Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221246412
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 180
Format : 135 x 215 mm

La Vie, après

Date de parution : 17/10/2019

« J’ai attendu de nous savoir solides pour reprendre la plume. J’ai alors tenté de consigner les mues, cette écume du changement, depuis la perte de tous les repères jusqu’ à cet instant où le ciel se dégage, presque d’un coup. C’est là que vient la vie, après. »
Antoine Leiris...

« J’ai attendu de nous savoir solides pour reprendre la plume. J’ai alors tenté de consigner les mues, cette écume du changement, depuis la perte de tous les repères jusqu’ à cet instant où le ciel se dégage, presque d’un coup. C’est là que vient la vie, après. »
Antoine Leiris a perdu sa femme le 13 novembre 2015 au Bataclan. Vous n’aurez pas ma haine, son précédent livre, racontait les jours d’après, pour lui et son fils Melvil. Quatre ans plus tard, tous deux ont changé et grandi. Antoine Leiris n’est plus le même homme, ni le même père ; Melvil est devenu un petit garçon. C’est ce voyage que raconte La Vie, après. Celui d’un homme et de son fils qui ont poursuivi, malgré tout, leur chemin vers la vie. Un récit affectif et lumineux, qui dit combien l’ écriture est source et témoin du vivant.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221246412
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 180
Format : 135 x 215 mm
Robert Laffont

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Cgachy29 Posté le 2 Décembre 2019
    Je tiens tout d'abord à remercier les Éditions Robert Laffont pour la proposition ainsi que pour l'envoi du livre. J'avais lu le premier livre d'Antoine Leiris "vous n'aurez pas ma haine", qui m'avait énormément bouleversée... Mais la suite de leur vie, 4 ans après, ma juste brisé le cœur... On voit la détresse de ce papa, son manque de confiance en lui-même, cette peur de ne pas être assez bien, de ne pas être un bon papa. J'ai énormément pleuré en lisant ce livre, mais j'ai aussi beaucoup aimé de pouvoir lire l'après. Ce papa est un homme courageux et son fils l'est tout autant.
  • KTDeval Posté le 16 Novembre 2019
    C'est un livre émouvant. Spécialement en ce 4ème anniversaire de la tragédie du Bataclan. C'est assez bien écrit. Néanmoins, au bout d'un certain nombre de pages, j'ai ressenti de l'ennui. Les détails ,y compris matériels, de l'expérience de la paternité, sont trop nombreux et banals et finissent par lasser, même si l'on éprouve beaucoup de sympathie pour le désarroi et la touchante bonne volonté de ce père traumatisé et fragile. Les tâtonnements d'A.Leiris sont bien évidemment la conséquence du drame qu'il a vécu mais aussi d'une enfance marquée par son vécu au sein d'une famille dysfonctionnelle.On espère de tout coeur qu'il retrouvera un équilibre durable et que le bonheur sera encore possible pour son fils et lui. Toutefois je me sens un peu gênée par l'étalage de cette intimité. Chacun réagira à sa manière à ce récit.
  • babel95 Posté le 1 Novembre 2019
    La vie d'Antoine Leiris et de son fils Melvil a basculé le 13 novembre 2015 : Hélène, la femme d'Antoine, la maman de Melvil fait partie des victimes de l'attentat du Bataclan. On se souvient de sa lettre ouverte : "Vous n 'aurez pas ma haine", postée sur Facebook. Son premier livre, du même titre, dépeignait les premiers jours de la vie d'un père et d'un fils face à la tragédie. Dans La vie, après, nous retrouvons Antoine et Melvil. le temps a passé. Il a fallu reconstruire une vie à deux - déménager, faire le tri et jeter des objets de la vie d'avant, afin d'avancer. Trouver de nouveaux repères, de nouveaux lieux de vie sans pourtant oublier toute l'émotion du passé, tout ce qui a donné du sens. Antoine nous raconte ses tâtonnements de père solo - le quotidien des repas, des lessives, mais plus que tout, le regard et l'affection de Melvil. L'écriture à la première personne permet à Antoine Leiris de renouer avec le fil de sa vie. La vie d'après continue, peuplée de fantômes, le père et la mère d'Antoine, Hélène, mais ce sont des fantômes bienveillants, qui accompagnent Antoine et Melvil dans leur chemin vers l'avenir. J'ai beaucoup... La vie d'Antoine Leiris et de son fils Melvil a basculé le 13 novembre 2015 : Hélène, la femme d'Antoine, la maman de Melvil fait partie des victimes de l'attentat du Bataclan. On se souvient de sa lettre ouverte : "Vous n 'aurez pas ma haine", postée sur Facebook. Son premier livre, du même titre, dépeignait les premiers jours de la vie d'un père et d'un fils face à la tragédie. Dans La vie, après, nous retrouvons Antoine et Melvil. le temps a passé. Il a fallu reconstruire une vie à deux - déménager, faire le tri et jeter des objets de la vie d'avant, afin d'avancer. Trouver de nouveaux repères, de nouveaux lieux de vie sans pourtant oublier toute l'émotion du passé, tout ce qui a donné du sens. Antoine nous raconte ses tâtonnements de père solo - le quotidien des repas, des lessives, mais plus que tout, le regard et l'affection de Melvil. L'écriture à la première personne permet à Antoine Leiris de renouer avec le fil de sa vie. La vie d'après continue, peuplée de fantômes, le père et la mère d'Antoine, Hélène, mais ce sont des fantômes bienveillants, qui accompagnent Antoine et Melvil dans leur chemin vers l'avenir. J'ai beaucoup aimé découvrir La vie après, l'émotion ressentie à la lecture de Vous n'aurez pas ma haine est intacte, j'éprouve toujours la même admiration pour ce Père courage, son affection pour son fils, ses questionnements et sa détermination sans faille.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lenou78 Posté le 1 Novembre 2019
    Un récit empreint de sincérité, et d'émotions. On suit le parcours d'Antoine qui livre ses réflexions, ses pensées, ses interrogations, son cheminement depuis la perte tragique de sa femme. Un livre dans lequel la pudeur est présente et permet de ne pas verser ni dans la victimologie, ni dans l'apitoiement. Un livre que j'ai trouvé auréolé d'émotions sincères, subtiles et qui génère une certaine forme d'espoir, de renaissance, de spiritualité face aux épreuves que la vie réserve, et face aussi aux précieux moments qu'elle nous donne à vivre. Je salue l'humilité de cet homme, qui nous fait partager des parcelles de sa reconstruction. Les mots, les ressentis de cet écrit marquent indiscutablement.
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.