En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience de navigation et réaliser des mesures d’audience.
OK
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        La Symphonie des Abysses - Livre 1

        Robert Laffont
        EAN : 9782221140383
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 468
        Format : 1 x 215 mm
        La Symphonie des Abysses - Livre 1

        Collection : Collection R
        Date de parution : 13/02/2014
        VOUS PENSIEZ ÊTRE AU PARADIS ?
        Un gigantesque atoll, des plages de sable fin, une eau turquoise…
        Un mur infranchissable.

        IL VOUS FAUDRA D’ABORD VIVRE EN ENFER :
        ARTICLE 1 : Tout contact physique, toute marque d’amour sont proscrits.
        ARTICLE 2 : Il est interdit de chanter, d’écouter ou de faire de la musique.
        ARTICLE 3...
        VOUS PENSIEZ ÊTRE AU PARADIS ?
        Un gigantesque atoll, des plages de sable fin, une eau turquoise…
        Un mur infranchissable.

        IL VOUS FAUDRA D’ABORD VIVRE EN ENFER :
        ARTICLE 1 : Tout contact physique, toute marque d’amour sont proscrits.
        ARTICLE 2 : Il est interdit de chanter, d’écouter ou de faire de la musique.
        ARTICLE 3 : Quiconque se livrera à ces activités illicites sera mis à mort.

        VOUS N’ÊTES PERSONNE.
        VOUS APPRENDREZ À OBÉIR.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782221140383
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 468
        Format : 1 x 215 mm
        Robert Laffont
        17.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Les-chroniques-de-la-fraise Posté le 30 Septembre 2017
          Un premier tome avec une univers complètement inédit et très curieux qui a su me séduire. La plume de l'auteur est douce et très complète et fait carrément voyager. J'ai été un peu déroutée au début de la seconde partie et mais waouh ! J'ai hâte de me plonger dans le second tome !
        • Saiwhisper Posté le 16 Septembre 2017
          Voici une lecture déroutante qui a su me conquérir pour son originalité, en particulier à partir de la seconde partie ! Le début semble être assez classique : on se retrouve face à une société entourée d’un mur protecteur où la musique est interdite… De nombreuses règles régissent le quotidien de ces citoyens qui ont tout intérêt à suivre cette dictature imposée… Abrielle, l’héroïne, est souvent pointée du doigt, car lorsqu’elle avait quatre ans, la malheureuse enfant avait poussé la chansonnette en jouant gaiement. Sa mère a réussi à lui épargner la mort en raison de son jeune âge… Hélas, depuis ce jour, Aby est rejetée par l’ensemble des habitants. Les persécutions vont assez loin ; il ne s’agit pas uniquement de mots blessants… C’est surtout Braden, son ancien ami d’enfance, qui va pousser l’adolescente à fuir pour survivre… J’ai été très intéressée par le personnage de Braden (même si je l’ai régulièrement insulté) : il est violent, amoureux, colérique, mauvais, possessif, blessé et torturé par la mort de son père… Il désire autant qu’il hait Aby… On voit vraiment à quel point il est tiraillé et rongé par ses sentiments… Hélas, ce gardien de nuit laisse souvent parler sa... Voici une lecture déroutante qui a su me conquérir pour son originalité, en particulier à partir de la seconde partie ! Le début semble être assez classique : on se retrouve face à une société entourée d’un mur protecteur où la musique est interdite… De nombreuses règles régissent le quotidien de ces citoyens qui ont tout intérêt à suivre cette dictature imposée… Abrielle, l’héroïne, est souvent pointée du doigt, car lorsqu’elle avait quatre ans, la malheureuse enfant avait poussé la chansonnette en jouant gaiement. Sa mère a réussi à lui épargner la mort en raison de son jeune âge… Hélas, depuis ce jour, Aby est rejetée par l’ensemble des habitants. Les persécutions vont assez loin ; il ne s’agit pas uniquement de mots blessants… C’est surtout Braden, son ancien ami d’enfance, qui va pousser l’adolescente à fuir pour survivre… J’ai été très intéressée par le personnage de Braden (même si je l’ai régulièrement insulté) : il est