Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221140383
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 468
Format : 1 x 215 mm

La Symphonie des Abysses - Livre 1

Collection : Collection R
Date de parution : 13/02/2014
VOUS PENSIEZ ÊTRE AU PARADIS ?
Un gigantesque atoll, des plages de sable fin, une eau turquoise…
Un mur infranchissable.

IL VOUS FAUDRA D’ABORD VIVRE EN ENFER :
ARTICLE 1 : Tout contact physique, toute marque d’amour sont proscrits.
ARTICLE 2 : Il est interdit de chanter, d’écouter ou de faire de la musique.
ARTICLE 3...
VOUS PENSIEZ ÊTRE AU PARADIS ?
Un gigantesque atoll, des plages de sable fin, une eau turquoise…
Un mur infranchissable.

IL VOUS FAUDRA D’ABORD VIVRE EN ENFER :
ARTICLE 1 : Tout contact physique, toute marque d’amour sont proscrits.
ARTICLE 2 : Il est interdit de chanter, d’écouter ou de faire de la musique.
ARTICLE 3 : Quiconque se livrera à ces activités illicites sera mis à mort.

VOUS N’ÊTES PERSONNE.
VOUS APPRENDREZ À OBÉIR.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221140383
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 468
Format : 1 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Septemberx30th Posté le 15 Juin 2021
    Une histoire « 2 en 1 ». En effet, on découvre d’abord le monde d’Abrielle puis celui de Ca et Sa. Les points communs de ces histoires sont que les personnages principaux sont des adolescents et qu’ils vivent dans des petites villes qui sont entourées du « Mur ». Ce mur est d’une trentaine de mètres de haut et il est électrifié en son sommet. Ces deux villes sont également régies par un règlement intérieur. Si une de ces lois est transgressé, la sanction peut aller jusqu’à la peine de mort. Cependant, il existe quand même certaines divergences. En effet, les lois qui définissent le quotidien des habitants des deux villes ne sont pas tout à fait identiques. Dans la ville de Ca et Sa, tous les contacts physiques et les sentiments amoureux sont prohibés. Les enfants sont conçus en laboratoire et naissent sans sexe. Ce sont des « Neutres » qui choisiront à leurs 18 ans, leur sexe, leur travail et leur prénom définitif. Ils ne sont pas élevés par leurs parents mais dans un Centre où tous les Neutres sont réunis et où ils apprennent à respecter le règlement intérieur. Dans la ville d’Abrielle, les contacts physiques ne sont pas interdits et ils vivent tous en famille. Cependant, les tâches de la vie quotidienne... Une histoire « 2 en 1 ». En effet, on découvre d’abord le monde d’Abrielle puis celui de Ca et Sa. Les points communs de ces histoires sont que les personnages principaux sont des adolescents et qu’ils vivent dans des petites villes qui sont entourées du « Mur ». Ce mur est d’une trentaine de mètres de haut et il est électrifié en son sommet. Ces deux villes sont également régies par un règlement intérieur. Si une de ces lois est transgressé, la sanction peut aller jusqu’à la peine de mort. Cependant, il existe quand même certaines divergences. En effet, les lois qui définissent le quotidien des habitants des deux villes ne sont pas tout à fait identiques. Dans la ville de Ca et Sa, tous les contacts physiques et les sentiments amoureux sont prohibés. Les enfants sont conçus en laboratoire et naissent sans sexe. Ce sont des « Neutres » qui choisiront à leurs 18 ans, leur sexe, leur travail et leur prénom définitif. Ils ne sont pas élevés par leurs parents mais dans un Centre où tous les Neutres sont réunis et où ils apprennent à respecter le règlement intérieur. Dans la ville d’Abrielle, les contacts physiques ne sont pas interdits et ils vivent tous en famille. Cependant, les tâches de la vie quotidienne leur sont imposées, ils n’ont pas la possibilité de choisir. Je trouve que ce livre est une belle leçon de vivre. Il nous rappelle que malgré les lois en vigueur, nous sommes quand même libre de nos choix et de nos décisions. Une jolie histoire avec un peu d’actions et qui nous sensibilise à la notion de liberté. Et puis la couverture est juste sublime avec de magnifique couleurs. Je trouve que la couverture est très représentative de l’histoire mais qu’une fois qu’on a lu le livre. Car en découvrant seulement la couverture, je ne m’attendais pas du tout à ce récit.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Khalya Posté le 12 Mai 2020
