfaitement inconnues. Néanmoins, il faudrait que les parents les connaissent pour en parler avec leur enfant. Puis sont détaillés le cycle de la violence conjugale et celle de l’inceste. Cette 3ème partie comporte les éléments pour agir selon les circonstances : un auto-diagnostique, des clés pour aider une amie, une victime ou un enfant, mais aussi l’agresseur. L’action contre la violence se détaille différemment selon la situation soit de travail, soit dans la rue, etc. Encore faut-il poser la question de façon systématique : « Madame, avez-vous été victime de violences ? » Un meurtre particulièrement horrible vient d’être commis en France. On se demande comment arrêter ces violences. A juste titre, Caroline De Haas soutient que le seul vrai pouvoir est celui de la parole. Encore faut-il être prêt à accueillir ou à parler en connaissant les difficultés qui seront rencontrées ! En finir avec les violences sexistes et sexuelles donne des pistes pour identifier les différentes formes de violences faites aux femmes ou aux enfants mais aussi donne des pistes pour savoir dire, parler, dénoncer, soutenir et accompagner,etc. Un manuel à mettre dans toutes les mains, au travail, en médiathèque, au CDI…en fait partout ! https://vagabondageautourdesoi.com/2021/05/07/en-finir-avec-les-violences-sexistes-et-sexuelles/
    Lire la suite
    En lire moins
  • Doralex72 Posté le 24 Avril 2021
    En France, 250 femmes sont violées chaque jour. Chaque année, ce sont 1.2 million de femmes qui sont victimes d’injures sexistes. Les violences sexistes et sexuelles ne sont pas un simple sujet de société. Non, ce sont de réels fléaux. L’ouvrage de Caroline de Haas, militante féministe, est un guide pour toutes personnes qui veut comprendre, s’informer, se former et prévenir. En effet, partagé en trois grands chapitres « Identifier les violences et leur ampleur », « Comprendre les mécanismes » et « Agir contre les violences », l’ouvrage est un condensé de définitions, de chiffres, de retours d’expérience et de pistes d’action. L’auteure prône avant tout le dialogue et l’argumentation constructive basés sur du concret (lois, études officielles, statistiques) afin d’agir avec intelligence. Le travail de vulgarisation est a salué car il n’enlève en rien la lourdeur du sujet. Il est à noter aussi que ce « Manuel d’action » comporte de nombreuses références pour aller plus loin sur certaines thématiques. C’est réellement un livre à mettre entre toutes les mains.
  • MathildeLitteraire Posté le 13 Avril 2021
    Depuis plusieurs années, je m’intéresse à la condition et aux droits des femmes. C’est un sujet qui m’intéresse et me touche particulièrement et je me considère comme féministe ! Alors, lorsque le 08 mars 2021, j’ai milité à Paris pour les Droits des Femmes et acheté ce livre écrit par Caroline de Haas, fondatrice du collectif #NousToutes, dont les droits d’auteurs sont versés à l’association. Je cite l’introduction : “Ce livre est un manuel d’action. Il donne à chacune et à chacun des outils pour que les violences sexistes et sexuelles s’arrêtent. Pour de bon. Tout simplement.” Je cite le premier chapitre : “dix chiffres à retenir : 94 000. c’est le nombre de femmes victimes de viol ou tentative de viol par an en France [...] 553 000. C’est le nombre d’agressions sexuelles par an en France(Ined). [...] 16%. C’est la part des Françaises et Français qui ont subi une maltraitance sexuelle dans leur enfance. [...] 80%. C’est la part des femmes en situation de handicap qui ont été victimes de violences. [...] 32%. C’est la part des femmes qui ont déjà subi du harcèlement sexuel ou une agression sexuelle au travail. [...] 