violent, amoureux, colérique, mauvais, possessif, blessé et torturé par la mort de son père… Il désire autant qu’il hait Aby… On voit vraiment à quel point il est tiraillé et rongé par ses sentiments… Hélas, ce gardien de nuit laisse souvent parler sa rage plutôt que son amour et finit toujours par regretter ses gestes… Abrielle est également partagée, cependant ses doutes sont surtout dus au changement de comportement de son ancien ami… Même si elle est affreuse, leur relation est assez intéressante à découvrir au fil des chapitres. Je pensais qu’on allait rester sur une dystopie classique avec une héroïne différente des autres et obligée de fuir ses origines pour s’élever, néanmoins je me suis fourvoyée… La moitié du roman abandonne Aby pour se concentrer sur Sa et Ca, deux créatures asexuées résidant sur la même île que les humains. Le lecteur se retrouve alors face à une autre société, de nouvelles règles et des injustices différentes mais pourtant bien présentes. Ici, l’amour et le contact sont prohibés… Mais c’est surtout le passage d’enfant/adolescent à l’âge adulte qui m’a passionnée ! Les êtres sont « neutres », il faut réaliser une cérémonie douloureuse afin de devenir quelqu’un : on choisit son sexe, son prénom et son métier… Or, Sa et Ca s’aiment… Ces deux êtres au « corps inachevé » n’ont pas le droit de vivre cette romance qui peut leur coûter la vie… Un autre problème vient s’ajouter : les deux tourtereaux veulent devenir des hommes ! Il y a donc toute une réflexion sur l’acceptation de l’autre, de l’homosexualité, du corps humain… L’histoire de Sa et Ca m’a beaucoup touchée… Les trois protagonistes vont évidemment finir par se croiser et vont longuement discuter. J’aime beaucoup les sujets soulevés par Carina Rozenfeld : ils sonnent juste et sont d’actualité. Derrière cette aventure émergent de nombreuses thématiques qui peuvent faire débat et qui poussent à la réflexion sur le monde, les sociétés et l’individu… Je suis curieuse de voir quels chemins vont emprunter le trio… En tout cas, je suis agréablement surprise par ce roman young adult ! Il comporte quelques défauts comme le début un peu long, un changement de narration brutal et déstabilisant ainsi que des personnages assez manichéens, mais j’adhère ! À voir ce que nous réserve le second et dernier opus !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Emeraldas Posté le 3 Septembre 2017
          Il y avait bien longtemps que ce roman était dans ma wish list… le voir dans une brocante m’a donné l’occasion idéale de l’acheter^^ Je trouvais le résumé intriguant. Abrielle habite sur une terre magnifique. La plage, le soleil, l’eau à portée de vue. A première vue, tout cela est paradisiaque. Seulement, il y a quelques « petits » problèmes. Déjà, non loin de l’immeuble d’habitation principal, il y a un mur. Infranchissable. Ensuite il y a la mer, sur laquelle il ne faut pas s’aventurer de peur de se noyer. Et des lois. L’amour, la musique, le chant, et tant d’autres choses sont interdites ! Abrielle n’est qu’une jeune fille comme les autres et pourtant,… elle va se rebeller contre tout ce qu’on lui impose. Elle va chercher le passé, les solutions, les moyens d’exister et non de survivre comme le leur permet tout juste leur communauté. Pour cela… Elle va affronter beaucoup de danger et se lancer dans les grande aventure… J’avoue qu’il est difficile de faire un résumé sans spoiler toute l’intrigue. Aussi suis je restée très vague volontairement. Pour la petite anecdote de lecture, au début j’ai assez imaginé Abrielle comme une Vaïana. Le problème d’avoir vu le... Il y avait bien longtemps que ce roman était dans ma wish list… le voir dans une brocante m’a donné l’occasion idéale de l’acheter^^ Je trouvais le résumé intriguant. Abrielle habite sur une terre magnifique. La plage, le soleil, l’eau à portée de vue. A première vue, tout cela est paradisiaque. Seulement, il y a quelques « petits » problèmes. Déjà, non loin de l’immeuble d’habitation principal, il y a un mur. Infranchissable. Ensuite il y a la mer, sur laquelle il ne faut pas s’aventurer de peur de se noyer. Et des lois. L’amour, la musique, le chant, et tant d’autres choses