En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La Coupure

        Fleuve éditions
        EAN : 9782265114579
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 480
        Format : 140 x 210 mm
        Nouveauté
        La Coupure

        Séverine QUELET (Traducteur)
        Collection : Fleuve noir
        Date de parution : 13/09/2018
        Quand quelques lignes en bas de la colonne des brèves révèlent la découverte d’un squelette de bébé sur un chantier de la banlieue de Londres, la plupart des lecteurs n’y prêtent guère attention. Mais pour trois femmes, cette nouvelle devient impossible à ignorer.
        Angela revit à travers elle le pire moment...
        Quand quelques lignes en bas de la colonne des brèves révèlent la découverte d’un squelette de bébé sur un chantier de la banlieue de Londres, la plupart des lecteurs n’y prêtent guère attention. Mais pour trois femmes, cette nouvelle devient impossible à ignorer.
        Angela revit à travers elle le pire moment de son existence : quarante ans auparavant, on lui a dérobé sa fille à la maternité. Depuis, elle cherche des réponses.
        Pour Emma, jeune éditrice en free lance, c’est le début de la descente aux enfers, car ce fait divers risque fort de mettre son secret le plus noir à jour et de détruire sa vie à jamais.
        Quant à Kate, journaliste de renom et avide d’une bonne story, elle flaire là le premier indice d’une affaire qui pourrait bien lui coûter quelques nuits blanches.
        Car toutes les histoires ne sont pas bonnes à être publiées... Encore moins quand elles font resurgir des vérités que personne ne souhaite connaître.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782265114579
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 480
        Format : 140 x 210 mm
        Fleuve éditions
        20.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Valettesangpages Posté le 13 Septembre 2018
          Après La veuve , Fiona Barton nous offre un livre dans la même veine. Un thriller psychologique qui, je dois dire, m'a clairement plus emballée que ce premier. Je l'attendais au tournant, comme toujours quand le petit deuxième pointe le bout de son nez et j'avoue qu'elle a réussi à me bluffer ! La coupure, c'est trois femmes: Une journaliste, Kate. A la recherche du scoop. Prête à tout pour l'obtenir. Emma qu'on sent dépressive et dont seul son récit est à la première personne. Dans l'ombre de sa mère Jude qui ne manque pas d'intervenir elle-aussi. Angela, dont le bébé a été enlevé dans les années 70. Au milieu de tout ça, les ossements d'un bébé retrouvés sur un chantier. Ossements qui semblent être là depuis de nombreuses années. Que relie ce cold case à ces trois femmes ? Y a-t-il même un lien ? Quelque peu prévisible, semble-t-il, au premier abord. Un truc cousu de fil blanc jusqu'au moment où tu te rends compte que tu te fourres le doigt dans l'œil. La trame tient la route alors qu'à un moment donné j'ai failli presque crier au scandale tant ça paraissait évident. C'est dire si elle m'a bluffée ! Le final est d'ailleurs excellent et sordide... Après La veuve , Fiona Barton nous offre un livre dans la même veine. Un thriller psychologique qui, je dois dire, m'a clairement plus emballée que ce premier. Je l'attendais au tournant, comme toujours quand le petit deuxième pointe le bout de son nez et j'avoue qu'elle a réussi à me bluffer ! La coupure, c'est trois femmes: Une journaliste, Kate. A la recherche du scoop. Prête à tout pour l'obtenir. Emma qu'on sent dépressive et dont seul son récit est à la première personne. Dans l'ombre de sa mère Jude qui ne manque pas d'intervenir elle-aussi. Angela, dont le bébé a été enlevé dans les années 70. Au milieu de tout ça, les ossements d'un bébé retrouvés sur un chantier. Ossements qui semblent être là depuis de nombreuses années. Que relie ce cold case à ces trois femmes ? Y a-t-il même un lien ? Quelque peu prévisible, semble-t-il, au premier abord. Un truc cousu de fil blanc jusqu'au moment où tu te rends compte que tu te fourres le doigt dans l'œil. La trame tient la