Lisez! icon: Search engine
Presses de la cité
EAN : 9782258161993
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 140 x 225 mm
Nouveauté

La femme qui en savait trop

Valérie BOURGEOIS (Traducteur)
Date de parution : 08/10/2020
La biographie romancée de l'incroyable destin de l'actrice et inventice Hedy Lamarr.
 
Vienne, 1933. À 19 ans, Hedy Kiesler, séduisante actrice d'origine juive, épouse Friedrich Mandl, un riche marchand d'armes. Conscients de la menace qui vient d’Allemagne, ses parents cherchent, par ce mariage, à la protéger. Malheureusement, Mandl s’avère être un homme possessif et opportuniste, qui fraye bientôt avec les nazis. Horrifiée,... Vienne, 1933. À 19 ans, Hedy Kiesler, séduisante actrice d'origine juive, épouse Friedrich Mandl, un riche marchand d'armes. Conscients de la menace qui vient d’Allemagne, ses parents cherchent, par ce mariage, à la protéger. Malheureusement, Mandl s’avère être un homme possessif et opportuniste, qui fraye bientôt avec les nazis. Horrifiée, Hedy parvient à s’enfuir et s'installe aux États-Unis, où elle devient Hedy Lamarr, superstar hollywoodienne.
La jeune femme ne peut cependant oublier l’Europe et décide de contribuer à sa façon à l'effort de guerre. Celle qui est aussi une scientifique de talent met alors au point un système de codage des transmissions révolutionnaire, utilisé de nos jours pour la téléphonie mobile ou le Wifi. 

Dans ce récit à la première personne, Marie Benedict redonne vie à une femme hors du commun, dont le plus grand rôle fut oublié, voire ignoré, durant des décennies...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258161993
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 352
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MaToutePetiteCulture Posté le 12 Novembre 2020
    J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman ! J’ai dévoré ses 315 pages en un week-end, et même si j’ai quelques réserves, il a le mérite de mettre en lumière l’apport scientifique indéniable d’Hedy Lamarr dans le développement des technologies actuelles, et rien que pour ça il mérite d’être lu et reconnu ! Le roman se divise clairement en deux parties, et traite ainsi de deux périodes bien spécifiques de la vie d’Hedy Lamarr : son premier mariage avec un fabricant d’armes en pleine expansion de la politique nazie en Europe dans les années 1930, et sa contribution à l’effort de Guerre dans les années 1940. Si vous cherchez une biographie complète et non romancée, passez votre chemin, ce n’est pas ce que vous trouverez dans ce roman. Car oui, ce livre est une biographie romancée, et il faut bien l’avoir en tête. Cela vous donnera probablement envie d’en connaitre davantage sur cette femme au destin exceptionnel, ce fut du moins mon cas. Mais je regrette effectivement le côté très romanesque de ce livre, qui contient certaines longueurs et répétitions du fait de l’aspect biographique, mais contient une certaine dose de mélodrame qui en fait parfois trop. Il... J’ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman ! J’ai dévoré ses 315 pages en un week-end, et même si j’ai quelques réserves, il a le mérite de mettre en lumière l’apport scientifique indéniable d’Hedy Lamarr dans le développement des technologies actuelles, et rien que pour ça il mérite d’être lu et reconnu ! Le roman se divise clairement en deux parties, et traite ainsi de deux périodes bien spécifiques de la vie d’Hedy Lamarr : son premier mariage avec un fabricant d’armes en pleine expansion de la politique nazie en Europe dans les années 1930, et sa contribution à l’effort de Guerre dans les années 1940. Si vous cherchez une biographie complète et non romancée, passez votre chemin, ce n’est pas ce que vous trouverez dans ce roman. Car oui, ce livre est une biographie romancée, et il faut bien l’avoir en tête. Cela vous donnera probablement envie d’en connaitre davantage sur cette femme au destin exceptionnel, ce fut du moins mon cas. Mais je regrette effectivement le côté très romanesque de ce livre, qui contient certaines longueurs et répétitions du fait de l’aspect biographique, mais contient une certaine dose de mélodrame qui en fait parfois trop. Il est difficile de se situer entre la biographie et le roman à certains moments, et je l’ai parfois regretté… Cependant, je ne peux nier le fait que le roman est totalement addictif. Non seulement la vie d’Hedy Lamarr a été exceptionnellement riche en rencontres et en bouleversements, mais la plume de l’autrice rend le livre difficile à lâcher. Avec du recul, la première partie (qui se concentre sur son premier mariage) est assez longue, et j’aurais préféré que son héritage scientifique soit un peu plus exploité. La transition entre les deux époques est assez floue, et ça rend le personnage difficile à cerner à certains moments. Néanmoins, comme je l’ai dit, rien que le fait de mettre en lumière l’apport scientifique indéniable d’Hedy Lamarr dans le développement des technologies actuelles, mérite sa lecture. J’ai beaucoup apprécié en apprendre davantage sur cette célèbre actrice qu’était Hedy Lamarr, qui était loin de n’être qu’un joli minois, et qui est un peu tombée dans l’oubli aujourd’hui. Je suis ravie d’avoir découvert Marie Benedict, autrice qui s’évertue à proposer une oeuvre complète sur les femmes oubliées (comme les épouses d’Einstein ou de Churchill), et donc je compte bien lire les autres romans !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Zephyrine Posté le 9 Novembre 2020
