Lisez! icon: Search engine
La Danse du Gorille
Delphine Gachet (traduit par)
Collection : La Bête noire
Date de parution : 03/02/2022
Éditeurs :
Robert Laffont

La Danse du Gorille

Delphine Gachet (traduit par)
Collection : La Bête noire
Date de parution : 03/02/2022

Le nouveau thriller de l'auteur du best-seller Tu tueras le père.
Le danger rôde partout, jusque dans votre tête.

Trouble dissociatif de l’identité. Ou, plus communément, schizophrénie. C’est le mal avec lequel Sandrone, un chasseur de primes à l’ironie mordante, a dû se construire. Il est le Gorille. Mais...

Trouble dissociatif de l’identité. Ou, plus communément, schizophrénie. C’est le mal avec lequel Sandrone, un chasseur de primes à l’ironie mordante, a dû se construire. Il est le Gorille. Mais dans les recoins de son cerveau se cache l’Associé, son double, un tueur sans pitié. Si cette cohabitation forcée n’a...

Trouble dissociatif de l’identité. Ou, plus communément, schizophrénie. C’est le mal avec lequel Sandrone, un chasseur de primes à l’ironie mordante, a dû se construire. Il est le Gorille. Mais dans les recoins de son cerveau se cache l’Associé, son double, un tueur sans pitié. Si cette cohabitation forcée n’a jamais été simple, l’Associé se fait discret depuis qu'il a quitté sa ville natale.
La mort soudaine d’un ami sonnera la fin de la trêve. Sandrone doit rentrer à Milan. Une cité gangrenée par les guerres de gangs où s’affrontent dealers, militants, entrepreneurs véreux et policiers corrompus. Le Gorille est bien un animal de ce zoo-là, prêt à tout pour fuir ses démons, même à vendre son âme…

