Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221218747
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 624
Format : 140 x 225 mm

La Nymphe endormie

Johan-Frédérik HEL GUEDJ (Traducteur)
Collection : La Bête noire
Date de parution : 24/10/2019
« Le temps cache toujours un secret. Il camoufle même les crimes. »

Derrière la beauté bouleversante de la Nymphe endormie se cache l’horreur : au lieu de peinture, l’artiste a peint le tableau avec du sang. Voilà ce qui lance le commissaire Teresa Battaglia sur la piste d’un meurtre commis soixante-dix ans plus tôt, dans les derniers jours de la Seconde Guerre...

Derrière la beauté bouleversante de la Nymphe endormie se cache l’horreur : au lieu de peinture, l’artiste a peint le tableau avec du sang. Voilà ce qui lance le commissaire Teresa Battaglia sur la piste d’un meurtre commis soixante-dix ans plus tôt, dans les derniers jours de la Seconde Guerre mondiale. Une enquête où il n’y a ni corps ni scène de crime, ni suspect ni témoin. Rien qu’une trace génétique que Teresa remonte jusqu’à une vallée isolée et mystérieuse du nord de l’Italie : le Val Resia.
Après avoir marché sur le toit de l’enfer, Teresa doit percer le secret du sommeil de la Nymphe.
Vous n’oublierez jamais Teresa Battaglia. Mais il est possible qu’elle vous oublie…

