En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La Faucheuse, Tome 2: Thunderhead

        Robert Laffont
        EAN : 9782221200292
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 576
        Format : 135 x 215 mm
        La Faucheuse, Tome 2: Thunderhead

        Stéphanie LEIGNIEL (Traducteur)
        Collection : Collection R
        Date de parution : 15/03/2018
        « Les humains apprennent de leurs erreurs. Moi pas. Je ne commets jamais d’erreur. »

        Le Thunderhead, l’intelligence artificielle qui gouverne le monde, a interdiction de se mêler des affaires de la communauté des faucheurs.
        Il ne peut qu’observer… et il n’aime pas ce qu’il voit.
        Véritable best-seller aux États-Unis, ce deuxième tome de la trilogie La Faucheuse est en cours d’adaptation par les studios Universal.

        EAN : 9782221200292
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 576
        Format : 135 x 215 mm
        Robert Laffont
        19.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • anlixelle Posté le 11 Novembre 2018
          Quand un homme même mort continue de semer le chaos, LA Communauté des assassins-glaneurs se met à trembler à son tour. C’est que dans son chœur, un corps et un cerveau entraînés à devenir Le tueur parfait a décidé de s'attaquer à la corruption interne faisant montre que tout système finit pas s'auto-salir et qu’on peut y mettre fin si on n’a pas peur de mourir. Dans ce second opus, de nouveaux personnages apparaissent et c'est chose plaisante que de découvrir les Malpropres, parias des temps futurs et de lire que la Mort est toujours ce qui effraie l’humain même au temps de la presque immortalité. Le récit laisse une place très grande aux considérations diverses du respecté THUNDERHEAD, super nuage, pouvoir suprême dénué d’orgueil qui gère toute la société mondiale et bien plus encore. Il nous commente tout au long du roman les évènements romanesques en nous apportant ses ressentis, forces et faiblesses inclus. « Aimer ce que l’on fait n’a rien à voir avec prendre du plaisir à tuer » disent les faucheurs de la vieille garde pendant qu’un nouvel ordre se dessine subrepticement, et qu’une catastrophe se profile au loin. Certains faucheurs n’ont-ils rien d’autre à craindre que les coups... Quand un homme même mort continue de semer le chaos, LA Communauté des assassins-glaneurs se met à trembler à son tour. C’est que dans son chœur, un corps et un cerveau entraînés à devenir Le tueur parfait a décidé de s'attaquer à la corruption interne faisant montre que tout système finit pas s'auto-salir et qu’on peut y mettre fin si on n’a pas peur de mourir. Dans ce second opus, de nouveaux personnages apparaissent et c'est chose plaisante que de découvrir les Malpropres, parias des temps futurs et de lire que la Mort est toujours ce qui effraie l’humain même au temps de la presque immortalité. Le récit laisse une place très grande aux considérations diverses du respecté THUNDERHEAD, super nuage, pouvoir suprême dénué d’orgueil qui gère toute la société mondiale et bien plus encore. Il nous commente tout au long du roman les évènements romanesques en nous apportant ses ressentis, forces et faiblesses inclus. « Aimer ce que l’on fait n’a rien à voir avec prendre du plaisir à tuer » disent les faucheurs de la vieille garde pendant qu’un nouvel ordre se dessine subrepticement, et qu’une catastrophe se profile au loin. Certains faucheurs n’ont-ils rien d’autre à craindre que les coups acérés de leur propre conscience ? J’ai lu avec hâte et un grand plaisir ce deuxième volet, même si je regrette une présence trop forte des chapitres sur le THUNDERHEAD et la douleur de devoir attendre des mois, des années avant de lire la fin de cette formidable trilogie. Ca c'est presque immoral pour tout lecteur/trice passionné(e) !