route alors qu'à un moment donné j'ai failli presque crier au scandale tant ça paraissait évident. C'est dire si elle m'a bluffée ! Le final est d'ailleurs excellent et sordide à souhait ! La psychologie des personnages est habilement menée et j'ai beaucoup aimé l'alternance des récits à la première personne ou à la troisième en fonction de qui parlait. Cette alternance où tu te retrouves, à chaque fois, dans la tête du personnage et où tu revis même certaines scènes, identiques, mais d'un autre point de vue, un autre son cloche. Comme toujours, ça sonne différemment et c'est fascinant ! Fiona, au travers de ce récit relève avec brio tout ce qu'implique la perte d'un enfant quelle qu'elle soit et nous emporte dans un tourbillon d'émotions. C'est bien foutu, c'est vraiment sympa à lire et je ne peux que te recommander d'en faire autant 🙂
          Lire la suite
          En lire moins
        • Lalitote Posté le 13 Septembre 2018
          Quatre femmes sont les personnages centraux de « La coupure » nous retrouvons Kate la journaliste déjà rencontrée dans le précédent roman de Fiona Barton «La veuve » Emma, une jeune femme au passé compliqué et sa mère Jude et enfin Angela qui depuis vingt-huit ans pleure toujours la disparition de sa petite Alice. Lorsqu’un article de presse relate la découverte d’un squelette de bébé sur un chantier à Londres toutes ces femmes vont se sentir concernées. Kate décide de faire un article complet avec investigation à l’appui. L’intrigue démarre lentement, chaque chapitre est écrit par l’une ou l’autre des quatre femmes et n’atteint jamais un rythme de croissance important pourtant c’est loin d’être un défaut. En effet ici, on laisse de côté le rythme effréné que j’ai pu lire récemment dans de nombreux thrillers psychologiques pour se focalise plus sur la vie privée des personnages. Quels secrets ces femmes cachent-elles et de quelles manières leurs vies émotionnelles sont affectées par les tragédies passées ? Le roman semble rebondir constamment entre présent et passé. Kate s’implique de plus en plus et découvre des éléments qu’elle n’est pas certaine de vouloir révéler au public, j’ai aimé voir de quelle façon elle... Quatre femmes sont les personnages centraux de « La coupure » nous retrouvons Kate la journaliste déjà rencontrée dans le précédent roman de Fiona Barton «La veuve » Emma, une jeune femme au passé compliqué et sa mère Jude et enfin Angela qui depuis vingt-huit ans pleure toujours la disparition de sa petite Alice. Lorsqu’un article de presse relate la découverte d’un squelette de bébé sur un chantier à Londres toutes ces femmes vont se sentir concernées. Kate décide de faire un article complet avec investigation à l’appui. L’intrigue démarre lentement, chaque chapitre est écrit par l’une ou l’autre des quatre femmes et n’atteint jamais un rythme de croissance important pourtant c’est loin d’être un défaut. En effet ici, on laisse de côté le rythme effréné que j’ai pu lire récemment dans de nombreux thrillers psychologiques pour se focalise plus sur la vie privée des personnages. Quels secrets ces femmes cachent-elles et de quelles manières leurs vies émotionnelles sont affectées par les tragédies passées ? Le roman semble rebondir constamment entre présent et passé. Kate s’implique de plus en plus et découvre des éléments qu’elle n’est pas certaine de vouloir révéler au public, j’ai aimé voir de quelle façon elle est la dépositaire des secrets les plus intimes de ces trois femmes qui vivaient dans le quartier au moment de la mort du bébé. Emma vit avec de terribles secrets qu’elle n’a partagé avec personne et surtout pas June pour qui elle n’a jamais été la priorité. Quand à Angela elle n’a jamais pu se remettre du traumatisme et cela a affecté toute sa famille. Les personnages sont écrits avec intelligence et j’ai ressenti de l’empathie pour chacune d’entre-elles même si elles sont imparfaites et parfois méprisables. Les personnages secondaires masculins (policiers, journalistes, maris) sont tout aussi forts et réalistes et apportent un intérêt supplémentaire à l’histoire. La coupure est une histoire d’amour et perte et l’écriture de Fiona Barton donne autant à voir de mystères que de réparation des ruines de la vie de ses personnage. On ne s’ennuie jamais tant il y a de rebondissements pourtant j’ai encore réussi à me faire surprendre par le twist final. J’ai aimé cette tournure final pour son côté rédempteur sur un plan émotionnel et sa capacité à rassembler la plus grande question de l’histoire d’une manière complètement imprévisible et émouvante. Bonne lecture