« À travers le mystère de la mort, c’est la vie qu’Ilaria Tuti raconte. » Vanity Fair, à propos de Sur le toit de l’enfer.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221218747
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 624
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ya2meufs_qui_lisentetvoyagent Posté le 20 Juin 2020
    🎨TABLEAU D'HONNEUR 🎨 Hello les Friends! Vous avez déjà fait une expérience de syndrome de Stendhal ? Ce syndrome décrit pour la première fois par l'auteur du Rouge et le Noir, c'est la fascination quasi maladive qui peut saisir une personne devant une œuvre d'art : palpitations, émotions fortes, voire, hallucinations... C'est un peu ce que ressent le commissaire Teresa Battaglia devant La Nymphe endormie, un tableau peint en 1945, réalisé avec le sang d'un cœur humain en guise de peinture.😱😱😱. Voici donc notre flic à la mémoire vacillante chargée de son enquête la plus difficile : retrouver l'auteur d'un meurtre commis 70 ans plus tôt, en pleine guerre. Compliqué, voire impossible. Mais pas pour Battaglia. Ce qu'on a adoré dans le nouveau thriller d'Ilaria Tuti, c'est le style, toujours aussi brillant, le pitch, original et surtout la personnalité de son héroïne. Teresa Battaglia n'a rien de la flic habituelle. D'abord elle a 60 ans, un âge qui d'habitude la remiserait au placard. Ensuite, elle est célibataire, sans enfant, sans famille. Enfin, elle a la mémoire en Barbe à papa qui s'effiloche au vent. Mais Teresa fait de la résistance et note tout dans ce carnet qui ne la... 🎨TABLEAU D'HONNEUR 🎨 Hello les Friends! Vous avez déjà fait une expérience de syndrome de Stendhal ? Ce syndrome décrit pour la première fois par l'auteur du Rouge et le Noir, c'est la fascination quasi maladive qui peut saisir une personne devant une œuvre d'art : palpitations, émotions fortes, voire, hallucinations... C'est un peu ce que ressent le commissaire Teresa Battaglia devant La Nymphe endormie, un tableau peint en 1945, réalisé avec le sang d'un cœur humain en guise de peinture.😱😱😱. Voici donc notre flic à la mémoire vacillante chargée de son enquête la plus difficile : retrouver l'auteur d'un meurtre commis 70 ans plus tôt, en pleine guerre. Compliqué, voire impossible. Mais pas pour Battaglia. Ce qu'on a adoré dans le nouveau thriller d'Ilaria Tuti, c'est le style, toujours aussi brillant, le pitch, original et surtout la personnalité de son héroïne. Teresa Battaglia n'a rien de la flic habituelle. D'abord elle a 60 ans, un âge qui d'habitude la remiserait au placard. Ensuite, elle est célibataire, sans enfant, sans famille. Enfin, elle a la mémoire en Barbe à papa qui s'effiloche au vent. Mais Teresa fait de la résistance et note tout dans ce carnet qui ne la quitte jamais, se fait des post-it pour penser à éteindre le gaz et porte un bracelet avec son nom au cas où. Dans cette nouvelle enquête on est plus que jamais dans sa tête et dans son cœur. On en découvre plus sur son passé, révélateur, et sur sa relation avec son bras droit, Marini, ce qui la rend encore plus attachante. Seul bémol du roman, on vous avoue qu'on a eu un peu de mal à saisir toute la complexité de la résolution de l'enquête. Et vous, l'avez lu ? Qu'en pensez-vous ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • BELETTE12 Posté le 7 Avril 2020
    Excellent roman policier, très riche en histoire,en documentation,sur une vallée qui m était inconnue et surtout sur les resians et leur culture, magnifique découverte.De plus ,les personnages principaux sont très attachants .Cette enquête menée par une Térésa, aussi intuitive que malade... excellent 2eme livre d Illaria Tuti
  • Gaoulette Posté le 19 Mars 2020
    Une grosse déception du grand retour de Teresa Battaglia sous la plume d'Ilaria Tuti. Un gros pavé pour beaucoup de broderie. Heureusement que le duo d'enquêteur et leur équipe sont passionnants car j'aurais passé mon chemin. Nous avons des personnages emblématiques, ce qui fait la force de l'auteure italienne. Une enquête qui s'annonçait addictive au départ. Un tableau retrouvé, peint avec du sang humain mais surtout on peut prouver que la victime était encore vivante…. Une affaire sordide, un cold case qui rentre dans les cordes de la grande commissaire, plus mama que justicière de prime abord. Une commissaire comme on le sait depuis le premier opus, a de gros soucis de santé. Maladie qui est un obstacle pour une enquête policière. Pour moi cet opus est plus centré sur le passé des personnages. D'ailleurs c'est le point positif de La nymphe endormie. Le duo d'enquêteur est atypique et on a l'impression d'avoir son enfant et sa mère. Ils sont touchants dans leur parcours. Mais l'auteure a failli me perdre à plusieurs reprises avec son déroulé de l'enquête. Cela prend beaucoup de longueurs et elle passe par beaucoup de chemins de traverses. Et le résultat ne répond pas à mes... Une grosse déception du grand retour de Teresa Battaglia sous la plume d'Ilaria Tuti. Un gros pavé pour beaucoup de broderie. Heureusement que le duo d'enquêteur et leur équipe sont passionnants car j'aurais passé mon chemin. Nous avons des personnages emblématiques, ce qui fait la force de l'auteure italienne. Une enquête qui s'annonçait addictive au départ. Un tableau retrouvé, peint avec du sang humain mais surtout on peut prouver que la victime était encore vivante…. Une affaire sordide, un cold case qui rentre dans les cordes de la grande commissaire, plus mama que justicière de prime abord. Une commissaire comme on le sait depuis le premier opus, a de gros soucis de santé. Maladie qui est un obstacle pour une enquête policière. Pour