Lisez! icon: Search engine

La Vie rêvée de Gabrielle

Presses de la cité
EAN : 9782258143975
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 225 mm
La Vie rêvée de Gabrielle

Collection : Terres de France
Date de parution : 15/03/2018
La destinée hors du commun de Gabrielle Renard, fille de la campagne champenoise qui, de Paris à Grasse et jusqu’aux Etats-Unis, sera tour à tour employée de maison, nourrice, muse et figure féminine incontournable de deux artistes majeurs du xxe siècle : le peintre Auguste Renoir et le cinéaste Jean Renoir.
La vie de Gabrielle Renard est un roman. Un roman vrai et en couleurs qui commence en 1894, quand, toute jeune, elle quitte sa Champagne natale pour devenir bonne à Paris chez les Renoir. Sa beauté simple mais rayonnante lui vaut de poser bientôt pour le célèbre peintre. Egalement nourrice... La vie de Gabrielle Renard est un roman. Un roman vrai et en couleurs qui commence en 1894, quand, toute jeune, elle quitte sa Champagne natale pour devenir bonne à Paris chez les Renoir. Sa beauté simple mais rayonnante lui vaut de poser bientôt pour le célèbre peintre. Egalement nourrice du petit Jean, le futur cinéaste, elle contribue grandement à son éducation. De cette complicité, de cette tendresse, Renoir saisit sur la toile les instants pleins de grâce. Gabrielle suit la famille au gré de ses pérégrinations et de ses secrets, et côtoie de grands artistes : Manet, Degas… Toujours disponible quand le maître la réclame comme modèle, toujours admirative, de plus en plus experte en art…
Ainsi va la vie hors du commun de Gabrielle dans l’intimité de deux artistes majeurs du xxe siècle.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782258143975
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 368
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Un très beau roman qui part en quête des origines familiales d’une jeune femme…"
 
Les Chroniques de Madoka

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ninachevalier Posté le 26 Avril 2019
    L’année 2019 met les Renoir à l’honneur. Elle marque le centenaire de la disparition du peintre Pierre-Auguste Renoir mais aussi les soixante ans de la mort de Gabrielle, modèle favori du peintre. Qui était-elle ? Dans son passionnant roman, Lyliane Mosca nous invite à découvrir son parcours depuis son enfance dans le joli village aubois d’Essoyes. Récit étayé par des écrits de Bernard Pharisien, son petit-neveu, disparu en 2018. Le récit débute l’été 1894, quand la jeune Gabrielle ( 16 ans), qui vient d’être embauchée au service des Renoir, monte à Paris. On l’accompagne pour son premier voyage en train , puis dans son installation dans la famille du peintre. On la suit arpentant le quartier de Montmartre, le Maquis. L’appréhension qui l’habitait s’est vite dissipée, s’adaptant facilement au mode de vie de l’artiste. Elle aura le double rôle de bonne et de nounou, à la naissance de Jean. Elle apparaît délurée, effrontée, ne manquant pas de toupet. Elle va inspirer le peintre qui la fait poser avec son tout jeune fils, au point que son épouse la jalouse. Jean ne quitte pas sa « Bibon » d’une semelle. Celle-ci drape d’une tendresse infinie le père et le fils. Sa cote est en hausse, les... L’année 2019 met les Renoir à l’honneur. Elle marque le centenaire de la disparition du peintre Pierre-Auguste Renoir mais aussi les soixante ans de la mort de Gabrielle, modèle favori du peintre. Qui était-elle ? Dans son passionnant roman, Lyliane Mosca nous invite à découvrir son parcours depuis son enfance dans le joli village aubois d’Essoyes. Récit étayé par des écrits de Bernard Pharisien, son petit-neveu, disparu en 2018. Le récit débute l’été 1894, quand la jeune Gabrielle ( 16 ans), qui vient d’être embauchée au service des Renoir, monte à Paris. On l’accompagne pour son premier voyage en train , puis dans son installation dans la famille du peintre. On la suit arpentant le quartier de Montmartre, le Maquis. L’appréhension qui l’habitait s’est vite dissipée, s’adaptant facilement au mode de vie de l’artiste. Elle aura le double rôle de bonne et de nounou, à la naissance de Jean. Elle apparaît délurée, effrontée, ne manquant pas de toupet. Elle va inspirer le peintre qui la fait poser avec son tout jeune fils, au point que son épouse la jalouse. Jean ne quitte pas sa « Bibon » d’une semelle. Celle-ci drape d’une tendresse infinie