Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221193457
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 135 x 215 mm

Girlhood

Glenn Tavennec (collection dirigée par), Cécile Ardilly (traduit par)
Collection : Collection R
Date de parution : 05/10/2017

L’amitié, c’est comme une allumette…… il suffit d’une étincelle pour se brûler les doigts.
J’ai sombré quand ma soeur jumelle est morte, et mes amies m’ont reconstruite, morceau par morceau.
Depuis, je pensais que jamais rien ne pourrait nous séparer.
Jusqu’à ce que débarque cette nouvelle fille… 
Entrez dans l’univers de Cat Clarke, la...

L’amitié, c’est comme une allumette…… il suffit d’une étincelle pour se brûler les doigts.
J’ai sombré quand ma soeur jumelle est morte, et mes amies m’ont reconstruite, morceau par morceau.
Depuis, je pensais que jamais rien ne pourrait nous séparer.
Jusqu’à ce que débarque cette nouvelle fille… 
Entrez dans l’univers de Cat Clarke, la reine du thriller émotionnel !
Coup de coeur de Zoella pour son Book Club 2017

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221193457
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 360
Format : 135 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ryma3 Posté le 25 Mai 2021
    Je ne peux que vous recommander de lire ce livre ! Simple et fluide à lire, pleins de rebondissements. J'ai de suite accroché ! Pour une fois, qu'un livre avec des personnages queer ne traite pas uniquement de leur sexualité/genre : ça fait du bien ! Il le traite tout en douceur et légèreté (ce n'est pas du tout le sujet principal du livre et c'est très vaguement expliqué) Différents sujets sont abordés (les inégalités de rang social, l'amitié, la sexualité, le deuil, etc) et permettent de mettre en lumière ces différences qui, au final, nous rapprochent. Moral : on vous aime pour ce que vous êtes avec vos défauts et vos qualités alors n'ayez pas honte : « soyez vous même, les autres sont déjà pris » - Oscar Wilde
  • ElBaathory Posté le 5 Janvier 2021
    Cat Clarke est sans conteste l’auteure phare en ce qui concerne les thrillers young-adults. Elle fait partie de mes auteurs favoris qui parviennent à me faire ressentir tout un panel d’émotions et j’avais hâte de me lancer dans l’un de ses derniers romans parus. Malheureusement et même si j’ai fortement apprécié cette lecture, je suis quelque peu déçu, ou du moins frustré, par celle-ci. En effet, l’auteure m’a habitué à vivre, au travers de ses remarquables héroïnes, d’incroyables aventures, desquelles je ne ressors pas indemne tellement je suis touché par le sort qui leur est réservé. Ici, j’ai apprécié découvrir Harvey et ses premiers pas en pensionnat. Ainsi, nous redécouvrons avec plaisir les joies et les peines des premières rencontres et la dureté de l’intégration d’un nouveau lieu. D’autant plus que celle-ci est maintenant parfaitement intégrée et qu’à son tour elle participe avec ses amies à celle d’une dernière venue, Kirsty. Un personnage troublant mais parfois assez exubérant. Suivre le quotidien de cette bande m’a totalement plu et permet de mettre en place de fortes scènes, allant de l’amitié, à la solidarité tout en passant par la jalousie. En somme, un quotidien que nous connaissons tous. Pour autant je ne suis pas... Cat Clarke est sans conteste l’auteure phare en ce qui concerne les thrillers young-adults. Elle fait partie de mes auteurs favoris qui parviennent à me faire ressentir tout un panel d’émotions et j’avais hâte de me lancer dans l’un de ses derniers romans parus. Malheureusement et même si j’ai fortement apprécié cette lecture, je suis quelque peu déçu, ou du moins frustré, par celle-ci. En effet, l’auteure m’a habitué à vivre, au travers de ses remarquables héroïnes, d’incroyables aventures, desquelles je ne ressors pas indemne tellement je suis touché par le sort qui leur est réservé. Ici, j’ai apprécié découvrir Harvey et ses premiers pas en pensionnat. Ainsi, nous redécouvrons avec plaisir les joies et les peines des premières rencontres et la dureté de