En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Ice cream et châtiments

        Fleuve éditions
        EAN : 9782265116375
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 224
        Format : 140 x 210 mm
        Ice cream et châtiments

        Date de parution : 11/05/2017
        Elvis Cadillac roule à fond les ballons sur une petite route de Belgique du côté de Chimay où la trappiste coule à flots. Invité dans un « home » de vieux pour y donner un concert, le sosie officiel du King est chaud boulette. La banane rose fluo de sa... Elvis Cadillac roule à fond les ballons sur une petite route de Belgique du côté de Chimay où la trappiste coule à flots. Invité dans un « home » de vieux pour y donner un concert, le sosie officiel du King est chaud boulette. La banane rose fluo de sa chienne Priscilla vole au vent. Soudain, crac ! il s'aperçoit qu'il a renversé une ancienne vedette de la télé !
        Qu'est-ce qu'il va raconter à la majorette qui l'attend encore dans son lit, avec ses bottes et l'espoir de lui mettre le grappin dessus ? Il se retrouve emberlificoté dans un drôle de drame à la sauce Fargo, avec en guest star mémé Cornemuse, qui va le mener à la catastrophe.
        Sur son chemin, une coupeuse de têtes de nain de jardin, deux branques dont un accro à glace aux spéculoos, un empailleur de rats et quelques autres tapés du bocal... Le tout dans un univers déjanté et coloré, autour de Boris Vian et de l'art brut. Ça va swinguer !
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782265116375
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 224
        Format : 140 x 210 mm
        Fleuve éditions
        17.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • StephG54 Posté le 5 Novembre 2017
          C'est une histoire un peu dingue, déjantée avec Elvis Cadillac, personnage de son précédent roman et mémé Cornemuse (
        • leslecturesdeVal Posté le 4 Novembre 2017
          Mon avis: Si vous me suivez depuis longtemps, vous savez que je ne loupe pas une sortie des romans de Nadine Monfils, L'ayant découverte avec la série Mémé Cornemuse et ayant adoré son style très spéciale à l'humour très noire, qui j'avoue ne régale pas tout le monde mais qui moi m’enchante à chaque fois, c'est donc avec un énorme plaisir que j'ai commencé ma lecture de ce nouvel opus des aventures d'Elvis Cadillac. et franchement j'avoue une fois encore que j'ai adoré et en plus pour mon plus grand bonheur mémé Cornemuse débarque également dans cette histoire avec tout son humour. Du coté de l'histoire: Elvis Cadillac, le King de Charleroi a décidé de partir en vacances dans les Ardennes belges accompagné de sa Priscilla adorée, l'amour de sa vie, son chien pétomane, bougon de surcroit mais au look franchement branché . Pendant ses petites vacances, notre King va également se produire en concert devant un public endiablé lol au Home du rossignol Guilleret, une petite maison de retraite. Alors qu'il traverse les bois dans sa cadillac rose, pour rejoindre sa cabane au fond des bois (où l'attend une très belle majorette lol ) Elvis renverse un petit vieux, nu... Mon avis: Si vous me suivez depuis longtemps, vous savez que je ne loupe pas une sortie des romans de Nadine Monfils, L'ayant découverte avec la série Mémé Cornemuse et ayant adoré son style très spéciale à l'humour très noire, qui j'avoue ne régale pas tout le monde mais qui moi m’enchante à chaque fois, c'est donc avec un énorme plaisir que j'ai commencé ma lecture de ce nouvel opus des aventures d'Elvis Cadillac. et franchement j'avoue une fois encore que j'ai adoré et en plus pour mon plus grand bonheur mémé Cornemuse débarque également dans cette histoire avec tout son humour. Du coté de l'histoire: Elvis Cadillac, le King de Charleroi a décidé de partir en vacances dans les Ardennes belges accompagné de sa Priscilla adorée, l'amour de sa vie, son chien pétomane, bougon de surcroit mais au look franchement branché . Pendant ses petites vacances, notre King va également se produire en concert devant un public endiablé lol au Home du rossignol Guilleret, une petite maison de retraite. Alors qu'il traverse les bois dans sa cadillac rose, pour rejoindre sa cabane au fond des bois (où l'attend une très belle majorette lol ) Elvis renverse un petit vieux, nu comme un vers et décide donc (logique) de le mettre dans sa voiture pour se débarrasser de son corps... Mais voilà Elvis ne sait pas qu'il vient de tuer Joe Bermudes, une vieille star du sitcom « Bouffy contre les vampires » . Poursuivi par Mickey et Speculoos, deux minables petits délinquants qui veulent à tout prix récupérer le vieux pour lui souffler son magot. Commence alors une cavalcade endiablée et les cadavres ne cesseront de s'accumuler. Et pour couronner le tout, Elvis va croiser (pour notre plus grand plaisir) la route de la non moins célèbre Mémé Cornemuse qui va elle aussi faire pas mal de carnage sur son passage. Du coté de l'écriture: J'ai franchement adoré retrouver la plume de Nadine Monfils, toujours aussi drôle, ce roman m'a une nouvelle fois fait passer un excellent moment de détente. L'humour de cette auteure est juste parfait et j'avoue que ça passe ou ça casse mais pour moi ça roule indéniablement. La rencontre ici entre notre chanteur un brin philosophe et la grand-mère la plus déjantée qu'il existe dans la littérature va faire des « étincelles ». Entre alcool, beu , sexe et cadavres, la rencontre va être des plus explosives pour mon plus grand plaisir. Les dialogues sont justes trop drôles, entre vulgarité ( et oui), réflexion (pas mal) et cadavres ( beaucoup) en tout genre, notre lecture est juste une nouvelle fois au top. La rencontre entre ces deux héros déjantés, donne un cocktail complètement détonnant, dingue et franchement inclassable. En conclusion: Comme toujours l'univers de notre auteure belge préférée, est complètement fou, on se marre, on apprend ( merci pour les explications en fin de pages des expressions belges ça aide pas mal lol ) Nadine Monfils arrive avec une aisance toute particulière à mélanger une certaine réalité avec de la pure fiction. Quel plaisir de retrouver ainsi réunis pour cette histoire ces deux héros complètement loufoques qui à eux deux, nous donnent une histoire, complètement barrée, drôle et totalement jouissive lol et j'espère bien que ces deux là n'ont pas fini de se croiser pour notre plus grand plaisir. Attention je conseille vraiment ce roman aux amateurs d'humour ( très ) noir , aux lecteurs qui aiment les personnages très déjantés mais complètement attachants et par contre les personnes qui n'aiment pas la vulgarité des propos passez votre chemin car vous allez vraiment être déçus.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Lousine Posté le 26 Octobre 2017
          Le Elvis belge en action Nadine Monfils est une auteur que je ne connaissais pas. Habitant près de la frontière belge, pays de l’auteur, je me suis dit « pourquoi pas ? ». Le titre étrange et la couverture kitsch m’ont confirmé dans mon choix. Et me voici donc en train de tourner les pages… Tout commence par une course poursuite dans la forêt entre Joël Bermude(star de feuilleton populaire célèbre autrefois pour sa belle gueule et à présent dans une maison de retraite à 70 ans) qui se retrouve nu comme un ver et un personnage dont on ne connaît pas tout de suite l’identité et qui a précédemment enlevé et torturé la star. On apprend par la suite l’identité des kidnappeurs (ils sont en fait 2) : Mickey et Speculoos. La star sur le déclin arrive ensuite sur la route et fait une rencontre malheureuse avec le protagoniste Elvis Cadillac (déjà le héros d’un roman de Nadine Monfils): ironie du sort. Elvis Cadillac est le sosie d’Elvis Prestley et joue dans les maisons de retraite. La prochaine date se trouve d’ailleurs être la maison de retraite où habitait Joël Bermude. S’en suit toute une série de péripéties toutes plus loufoques les unes... Le Elvis belge en action Nadine Monfils est une auteur que je ne connaissais pas. Habitant près de la frontière belge, pays de l’auteur, je me suis dit « pourquoi pas ? ». Le titre étrange et la couverture kitsch m’ont confirmé dans mon choix. Et me voici donc en train de tourner les pages… Tout commence par une course poursuite dans la forêt entre Joël Bermude(star de feuilleton populaire célèbre autrefois pour sa belle gueule et à présent dans une maison de retraite à 70 ans) qui se retrouve nu comme un ver et un personnage dont on ne connaît pas tout de suite l’identité et qui a précédemment enlevé et torturé la star. On apprend par la suite l’identité des kidnappeurs (ils sont en fait 2) : Mickey et Speculoos. La star sur le déclin arrive ensuite sur la route et fait une rencontre malheureuse avec le protagoniste Elvis Cadillac (déjà le héros d’un roman de Nadine Monfils): ironie du sort. Elvis Cadillac est le sosie d’Elvis Prestley et joue dans les maisons de retraite. La prochaine date se trouve d’ailleurs être la maison de retraite où habitait Joël Bermude. S’en suit toute une série de péripéties toutes plus loufoques les unes que les autres pour notre Elvis belge dont une rencontre avec Mémé Cornemuse, autre personnage récurrent de Nadine Monfils. Le style est décalé et humoristique avec des comparaisons jamais vues et des références drôles et grotesques.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Loley Posté le 7 Août 2017