le père et le fils. Sa cote est en hausse, les marchands d’art lui rendent visite. Lyliane Mosca sait aiguiser notre curiosité quand elle nous montre Gabrielle surprenant Auguste en train d’écrire des lettres à un(e) destinataire inconnu(e), et surtout à l’insu de sa femme Aline. De plus il semble enclin à révéler son secret à son gracieux modèle, qui reconnaît éprouver une certaine attirance pour son « patron ». Toutefois Gabrielle découvre que Marie Maliverney, elle, sait, puisque chargée de poster ce mystérieux courrier. Va-t-elle réussir à percer le secret ? Plusieurs lieux sont associés aux Renoir. A Paris, il y a eu d’abord l’appartement du château des Brouillards, à Montmartre, puis un appartement Rue de La Rochefoucauld. A la campagne, la maison louée à Essoyes avant l’acquisition d’une propriété qui comprendra l’atelier Renoir. Ce qui lui permet de s’enivrer de la « nature luxuriante : «  les vignes rousses à l’automne, les reflets émeraude de l’Ource » ; de trouver des sources d’inspiration nouvelles et d’autres modèles : les laveuses, les vendangeuses. Le village recèle des trésors à peindre. Il a de quoi « paysanner ». Et dans le Sud, un hôtel à Nice puis une villa louée à Magagnosc, et enfin, le domaine Les Collettes à Cagnes-sur-mer. Aline, sa femme, espère que Renoir pourra y soigner ses rhumatismes déformants qui le handicapent de plus en plus dans son travail. A Aix les-Bains Renoir accepte de suivre une cure, moments de grande complicité avec Gabrielle, qui endosse le rôle de dame de compagnie. Nouveau logement à Saint-Cloud, puis Rue Caulincourt. Le lecteur navigue donc entre ces divers lieux au fil des pages, au fil des saisons. On y voit simultanément grandir Jean (qui deviendra le célèbre cinéaste), et vieillir son père qui souffre des ravages de l’âge, de la maladie( polyarthrite). C’est en fauteuil roulant qu’il va peindre in situ, observant «  le spectacle vivant », en parfaite communion avec Gabrielle. La maison d’Essoyes permet de recevoir le beau monde, dont Julie Manet, fille d’artistes. Par elle, Gabrielle va découvrir l’existence d’une certaine « Lise », prénom tabou ! La cohabitation avec la famille Renoir n’est pas sans heurts, sans différends. Renoir entrera dans une colère noire quand il réalise que Gabrielle l’a espionné et vue en bonne compagnie. Il se résout donc à lui confier son secret, ainsi elle sera la troisième personne à le connaître. Cette fois le lien entre Lise et Jeanne est clairement établi. Gabrielle, en délicatesse avec Aline, l’épouse de Renoir, se retrouve congédiée, déçue de constater le peu de soutien de son patron, avec qui elle s’en entretiendra plus tard. Celui-ci garde ses secrets, rien ne filtre concernant Pierre, cet aspirant peintre, à l’allure bohème que Gabrielle avait rencontré à Montmartre. Jean accuse le coup de la séparation avec sa nounou, « sa Bibon » adorée, il devient plus capricieux. Par miracle, Gab réapparaît pour son grand bonheur. En effet, Aline, épuisée par sa troisième grossesse, sous la pression de Renoir qui veut finir ses nus, accepte de la réembaucher. Elle endossera en plus le rôle de lectrice particulière et d’infirmière au chevet de son patron qui ,cette fois, lui livre ses derniers secrets. Rebondissement, Aline a tout entendu : se sentant trahie, humiliée , elle congédie ses employées. Une nouvelle bonne s’occupera du dernier né Claude, les aînés font leurs études. Pierre a embrassé une carrière de comédien. Jean rejoint le corps des dragons. Avant son départ, il avoue son amour à « Ga » et lui vole des baisers, cherche à savoir le degré d’intimité qui la lie à son père. Les rumeurs colportées à ce sujet ne la touchent pas, au contraire elle prend plaisir à entretenir l’ambiguïté. Gabrielle qui incarne pour Jean « la loyauté, la pureté, la tendresse », finit par réaliser son rêve : rencontrer un artiste, américain, Conrad Slade et même l’épouser après avoir éconduit maints prétendants. Le destin incroyable de Gabrielle, «  la grâce incarnée » que nous relate Lyliane Mosca avec brio, suscite beaucoup d’émotion. C’est en Grèce qu’elle sera informée de la disparition d’Aline Renoir, par une lettre de Marie, dite la Boulangère. Quant à Renoir, jusqu’à sa mort, il croque de jeunes modèles dont la fascinante Andrée Heuschling, rayonnante de beauté, que son fils Jean épousera. Ces séances de pose convoquent chez le lecteur