l’intégration d’un nouveau lieu. D’autant plus que celle-ci est maintenant parfaitement intégrée et qu’à son tour elle participe avec ses amies à celle d’une dernière venue, Kirsty. Un personnage troublant mais parfois assez exubérant. Suivre le quotidien de cette bande m’a totalement plu et permet de mettre en place de fortes scènes, allant de l’amitié, à la solidarité tout en passant par la jalousie. En somme, un quotidien que nous connaissons tous. Pour autant je ne suis pas parvenu à m’attacher à aucune d’elles. Bien que le passé de notre tandem formé de Harvey et Kirsty ne manque pas de mystère, je m’attendais à être beaucoup plus surpris. Il m’a manqué un réel manque de développement quant à cet aspect pourtant si prometteur et alléchant. Fort heureusement et comme à son habitude, Cat Clarke parvient à planter un sombre décor et une atmosphère haletante comme je les aime. La tension est présente et s’accroît de chapitre en chapitre. Cette dernière détient ce talent et cette facilité de maintenir la curiosité du lecteur à son maximum. J’aime vraiment cette dimension de sa plume. Il est indéniable que son style est totalement unique et identifiable entre tous. De plus, une fois n’est pas coutume, l’auteure traite de sujets de société forts et d’autant plus actuels. C’est une des rares auteurs que je connais qui soutienne autant la cause LGBT. Chacune de ses œuvres renferme de véritables leçons de vie sans pour autant tomber dans le ton moralisateur. Concernant Girlhood, il est surtout question de deuil, d’acception et de pardon. J’ai beaucoup aimé comment chaque émotion était traitée, même si je m’attendais à un résultat beaucoup plus émouvant. En conclusion, Cat Clarke ne déroge pas à son style si particulier et plaisant à lire. Malheureusement, je trouve que ce roman est le moins abouti de cette dernière. Les idées sont bonnes mais manquent de profondeur lorsque l’on connaît l’ampleur de son talent. J’ai malgré tout passé un bon moment lecture et je ne peux que vous inviter à découvrir cette auteure aux multiples messages de tolérance.
    Lire la suite
    En lire moins
  • kerouacslibrary Posté le 27 Mai 2020
    C'était le premier livre de Cat Clarke que je découvrais, et j'ai adoré le style de cette auteure ! J'ai beaucoup aimé l'idée du pensionnat, ça m'a fait découvrir cet "univers" qui m'a toujours fascinée. Comme Harper, je trouvais que c'était merveilleux de opuvoir vivre avec ses amies 24h/24, 7j/7. Maintenant que j'y pense, avec le recul et après avoir lu ce livre, je comprends à quel point ça peut parfois être pesant ou problématique. J'ai adoré les personnages, surtout Rowan et Ama. J'ai moins aimé Kirsty et Lily, la première me paraissait trop manipulatrice dès le début, et la deuxième trop superficielle. Pour ce qui est de Harper, j'ai bien aimé son histoire, j'ai aimé la façon dont son histoire était expliquée. Mais je l'ai trouvée un peu naïve... Parfois il lui arrive des trucs qui sautaient aux yeux depuis un bon moment, mais elle ne voyait pas plus loin que le bout de son nez. J'ai beaucoup aimé la façon dont les thèmes importants étaient abordés : le deuil, la culpabilité, l'amitié, la trahison... En bref, j'ai adoré ma lecture, même si la naïveté de Harper m'a un peu agacée à certains moments
  • Ladroguerieecrite Posté le 18 Avril 2020
    "Un rien met le feu" C'est un roman plus léger que nous propose ici Cat Clarke, ayant lu revanche avant celui-ci, je l'ai trouvé moins subtile et moins échafaudé contrairement à revanche qui m'avait tenue en haleine. Mais soit, j'ai tout de même fortement apprécié ma lecture et parlons en d’ailleurs. L'univers qu'on découvre et celui d'une ado essayant de vivre dans ce monde qui est le nôtre, aussi difficile et injuste. On parle ici encore de deuil, le deuil d'une sœur perdu par une maladie mentale, l'anorexie, un sujet dur, pas simple à écrire, à décrire. La culpabilité de sa sœur, sa jumelle, l'ayant entraîné dedans, ou du moins qui pensent l'avoir entraîné. Et la difficulté pour toute la famille de surmonter