    Deux histoires : Celle d’Abrielle et celle de Sand et Cahill. Deux histoires différentes mais tellement semblables. Abrielle, Sand et Cahill vivent dans deux villages si éloignés qu’aucun ne se souvient de l’existence de l’autre. Pourtant, tous sont prisonniers d’un Atoll entouré d’un mur infranchissable de 30 mètres de haut, électrifié de surcroît sur sa partie haute. Tous sont soumis à un règlement intérieur strict. La plupart des articles sont similaires, et personne ne sait qui a mis en place ce règlement qui est considéré par tous comme ayant toujours existé. Tout comme le mur d’ailleurs, même si personne ne sait qui l’a construit et pourquoi tout lien avec l’extérieur a cessé depuis des siècles. Cependant, chaque village a un article principal dont la transgression est punie de mort. Le fait même que chacun des villages a une interdiction majeure différente alors que le reste est identique, me fait me poser plein de questions. Je n’imagine pas deux groupes distincts écrire des règlements aussi identiques ; tout comme je ne vois pas un seul groupe écrire un article principal distinct pour chaque village. Est-ce qu’un seul groupe existait à l’origine et a explosé parce qu’ils n’étaient pas d’accord sur ce qu’il fallait interdire ? Ou... Deux histoires : Celle d’Abrielle et celle de Sand et Cahill. Deux histoires différentes mais tellement semblables. Abrielle, Sand et Cahill vivent dans deux villages si éloignés qu’aucun ne se souvient de l’existence de l’autre. Pourtant, tous sont prisonniers d’un Atoll entouré d’un mur infranchissable de 30 mètres de haut, électrifié de surcroît sur sa partie haute. Tous sont soumis à un règlement intérieur strict. La plupart des articles sont similaires, et personne ne sait qui a mis en place ce règlement qui est considéré par tous comme ayant toujours existé. Tout comme le mur d’ailleurs, même si personne ne sait qui l’a construit et pourquoi tout lien avec l’extérieur a cessé depuis des siècles. Cependant, chaque village a un article principal dont la transgression est punie de mort. Le fait même que chacun des villages a une interdiction majeure différente alors que le reste est identique, me fait me poser plein de questions. Je n’imagine pas deux groupes distincts écrire des règlements aussi identiques ; tout comme je ne vois pas un seul groupe écrire un article principal distinct pour chaque village. Est-ce qu’un seul groupe existait à l’origine et a explosé parce qu’ils n’étaient pas d’accord sur ce qu’il fallait interdire ? Ou est-ce une expérience comme dans divergente ? Je ne sais pas mais j’espère avoir les réponses dans le livre 2. Dans le village d’Abrielle, la musique est interdite. Or Abi entend des mélodies dans sa tête et elle sait qu’un jour, elle n’arrivera plus à se taire et à les garder pour elle. Situation d’autant plus dangereuse que Braden, le gardien en chef, chargé de faire respecter le règlement, lui voue une haine farouche depuis que son père a disparu en même temps que le père d’Abrielle. Braden est vraiment un sale type, avec un mauvais fond. Il aime le pouvoir que lui donne sa fonction et en abuse. A priori, son père était un mec bien, du moins d’après ce que raconte la mère d’Abi. Dommage que le caractère n’ait pas été aussi héréditaire que la fonction ! Dans le village de Sand et Cahill, qu’on découvre d’abord comme Ca et Sa, les enfants naissent neutres, ni homme ni femme. Ils choisiront leur genre à leur majorité et on leur injecte alors un sérum qui va les « terminer ». Ici, c’est le contact physique et l’amour qui sont interdit, ce qui me parait encore plus ignoble que l’interdiction de la musique. Or Sa et Ca s’aiment, avant même de savoir de quel sexe sera chacun d’eux. En fait ils ne veulent même pas le savoir car peu leur importe. Comme on s’en doute, le chemin de ces trois personnes va se croiser après que chacun ait été contraint de fuir son chez-lui. A eux trois, ils décident de partir à la recherche d’un possible moyen de passer cette saloperie de mur. J’ai beaucoup aimé cette histoire même si j’ai eu plus de mal à lire la partie sur Sand et Cahill à cause de l’écriture inclusive à laquelle je n’adhère pas du tout. J’ai essayé de considérer cette manière de parler comme une langue extraterrestre au vu des particularités de cette société, mais j’ai quand même avancé très lentement sur cette partie. La fin du livre laisse les personnages dans une situation incertaines qui me donne très envie (et un peu peur aussi) de me plonger dans le second tome. Ce qui ne saurait tarder…
    Lire la suite
    En lire moins
  • Les-chroniques-de-la-fraise Posté le 30 Septembre 2017
    Un premier tome avec une univers complètement inédit et très curieux qui a su me séduire. La plume de l'auteur est douce et très complète et fait carrément voyager. J'ai été un peu déroutée au début de la seconde partie et mais waouh ! J'ai hâte de me plonger dans le second tome !