moi cet opus est plus centré sur le passé des personnages. D'ailleurs c'est le point positif de La nymphe endormie. Le duo d'enquêteur est atypique et on a l'impression d'avoir son enfant et sa mère. Ils sont touchants dans leur parcours. Mais l'auteure a failli me perdre à plusieurs reprises avec son déroulé de l'enquête. Cela prend beaucoup de longueurs et elle passe par beaucoup de chemins de traverses. Et le résultat ne répond pas à mes nombreuses attentes. L'auteure comme dans son précédent opus, veut traiter de l'origine du mal mais son clap de fin ne donne pas le même effet que Sur le toit de l'enfer. Je m'attendais à une lecture plus vivante, plus palpitante et surtout plus intense. Mais Ilaria Tuti tâtonne trop et il faut plus de la moitié du roman pour que celui prend le bon rythme pour moi. Donc j'ai un nouvel opus en demi-teinte. J'en attendais beaucoup du nouveau roman d'Ilaria Tuti. A savoir si elle rentrerait dans ma wish list chaque année. J'abandonne cette idée pour le moment. Par contre, l'auteure a l'art et la manière de nous embarquer dans des belles contrées d'Italie. A chaque roman, elle nous apprend un pan du passé. Chapeau pour ce travail de titan.
    Lire la suite
    En lire moins
  • laurdcl Posté le 11 Mars 2020
    J'avais lu SUR LE TOI DE L'ENFER que j'avais beaucoup apprécié. C'est avec le même plaisir que j'ai lu celui-là Malgré la taille du livre, il n'y a pas de longueur à mon goût. Très bien
  • 1001histoires Posté le 6 Mars 2020
    J'ai retrouvé avec un grand plaisir la commissaire Teresa Battaglia dans ce deuxième roman d'Ilaria Tuti. Comme dans le premier titre ( "Sur le toit de l'enfer" ) l'auteure emmène le lecteur dans une vallée reculée du Frioul en Italie. La nymphe endormie est un tableau que l'on croyait perdu. Il vient d'être retrouvé et c'est l'original, le dessin est bien de la main d'Alessio Andrian. C'est le portrait d'une jeune femme d'une beauté magnétique peint le 20 avril 1945. Une expertise le confirme mais les analyses révèlent également que la couleur rouge est faite de sang et de tissus cardiaques. Quelqu'un a été tué pour peindre La nymphe endormie. Le juge d'instruction ne veut pas classer l'affaire et confie l'enquête à Teresa Battaglia. Le sang comme seul indice ... Son empreinte génétique va mener Teresa et son adjoint Massimo Marini dans le Val Resia aux confins de l'Italie et de la Slovénie où vivent isolés les Résians, un peuple venu probablement des rives de la mer Caspienne vers le VIème siècle après Jésus-Christ. Le Val Resia fut un haut lieu de la résistance italienne et des partisans de Tito contre les nazis. Bien plus qu'un cold case, Ilaria Tuti offre au lecteur... J'ai retrouvé avec un grand plaisir la commissaire Teresa Battaglia dans ce deuxième roman d'Ilaria Tuti. Comme dans le premier titre ( "Sur le toit de l'enfer" ) l'auteure emmène le lecteur dans une vallée reculée du Frioul en Italie. La nymphe endormie est un tableau que l'on croyait perdu. Il vient d'être retrouvé et c'est l'original, le dessin est bien de la main d'Alessio Andrian. C'est le portrait d'une jeune femme d'une beauté magnétique peint le 20 avril 1945. Une expertise le confirme mais les analyses révèlent également que la couleur rouge est faite de sang et de tissus cardiaques. Quelqu'un a été tué pour peindre La nymphe endormie. Le juge d'instruction ne veut pas classer l'affaire et confie l'enquête à Teresa Battaglia. Le sang comme seul indice ... Son empreinte génétique va mener Teresa et son adjoint Massimo Marini dans le Val Resia aux confins de l'Italie et de la Slovénie où vivent isolés les Résians, un peuple venu probablement des rives de la mer Caspienne vers le VIème siècle après Jésus-Christ. Le Val Resia fut un haut lieu de la résistance italienne et des partisans de Tito contre les nazis. Bien plus qu'un cold case, Ilaria Tuti offre au lecteur un récit foisonnant dans un écrin où la nature est magnifiée. L'auteure aime ses montagnes natales et en parle avec poésie. L'isolement de la communauté des Résians fait penser au contexte de son premier roman mais Ilaria sait se renouveler. Elle approfondit les portraits de Teresa et de Massimo. Teresa et sa mémoire de papier note tout sur un cahier. Elle voit ressurgir un passé vieux de trente ans qu'elle croyait à jamais enfoui dans sa ... mémoire défaillante. Massimo cherche à oublier un passé qui revient sans cesse le hanter et l'empêche de vivre un présent heureux. L'auteure aborde des sujets comme les violences psychologiques et physiques subies par les femmes, le gène du mal, les liens du sang ... Et toujours le sang comme seul indice... Ce roman est aussi une vraie enquête policière avec préfet, juge, substitut du procureur, un institut médico-légal performant, une oeuvre d'art disparu. La présence de Teresa et de Massimo dérange le Val Resia. Le meurtrier de la nymphe endormie a-t-il traversé le temps avec sa passion sanguinaire intacte ? Une recherche incroyable s'engage orchestrée par Blanca Zlago et son chien Smoky au flair remarquable et dressé pour suivre l'odeur du sang et des os humains. Toujours le sang somme seul indice... Six cents pages sans une minute de répit pour le lecteur. Une surprise au détour de chacun des cent deux chapitres. Un suspense savamment entretenu. Un récit tout en contraste avec d'une part la douceur et la beauté de la nature et d'autre part la violence des crimes commis. Ilaria Tuti réussit à se renouveler et surprend le lecteur ce qui est un véritable exploit pour un deuxième roman.
    Lire la suite
    En lire moins
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.