cette épreuve. Coupler avec la nouvelle du billet loto gagnant, qui change donc la vie de Harper. On suit donc Harper lors de son année de terminal, peu de temps après ce tragique événement, à l'internat de Duncraggan, en Écosse, ou la plupart des élèves sont là parce que leurs parents sont d'une richesse écœurante. Au début, Harper ne pense qu'a sa sœur qui aurait dû être avec elle, dans sa chambre, car c'est ce qu'elle avait toujours voulu, car... "Un rien met le feu" C'est un roman plus léger que nous propose ici Cat Clarke, ayant lu revanche avant celui-ci, je l'ai trouvé moins subtile et moins échafaudé contrairement à revanche qui m'avait tenue en haleine. Mais soit, j'ai tout de même fortement apprécié ma lecture et parlons en d’ailleurs. L'univers qu'on découvre et celui d'une ado essayant de vivre dans ce monde qui est le nôtre, aussi difficile et injuste. On parle ici encore de deuil, le deuil d'une sœur perdu par une maladie mentale, l'anorexie, un sujet dur, pas simple à écrire, à décrire. La culpabilité de sa sœur, sa jumelle, l'ayant entraîné dedans, ou du moins qui pensent l'avoir entraîné. Et la difficulté pour toute la famille de surmonter cette épreuve. Coupler avec la nouvelle du billet loto gagnant, qui change donc la vie de Harper. On suit donc Harper lors de son année de terminal, peu de temps après ce tragique événement, à l'internat de Duncraggan, en Écosse, ou la plupart des élèves sont là parce que leurs parents sont d'une richesse écœurante. Au début, Harper ne pense qu'a sa sœur qui aurait dû être avec elle, dans sa chambre, car c'est ce qu'elle avait toujours voulu, car des jumelles, c'est inséparable. Fort heureusement elle se lie rapidement d'amitié "à la vie à la mort" avec Lily, Ama et Rowan. Ses amies lui permettent de se remettre sur pied, de se changer les idées. Mais une nouvelle arrive, une certaine Kirsty et les choses vont changer... J'ai toujours aimé les histoires d'internats, de secret et d'amitié prise de tête. Celui-ci est parfait, il mélange ce que j'apprécie et libère des explosions de vérité bien difficile à avaler. Harper les a toujours aimées aussi, cependant parfois elle ne s'y sent pas à sa place, entourée de toutes ces filles ayant toujours connus l’argent, étant née dedans, ne connaissant pas les problèmes financiers et ce voyant même offrir pour leurs majorités un appartement parfaitement situé. Elle peine à suivre et cache bien son passé, quand bien même les tensions et jalousie sont présente. On suit le groupe de filles, vivre ensemble dans cet internat toute l’année, rentrer pour les vacances, affronter les cours, les rumeurs, et les prises de tête. On suit Harper se prendre d'amitié pour Kristy, qui lui semble plus compréhensive, plus vraie, venant de son milieu. Mais est-elle réellement ce qu'elle laisse entendre ? Et elle vraiment bénéfique pour Harper ? Je me suis posé énormément de questions durant cette lecture, et j’avançais très rapidement afin d'obtenir des réponses, j'ai dévoré ce roman, je l'ai trouvé intrigant, encore un thriller adolescent digne d'un Cat Clarke. Quand bien même certains événements s’emboîte mal, ou sont incompréhensible par moments, le roman n'est pas pour autant raté, pas forcément sont meilleur non plus, mais reste très sympathique à lire, parfait pour sortir d'une panne de lecture. "La culpabilité te ronge. Te vide de ta substance et s'immisce en toi jusqu'à ce qu'il ne reste plus rien d'autre qu'elle." Love, a.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Bellapatra Posté le 26 Mars 2020
    Comme tout récit de Cat Clarke, le suspense jusqu’à la fin. J’apprécie surtout l’inattendu du déroulé. On ne peux pas imaginer la fin même pas à la fin et comme lectrice j’apprécie ça! Encore une fois les personnages profondément construits jusqu’à nous tromper même à nous comme lecteurs. Même s’il y a eu quelques scénarios un peu incroyables, l’histoire tient bien et les détails ont leur utilité.

les contenus multimédias

INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)