          Je n'ai pas dû attendre bien longtemps avant de m’esclaffer, Nadine Monfils reste fidèle à elle-même et use de son talent humoristique et en abuse même, pour mon plus grand plaisir. Elvis roule dans sa rutilante Cadillac rose et percute un animal. Quand il se rend compte qu'il s'agit d'un papy nu et surtout connu, il l'embarque et poursuit sa route... Ce que j'aime avec les personnages de l'auteure c'est qu'ils pensent à l'envers, ils font tout ce qu'il ne vaut mieux pas faire pour finir entre les barreaux. Pas de morale, pas de bienséance et pas de cerveaux tout court, tout comme moi quand je le pose à côté de moi pour lire ses romans. On ne réfléchit pas, on se laisse driver entre deux fous rires et ça fait un bien terrible. J'ai à plusieurs reprises ouvert grands mes yeux tellement certaines scènes sont ahurissantes et ça passe tout seul, hop et on se marre encore plus. On se dit :" non, mais non c'est pas possible, il ou elle ne va pas faire ça !!!"... et bien si, ils le font et avec cœur. Quel bonheur de retrouver Mémé Cornemuse dans la deuxième aventure d'Elvis Cadillac. Cette petite vieille, qui au passage est loin d'être... Je n'ai pas dû attendre bien longtemps avant de m’esclaffer, Nadine Monfils reste fidèle à elle-même et use de son talent humoristique et en abuse même, pour mon plus grand plaisir. Elvis roule dans sa rutilante Cadillac rose et percute un animal. Quand il se rend compte qu'il s'agit d'un papy nu et surtout connu, il l'embarque et poursuit sa route... Ce que j'aime avec les personnages de l'auteure c'est qu'ils pensent à l'envers, ils font tout ce qu'il ne vaut mieux pas faire pour finir entre les barreaux. Pas de morale, pas de bienséance et pas de cerveaux tout court, tout comme moi quand je le pose à côté de moi pour lire ses romans. On ne réfléchit pas, on se laisse driver entre deux fous rires et ça fait un bien terrible. J'ai à plusieurs reprises ouvert grands mes yeux tellement certaines scènes sont ahurissantes et ça passe tout seul, hop et on se marre encore plus. On se dit :" non, mais non c'est pas possible, il ou elle ne va pas faire ça !!!"... et bien si, ils le font et avec cœur. Quel bonheur de retrouver Mémé Cornemuse dans la deuxième aventure d'Elvis Cadillac. Cette petite vieille, qui au passage est loin d'être sans défense, est fabuleuse, je l'aime d'un amour fou et je ne m'en lasserais jamais, elle vend du rêve. On le dit et on le redit, le style de ces romans est particulier, il faut être capable de se relâcher et d'ouvrir ses chakras. Personnellement il m'est arrivé de pleurer de rire, oui oui vraiment, avec de vraies larmes qui coulent et le mari à côté qui me prend pour une dingue, quoique maintenant il est plus que briefé. C'est vulgaire, mais on sait qu'on a le droit avec Nadine Monfils et qu'elle ne fait pas semblant alors autant s'y vautrer à fond. Ce dernier opus ne fait pas exception, les péripéties d'Elvis et de Mémé Cornemuse sont fantastiques et puis il y a d'autres personnages qui n'échappent pas à la dérision, mais ça c'est à vous de le découvrir. Paradoxalement, et on en parle peu, mais il y a du sang qui coule à chaque roman. Il y a une partie noire avec pas mal de macchabées au milieu du style léger et humoristique, le compromis parfait quoi. Je pense toujours la même chose en tournant la dernière page : encore, encore, encore, encore, encore, encore, encore, encore, encore, encore, encore, encore, encore, encore...
          Lire la suite
          En lire moins
        • valboupi Posté le 22 Mai 2017
          Une très belle découverte, un ovni dans le genre policier ou on ne sait trop définir le style.. Un style hors paire, des personnages déjantés dans une histoire folle pleine de rebondissements ! Un langage savoureux (qui me rappelle mes origines en tant que Belge puisque l’auteure est de cette nationalité), des expressions se prêtant bien au ryhtme du récit. Un humour décalé, à prendre au 10e degré qui nous ferait presqu’oublier qu’il y a des meurtres, des assassins et des victimes ! A conseiller de toute urgence !