« Le personnage qui marque les mémoires, c'est lui : le Gorille. » La Reppublica

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221249659
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 130 x 200 mm
EAN : 9782221249659
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 130 x 200 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LaTchalette 16/02/2024
    La danse du gorille « Trouble dissociatif de l’identité. Ou, plus communément, schizophrénie. C’est le mal avec lequel Sandrone, un chasseur de primes à l’ironie mordante, a dû se construire. Il est le Gorille. Mais dans les recoins de son cerveau se cache l’Associé, son double, un tueur sans pitié. Si cette cohabitation forcée n’a jamais été simple, l’Associé se fait discret depuis qu'il a quitté sa ville natale. » Confus, des personnages que l’on a du mal à identifier parce que trop nombreux, une histoire qui nous perd dans les délires du personnage principal, j’ai mis du temps à entrer dans l’histoire. Au fur et à mesure ,on se prend au jeu, on doute aussi de cette schizophrénie,on se pose de plus en plus de questions, plus l’enquête avance , plus ça devient difficile à suivre et plus on s’accroche. Conclusion un polar original mais……. Difficile pour moi de donner plus que trois.
  • Armony22 20/11/2023
    Sandrone Dazieri nous propose un thriller mené tambour battant avec beaucoup d'action et une multitude de personnages. Ça ne m'a jamais effrayé, mais là, il s'agit du 5ème ou 6ème tome d'une série. Habituée à lire dans n'importe quel ordre, là non plus, même pas peur. Encore aurait-il fallu le savoir avant. Quand les personnages des précédents tomes s'invitent dans cette histoire, je commence à perdre pied. Et quand le récit, déjà un peu embrouillé par moment, se voit truffer de références aux précédentes histoires, là, je suis totalement larguée. Le personnage principal, avec sa particularité, apporte la touche d'originalité. Le gars n'est pas tout seul dans sa tête. Déjà que l'on a des personnages à foison, en voilà deux pour le prix d'un. Une raison supplémentaire de s'accrocher pour ne pas perdre le fil. J'ai trouvé le style de l'auteur très différent de la trilogie "Tu tueras" avec Dante et Colomba que j'avais adoré. Ici le ton est très caustique et il n'y a presque que des dialogues. Avec cet humour un brin décalé, cela donne une impression de légèreté. C'est un peu déconcertant, mais pas désagréable. Je suis heureuse de l'avoir lu en VO pour toutes les expressions fleuries que l'on ne peut souvent pas traduire. Un thriller rythmé, mordant et bourré d'action, qui n'a pas su me convaincre. Une histoire confuse à laquelle je n'ai hélas pas accroché. Vite lu, vite oublié.Sandrone Dazieri nous propose un thriller mené tambour battant avec beaucoup d'action et une multitude de personnages. Ça ne m'a jamais effrayé, mais là, il s'agit du 5ème ou 6ème tome d'une série. Habituée à lire dans n'importe quel ordre, là non plus, même pas peur. Encore aurait-il fallu le savoir avant. Quand les personnages des précédents tomes s'invitent dans cette histoire, je commence à perdre pied. Et quand le récit, déjà un peu embrouillé par moment, se voit truffer de références aux précédentes histoires, là, je suis totalement larguée. Le personnage principal, avec sa particularité, apporte la touche d'originalité. Le gars n'est pas tout seul dans sa tête. Déjà que l'on a des personnages à foison, en voilà deux pour le prix d'un. Une raison supplémentaire de s'accrocher pour ne pas perdre le fil. J'ai trouvé le style de l'auteur très différent de la trilogie "Tu tueras" avec Dante et Colomba que j'avais adoré. Ici le ton est très caustique et il n'y a presque que des dialogues. Avec cet humour un brin décalé, cela donne une impression de légèreté. C'est un peu déconcertant, mais pas désagréable. Je suis heureuse de l'avoir lu en VO pour toutes les expressions fleuries...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Aurelia33 16/08/2023
    Venu assisté aux obsèques d’un vieux compagnon d’aventures, Sandrone, dit le Gorille, se retrouve happé dans une enquête qui va le replonger dans les bas-fonds milanais qu’il a délaissés pour Amsterdam. Un entrepôt incendié. Des machines médicales. Des bons samaritains et de drôles de lascars. Les fausses pistes et les dangers se multiplient mais notre héros peut s’appuyer sur ses camarades, pas toujours bien recommandables mais musclés et entrainés ! Et il lui faudra aussi compter sur son Associé, son double maléfique, issu de son cerveau schizophrénique, un chouia obsédé et excité, au top de sa forme ! Un rythme qui ne se relâche pas, dans un Milan peu reluisant bien loin des cartes postales touristiques. Un roman italien masculin et un peu noir. Au final, l’intrigue est plutôt pas mal, mais les déviances du héros sont parfois un peu dures à suivre et il y a pas mal de personnages dont on ne sait pas bien d’où ils sortent (comme s’ils avaient déjà fait partie d’un autre opus et que l’auteur en préservait le mystère…, ce qui n’est pas le cas me semble-t-il ?). Une écriture atypique, endiablée, familière, ironique... Après sa trilogie « Tu tueras le…. », Dazieri signe un tout autre genre. Il faut apprécier, pour ma part heureusement que les chapitres sont courts et directs sinon j’aurais peut-être zappé… Venu assisté aux obsèques d’un vieux compagnon d’aventures, Sandrone, dit le Gorille, se retrouve happé dans une enquête qui va le replonger dans les bas-fonds milanais qu’il a délaissés pour Amsterdam. Un entrepôt incendié. Des machines médicales. Des bons samaritains et de drôles de lascars. Les fausses pistes et les dangers se multiplient mais notre héros peut s’appuyer sur ses camarades, pas toujours bien recommandables mais musclés et entrainés ! Et il lui faudra aussi compter sur son Associé, son double maléfique, issu de son cerveau schizophrénique, un chouia obsédé et excité, au top de sa forme ! Un rythme qui ne se relâche pas, dans un Milan peu reluisant bien loin des cartes postales touristiques. Un roman italien masculin et un peu noir. Au final, l’intrigue est plutôt pas mal, mais les déviances du héros sont parfois un peu dures à suivre et il y a pas mal de personnages dont on ne sait pas bien d’où ils sortent (comme s’ils avaient déjà fait partie d’un autre opus et que l’auteur en préservait le mystère…, ce qui n’est pas le cas me semble-t-il ?). Une écriture atypique, endiablée, familière, ironique... Après sa trilogie « Tu tueras le…. », Dazieri signe un...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nain 21/07/2022
    Sandrone est un tueur à gage particulier, il est atteint d'un trouble de la personnalité. Dans sa tête ils sont 2. Après la mort d'un de ses amis, il quitte Amsterdam pour l'Italie, histoire de rétablir la vérité. Autant j'ai apprécié les 3 premiers livres de l'auteur, autant là, la déception est énorme. Par chance le livre n'est pas épais (325 pages) ce qui m'a permis de ne pas l'abandonner au bout de 50. Mais je ne suis pas persuadé d'avoir eu raison de le continuer.
  • yeroliote 10/07/2022
    Personnage intéressant, dommage que ca soit un tome 6 parce que du coup je n'ai pas tout compris à l'histoire. Lecture facile car pas beaucoup de pages entre les chapitres. Sandrone à un humour bien à lui, l'auteur à toujours une très belle plume qui ce lit toujours aussi facilement même si on à loupé la moitié des premiers tomes on reste accroché à l'histoire malgré tout.
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ? Abonnez-vous à sa newsletter pour ne rater aucune nouveauté !
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.