Lisez! icon: Search engine
Plon
EAN : 9782259276788
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 512
Format : 135 x 201 mm

La chambre des dupes

Date de parution : 27/08/2020
Après L’Été des quatre rois, couronné par le Grand Prix du roman de l’Académie française, Camille Pascal plonge le lecteur, dans ce roman de la Cour de Louis XV, au cœur des intrigues amoureuses, des cabales d’étiquette et des complots politiques d’un monde qui vacille.

Première sélection du Prix Goncourt 2020.
Camille Pascal nous fait entrer de plain-pied dans le Versailles de Louis XV pour y surprendre ses amours passionnés avec la duchesse de Châteauroux. Subjugué par cette femme qui se refuse pour mieux le séduire, le jeune roi lui cède tout jusqu’à offrir à sa maîtresse une place qu’aucune favorite... Camille Pascal nous fait entrer de plain-pied dans le Versailles de Louis XV pour y surprendre ses amours passionnés avec la duchesse de Châteauroux. Subjugué par cette femme qui se refuse pour mieux le séduire, le jeune roi lui cède tout jusqu’à offrir à sa maîtresse une place qu’aucune favorite n’avait encore occupée sous son règne. Leur histoire d’amour ne serait qu’une sorte de perpétuel conte de fées si Louis XV, parti à la guerre, ne tombait gravement malade à Metz…
La belle Marie-Anne – adorée du roi, jalousée par la Cour, crainte des ministres et haïe par le peuple – devra-t-elle plier brusquement le genou face à l’Église et se soumettre à la raison d’État ?

Rentrée littéraire 2020
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782259276788
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 512
Format : 135 x 201 mm
Plon

Ils en parlent

« Toute cette histoire méconnue est à la fois menée à grandes guides et contée avec minutie, c’est captivant comme un thriller, et écrit dans un français d’une belle élégance. On y croit, on y est, c’est parfait. »
Jean-Claude Perrier / Livres Hebdo

