Lisez! icon: Search engine
Hunger Games - tome 01
Guillaume Fournier (traduit par)
Collection : Hunger Games
Série : Hunger Games
Date de parution : 01/10/2009
Éditeurs :
Pocket jeunesse
En savoir plus

Hunger Games - tome 01

Guillaume Fournier (traduit par)
Collection : Hunger Games
Série : Hunger Games
Date de parution : 01/10/2009

Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur.
Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à...

Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur.
Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l’arène : survivre,...

Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur.
Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l’arène : survivre, à tout prix.
Quand sa petite sœur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n’hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. À seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266182690
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 14 x 22,5 mm
Pocket jeunesse
En savoir plus
EAN : 9782266182690
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 14 x 22,5 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ttanya 11/02/2024
    Wouhaaa #x1f929#x1f929#x1f929 Je suis une grande fan des films. Mon cher et tendre m'ayant offert la trilogie pour Noël, me voilà lancé dans cette sublime lecture. Que c'était passionnant, encore mieux que les films ! Je n'ai rien à dire de plus hormis que j'ai adoré #x1f44f#x1f44f#x1f44f
  • Fanfan-Do 11/02/2024
    Une dystopie en littérature jeune adulte !! Un jeu télévisé, où il faut s'entretuer car il ne peut en rester qu'un ! Et on remet ça tous les ans !? Évidemment ces sujets ont déjà été plus ou moins traités, restait à savoir si j'allais être convaincue… Donc un futur sinistre, sur les ruines de l'Amérique du Nord devenue Panem, où les injustices ont perduré mais en pire. En effet, c'est un peu Les misérables au temps de la technologie. Une zone géographique divisée en districts, où les gens crèvent de faim et sont privés de liberté, pendant que d'autres, au Capitole, sont privilégiés. Ceux-ci ont eu l'idée de créer les jeux du cirque du futur pour maintenir le peuple dans l'asservissement et la terreur et bien leur rappeler que s'ils se révoltent, ils perdront. Les Hunger Games sont une punition, une piqûre de rappel annuelle. Tous les ans, vingt-quatre enfants de douze à dix-huit ans sont tirés au sort pour s'entretuer devant des caméras et un public avide de sang. Ce qui est ressorti pour moi au bout d'une centaine de pages, c'est que Katniss, la narratrice, m'exaspère. Je ne l'ai pas aimée. Je l'ai trouvée hargneuse, froide, calculatrice. Mais il est vrai qu'elle a été obligée de grandir trop vite, de subvenir aux besoins de sa mère et de sa petite soeur. En réalité elle est assez ambivalente, elle s'est forgé une énorme carapace ce qui fausse sa relation aux autres. Et donc, j'ai quand-même fini par la trouver attachante tout en continuant à ne pas pouvoir la cerner. Ce roman a ceci d'étrange que, s'agissant d'une dystopie, la cruauté et l'horreur de la vie paraissent banales. Mais lorsque les premiers enfants meurent pendant les Hunger games, on se rend soudain réellement compte que ces "gladiateurs" là ne sont que des gamins, sacrifiés par une société ignoble, pour un public superficiel qui se réjouit et se délecte de la souffrance et de la peur. À ce moment là j'ai moi-même réalisé que des enfants mouraient parce que des adultes le désiraient. Et ça a fini par toucher la corde sensible. Il y a des personnages affreux, d'autres attachants et certains ambigus pour lesquels il est difficile de se faire un avis. Et à part que ça se passe dans un monde dégueulasse avec une télé-réalité extrême, je ne suis pas sûre qu'il soit si différent du nôtre. Peut-être un peu plus ignoble, mais à peine. J'ai mis un peu de temps à lire cette histoire, et voilà qu'il m'arrive quelque chose d'inédit… En refermant ce livre je ne suis pas capable de savoir ce que j'en ai pensé ni comment je l'ai aimé : un peu, beaucoup ? Je suppose qu'il va faire son chemin. En attendant j'ai attaqué le tome 2.Une dystopie en littérature jeune adulte !! Un jeu télévisé, où il faut s'entretuer car il ne peut en