Lisez! icon: Search engine
Poulpe Fictions
EAN : 9782377421077
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 48
Format : 139 x 189 mm

La maîtresse est une sorcière - Premier roman jeunesse école - Dès 7 ans

,

Collection : Mini Poulpe
Date de parution : 05/03/2020
Que faire quand la maîtresse peut vous changer en ver de terre ?
Horreur ! Ce matin, Violette et sa classe ont rencontré leur nouvelle maîtresse... et pas de doute, c’est une sorcière ! Toute la journée, elle a interrogé les élèves sur des sujets compliqués et à la moindre erreur, elle les transformait en animaux dégoûtants. Heureusement, Violette a un plan ! Et si la... Horreur ! Ce matin, Violette et sa classe ont rencontré leur nouvelle maîtresse... et pas de doute, c’est une sorcière ! Toute la journée, elle a interrogé les élèves sur des sujets compliqués et à la moindre erreur, elle les transformait en animaux dégoûtants. Heureusement, Violette a un plan ! Et si la sorcière se faisait prendre à son propre piège ?
 
De premiers romans illustrés en couleur pour les lecteurs et lectrices dès 7 ans !
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377421077
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 48
Format : 139 x 189 mm
Poulpe Fictions

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • bouma Posté le 27 Juin 2020
    Un court roman très bien ficelé qui voit débarquer une sorcière comme nouvelle maîtresse de l'héroïne. Les illustrations sont anguleuses et rythment le récit en plus de l'aérer. Bref, une histoire de sorcière qui fait peur dans la tradition de ce type de récit humoristique.
  • Sharon Posté le 19 Mars 2020
    L'éducation nationale a des problèmes de recrutement, semble-t-il. Je dis bien "semble-t-il" parce que les références de la nouvelle maîtresse n'ont pas dû être vérifiées correctement, même si je reconnais que la compétence "rentre par la fenêtre en volant sur un balai" est totalement validée. Elle a, de plus, des méthodes pédagogiques véritablement innovantes, transformant ainsi non les exercices de grammaire en activités ludiques (il ne faut pas exagérer non plus) mais les élèves en crapaud.  On a toujours besoin d'un petit crapaud avec soi, par contre, je comprends que trois crapauds, voire une classe quasi entière de crapaud, cela commence à faire beaucoup. Heureusement, Violette est là. Violette, c'est l'élève dont tous les professeurs rêvent - pas les maîtresses sorcières, quoique... mademoiselle Grinchu (elle tient beaucoup au "mademoiselle") a trouvé une utilité à la petite fille. Elle sait déjouer tous les pièges de l'orthographe et du calcul. Elle essaie même de contourner les sortilèges, ou de comprendre, du moins, leur finalité. Et elle y parvient. Alors, comment se terminera cet affrontement entre maîtresse sorcière et élève débrouillarde ? Les autres élèves garderont-ils des séquelles de ce qu'ils ont subi ? Quoi que l'on dise, il n'est pas forcément évident d'être métamorphosé... L'éducation nationale a des problèmes de recrutement, semble-t-il. Je dis bien "semble-t-il" parce que les références de la nouvelle maîtresse n'ont pas dû être vérifiées correctement, même si je reconnais que la compétence "rentre par la fenêtre en volant sur un balai" est totalement validée. Elle a, de plus, des méthodes pédagogiques véritablement innovantes, transformant ainsi non les exercices de grammaire en activités ludiques (il ne faut pas exagérer non plus) mais les élèves en crapaud.  On a toujours besoin d'un petit crapaud avec soi, par contre, je comprends que trois crapauds, voire une classe quasi entière de crapaud, cela commence à faire beaucoup. Heureusement, Violette est là. Violette, c'est l'élève dont tous les professeurs rêvent - pas les maîtresses sorcières, quoique... mademoiselle Grinchu (elle tient beaucoup au "mademoiselle") a trouvé une utilité à la petite fille. Elle sait déjouer tous les pièges de l'orthographe et du calcul. Elle essaie même de contourner les sortilèges, ou de comprendre, du moins, leur finalité. Et elle y parvient. Alors, comment se terminera cet affrontement entre maîtresse sorcière et élève débrouillarde ? Les autres élèves garderont-ils des séquelles de ce qu'ils ont subi ? Quoi que l'on dise, il n'est pas forcément évident d'être métamorphosé en crapaud et de baver partout dans la salle de classe, encore moins d'avoir l'envie irrépressible de déguster des mouches ! Un livre charmant, souriant, plein de magie et garanti sans prince charmant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • sorcika01 Posté le 17 Mars 2020
    La maîtresse est une sorcière Mais qui est cette vilaine institutrice remplaçante ? Désagréable et sévère, elle est loin de faire l’unanimité. Surtout lorsqu’elle se met à transformer les élèves en crapauds à la moindre mauvaise réponse. Violette compte bien ne pas se laisser faire et trouver une solution pour aider ses petits camarades. Mais ne risque-t-elle pas aussi de se retrouver piégée par la sorcière ? A moins qu’elle ne se montre plus maline... Les illustrations sont particulièrement réussies et très drôles. Le texte aussi ! Une vraie réussite pour les jeunes lecteurs à partir de 7 ans. A lire tout seul ou en compagnie d’un plus grand, de quoi se donner le goût de la lecture et des histoires.
  • chlsau Posté le 7 Mars 2020
    Très bien écrit, et surtout cor-ti-qué. On suit une petite fille qui a de la ressource... enfin, qui n'a pas vraiment le choix ! Frousse et fantasque, ce premier roman a tout pour plaire. Dès 7 ans
INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DU POULPE !
Ne manquez aucune info sur nos parutions délirantes et les événements autour de notre catalogue !

Lisez maintenant, tout de suite !