qui aurait vu le film « Renoir » de Gilles Bourdos, le sublime décor de ce spot. A la disparition du peintre, le couple Slade rend visite aux enfants Renoir, Gabrielle tient à effectuer un pèlerinage sur les pas de l’artiste et enquête sur Pierre, persuadée qu’il était un fils caché de son maître. Le récit s’achève par des dates importantes qui ont jalonné la vie de couple de Gabrielle :la naissance de son fils, Jeannot, son mariage avec Conrad Slade et son départ aux USA. Le fil avec la famille Renoir n’est pas rompu pour autant. C’est émue aux larmes que Ga prend connaissance de la lettre que Renoir lui avait écrite, lettre retrouvée par Claude. Ce roman dense présente un double intérêt, il ressuscite Renoir, ainsi que d’autres figures artistiques de l’impressionnisme qu’il reçoit, côtoie ( Degas, Monet, Julie Manet, Cézanne, les marchands d’art). Il rappelle en toile de fond la guerre, qui explique la présence sur le front des fils du peintre mobilisés pour «  cette saloperie de guerre » d’où ils reviennent blessés. Lyliane Mosca livre un portrait coruscant de Gabrielle et nous fait partager le quotidien de la famille Renoir à Paris, dans la campagne champenoise et dans le Sud. Elle nous invite en filigrane à visiter le musée d’Essoyes, à admirer les tableaux cités dans cet ouvrage, à découvrir ou nous replonger dans les films de Jean , le cinéaste et lire son" Pierre-Auguste Renoir, mon père" pour retrouver la rayonnante Ga. L’écrivaine signe une biographie romancée très enrichissante, baignée de lumière, qui met Renoir « l’ouvrier de la peinture » au premier plan. Quelques dates : Pierre Auguste Renoir : 1841 – 1919 Aline Charigot , son épouse en 1890: 1859 -1915 Gabrielle Renoir :1878 - 1959
    Lire la suite
    En lire moins
  • FannyNetherfieldPark Posté le 11 Septembre 2018
    Pierre-Auguste Renoir, peintre impressionniste connu et reconnu, a été maintes fois raconté. Avec son dernier roman, Lyliane Mosca nous introduit dans le cercle Renoir par un biais inédit. En effet, elle nous propose de suivre les pas de Gabrielle Renard. Cette dernière quitte sa campagne champenoise pour entrer au service de la famille du peintre. Elle leur sera fidèle jusqu’à la fin de sa vie. Grâce à son écriture simple et vivante, la romancière nous fait partager le quotidien de tout ce petit monde entre Paris, Essoyes et la Côte d’Azur. C’est le récit d’une relation de confiance et de confidence avec Pierre-Auguste mais aussi de grande complicité avec Jean, l’un des fils et futur cinéaste. Gabrielle est un personnage assez incroyable. Son naturel, son franc-parler et son authenticité lui attirent les sympathies de tous sauf de la femme de Renoir, Aline. Cette dernière la bat froid à la moindre occasion. Son destin est assez exceptionnel et hors du commun. Elle est domestique, cuisinière, infirmière, nourrice et surtout l’un des modèles fétiches de Pierre-Auguste. Son existence la mènera même à finir ses jours à Los Angeles dans le giron de Jean Renoir. Nous assistons également bien impuissant à l’hiver de la... Pierre-Auguste Renoir, peintre impressionniste connu et reconnu, a été maintes fois raconté. Avec son dernier roman, Lyliane Mosca nous introduit dans le cercle Renoir par un biais inédit. En effet, elle nous propose de suivre les pas de Gabrielle Renard. Cette dernière quitte sa campagne champenoise pour entrer au service de la famille du peintre. Elle leur sera fidèle jusqu’à la fin de sa vie. Grâce à son écriture simple et vivante, la romancière nous fait partager le quotidien de tout ce petit monde entre Paris, Essoyes et la Côte d’Azur. C’est le récit d’une relation de confiance et de confidence avec Pierre-Auguste mais aussi de grande complicité avec Jean, l’un des fils et futur cinéaste. Gabrielle est un personnage assez incroyable. Son naturel, son franc-parler et son authenticité lui attirent les sympathies de tous sauf de la femme de Renoir, Aline. Cette dernière la bat froid à la moindre occasion. Son destin est assez exceptionnel et hors du commun. Elle est domestique, cuisinière, infirmière, nourrice et surtout l’un des modèles fétiches de Pierre-Auguste. Son existence la mènera même à finir ses jours à Los Angeles dans le giron de Jean Renoir. Nous assistons également bien impuissant à l’hiver de la vie de Pierre-Auguste Renoir. La polyarthrite le fait souffrir et limite ses mouvements mais il garde toujours cette envie de peindre et de fixer la lumière et les couleurs sur la toile. Comme vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé ce roman. Avec simplicité, un certain charme et une tendresse pour ses personnages, Lyliane Mosca nous dévoile le quotidien des Renoir, des anecdotes méconnues mais aussi un très beau portrait de femme au destin étonnant. Je suis ressortie enchantée de cette lecture tout en ayant l’impression d’avoir appris beaucoup. J’ai eu la chance d’interviewer l’écrivaine lors du salon Le livre sur la place à Nancy. La transcription devrait arriver sous peu sur le blog.