rester qu'un ! Et on remet ça tous les ans !? Évidemment ces sujets ont déjà été plus ou moins traités, restait à savoir si j'allais être convaincue… Donc un futur sinistre, sur les ruines de l'Amérique du Nord devenue Panem, où les injustices ont perduré mais en pire. En effet, c'est un peu Les misérables au temps de la technologie. Une zone géographique divisée en districts, où les gens crèvent de faim et sont privés de liberté, pendant que d'autres, au Capitole, sont privilégiés. Ceux-ci ont eu l'idée de créer les jeux du cirque du futur pour maintenir le peuple dans l'asservissement et la terreur et bien leur rappeler que s'ils se révoltent, ils perdront. Les Hunger Games sont une punition, une piqûre de rappel annuelle. Tous les ans, vingt-quatre enfants de douze à dix-huit ans sont tirés au sort pour s'entretuer devant des caméras et un public avide de sang. Ce qui est ressorti pour moi au bout d'une centaine de pages, c'est que Katniss, la narratrice, m'exaspère. Je ne l'ai pas aimée. Je l'ai trouvée hargneuse, froide, calculatrice. Mais il est...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lua_kageru 07/02/2024
    Hunger Games, c'est un mélange de d'inégalités, de lutte de pouvoirs, et de jeux mortels. Katniss Everdeen est une habitante de Panem — les US dans un avenir pas si lointain et dystopique. Tous les ans, à Panem, un garçon et une fille de chaque district sont tirés au sort pour participer aux Hunger games : un jeu où les 24 participants doivent s'entretuer dans une arène. Le dernier survivant en devient vainqueur. Le jour de la moisson, Katniss se porte volontaire à la place de sa petite sœur pour lui éviter une mort certaine. C'est donc à elle de se jeter corps et âme dans l'arène pour survivre. J'ai adoré. Il n'y a pas d'autres mots. On est plongé dans l'univers dès le premier chapitre : on a envie de savoir ce qu'il va se passer, si Katniss va survivre, on a peur parfois, on voudrait aider les personnages. Mais non. On est juste des spectateurs, comme tous les bourges du Capitole, on assiste au massacre de ces adolescents sans sourciller. Et c'est ça qui est puissant. Katniss peut sembler insupportable, associable et si peu à l'aise devant les caméras. Mais on s'attache quand même à elle, même si elle prend parfois des décisions regrettables. Pour Peeta, le garçondu district 12 de Katniss, on sent bien qu'il n'a rien à faire là, qu'il n'est pas du tout dans son élément. C'est lui qui calme le jeu à chaque fois, qui nous prouve que Katniss n'est pas juste une chasseuse sans cœur. Tous les autres personnages ont leur importance, leurs traumatismes, leur haine envers ces jeux sanglants. Même les autres participants, on n'a aucune envie de les voir mourir. Mais c'est la règle. En plus d'avoir des personnages bien ficelés, l'univers l'est aussi. La politique, si proche de la notre, est juste abordée sous un angle différent. La façon dont les districts sont construits, sont traités, rien n'est dû au hasard. Si l'autrice ne le dit pas clairement dans son livre, elle le montre, à travers des métaphores, où à travers les luttes de pouvoirs entre les participants des jeux. Hunger games est un livre qui tient en haleine. On a l'impression d'être dans l'arène, de devoir lutter pour sa propre vie. Il est bien écrit, puissant, et terriblement réaliste.Hunger Games, c'est un mélange de d'inégalités, de lutte de pouvoirs, et de jeux mortels. Katniss Everdeen est une habitante de Panem — les US dans un avenir pas si lointain et dystopique. Tous les ans, à Panem, un garçon et une fille de chaque district sont tirés au sort pour participer aux Hunger games : un jeu où les 24 participants doivent s'entretuer dans une arène. Le dernier survivant en devient vainqueur. Le jour de la moisson, Katniss se porte volontaire à la place de sa petite sœur pour lui éviter une mort certaine. C'est donc à elle de se jeter corps et âme dans l'arène pour survivre. J'ai adoré. Il n'y a pas d'autres mots. On est plongé dans l'univers dès le premier chapitre : on a envie de savoir ce qu'il va se passer, si Katniss va survivre, on a peur parfois, on voudrait aider les personnages. Mais non. On est juste des spectateurs, comme tous les bourges du Capitole, on assiste au massacre de ces adolescents sans sourciller. Et c'est ça qui est puissant. Katniss peut sembler insupportable, associable et si peu à l'aise devant les caméras. Mais on s'attache quand même à elle, même si elle prend parfois des décisions regrettables. Pour Peeta, le...