sont interdites ! Abrielle n’est qu’une jeune fille comme les autres et pourtant,… elle va se rebeller contre tout ce qu’on lui impose. Elle va chercher le passé, les solutions, les moyens d’exister et non de survivre comme le leur permet tout juste leur communauté. Pour cela… Elle va affronter beaucoup de danger et se lancer dans les grande aventure… J’avoue qu’il est difficile de faire un résumé sans spoiler toute l’intrigue. Aussi suis je restée très vague volontairement. Pour la petite anecdote de lecture, au début j’ai assez imaginé Abrielle comme une Vaïana. Le problème d’avoir vu le disney peu avant cette lecture je pense xD Or les deux jeunes femmes n’ont rien en commun sinon leur amour de la mer et du chant. Bref je m’éloigne là. Donc au niveau des personnages: Abrielle est une jeune fille adorable et que tout le monde appréciait jusqu’à ce qu’un jour, elle se mette à… chantonner. Elle était petite mais c’est resté gravé dans les mémoires. Elle est attirée par le la musique, et cela la rend… différente au yeux des autres. Sa mère ferait tout pour elle. Jusqu’au bout. Je pense d’ailleurs que si on la voit peu dans ce premier tome, on la recroisera ensuite. Si la première partie du roman est concentrée sur Abrielle, la seconde nous conte la vie de deux autres personnages, leur vécu, leur mode de vie, bien loin de celui de la jeune fille, jusqu’à leur rencontre… et ce qui s’en suivra. J’ai bien aimé ma lecture, mais je n’irais pas jusqu’à dire que c’était génial, à couper le souffle ou autre. En fait c’est assez long. Bien sur il y a de l’action ici et là, mais j’avais l’impression de deviner à l’avance pas mal de choses et du coup l’intrigue à perdu de sa saveur. Je me suis même ennuyée à certains passage, surtout durant l’histoire d’ Abrielle. L’écriture ne manque pourtant pas de fluidité ou de simplicité pas du tout, c’était juste…un manque de profondeur pour moi peut être. Après tout la lecture est destinée à un plus jeune public. Voilà, une lecture calme et sans prise de tête, un peu simpliste, mais avec de magnifiques décors et des idées originales. A lire pendant l’été, sans besoin de réfléchir, et avec des personnages attirants. De mon coté je lirai la suite sans en attendre plus que ce premier tome^^
          Lire la suite
          En lire moins
        • abookcatcher Posté le 7 Août 2017
          Ce roman est divisé en deux parties. Dans la première, nous suivons Abrielle, qui vit au milieu de cet atoll tel qu’il est décrit dans le résumé. Tout pourrait sembler utopique s’il n’y avait pas ce règlement strict qui régit la vie au sein du village. Or, Abrielle est ce que son peuple appelle une réminiscente depuis qu’elle a osé chanter alors que cela est fermement proscrit. Ce don va un jour la pousser à fuir l’endroit où elle vit depuis toujours, et c’est ainsi qu’arrive la seconde partie, dans laquelle elle va faire la rencontre de deux nouveaux personnages. Je ne veux pas vous en dire plus car, pour ma part, c’est à partir de cette seconde partie de l’histoire que j’ai commencé à vraiment m’intéresser au roman, et je ne veux pas vous gâcher la surprise de cet univers qu’a créé l’auteur et qui est pour moi plein d’originalité et de poésie. Comme je viens de vous le dire, c’est vraiment pour moi à partir de la seconde partie du roman que l’histoire commence réellement à présenter un intérêt. En effet, j’ai trouvé que toute la partie qui se focalisait sur Abrielle, bien qu’intéressante, présentait beaucoup trop de longueurs.... Ce roman est divisé en deux parties. Dans la première, nous suivons Abrielle, qui vit au milieu de cet atoll tel qu’il est décrit dans le résumé. Tout pourrait sembler utopique s’il n’y avait pas ce règlement strict qui régit la vie au sein du village. Or, Abrielle est ce que son peuple appelle une réminiscente depuis qu’elle a osé chanter alors que cela est fermement proscrit. Ce don va un jour la pousser à fuir l’endroit où elle vit depuis toujours, et c’est ainsi qu’arrive la seconde partie, dans laquelle elle va faire la rencontre de deux nouveaux personnages. Je ne veux pas vous en dire plus car, pour ma part, c’est à partir de cette