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ingridfasquelle Posté le 3 Avril 2018
    Journaliste culturelle, Lyliane Mosca a notamment publié Les Gens de Laborde (2009) et Une femme en mauve, préfacé par Philippe Besson (2014). Elle est l'auteur aux Presses de la Cité de La Villa Amarante (2015) et des Amants de Maulnes (2017). Tour à tour employée de maison, nourrice et modèle, la vie de Gabrielle Renard a tout du roman. Lyliane Mosca raconte l’incroyable destinée de cette jeune Champenoise qui va quitter sa campagne natale pour devenir bonne à Paris chez Pierre-Auguste Renoir. Peu à peu, la douceur, la sensibilité et la vivacité de la jeune fille émeuvent le maître qui l’introduit dans son univers et l’incite à poser pour lui. Ainsi, en dépit de la jalousie de l’épouse de Renoir et du scandale que cette étrange proximité suscite, s’installe entre le peintre et la belle Gabrielle une complicité hors du commun, qui durera toute une vie… De Paris à la Côte d’Azur, Gabrielle suivra la famille Renoir au gré de ses pérégrinations et de ses secrets. Au plus près de l’intimité du peintre, Gabrielle, fascinée et toujours admirative de l’œuvre du maître, va côtoyer les peintres les plus influents du XXème Siècle. Pourtant, c’est à Pierre-Auguste puis, plus tard à son fils... Journaliste culturelle, Lyliane Mosca a notamment publié Les Gens de Laborde (2009) et Une femme en mauve, préfacé par Philippe Besson (2014). Elle est l'auteur aux Presses de la Cité de La Villa Amarante (2015) et des Amants de Maulnes (2017). Tour à tour employée de maison, nourrice et modèle, la vie de Gabrielle Renard a tout du roman. Lyliane Mosca raconte l’incroyable destinée de cette jeune Champenoise qui va quitter sa campagne natale pour devenir bonne à Paris chez Pierre-Auguste Renoir. Peu à peu, la douceur, la sensibilité et la vivacité de la jeune fille émeuvent le maître qui l’introduit dans son univers et l’incite à poser pour lui. Ainsi, en dépit de la jalousie de l’épouse de Renoir et du scandale que cette étrange proximité suscite, s’installe entre le peintre et la belle Gabrielle une complicité hors du commun, qui durera toute une vie… De Paris à la Côte d’Azur, Gabrielle suivra la famille Renoir au gré de ses pérégrinations et de ses secrets. Au plus près de l’intimité du peintre, Gabrielle, fascinée et toujours admirative de l’œuvre du maître, va côtoyer les peintres les plus influents du XXème Siècle. Pourtant, c’est à Pierre-Auguste puis, plus tard à son fils Jean, devenu cinéaste, qu’elle restera éternellement fidèle... Le roman de Lyliane Mosca est un hommage vibrant à l’œuvre et à la vie de Renoir. Immergé dans son univers comme dans un tableau vivant, le lecteur découvre son art subtil et raffiné, le jeu des couleurs et les tentatives du maître pour capturer et restituer la lumière sans ses toiles. Les peintures et les séances de pose se succèdent tout comme les tranches de vie. Mais plus que l’œuvre du peintre, c’est cette singulière complicité qu’il partage avec son jeune modèle qui étonne et pousse le lecteur à tourner toujours plus de pages. Entre fascination et désir, quels sont la véritable nature des liens qui unissent Renoir et Gabrielle ? Il faudra lire jusqu’au bout cette histoire au charme indéniable et à la sensualité retenue pour comprendre toute la force et l’ambiguïté des liens qu’ont tissé le maître et sa jeune domestique. Lyliane Mosca signe un roman presque magique, à la fois troublant et captivant, dans lequel couvent une douceur, une sensualité et un érotisme à peine voilés. C’est magnifique ! La vie rêvée de Gabrielle prolonge l’œuvre de Renoir de la plus belle façon qui soit ! On ressort de cette lecture délicate et pleine de grâce le sourire aux lèvres et des étoiles plein les yeux !