    Lire la suite
    En lire moins
  • LostHeaven 07/02/2024
    J'avais vu les films et curieux de découvrir si l'adaptation collait aux livres, je me suis lancé dans la lecture du 1er tome. Et biennnn c'est encore mieux. Les sentiments des personnages sont bien plus profonds et certains personnages sont plus mis en avant. Je plonge de ce pas dans le second tome.
  • Nami_59 03/02/2024
    J'ai finis le roman hier. Je connaissais déjà l'histoire très vaguement vu que j'ai vu les films il y a déjà plus de 10 ans. Globalement j'ai vraiment adoré le concept même de Hunger Games. C'était super prenant du début à la fin. Seulement je tiens à mentionner qu'au début, Katniss était pour moi insupportable. Je tiens à mentionner la scène où elle jete des cookies qu'on lui a gentiment donnés (pour une raison inutile disons le). Les 100, voir 150 premières pages, je la trouvais trop chiante à plusieurs moments. MAIS LA SCENE DES COOKIES JE REPETE EST LA PLUS CHOQUANTES DU ROMAN. Qui jete de la nourriture alors qu'elle connaît la famine ? Qui ? Je vous le demande ??? Ah non mais pardon je m'emballe mais à cause de son caractère elle mériterai bien qu'on la jete dans une cave sans nourriture celle là. Boooon mis à part ce moment où j'avais envie d'arracher le livre, je précise que quand les jeux ont commencé j'ai vraiment adoré ma lecture. Les scènes sont extrêmement bien décrites qu'on s'y croirait, et notre perso principale (alias je jete de la nourriture gratos) était quand même attachante et super super courageuse, elle n'a rien lâché du début à la fin. Concernant Peeta c'est un gros coup de cœur pour moi, il est super attentionné et gentil comparé à cette peste mais soit (ne nous énervons pas). En conclusion malgré un début catastrophique sur le personnage dr Katniss, elle a quand même bien remonté la pente, l'univers est super bien décrit et génial ! C'est une superbe découverte pour moi ! Hâte de lire le tome 2 J'ai finis le roman hier. Je connaissais déjà l'histoire très vaguement vu que j'ai vu les films il y a déjà plus de 10 ans. Globalement j'ai vraiment adoré le concept même de Hunger Games. C'était super prenant du début à la fin. Seulement je tiens à mentionner qu'au début, Katniss était pour moi insupportable. Je tiens à mentionner la scène où elle jete des cookies qu'on lui a gentiment donnés (pour une raison inutile disons le). Les 100, voir 150 premières pages, je la trouvais trop chiante à plusieurs moments. MAIS LA SCENE DES COOKIES JE REPETE EST LA PLUS CHOQUANTES DU ROMAN. Qui jete de la nourriture alors qu'elle connaît la famine ? Qui ? Je vous le demande ??? Ah non mais pardon je m'emballe mais à cause de son caractère elle mériterai bien qu'on la jete dans une cave sans nourriture celle là. Boooon mis à part ce moment où j'avais envie d'arracher le livre, je précise que quand les jeux ont commencé j'ai vraiment adoré ma lecture. Les scènes sont extrêmement bien décrites qu'on s'y croirait, et notre perso principale (alias je jete de la nourriture gratos) était quand même attachante et super super courageuse,...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Pocket jeunesse

    Inheritance Games et autres romans ados : gagner à tout prix

    Des jeux, des énigmes, une compétition : voici les ingrédients secrets des meilleurs romans ados. Inheritance Games, Hunger Games, Thieves’ Gambit… Découvrez une sélection de 6 sagas publiées chez Pocket Jeunesse où une seule règle compte. Gagner à tout prix, au risque d’y laisser sa vie.

    Lire l'article
  • News
    Pocket jeunesse

    Un nouveau film Hunger Games au cinéma !

    Hunger Games : La Ballade du serpent et de l'oiseau chanteur est le préquel de la trilogie à succès, déjà adaptée au cinéma. Et la saga n'a pas fini de nous captiver avec la sortie du livre en format poche, et de collectors des trois premiers volets le 19 octobre, ainsi que de la nouvelle adaptation sur grand écran le 15 novembre !

    Lire l'article