        Ils en parlent

        « Une bonne dose d'humour belge qui ne ressemble à rien d'autre (...). Délires et des rires assurés. » Bernard Babkine, Marie France

        « Avec Elvis Cadillac, nous retrouvons la très grande Nadine Monfils, l'héritière de Frédéric Dard ! Quel appétit de vie à travers ses personnages délirants, décomplexés, à la Monty Python !!! » Gérard Collard, Le Mag de la santé

        « Ce roman est totalement foutraque mais on y apprend parallèlement beaucoup de choses. » France Info, « Tout et son contraire » émission de Philippe Vandel, 26 mai
         
        France 5 « Le magazine de la santé », coup de cœur de Gérard Collard, 16 juin
        Video en replay : https://www.france.tv/france-5/le-magazine-de-la-sante/177561-emission-du-vendredi-16-juin-2017.html
         
        « Suivent une longue hécatombe, et les nombreux rebondissements d'un de ces polars furieusement déjantes dont Nadine Monfils a le secret Lin "special comeback", particulièrement réussi, comme le vrai. » Philippe Blanchet, Rolling Stone (juin)
         
        « Rocambolesque à souhait, idéal pour l'été. » NOUS DEUX, 13 juin
         
        « Après son héroïne récurrente, Mémé Cornemuse, découvrez un personnage tout aussi barré, Elvis Cadillac, et mal barré, qui se retrouve avec le cadavre d'une vedette dans sa voiture Un polar hilarant, bref un poilar I » Nathalie Dupuis, ELLE, 16 juin
         
        « Tous ces personnages pittoresques vont vivre des aventures abracadabrantesques pour notre plus grand plaisir. Avec toute la verve qu’on lui connaît Nadine nous entraine dans ses délires. »
        Stanislas Petrosky, polar.zonelivre.fr, en ligne le 30 mai
        https://polar.zonelivre.fr/tag/nadine-monfils/
         
        « Elvis Cadillac, tu connais ? Hé ben tu devrais ! On t’en a parlé il y a à peine plus d’un an, quand Nadine Monfils a publié Elvis Cadillac, King from Charleroi (Fleuve Éditions, 2016). La bonne nouvelle si tu as raté le train, c’est que ça vient de sortir au format poche (Pocket). L’autre super nouvelle, c’est que le meilleur sosie du King est de retour dans un nouveau roman et que ça décoiffe ! »
        Audrey Chèvrefeuille, actualitte.com, en ligne le 6 juin
        https://www.actualitte.com/article/livres/ice-cream-chatiments-de-nadine-monfils-elvis-presley-revient/83139
         
        La sélection des « livres coup de soleil, exactement » (en ligne le 13 juin)
        « Elvis Cadillac est de retour. Et tant pis pour vos zygomatiques. »
        https://www.actualitte.com/article/livres/la-selection-des-livres-coup-de-soleil-exactement/83291
         
        Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
        Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.