  • Saiwhisper Posté le 16 Septembre 2017
    Voici une lecture déroutante qui a su me conquérir pour son originalité, en particulier à partir de la seconde partie ! Le début semble être assez classique : on se retrouve face à une société entourée d’un mur protecteur où la musique est interdite… De nombreuses règles régissent le quotidien de ces citoyens qui ont tout intérêt à suivre cette dictature imposée… Abrielle, l’héroïne, est souvent pointée du doigt, car lorsqu’elle avait quatre ans, la malheureuse enfant avait poussé la chansonnette en jouant gaiement. Sa mère a réussi à lui épargner la mort en raison de son jeune âge… Hélas, depuis ce jour, Aby est rejetée par l’ensemble des habitants. Les persécutions vont assez loin ; il ne s’agit pas uniquement de mots blessants… C’est surtout Braden, son ancien ami d’enfance, qui va pousser l’adolescente à fuir pour survivre… J’ai été très intéressée par le personnage de Braden (même si je l’ai régulièrement insulté) : il est violent, amoureux, colérique, mauvais, possessif, blessé et torturé par la mort de son père… Il désire autant qu’il hait Aby… On voit vraiment à quel point il est tiraillé et rongé par ses sentiments… Hélas, ce gardien de nuit laisse souvent parler sa... Voici une lecture déroutante qui a su me conquérir pour son originalité, en particulier à partir de la seconde partie ! Le début semble être assez classique : on se retrouve face à une société entourée d’un mur protecteur où la musique est interdite… De nombreuses règles régissent le quotidien de ces citoyens qui ont tout intérêt à suivre cette dictature imposée… Abrielle, l’héroïne, est souvent pointée du doigt, car lorsqu’elle avait quatre ans, la malheureuse enfant avait poussé la chansonnette en jouant gaiement. Sa mère a réussi à lui épargner la mort en raison de son jeune âge… Hélas, depuis ce jour, Aby est rejetée par l’ensemble des habitants. Les persécutions vont assez loin ; il ne s’agit pas uniquement de mots blessants… C’est surtout Braden, son ancien ami d’enfance, qui va pousser l’adolescente à fuir pour survivre… J’ai été très intéressée par le personnage de Braden (même si je l’ai régulièrement insulté) : il est violent, amoureux, colérique, mauvais, possessif, blessé et torturé par la mort de son père… Il désire autant qu’il hait Aby… On voit vraiment à quel point il est tiraillé et rongé par ses sentiments… Hélas, ce gardien de nuit laisse souvent parler sa rage plutôt que son amour et finit toujours par regretter ses gestes… Abrielle est également partagée, cependant ses doutes sont surtout dus au changement de comportement de son ancien ami… Même si elle est affreuse, leur relation est assez intéressante à découvrir au fil des chapitres. Je pensais qu’on allait rester sur une dystopie classique avec une héroïne différente des autres et obligée de fuir ses origines pour s’élever, néanmoins je me suis fourvoyée… La moitié du roman abandonne Aby pour se concentrer sur Sa et Ca, deux créatures asexuées résidant sur la même île que les humains. Le lecteur se retrouve alors face à une autre société, de nouvelles règles et des injustices différentes mais pourtant bien présentes. Ici, l’amour et le contact sont prohibés… Mais c’est surtout le passage d’enfant/adolescent à l’âge adulte qui m’a passionnée ! Les êtres sont « neutres », il faut réaliser une cérémonie douloureuse afin de devenir quelqu’un : on choisit son sexe, son prénom et son métier… Or, Sa et Ca s’aiment… Ces deux êtres au « corps inachevé » n’ont pas le droit de vivre cette romance qui peut leur coûter la vie… Un autre problème vient s’ajouter : les deux tourtereaux veulent devenir des hommes ! Il y a donc toute une réflexion sur l’acceptation de l’autre, de l’homosexualité, du corps humain… L’histoire de Sa et Ca m’a beaucoup touchée… Les trois protagonistes vont évidemment finir par se croiser et vont longuement discuter. J’aime beaucoup les sujets soulevés par Carina Rozenfeld : ils sonnent juste et sont d’actualité. Derrière cette aventure émergent de nombreuses thématiques qui peuvent faire débat et qui poussent à la réflexion sur le monde, les sociétés et l’individu… Je suis curieuse de voir quels chemins vont emprunter le trio… En tout cas, je suis agréablement surprise par ce roman young adult ! Il comporte quelques défauts comme le début un peu long, un changement de narration brutal et déstabilisant ainsi que des personnages assez manichéens, mais j’adhère ! À voir ce que nous réserve le second et dernier opus !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Emeraldas Posté le 3 Septembre 2017