    J'ai trouvé cette biographie romancée absolument passionnante ! Quelle vie a eu cette femme ! Actrice au succès fulgurant, puis épouse du plus puissant industriel autrichien avant la seconde guerre mondiale, obligée de se soumettre à ce mari ombrageux, ses origines juives la poussent à se remettre en question. Elle réussit à s'échapper vers les Etats-Unis avant que l'annexion de l'Autriche par l'Allemagne n'ait lieu. Arrivée aux Etats-Unis, elle reprend sa carrière d'actrice, mais son esprit n'oublie pas la situation qu'elle a laissé en Europe...Toute sa curiosité, son intelligence, est désormais mis à profit d'une invention qui est plus que jamais utilisée ! Vraiment j'ai trouvé ce livre génial ! Merci à Netgalley et aux Presses de la Cité pour cette lecture.
  • leBoudoirdulivre Posté le 27 Octobre 2020
    J'ai vraiment apprécié ma lecture sauf qu'en faisant des recherches sur Internet, je me suis aperçue que ce roman ne traitait que d'une partie de la vie d'Edwig Lamarr. J'aurai apprécié que ce roman raconte sa vie en entier et pas juste une partie de sa biographie, certes la plus importante mais déçue sur ce point quand on sait que l'écriture et la manière dont son histoire est écrite est sublime tout en finesse et en élégance. Ce n'est donc pas un coup de cœur car il m'a laissé un goût d'inachevé mais il a le mérite de m'avoir fait découvrir le destin méconnu d'une femme restée dans l'ombre. 17 mai 1933, Vienne. Hedwig Kiesler est une actrice qui essaie de redorer son image en interprétant avec succès le rôle de Sissi l'Impératrice. L'envoi de roses rares à chacune de ses représentations par Friedrich Mandl l'intrigue tout comme sa réputation et le fait qu'il détienne le sort de l'Autrice entre ses mains. Même ses parents ne peuvent rien face à cet homme qui sait user de son pouvoir pour avoir ce qu'il désire. Hedwig est sous le charme par cet homme qui semble la comprendre comme personne. D'origine juive, elle accepte d'épouser Friedrich, son père... J'ai vraiment apprécié ma lecture sauf qu'en faisant des recherches sur Internet, je me suis aperçue que ce roman ne traitait que d'une partie de la vie d'Edwig Lamarr. J'aurai apprécié que ce roman raconte sa vie en entier et pas juste une partie de sa biographie, certes la plus importante mais déçue sur ce point quand on sait que l'écriture et la manière dont son histoire est écrite est sublime tout en finesse et en élégance. Ce n'est donc pas un coup de cœur car il m'a laissé un goût d'inachevé mais il a le mérite de m'avoir fait découvrir le destin méconnu d'une femme restée dans l'ombre. 17 mai 1933, Vienne. Hedwig Kiesler est une actrice qui essaie de redorer son image en interprétant avec succès le rôle de Sissi l'Impératrice. L'envoi de roses rares à chacune de ses représentations par Friedrich Mandl l'intrigue tout comme sa réputation et le fait qu'il détienne le sort de l'Autrice entre ses mains. Même ses parents ne peuvent rien face à cet homme qui sait user de son pouvoir pour avoir ce qu'il désire. Hedwig est sous le charme par cet homme qui semble la comprendre comme personne. D'origine juive, elle accepte d'épouser Friedrich, son père y voyant l'occasion de les mettre tous à l'abri. Leur mariage sonne la fin de sa vie de femme libre. Comme Sissi, Hedwig a tout sacrifié pour sa sécurité et celle de ses proches. Sa carrière, ses amis et doit endurer les changements d'humeur de son mari. Un rôle à jouer, le pire, celui d'une femme soumise dont la seule mission est "Sois belle et tait-toi". Mais tous ses sacrifices serviront-ils à quelque chose quand son mari est également derrière les actes d'antisémitismes perpétrés contre les juifs autrichiens ? Hedwig qui a renié jusqu'à ses origines et sa propre religion va-t-elle reprendre sa vie en main et lutter contre son propre bourreau ? Saura-t-elle faire face à son mari ? Un roman saisissant qui décrit avec justesse l'histoire de l'Autriche face à la montée du nazisme (sort des Juifs, exil, attaque de Pearl Harbor...). Le sort des femmes d'hommes importants soumises à leurs maris et ne servant que d'objets décoratifs qu'on met en avant dans les soirées est finement mis en avant dévoilant l'envers du décor des mariages aux apparences parfaites. La vie d'une jeune femme prise entre