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Cannetille Posté le 3 Novembre 2020
    Après deux de ses sœurs aînées, la belle et ambitieuse Marie-Anne de Mailly-Nesle devient à son tour l’objet de la passion amoureuse de Louis XV. Avec le soutien du maréchal de Richelieu, elle se hisse bientôt à la position de toute puissante favorite en titre, suscitant craintes et jalousies à la Cour de Versailles et s’attirant la haine du peuple français. Ayant poussé le Roi dans la guerre de succession d’Autriche, elle le rejoint à Metz où l’adultère royal publiquement exposé fait scandale. Mais Louis XV y tombe gravement malade, occasionnant un subit renversement de situation. Face à la pression de l’Église et des ministres sur un souverain affaibli, la maîtresse royale risque bien de choir brutalement de sa position… Camille Pascal s’est imprégné d’une volumineuse documentation pour nous restituer, avec naturel et intelligence, les intrigues de Cour et les manœuvres politiques autour d’un Louis XV trentenaire qui commence à imposer sa propre manière de gouverner. On y perçoit un roi peu intéressé par la vie politique, plutôt casanier et sans beaucoup de charisme. Déjà transparaissent les grands traits qui altéreront l’image royale tout au long de son règne : l’inconduite de sa vie privée et les intrigues incessantes autour de... Après deux de ses sœurs aînées, la belle et ambitieuse Marie-Anne de Mailly-Nesle devient à son tour l’objet de la passion amoureuse de Louis XV. Avec le soutien du maréchal de Richelieu, elle se hisse bientôt à la position de toute puissante favorite en titre, suscitant craintes et jalousies à la Cour de Versailles et s’attirant la haine du peuple français. Ayant poussé le Roi dans la guerre de succession d’Autriche, elle le rejoint à Metz où l’adultère royal publiquement exposé fait scandale. Mais Louis XV y tombe gravement malade, occasionnant un subit renversement de situation. Face à la pression de l’Église et des ministres sur un souverain affaibli, la maîtresse royale risque bien de choir brutalement de sa position… Camille Pascal s’est imprégné d’une volumineuse documentation pour nous restituer, avec naturel et intelligence, les intrigues de Cour et les manœuvres politiques autour d’un Louis XV trentenaire qui commence à imposer sa propre manière de gouverner. On y perçoit un roi peu intéressé par la vie politique, plutôt casanier et sans beaucoup de charisme. Déjà transparaissent les grands traits qui altéreront l’image royale tout au long de son règne : l’inconduite de sa vie privée et les intrigues incessantes autour de ses favorites, ses velléités à gouverner seul alliées à un manque de fermeté qui l’amènent à contourner secrètement ses ministres plutôt que d’imposer clairement ses décisions, le mécontentement de son entourage qui multiplie les cabales et contribue à son impopularité croissante. A Metz se joue bien plus que la chute d’une favorite : c’est l’image-même de la monarchie qui en ressort écornée, tandis que l’humiliation publique de Louis XV exigée par le parti dévot motivera pour longtemps la haine du souverain envers les Jésuites. Historiquement érudit, l’auteur réussit aussi à merveille à recréer l’atmosphère de cette Cour et la psychologie de ses personnages, prolongeant la restitution de leurs lettres authentiques de sa propre rédaction ironique et acérée parfaitement dans le ton. Il nous livre un tableau réaliste et vivant, dont les mille détails éclairent avec humour les failles et les ambitions d’un microcosme bien plus préoccupé par ses luttes intestines pour le pouvoir, la richesse et le plaisir, que par l’exercice de ses devoirs d’état. Elégant et brillant, ce roman impressionne autant par la clarté de son analyse historique que par le brio de sa plume qui sait si bien rendre l’esprit et la langue de l’époque. Entre les combats sans merci pour s’y faire une place et la conserver, les fièvres que le charlatanisme médical rend encore plus terrassantes, et la peur de l’au-delà entretenue par un clergé avide de sa part du pouvoir, la Cour de Versailles n’y a jamais autant pris les allures d’un éblouissant, mais dangereux et fétide marigot.
    Lire la suite
    En lire moins
  • vratajczak257 Posté le 26 Octobre 2020