seconde partie de l’histoire que j’ai commencé à vraiment m’intéresser au roman, et je ne veux pas vous gâcher la surprise de cet univers qu’a créé l’auteur et qui est pour moi plein d’originalité et de poésie. Comme je viens de vous le dire, c’est vraiment pour moi à partir de la seconde partie du roman que l’histoire commence réellement à présenter un intérêt. En effet, j’ai trouvé que toute la partie qui se focalisait sur Abrielle, bien qu’intéressante, présentait beaucoup trop de longueurs. Il faut cependant s’accrocher puisqu’à partir du moment où l’on rencontre les deux nouveaux personnages, l’histoire devient beaucoup plus rythmée. Carina Rozenfeld a su créer un monde inédit qui nous pousse à nous questionner sur la différence. J’ai trouvé que derrière ces personnages incroyablement attachants, l’histoire porte un beau message de tolérance. Il ne faut pas oublier que ce livre est une dystopie, et même si j’en suis venue à me dire que ce monde était beaucoup trop cruel, j’ai trouvé par ailleurs qu’il mettait en exergue certains points qui existent déjà dans nos sociétés, malheureusement. Je suis contente d’être passée outre ma première déception au début du livre, car j’ai réellement eu un coup de coeur pour l’univers créé en seconde partie. La plume de Carina Rozenfeld est très poétique, et je me suis laissée embarquée au milieu de cet atoll où nos personnages se battent pour leurs différences, et se battent pour exister tels qu’ils sont réellement. Ce livre présente différents univers qui s’entrechoquent, chacun avec leurs spécificités, tout en se ressemblant énormément. La fin laisse présager encore beaucoup de surprises à ce niveau, et j’ai hâte de voir où l’auteur va nous emmener dans le second tome.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Nehilis Posté le 26 Février 2017
          Ce livre est le premier d'une dystopie post-apocalyptique: la lune a explosé, percutée par une météorite. J'ai été charmée par l'atmosphère crée par Carina Rozenfeld: un monde très doux en apparence qui se révèle terriblement autoritaire quand on gratte un peu le vernis. L'histoire commence par deux parties qui présentent les trois héros (Abrielle d'un côté, Ca et Sa de l'autre), puis continue avec leur rencontre et les péripéties qui en découlent. Ils vivent dans un atoll paradisiaque divisé en plusieurs villages, régis par des règles qui se ressemblent mais qui ignorent l'existence les uns des autres. Cet atoll est entouré par un mur gigantesque, électrifié et infranchissable. L'origine des règles et du mur s'est perdue depuis des siècles. On pourrait reprocher à ce premier tome un trop grand nombre de descriptions et un rythme assez lent. J'ai cependant beaucoup aimé la mise en place du contexte nécessaire à l'histoire et la découverte de l'univers clos des deux villages. Abrielle vit dans un petit village où chacun a sa place et son rôle, suivant une routine monotone. Il y existe des règles strictes : Aucun mal ne doit être fait aux femmes. ... Ce livre est le premier d'une dystopie post-apocalyptique: la lune a explosé, percutée par une météorite. J'ai été charmée par l'atmosphère crée par Carina Rozenfeld: un monde très doux en apparence qui se révèle terriblement autoritaire quand on gratte un peu le vernis. L'histoire commence par deux parties qui présentent les trois héros (Abrielle d'un côté, Ca et Sa de l'autre), puis continue avec leur rencontre et les péripéties qui en découlent. Ils vivent dans un atoll paradisiaque divisé en plusieurs villages, régis par des règles qui se ressemblent mais qui ignorent l'existence les uns des autres. Cet atoll est entouré par un mur gigantesque, électrifié et infranchissable. L'origine des règles et du mur s'est perdue depuis des siècles. On pourrait reprocher à ce premier tome un trop grand nombre de descriptions et un rythme assez lent. J'ai cependant beaucoup aimé la mise en place du contexte nécessaire à l'histoire et la découverte de l'univers clos des deux villages. Abrielle vit dans un petit village où chacun a sa place et son rôle, suivant une routine monotone. Il y existe des règles strictes : Aucun mal ne doit être fait