          Lire la suite
          En lire moins
        • culturevsnews Posté le 10 Septembre 2018
          Avec un début très intrigant "La Coupure" de Fiona Barton est un de ces livres que vous ne pourrez pas écrire tant que votre curiosité n'aura pas été satisfaite. C'est un excellent exemple d'un thriller psychologique à suspense et à combustion lente avec une fin que je n'ai pas vue venir et qui était complètement inattendue. Bébé Alice Irving disparaît de son berceau de maternité à l'hôpital en 1970. Quarante-deux ans plus tard, le squelette d'un bébé est retrouvé par des ouvriers sur un chantier de la rue Howard. La mère d'Alice, Angela veut croire que c'est Alice ; Emma, qui était une adolescente résidant dans la rue Howard dans les années 80, craint qu'un long secret enfoui ne soit révélé et Kate Waters, une journaliste de journal accrochée au côté humain de la découverte des os, est déterminée à découvrir qui est le bébé en devenant amie avec Angela et Emma. De vieux souvenirs refont surface et peu de temps après, des secrets enfouis commencent à envahir et à détruire la vie des gens. Du point de vue des trois femmes, leurs histoires s'entremêlent parfaitement et elles se confondent harmonieusement dans une conclusion intrigante et émotionnelle. J'ai adoré l'époque des années 70... Avec un début très intrigant "La Coupure" de Fiona Barton est un de ces livres que vous ne pourrez pas écrire tant que votre curiosité n'aura pas été satisfaite. C'est un excellent exemple d'un thriller psychologique à suspense et à combustion lente avec une fin que je n'ai pas vue venir et qui était complètement inattendue. Bébé Alice Irving disparaît de son berceau de maternité à l'hôpital en 1970. Quarante-deux ans plus tard, le squelette d'un bébé est retrouvé par des ouvriers sur un chantier de la rue Howard. La mère d'Alice, Angela veut croire que c'est Alice ; Emma, qui était une adolescente résidant dans la rue Howard dans les années 80, craint qu'un long secret enfoui ne soit révélé et Kate Waters, une journaliste de journal accrochée au côté humain de la découverte des os, est déterminée à découvrir qui est le bébé en devenant amie avec Angela et Emma. De vieux souvenirs refont surface et peu de temps après, des secrets enfouis commencent à envahir et à détruire la vie des gens. Du point de vue des trois femmes, leurs histoires s'entremêlent parfaitement et elles se confondent harmonieusement dans une conclusion intrigante et émotionnelle. J'ai adoré l'époque des années 70 et 80 qui est couverte dans l'histoire, étant exactement le même âge qu'Emma dans le livre au moment où il est réglé, j'ai vraiment senti une partie de l'histoire. Tous les personnages principaux sont parfaits, sympathiques et réalistes, ils ont vraiment montré de vraies émotions et étaient le type de personnages auxquels on pouvait s'identifier et comprendre leurs sentiments. J'aime le style d'écriture des auteurs, c'est facile à suivre, divertissant, ne traîne pas et vous oblige vraiment à continuer à lire. Avec une excellente attention aux détails et en restant sensible au sujet délicat, c'est un livre fabuleusement exécuté que j'ai beaucoup aimé. Il y a aussi d'excellentes citations dans le récit. Note : 9,5/10
          Lire la suite
          En lire moins
        • mimi85600 Posté le 8 Septembre 2018