    Lire la suite
    En lire moins
  • MAMIEJAUNE Posté le 1 Avril 2018
    je viens de lire « La Vie rêvée de Gabrielle », roman de Lyliane MOSCA et ainsi de découvrir la plume élégante et fluide de cet auteur. Etant passionnée par les œuvres des « impressionnistes » et plus particulièrement celles d'Auguste Renoir, j'avais très envie de connaître la vie des Renoir et celle de leur muse : Gabrielle Renard. Je me suis donc laissé porter par les mots de l'auteur qui dresse un très beau portrait de cette jolie jeune fille et nous conte son étonnant destin. Après avoir quitté sa Champagne natale, Gabrielle devient bonne chez les Renoir, fidèle servante, nounou mais également modèle préféré du peintre puis image idéaliste de la femme pour son fils Jean, le cinéaste. Nous partageons le quotidien de Gabrielle, son extrême attachement au petit Jean qu'elle chérira toute sa vie comme son propre enfant. Nous la suivons de Paris à Cagnes-sur-Mer aux côtés de la famille Renoir, dans l'intimité du peintre et de ses secrets, puis aux Etats-Unis... Au fil des mots de l'auteur l'on perçoit aisément les couleurs des peintures de Renoir ainsi que les lumières qui inspiraient l'artiste. J'ai beaucoup aimé le personnage de Gabrielle, femme simple au grand cœur, tendre, extrêmement dévouée à son maître ainsi qu'à sa famille. J'ai ADORE... je viens de lire « La Vie rêvée de Gabrielle », roman de Lyliane MOSCA et ainsi de découvrir la plume élégante et fluide de cet auteur. Etant passionnée par les œuvres des « impressionnistes » et plus particulièrement celles d'Auguste Renoir, j'avais très envie de connaître la vie des Renoir et celle de leur muse : Gabrielle Renard. Je me suis donc laissé porter par les mots de l'auteur qui dresse un très beau portrait de cette jolie jeune fille et nous conte son étonnant destin. Après avoir quitté sa Champagne natale, Gabrielle devient bonne chez les Renoir, fidèle servante, nounou mais également modèle préféré du peintre puis image idéaliste de la femme pour son fils Jean, le cinéaste. Nous partageons le quotidien de Gabrielle, son extrême attachement au petit Jean qu'elle chérira toute sa vie comme son propre enfant. Nous la suivons de Paris à Cagnes-sur-Mer aux côtés de la famille Renoir, dans l'intimité du peintre et de ses secrets, puis aux Etats-Unis... Au fil des mots de l'auteur l'on perçoit aisément les couleurs des peintures de Renoir ainsi que les lumières qui inspiraient l'artiste. J'ai beaucoup aimé le personnage de Gabrielle, femme simple au grand cœur, tendre, extrêmement dévouée à son maître ainsi qu'à sa famille. J'ai ADORE ce sublime roman, extrêmement bien écrit, émouvant et fort intéressant que j'ai lu pratiquement d'une traite tant il me passionnait ! Un petit bijou de littérature à découvrir sans hésitation. Excellent moment de lecture.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité de la collection Terres de France
Découvrez des histoires riches des couleurs de nos régions et des saveurs d'antan pour de magnifiques moments de lecture.