deux feux, celui de protéger ses proches et celui d'être libre ! De l'Autriche à Hollywood, le destin d'une actrice en quête de reconnaissance et de gloire avec un revers de la médaille. Hedwig ou Hedy Lamarr a joué beaucoup de rôles mais sous l'apparence superficielle de l'actrice, se cachait une ginventrice de génie qui aurait pu aider à la fin de la guerre si le fait d'être une femme n'ait empêché son invention de changer le cours de l'histoire. Dans un monde gouverné par les hommes, Hedy Lamarr va tenter de se faire une place dans le milieu du cinéma hollywoodien si machisme et égoïste soit-il ! Après avoir endossée bien des masques, on lui refuse celui d'inventrice pour aider le pays qui l'a accueilli à contribuer à l'effort de guerre. Toute sa vie, Edwig a été soumise au sexisme, aux préjugés, à l'antisémitisme envers les Juifs, jugée uniquement sur son physique et non pour son extraordinaire intelligence. Un roman inspiré de la vie d'Edwig Kiesler qui montre que derrière les apparences peuvent se cacher une intelligence des plus brillantes, capable de changer le cours de l'histoire... à condition de laisser une chance de montrer qu'elle n'est pas qu'une ingénue.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Little_stranger Posté le 19 Octobre 2020
    J'ai beaucoup apprécié le précédent roman de Marie Benedict "Madame Einstein" et j'ai eu le plaisir grâce à NetGalley d'avoir accès à ce second roman concernant Heddy Lamar. D'Heddy Lamar, on connaissait peu de chose si ce n'est qu'elle était actrice, qu'elle fit scandale dans le film "Extase" car elle y apparaissait nue dans l'eau et elle y mimait un orgasme. Elle fut une vedette glamour du cinéma hollywoodien, belle femme, menant sa vie à sa guise entre amours masculines et féminines. Elle finira sa vie loin des lumières, et de façon modeste, comparativement au faste qu'elle avait pu connaître. Ce n'est que tout récemment qu'il apparut qu'elle avait avec l'aide d'un compositeur inventé le concept du wifi et que bien qu'ayant déposé un brevet officiel, elle n'en toucha jamais aucune royalties et que le concept de wifi destiné à l'origine au guidage des torpilles sans fil lors de la seconde guerre mondiale pour l'armée américaine, ne fut jamais utilisé. J'ai lu lors de sa sortie l'autobiographie de l'actrice, haute en couleurs (l'actrice comme l'autobiographie !) et j'avoue que le roman de Marie Benedict apporte une touche intéressante et complémentaire. L'auteur déroule de façon linéaire dans le temps, à partir de la... J'ai beaucoup apprécié le précédent roman de Marie Benedict "Madame Einstein" et j'ai eu le plaisir grâce à NetGalley d'avoir accès à ce second roman concernant Heddy Lamar. D'Heddy Lamar, on connaissait peu de chose si ce n'est qu'elle était actrice, qu'elle fit scandale dans le film "Extase" car elle y apparaissait nue dans l'eau et elle y mimait un orgasme. Elle fut une vedette glamour du cinéma hollywoodien, belle femme, menant sa vie à sa guise entre amours masculines et féminines. Elle finira sa vie loin des lumières, et de façon modeste, comparativement au faste qu'elle avait pu connaître. Ce n'est que tout récemment qu'il apparut qu'elle avait avec l'aide d'un compositeur inventé le concept du wifi et que bien qu'ayant déposé un brevet officiel, elle n'en toucha jamais aucune royalties et que le concept de wifi destiné à l'origine au guidage des torpilles sans fil lors de la seconde guerre mondiale pour l'armée américaine, ne fut jamais utilisé. J'ai lu lors de sa sortie l'autobiographie de l'actrice, haute en couleurs (l'actrice comme l'autobiographie !) et j'avoue que le roman de Marie Benedict apporte une touche intéressante et complémentaire. L'auteur déroule de façon linéaire dans le temps, à partir de la reconnaissance d'Hedwig Kiesler, en tant qu'actrice au théâtre dans le rôle d'Elisabeth d'Autriche jusqu'à son engagement dans le soutien aux soldats avec la Hollywood Canteen, la vie de la femme, de l'actrice et de celle qui avec l'aval de son père, banquier, appris à utiliser sa tête et pas uniquement pour mettre un chapeau dessus. On y saisit mieux les raisons de sa fuite de son pays, l'Autriche, les raisons et les difficultés de son mariage avec un homme d'affaires spécialisé dans l'armement avant que l'Autriche ne soit annexée à l'Allemagne nazie. Une nouvelle fois, je regrette que le titre français soit si différent du titre en VO : "the only woman in the room" soit "la seule femme dans la pièce/salle". Le titre "la femme qui en savait trop" induit un rapprochement avec le film d'Hitchcock avec lequel il n'a pas vraiment de rapport. Par ailleurs, il me semble qu'homme ou femme, on n'en sait jamais trop, qu'on acquiert jamais trop de connaissances, qu'il faut être curieux et ouvert d'esprit, ouverture d'esprit dont n'a pas bénéficié Heddy Lamar, en temps que femme, réduite à son rôle de sex-symbol.