          Lire la suite
          En lire moins
        • liliaza Posté le 17 Octobre 2018
          Tout d’abord je remercie les éditions Robert Laffont ainsi que le site Netgalley pour m’avoir permis de découvrir ce livre. J’avais adoré le premier tome où l’on découvrait un univers si particulier. Un monde où nous avons vaincu la Mort et avons donné le pouvoir de la mort à des humains. Un monde régi par une intelligence artificielle totalement parfaite avec ses propres émotions. Lorsque j’ai plongé dans ce monde, je ne voulais plus en ressortir avant d’avoir étudié tous les aspects de l’histoire. L’histoire se déroule en plusieurs points de vue. Nous avons celui de l’héroïne Dame Anastasia, puis du héros maitre Lucifer de Maitre Faraday, d’un jeune homme qui ne semble personne (j’ai bien dit "semble") et enfin du Thunderhead lui-même. C’est ce dernier aspect que je trouve incroyable. Lire les états d’âme, les doutes, les envies de cette IA est incroyable. C’est à la fois beau et triste. Elle veut protéger l’humanité de sa propre stupidité et pleure quand elle n’y arrive pas (voir extrait ci-dessous). Abordons maintenant les faucheurs, ces êtres tout puissants et tellement différents. On y trouve deux factions : le Nouvel Ordre et la Vieille Garde. C’est dans cet univers que nous voyons nos... Tout d’abord je remercie les éditions Robert Laffont ainsi que le site Netgalley pour m’avoir permis de découvrir ce livre. J’avais adoré le premier tome où l’on découvrait un univers si particulier. Un monde où nous avons vaincu la Mort et avons donné le pouvoir de la mort à des humains. Un monde régi par une intelligence artificielle totalement parfaite avec ses propres émotions. Lorsque j’ai plongé dans ce monde, je ne voulais plus en ressortir avant d’avoir étudié tous les aspects de l’histoire. L’histoire se déroule en plusieurs points de vue. Nous avons celui de l’héroïne Dame Anastasia, puis du héros maitre Lucifer de Maitre Faraday, d’un jeune homme qui ne semble personne (j’ai bien dit "semble") et enfin du Thunderhead lui-même. C’est ce dernier aspect que je trouve incroyable. Lire les états d’âme, les doutes, les envies de cette IA est incroyable. C’est à la fois beau et triste. Elle veut protéger l’humanité de sa propre stupidité et pleure quand elle n’y arrive pas (voir extrait ci-dessous). Abordons maintenant les faucheurs, ces êtres tout puissants et tellement différents. On y trouve deux factions : le Nouvel Ordre et la Vieille Garde. C’est dans cet univers que nous voyons nos personnages évolués. L’action est un peu lente à venir ce qui fait qu’au début j’ai eu du mal avec Dame Anastasia. Je voulais juste lire les écrits du Thunderhead pour avancer dans l’histoire. Et puis le personnage de Greyson est arrivé et a totalement changé la donne. J’ai retrouvé la passion que j’avais pour le premier tome, ce même désir de finir le livre. L’histoire d’amour entre ... et .... n’est pas lourde mais totalement belle. On ne tombe pas dans des clichés. C’est juste beau. L’ennemi est détestable à souhait. Que demander de plus? L’action va crescendo jusqu’aux derniers chapitres qui sont exceptionnels. J’ai dû mal à accepter l’idée que je ne peux pas encore lire la suite. " Et chaque fois que j'assiste au comportement cruel d'un faucheur corrompu, j'ensemence des nuages dans le ciel et je fais pleurer le pluie. Parce que la pluie, ce sont mes larmes à moi."
          Lire la suite
          En lire moins
        • deidamie Posté le 10 Octobre 2018
          « Bonjour les Babélionautes ! Aujourd'hui, je vais vous parler du tome 2 de La faucheuse, Thunderhead, signé Neal Shusterman. Or donc, Citra prend ses fonctions… -Déidamiiiiiiiie ! Tu spoiles ! C'est maaaaaal ! -Tu plaisantes, j'espère ? On sait dès la couverture du premier tome qu'elle va réussir : c'est elle qui tient la faux et le titre français ne laisse guère d'ambiguïté sur son genre ! Excuse-moi, mais si on voulait préserver le suspense, il fallait titrer Les faucheurs. -Ah ? Ah oui, tiens. -Bon ! Or donc, disais-je, Citra prend ses fonctions et s'acquitte à sa manière de sa lourde tâche. Elle découvre très vite qu'un complot vise à l'éliminer, ainsi que Dame Curie. Rowan, lui, lutte contre la corruption en éliminant les mauvais éléments de la communauté de faucheurs. Pourra-t-il protéger Citra ? Qui essaie de la tuer ? -Oh ciel, encore une princesse en détresse que le prince va sauver… -Non, pas du tout. Citra sait très bien se défendre toute seule. Ce tome fait