aux femmes. Chaque soir tous doivent boire le cordial du sommeil. Il est interdit de chanter. Notre héroïne est réminiscente, cela signifie qu'elle entend la musique de chaque chose, dont la symphonie des abysses que son père lui a appris à écouter avant de disparaître. Pour cela, elle est persécutée par son ancien ami, Braden, gardien en chef, qui la hait autant qu'il l'a aimé. Elle finira par être contrainte à la fuite, meurtrie par la trahison des gens qu'elle aimait et par la séparation forcée avec sa mère, seule personne qui la soutient envers et contre tout. Sa et Ca vivent également en transgressant les règles de leur communauté. Dans leur village, l'amour et les contacts sont totalement interdits, punis de mort. Ils s'aiment depuis toujours et doivent le cacher. La puissance des leur sentiments est extraordinaire et émouvante. Découverts, ils seront humiliés et condamnés. Ces trois adolescents, fuyant le cocon où ils sont nés pour pouvoir vivre leurs différences, se retrouveront dans l'exil et la découverte de la liberté. La douceur de vivre affichée par ces villages n'est qu'une façade. Les habitants paisibles et routiniers se déchaînent dès qu'un « crime » est commis. Leur monde se révèle totalitaire et totalement engoncé dans une pensée unique jamais remise en cause. Les personnages secondaires confirment ce constat d'autoritarisme et d'absence totale de liberté. Il y a ceux qui se soumettent passivement, ceux qui participent à la répression avec enthousiasme et bien sûr, ceux qui refusent de se soumettre totalement, par une résistance plus ou moins active. Il est particulièrement fascinant de constater que cette oppression n'est pas le fait d'un chef ou d'un régime particulier mais de traditions tellement ancrées dans les esprits que personne n'ose les remettre en causes. Les règles sont appliqués strictement alors que leur origine a depuis longtemps été oubliée. Ce système presque carcéral perdure grâce aux générations qui se succèdent et ne le remettent jamais en cause. Ils entretiennent eux-mêmes leurs chaînes. Un des éléments qui m'a le plus plu est la réminiscence d'Abrielle. le rejet qu'elle cause illustre l'absurdité de suivre des règles sans jamais y réfléchir ainsi que l'intolérance et la difficulté de vivre dans une communauté en étant différent. C'est un thème classique de la dystopie qui est ici très bien traité. Le village de Sa et Ca a, lui, une particularité très originale qui apporte une dimension encore plus profonde à cette histoire. Cela permet de faire réfléchir sur un thème très clivant de notre société (spoiler: la construction de l'identité sexuelle indépendamment de l'orientation sexuelle), en l'abordant de manière intelligente et délicate. Je reste volontairement floue pour ne pas vous gâcher la découverte de cet élément qui, pour le coup, est assez unique dans la littérature jeunesse à succès. J'ai eu un coup de cœur total sur cette histoire touchante et aérienne. Elle aborde un grand nombre de sujet avec délicatesse tout en étant distrayante. J'aime énormément les personnages principaux et la lenteur des événements participe à la poésie de l'histoire. Ne vous attendez pas à de fracassantes révélations dès le premier tome, elles ne viennent que dans la suite. Ainsi, le roman prend encore une autre saveur lors de sa relecture, où l'on comprend bien mieux ce monde étonnant. Ce livre ne plaira pas à tout le monde au vu des thèmes qu'il aborde, mais il est bien écrit, bien construit et original : je vous recommande fortement cet ode à la liberté et aux différences.
          Lire la suite
          En lire moins
        INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
        Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)
        Notre politique relative aux données personnelles est accessible dans nos CGU.
        Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification, d’effacement, de limitation, de portabilité et d’opposition au traitement de vos données à caractère personnel dans les conditions fixées par la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978 selon les modalités de notre politique de confidentialité.