    Lire la suite
    En lire moins
  • sofy4 Posté le 17 Octobre 2020
    Formidable lecture portée par un style clair, précis et élégant. Le début du roman nous présente Hedy Kiesler, séduisante actrice viennoise d'origine juive, à qui tout réussi. Nous sommes au début des années 30, à l'aube de la seconde guerre mondiale et la situation de la jeune fille préoccupe ses parents. Du coup, ils poussent leur fille dans les bras de Fiedrich Mandl, un riche et puissant négociant en armes. Mais ce mariage n'est pas du tout une réussite. Là où Hedi pensait pouvoir être libre de mouvement et de pensée, elle se voit battue, prisonnière et humiliée. Très vite, elle décide de quitter l'Autriche pour fuir son mari et la guerre qui se profile. Elle atteint Hollywood où sa carrière redécolle mais encore une fois elle n'est qu'une femme-objet, une beauté que l'on convoite. J'ai beaucoup aimé l'écriture de ce roman car l'auteure nous donne à voir la détresse du personnage qui cherche à fuir l'image qu'elle renvoie. L'analyse est fine et émouvante. Elle est d'autant plus touchante que l'histoire est vraie. L'évolution du personnage d'Hedy se fait en parallèle avec l'Histoire mondiale : l'extermination des juifs, les paquebots torpillés, l'attaque de Pearl Harbor, ... Hedy a une conscience aiguisée du rôle qu'elle doit jouer dans... Formidable lecture portée par un style clair, précis et élégant. Le début du roman nous présente Hedy Kiesler, séduisante actrice viennoise d'origine juive, à qui tout réussi. Nous sommes au début des années 30, à l'aube de la seconde guerre mondiale et la situation de la jeune fille préoccupe ses parents. Du coup, ils poussent leur fille dans les bras de Fiedrich Mandl, un riche et puissant négociant en armes. Mais ce mariage n'est pas du tout une réussite. Là où Hedi pensait pouvoir être libre de mouvement et de pensée, elle se voit battue, prisonnière et humiliée. Très vite, elle décide de quitter l'Autriche pour fuir son mari et la guerre qui se profile. Elle atteint Hollywood où sa carrière redécolle mais encore une fois elle n'est qu'une femme-objet, une beauté que l'on convoite. J'ai beaucoup aimé l'écriture de ce roman car l'auteure nous donne à voir la détresse du personnage qui cherche à fuir l'image qu'elle renvoie. L'analyse est fine et émouvante. Elle est d'autant plus touchante que l'histoire est vraie. L'évolution du personnage d'Hedy se fait en parallèle avec l'Histoire mondiale : l'extermination des juifs, les paquebots torpillés, l'attaque de Pearl Harbor, ... Hedy a une conscience aiguisée du rôle qu'elle doit jouer dans son aide pour la guerre. On la découvre intelligente, perspicace et avant-gardiste. Le rôle de cette femme forte est admirable mais brisé par des stéréotypes et du machisme. J'ai adoré connaitre l'histoire de cette femme que je ne connaissais pas portée par la brillante plume de Marie Benedict. Merci Netgalley et Les Presses de la Cité pour cette découverte.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Toute l'actualité des éditions Presses de la Cité
Des comédies hilarantes aux polars les plus noirs, découvrez chaque mois nos coups de cœur et de nouvelles idées de lecture.