entrer en scène de nouveaux personnages intéressants, comme Greyson, jeune homme abandonné par sa famille et élevé par le Thunderhead, ainsi que le Thunderhead lui-même. -C'est quoi, ça ? -C'est l'évolution d'Internet. Une entité électronique devenue consciente et qui... « Bonjour les Babélionautes ! Aujourd'hui, je vais vous parler du tome 2 de La faucheuse, Thunderhead, signé Neal Shusterman. Or donc, Citra prend ses fonctions… -Déidamiiiiiiiie ! Tu spoiles ! C'est maaaaaal ! -Tu plaisantes, j'espère ? On sait dès la couverture du premier tome qu'elle va réussir : c'est elle qui tient la faux et le titre français ne laisse guère d'ambiguïté sur son genre ! Excuse-moi, mais si on voulait préserver le suspense, il fallait titrer Les faucheurs. -Ah ? Ah oui, tiens. -Bon ! Or donc, disais-je, Citra prend ses fonctions et s'acquitte à sa manière de sa lourde tâche. Elle découvre très vite qu'un complot vise à l'éliminer, ainsi que Dame Curie. Rowan, lui, lutte contre la corruption en éliminant les mauvais éléments de la communauté de faucheurs. Pourra-t-il protéger Citra ? Qui essaie de la tuer ? -Oh ciel, encore une princesse en détresse que le prince va sauver… -Non, pas du tout. Citra sait très bien se défendre toute seule. Ce tome fait entrer en scène de nouveaux personnages intéressants, comme Greyson, jeune homme abandonné par sa famille et élevé par le Thunderhead, ainsi que le Thunderhead lui-même. -C'est quoi, ça ? -C'est l'évolution d'Internet. Une entité électronique devenue consciente et qui gère nos vies avec une bienveillance infinie. -Un peu comme… comme Dieu, en fait ? -Il s'en rapproche par bien des aspects, en effet. Toutefois, je ne parviens pas à déterminer si j'ai apprécié ou non les pages qui lui sont consacrées. Je crois que je ne parviens pas à croire qu'une machine puisse nourrir des sentiments à partir du moment où elle devient consciente d'elle-même et d'autrui. Mais pourquoi pas. Je reste également partagée sur la peinture de caractères. J'ai trouvé plusieurs réflexions bien vues, logiques et cohérentes, en parallèle, j'ai déploré l'aveuglement et la vulgarité occasionnelle de Dame Curie, ils me semblent étrangers à son personnage. Quant à l'histoire d'amour, rien à faire, j'y demeure parfaitement hermétique et sa conclusion ne provoqua rien d'autre qu'un long, long soupir ennuyé. Je n'ai plus quinze ans, j'ai perdu cette naïveté, cette intrigue-là ne m'a pas fait rêver. -Bon, c'est super naze alors, pas la peine qu'on le lise ? -Ah si ! Parce qu'il reste des choses que j'ai adorées malgré tout ! Greyson, pour commencer, qui joue un personnage intéressant. On retrouve avec lui des interrogations qui ponctuaient le premier tome sur le changement. Devenir faucheur implique un changement radical. Rowan et Citra se sont posé des questions sur eux-mêmes, ils se sentaient devenir différents et craignaient ce changement, à juste titre. Greyson traverse lui aussi ce vertige, la tentation du mal et la peur d'y prendre goût. Et l'autre chose qui m'a amusée, ce sont les clins d'oeil littéraires, les allusions plus ou moins discrètes, les plaisanteries. Par exemple, [masquer] Maître Poe, l'oiseau de mauvais augure ! Hahahaha, elle était bien bonne, celle-là ! -… -Maître Poe… l'oiseau… non ? -Je comprends pas de quoi tu parles. -Poe a écrit un poème au sujet d'un corbeau qui entre chez le narrateur et qui répond à tous ses propos, toutes ses pensées un déprimant « Jamais plus ! » du coup, appeler Maître Poe, le faucheur « l'oiseau de mauvais augure », c'est… euuh… c'est drôle, tu vois ? -Bof. [/masquer] Bref. Je regrette également quelques éléments qui ne me semblent pas cohérents dans l'intrigue, toutefois, ce désappointement est contrebalancé par l'élargissement de l'univers du roman. On apprend bien des choses sur la civilisation post-mortelle et le texte poursuit ses interrogations sans bien sûr y répondre : quel sens a la vie sans la mort ? le portrait des familles et de la société de cette époque se révèle également inquiétant. L'aventure se lit toujours avec plaisir, l'auteur prend soin de tisser une complicité intellectuelle avec son lecteur en semant ici ou là des allusions à notre culture, ce qui rend l'ensemble toujours agréable. Pas entièrement réussi pour les réserves déjà mentionnées plus haut, mais loin d'être complètement raté non plus. »
          Lire la suite
          En lire moins
        • Hides Posté le 7 Octobre 2018