1 femme sur 2. C’est la part des femmes en France qui ont déjà subi une... Depuis plusieurs années, je m’intéresse à la condition et aux droits des femmes. C’est un sujet qui m’intéresse et me touche particulièrement et je me considère comme féministe ! Alors, lorsque le 08 mars 2021, j’ai milité à Paris pour les Droits des Femmes et acheté ce livre écrit par Caroline de Haas, fondatrice du collectif #NousToutes, dont les droits d’auteurs sont versés à l’association. Je cite l’introduction : “Ce livre est un manuel d’action. Il donne à chacune et à chacun des outils pour que les violences sexistes et sexuelles s’arrêtent. Pour de bon. Tout simplement.” Je cite le premier chapitre : “dix chiffres à retenir : 94 000. c’est le nombre de femmes victimes de viol ou tentative de viol par an en France [...] 553 000. C’est le nombre d’agressions sexuelles par an en France(Ined). [...] 16%. C’est la part des Françaises et Français qui ont subi une maltraitance sexuelle dans leur enfance. [...] 80%. C’est la part des femmes en situation de handicap qui ont été victimes de violences. [...] 32%. C’est la part des femmes qui ont déjà subi du harcèlement sexuel ou une agression sexuelle au travail. [...] 1 femme sur 2. C’est la part des femmes en France qui ont déjà subi une violence sexuelle. 1,2 millions. C’est le nombre de femmes qui ont subi une injure sexiste en 2017. [...] 100. Au moins 100 femmes ont été tuées en 2020 par leur conjoint ou ex-conjoint. [...] 125 000. Au moins 125 000 femmes sont excisées en France. [...] 1 sur 3. Dans le monde, 1 femme sur 3 a déjà été victime de violences physiques ou sexuelles.” Ces chiffres font froid dans le dos … Ce livre est divisé en trois parties : 1. Identifier les violences et leur ampleur 2. Comprendre les mécanismes. 3. Agir contre les Violences ; à travers 40 points importants sur les violences faites aux femmes, des explications sur ce que sont les violences sexistes et sexuelles, à tous les niveaux, des aides et des actions à mettre en place pour les stopper. Ce livre est fort et difficile à lire. Il parle de violences et peut heurter, faire réaliser et comprendre certaines choses sur notre vécu. Il est à lire dans de bonnes conditions, dans un bon état d’esprit /!\ ! N’hésitez pas à le mettre en pause ou à sauter des passages ou des chapitres si vous ne le sentez pas sur l’instant. Et également à vous faire aider en cas de besoin ! Caroline de Haas donne des numéros d’urgence et des pistes pour cela dans son livre. Les chapitres sont courts, clairs et percutants, il y a beaucoup de chiffres, de solutions et de pistes pour en finir avec les violences sexistes et sexuelles. C’est un livre d’utilité publique ! Je le recommande à toutes et tous, le mettre dans toutes les librairies, toutes les bibliothèques, à l’offrir … Je cite la conclusion : “Cinq actions rapides pour s’engager contre les violences : Vous avez envie d’agir contre les violences mais vous ne savez pas par où commencer ? Voici cinq idées d’actions à mener : Abonnez-vous à @noustoutes sur les réseaux sociaux (ou par email sur noustoutes.org) Partagez sur les réseaux sociaux les numéros de téléphone utiles, tous réunis ici : https://bit.ly/violencescontactsutiles : - 3919, du lundi vendredi de 9h à 22h, samedi et dimanche de 9h à 19h - Viols femmes Informations 0800059595, du lundi au vendredi, de 10h à 19h Organisez une soirée chez vous [...] pour parler de ce livre et de ce que vous en retirez. [...] Commandez des autocollants #NousToutes et collez-les partout autour de vous. Offrez ce livre à une personne de votre choix.”
    Lire la suite
    En lire moins
  • mahdibenabdallah Posté le 31 Mars 2021
    livre aussi douloureux que motivant à lire. Les chapitres, de 2 à 3 pages max font une lecture fluide et permettre de retrouver des explications et informations percutantes, à n'importe quelle page. Même si vous avez suivi la formation en ligne de NousToutes contre les violences sexistes et sexuelles, je recommande ce manuel
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.