    L’écriture de l’auteur est très littéraire, incroyable riche et elle peut être vite déstabilisante pour un lecteur non initié. Il est important de le souligner, J’avoue avoir été déstabilisée par cette richesse de langue, par cet amas de vocabulaire historique... et j'ai d'ailleurs stoppé ma lecture afin de faire quelques recherches historiques qui m'ont ainsi permis de mieux saisir le texte. Ainsi, à noter que les précisions historiques sont impressionnantes, de même que les passages sur la médecine. Les écarts de conduite sont nombreux et peuvent parfois choquer. C'est une autre société que la nôtre, il faut bien l'avouer... . Ce roman historique est plutôt tourné vers les passionnés d'histoire et même plus, les passionnés du XVIIIème siècle. On peut parler d'intrigue, d'enquête même ... Un petit côté suspense qui vient apporter un soupçon de fantaisie à l'Histoire avec un H majuscule. Ce livre couvre la période de 1741 à 1746. Le duc de Richelieu est un personnage prépondérant de cette période, son ambition est démesurée, Il n'est pas le seul, Tout n'est que tromperie, duperie à la cour comme ailleurs .. et l'ambiance y est parfaitement représentée. J'avais lu une biographie sur Richelieu et cela m'a beaucoup aidé à... L’écriture de l’auteur est très littéraire, incroyable riche et elle peut être vite déstabilisante pour un lecteur non initié. Il est important de le souligner, J’avoue avoir été déstabilisée par cette richesse de langue, par cet amas de vocabulaire historique... et j'ai d'ailleurs stoppé ma lecture afin de faire quelques recherches historiques qui m'ont ainsi permis de mieux saisir le texte. Ainsi, à noter que les précisions historiques sont impressionnantes, de même que les passages sur la médecine. Les écarts de conduite sont nombreux et peuvent parfois choquer. C'est une autre société que la nôtre, il faut bien l'avouer... . Ce roman historique est plutôt tourné vers les passionnés d'histoire et même plus, les passionnés du XVIIIème siècle. On peut parler d'intrigue, d'enquête même ... Un petit côté suspense qui vient apporter un soupçon de fantaisie à l'Histoire avec un H majuscule. Ce livre couvre la période de 1741 à 1746. Le duc de Richelieu est un personnage prépondérant de cette période, son ambition est démesurée, Il n'est pas le seul, Tout n'est que tromperie, duperie à la cour comme ailleurs .. et l'ambiance y est parfaitement représentée. J'avais lu une biographie sur Richelieu et cela m'a beaucoup aidé à saisir cette épisode "des dupes". Il faut toutefois avoir une solide connaissance historique pour appréhender pleinement ce texte et c'est mon seul bémol.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ottstef Posté le 21 Octobre 2020
    Remarquable d'écriture et d'histoire je l'ai encore plus apprécié que l'été des 4 rois. Camille PASCAL est un auteur que je recommande pour les férus d'histoire qui veulent aller plus loin dans la précisions et les petites histoires.
  • Jerome012630 Posté le 19 Octobre 2020
    À mon tour d'évoquer le second roman de Camille Pascal, "La chambre des dupes", publié cette année deux ans après "L'été des quatre rois", lauréat du Grand Prix de l'Académie Française. Agrégé d'Histoire, l'auteur continue dans la veine du roman historique qui a fait son succès. Bond de presque 90 ans dans le passé par rapport au roman précédent, avec ce nouvel opus du temps du règne de Louis XV. En 1742 plus précisément, alors que la guerre fait rage en Europe. On reconnaît tout de suite le style de l'auteur : son découpage notamment, son écriture, son érudition. Ainsi que son ironie et ses saillies. Des qualités nombreuses mises au service d'une histoire plus enlevée que la précédente, qui je le rappelle nous racontait les trois glorieuses et l'avènement de la monarchie de juillet. Et qui malgré son immense qualité, souffrait d'une légère baisse de régime dans son récit de la fuite de Charles X. Au fil des chapitres, l'auteur nous amène au cœur du pouvoir, de Versailles à Choisy, en passant par Paris, et lève le voile sur les manipulations des courtisans et du vieux Cardinal de Fleury, dont le grand âge attise l'envie des potentiels successeurs. Quel meilleur outil... À mon tour d'évoquer le second roman de Camille Pascal, "La chambre des dupes", publié cette année deux ans après "L'été des quatre rois", lauréat du Grand Prix de l'Académie Française. Agrégé d'Histoire, l'auteur continue dans la veine du roman historique qui a fait son succès. Bond de presque 90 ans dans le passé par rapport au roman précédent, avec ce nouvel opus du temps du règne de Louis XV. En 1742 plus précisément, alors que la guerre fait rage en Europe. On reconnaît tout de suite le style de l'auteur : son découpage notamment, son écriture, son