          Une imagination infinie au service d’une intrigue complexe… La faucheuse ne cesse de surprendre ! Avec La faucheuse, Neal Shusterman nous décrivait un monde dès plus fascinant, hyper novateur. Dans ce monde futuriste, la mortalité telle que nous la connaissons n’existe plus… Pour préserver l’équilibre de la Terre, éviter la surpopulation, la communauté des Faucheurs a vu le jour. Leur mission est de ôter la vie de manière objective et respectueusement. A travers Citra et Rowan, nous avions découvert que ces commandements étaient mis à mal. Puis on se retrouvait piéger dans cette histoire tant le monde des Faucheurs s’est révélé original et prenant. Avec ce deuxième tome intitulé Thunderhead, l’auteur ne déroge pas à cette règle ! C’est toujours aussi palpitant, immersif et original à souhait ! Neal Shusterman innove en nous livrant les pensées de cette intelligence artificielle qui régit ce monde futuriste post-mortel. Cela permet de mieux appréhender l’univers et de lui donner un aspect plus politique, qui se révèle être intéressant et qui pousse à la réflexion. Thunderhead nous permet de redécouvrir l’univers futuriste mais aussi de nous offrir un monde encore plus complet et tout aussi complexe. Ce deuxième tome est dans la continuité... Une imagination infinie au service d’une intrigue complexe… La faucheuse ne cesse de surprendre ! Avec La faucheuse, Neal Shusterman nous décrivait un monde dès plus fascinant, hyper novateur. Dans ce monde futuriste, la mortalité telle que nous la connaissons n’existe plus… Pour préserver l’équilibre de la Terre, éviter la surpopulation, la communauté des Faucheurs a vu le jour. Leur mission est de ôter la vie de manière objective et respectueusement. A travers Citra et Rowan, nous avions découvert que ces commandements étaient mis à mal. Puis on se retrouvait piéger dans cette histoire tant le monde des Faucheurs s’est révélé original et prenant. Avec ce deuxième tome intitulé Thunderhead, l’auteur ne déroge pas à cette règle ! C’est toujours aussi palpitant, immersif et original à souhait ! Neal Shusterman innove en nous livrant les pensées de cette intelligence artificielle qui régit ce monde futuriste post-mortel. Cela permet de mieux appréhender l’univers et de lui donner un aspect plus politique, qui se révèle être intéressant et qui pousse à la réflexion. Thunderhead nous permet de redécouvrir l’univers futuriste mais aussi de nous offrir un monde encore plus complet et tout aussi complexe. Ce deuxième tome est dans la continuité du premier, même si les enjeux différent, la tension est omniprésente, l’intrigue est finement bien mené ! Le suspense est au rendez-vous, tu te retrouves de nouveau happé par l’histoire, par cette intrigue qui se complexifie. Des personnages tout en nuance qui amène du souffle à l’histoire… Alors à mes yeux, Thunderhead ne souffre d’aucun temps morts, n’a pas de problème de rythme ! Il est tout aussi prenant et palpitant que le premier tome. L’alternance des points de vue, des personnages est finement bien maitrisé ! Cela sert vraiment l’histoire, nous permet de découvrir pleinement l’imagination débordante de Neal Shusterman. Cela nous donne aussi une autre vision des événements à travers des personnages qui sont nuancés et vraiment bien travaillés ! J’avais adoré découvrir Citra et Rowan, qui sont devenu respectivement Dame Anastasia et Lucifer. L’évolution de ces deux personnages est remarquable. Il y a Citra qui secoue le monde des Faucheurs avec sa façon de « glaner ». Puis Rowan qui mène un véritable combat. Ils ont pris des chemins bien différents mais finissent toujours par se retrouver pour notre plus grand plaisir. Il y a Grayson et les pensées du Thunderhead qui pimente encore plus l’histoire. Donc Thunderhead est un tome vraiment réussi, il n’a de cesse de nous tenir en haleine! On retrouve dans ce second tome du rythme, de l’action, toujours de l’originalité ! Une ambiance bien plus sombre règne sur le monde futuriste de Neal Shusterman… On est toujours aussi captivé !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Nananinja Posté le 21 Septembre 2018
          Gros coup de coeur pour ce deuxième tome de la faucheuse. Maintenant que l'on connaît les personnages, le monde futuriste, l'intrigue prend une tournure très intéressante. Il y a quelques mini-longueurs mais le final rattrape tout çà. Hâte de lire la suite
        INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
        Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com

        Lisez maintenant, tout de suite !