    Il y avait bien longtemps que ce roman était dans ma wish list… le voir dans une brocante m’a donné l’occasion idéale de l’acheter^^ Je trouvais le résumé intriguant. Abrielle habite sur une terre magnifique. La plage, le soleil, l’eau à portée de vue. A première vue, tout cela est paradisiaque. Seulement, il y a quelques « petits » problèmes. Déjà, non loin de l’immeuble d’habitation principal, il y a un mur. Infranchissable. Ensuite il y a la mer, sur laquelle il ne faut pas s’aventurer de peur de se noyer. Et des lois. L’amour, la musique, le chant, et tant d’autres choses sont interdites ! Abrielle n’est qu’une jeune fille comme les autres et pourtant,… elle va se rebeller contre tout ce qu’on lui impose. Elle va chercher le passé, les solutions, les moyens d’exister et non de survivre comme le leur permet tout juste leur communauté. Pour cela… Elle va affronter beaucoup de danger et se lancer dans les grande aventure… J’avoue qu’il est difficile de faire un résumé sans spoiler toute l’intrigue. Aussi suis je restée très vague volontairement. Pour la petite anecdote de lecture, au début j’ai assez imaginé Abrielle comme une Vaïana. Le problème d’avoir vu le... Il y avait bien longtemps que ce roman était dans ma wish list… le voir dans une brocante m’a donné l’occasion idéale de l’acheter^^ Je trouvais le résumé intriguant. Abrielle habite sur une terre magnifique. La plage, le soleil, l’eau à portée de vue. A première vue, tout cela est paradisiaque. Seulement, il y a quelques « petits » problèmes. Déjà, non loin de l’immeuble d’habitation principal, il y a un mur. Infranchissable. Ensuite il y a la mer, sur laquelle il ne faut pas s’aventurer de peur de se noyer. Et des lois. L’amour, la musique, le chant, et tant d’autres choses sont interdites ! Abrielle n’est qu’une jeune fille comme les autres et pourtant,… elle va se rebeller contre tout ce qu’on lui impose. Elle va chercher le passé, les solutions, les moyens d’exister et non de survivre comme le leur permet tout juste leur communauté. Pour cela… Elle va affronter beaucoup de danger et se lancer dans les grande aventure… J’avoue qu’il est difficile de faire un résumé sans spoiler toute l’intrigue. Aussi suis je restée très vague volontairement. Pour la petite anecdote de lecture, au début j’ai assez imaginé Abrielle comme une Vaïana. Le problème d’avoir vu le disney peu avant cette lecture je pense xD Or les deux jeunes femmes n’ont rien en commun sinon leur amour de la mer et du chant. Bref je m’éloigne là. Donc au niveau des personnages: Abrielle est une jeune fille adorable et que tout le monde appréciait jusqu’à ce qu’un jour, elle se mette à… chantonner. Elle était petite mais c’est resté gravé dans les mémoires. Elle est attirée par le la musique, et cela la rend… différente au yeux des autres. Sa mère ferait tout pour elle. Jusqu’au bout. Je pense d’ailleurs que si on la voit peu dans ce premier tome, on la recroisera ensuite. Si la première partie du roman est concentrée sur Abrielle, la seconde nous conte la vie de deux autres personnages, leur vécu, leur mode de vie, bien loin de celui de la jeune fille, jusqu’à leur rencontre… et ce qui s’en suivra. J’ai bien aimé ma lecture, mais je n’irais pas jusqu’à dire que c’était génial, à couper le souffle ou autre. En fait c’est assez long. Bien sur il y a de l’action ici et là, mais j’avais l’impression de deviner à l’avance pas mal de choses et du coup l’intrigue à perdu de sa saveur. Je me suis même ennuyée à certains passage, surtout durant l’histoire d’ Abrielle. L’écriture ne manque pourtant pas de fluidité ou de simplicité pas du tout, c’était juste…un manque de profondeur pour moi peut être. Après tout la lecture est destinée à un plus jeune public. Voilà, une lecture calme et sans prise de tête, un peu simpliste, mais avec de magnifiques décors et des idées originales. A lire pendant l’été, sans besoin de réfléchir, et avec des personnages attirants. De mon coté je lirai la suite sans en attendre plus que ce premier tome^^
    Lire la suite
    En lire moins
INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)