érudition. Ainsi que son ironie et ses saillies. Des qualités nombreuses mises au service d'une histoire plus enlevée que la précédente, qui je le rappelle nous racontait les trois glorieuses et l'avènement de la monarchie de juillet. Et qui malgré son immense qualité, souffrait d'une légère baisse de régime dans son récit de la fuite de Charles X. Au fil des chapitres, l'auteur nous amène au cœur du pouvoir, de Versailles à Choisy, en passant par Paris, et lève le voile sur les manipulations des courtisans et du vieux Cardinal de Fleury, dont le grand âge attise l'envie des potentiels successeurs. Quel meilleur outil pour arriver à ses fins que de profiter de la grande faiblesse du roi: la femme. Ainsi, la place de favorite est très convoitée, tant elle apporte richesse et influence. La jeune marquise De Tournelle n'hésite donc pas à jouer de ses charmes pour atteindre les objectifs qu'elle s'est fixée, guidée en cela par le duc de Richelieu (arrière petit neveu du Cardinal) qui lui aussi cherche à affermir sa position à la Cour. Cela n'est évidemment pas du goût de tout le monde, notamment de l'Eglise et des princes de sang. Et ces deux camps vont se rendre coup pour coup. C'est donc encore une fois un grand oui pour ce nouveau livre de Camille Pascal, à l'aspect ludique indéniable et qui s'avère un véritable plaisir a la lecture. On saluera également le travail de documentation car une note en fin d'ouvrage, comme dans "L'été des quatre rois", rappelle que tous les faits sont vrais, comme les dialogues sont et les correspondances sont attestés. J'attends avec impatience un nouveau roman, en espérant qu'il se passe sous Louis XIV!!
    Lire la suite
    En lire moins
  • lecturesdisa Posté le 14 Octobre 2020
    Une plongée dans le temps, le Versailles de Louis XV et ses amours avec la duchesse de Châteauroux. Cette femme qui refuse de s’offrir au Roi pour mieux le séduire… . . . L’écriture de l’auteur est magnifique et ciselée, sa langue d’une grande richesse tout comme son érudition. J’avoue avoir été perdue, j’ai arrêté ma lecture et effectué des recherches pour me documenter et reprendre cette partie de l’histoire de France qui était pour moi totalement méconnue. Les précisions historiques sont impressionnantes: les passages sur la médecine font froid dans le dos, la Reine est une bigote et le Roi règne avec ses pulsions sexuelles… . . . Ce roman historique, et plutôt pour les amoureux d’histoire, est aussi si j’ose dire un thriller, il couvre la période allant de 1741 à 1746. Nous visitons l’envers des dorures. Le duc de Richelieu est aux manettes, son ambition est débordante, il n’est pas le seul, les courtisans sont tous plus fourbes les uns que les autres. Tout est tromperie, pouvoir, apparence, trahisons, coups bas et disgrâce. On a presque l’impression d’être en costumes et transportés à cette époque tant les détails fourmillent. . . . Quand les histoires d’alcôves nous en apprennent beaucoup sur les complots et les... Une plongée dans le temps, le Versailles de Louis XV et ses amours avec la duchesse de Châteauroux. Cette femme qui refuse de s’offrir au Roi pour mieux le séduire… . . . L’écriture de l’auteur est magnifique et ciselée, sa langue d’une grande richesse tout comme son érudition. J’avoue avoir été perdue, j’ai arrêté ma lecture et effectué des recherches pour me documenter et reprendre cette partie de l’histoire de France qui était pour moi totalement méconnue. Les précisions historiques sont impressionnantes: les passages sur la médecine font froid dans le dos, la Reine est une bigote et le Roi règne avec ses pulsions sexuelles… . . . Ce roman historique, et plutôt pour les amoureux d’histoire, est aussi si j’ose dire un thriller, il couvre la période allant de 1741 à 1746. Nous visitons l’envers des dorures. Le duc de Richelieu est aux manettes, son ambition est débordante, il n’est pas le seul, les courtisans sont tous plus fourbes les uns que les autres. Tout est tromperie, pouvoir, apparence, trahisons, coups bas et disgrâce. On a presque l’impression d’être en costumes et transportés à cette époque tant les détails fourmillent. . . . Quand les histoires d’alcôves nous en apprennent beaucoup sur les complots et les manigances de la Cour… A lire pour les passionnés! . . . Merci à NetGalley et à l’éditeur pour son envoi et sa confiance.
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER PLON
Recevez toutes nos actualités : sorties littéraires, signatures, salons…

Lisez maintenant, tout de suite !