          Une coupure de presse relatant la découverte des restes d'un bébé sur un chantier de la banlieue de Londres. Une journaliste prête a tout pour un scoop mais très humaine et avec tout de même une certaine éthique. Une femme perturbée par un lourd secret. Une maman dont l'enfant a disparu quarante ans plus tôt à la maternité. Voilà les grandes lignes de cet excellent thriller. Nous suivons donc ces trois femmes avec chacune leur manière bien a elles de faire face à cette petite brève qui aurait presque pu passer complètement inaperçue, perdue au milieu des autres. Il faut savoir que le personnage de Kate, la journaliste, était déjà présent dans le premier roman de Fiona Barton, La veuve, mais ce second opus peut tout à fait se lire indépendamment du premier. En effet, ça ne m'a pas posé le moindre problème. L'histoire se met donc en place très lentement, il y a beaucoup de longueurs, mais je peux vous assurer que le jeu en vaut la chandelle. Les chapitres courts et le style très agréable rendent la lecture aisée et l'auteur maîtrise parfaitement l'art du suspense. Il y a peu d'action dans ce livre, certes, mais tellement de profondeur. Les... Une coupure de presse relatant la découverte des restes d'un bébé sur un chantier de la banlieue de Londres. Une journaliste prête a tout pour un scoop mais très humaine et avec tout de même une certaine éthique. Une femme perturbée par un lourd secret. Une maman dont l'enfant a disparu quarante ans plus tôt à la maternité. Voilà les grandes lignes de cet excellent thriller. Nous suivons donc ces trois femmes avec chacune leur manière bien a elles de faire face à cette petite brève qui aurait presque pu passer complètement inaperçue, perdue au milieu des autres. Il faut savoir que le personnage de Kate, la journaliste, était déjà présent dans le premier roman de Fiona Barton, La veuve, mais ce second opus peut tout à fait se lire indépendamment du premier. En effet, ça ne m'a pas posé le moindre problème. L'histoire se met donc en place très lentement, il y a beaucoup de longueurs, mais je peux vous assurer que le jeu en vaut la chandelle. Les chapitres courts et le style très agréable rendent la lecture aisée et l'auteur maîtrise parfaitement l'art du suspense. Il y a peu d'action dans ce livre, certes, mais tellement de profondeur. Les personnages, dont la psychologie est particulièrement bien soignée, sont vraiment attachants. Quant à la fin, même si on la devine bien avant (enfin pour ma part), on la prend en pleine face tant elle est intense et poignante. Et si vous avez vous même des enfants, nulle doute que ce livre vous bouleversera. Vous l'aurez compris, j'ai adoré cette lecture et je la recommande chaudement. Merci à Fleuve Editions pour l'envoi de ce roman.
          Lire la suite
          En lire moins
        • nath74gri Posté le 7 Septembre 2018
          Merci à @fleuvenoir pour l'envoi de ce roman "la coupure" de @Fiona Barton (traduction Séverine Quelet). Il sort le 13 septembre 2018. Je n'ai pas lu le livre précédent de cette auteure mais j'ai adoré celui ci. Le corps d'un bébé est retrouvé sur un chantier et le destin de trois femmes va en être bouleversé. Kate, journaliste, s'intéresse et flaire une histoire intéressante. Angela, dont on lui a volé son enfant à la maternité il y a 40 ans, se trouve remuée car elle cherche toujours des réponses. Et Emma, jeune éditrice, pense que des secrets peuvent resurgir. Fiona Barton, avec ce livre, arrive à nous intriguer dès le 1er chapitre, et bien que j'ai deviné la fin, ce page turner se lit avec intérêt. L'intrigue est passionnante et surprenante. Les femmes de ce livre sont attachantes et l'émotion est intense dans les derniers chapitres ! La relation mère/fille est très importante dans ce livre et les secrets passés resurgissent toujours...... La couverture est magnifique et m'a tout de suite attirée.

        Ils en parlent

        « Intelligent et irrésistible. Vous allez adorer La Coupure. » Clare Mackintosh

        « En plus d’être un thriller décapant, La Coupure est aussi une exploration subtile des relations entre les mères et leurs enfants, leurs liens et leurs combats… » USA Today

         
        Fleuve éditions, la newsletter résolument intense !
        Au programme : surprendre, trembler, s'évader et rire.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com