Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221187777
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 512
Format : 140 x 225 mm

L'Affaire Léon Sadorski

Collection : La Bête noire
Date de parution : 25/08/2016

Le pire des salauds, le meilleur des enquêteurs.
Avril 1942. Au sortir d’un hiver rigoureux, Paris prend des airs de fête malgré les tracas de l’Occupation. Pétainiste et antisémite, l’inspecteur Léon Sadorski est un flic modèle doublé d’un mari attentionné. Il fait très correctement son travail à la 3e section des...

Le pire des salauds, le meilleur des enquêteurs.
Avril 1942. Au sortir d’un hiver rigoureux, Paris prend des airs de fête malgré les tracas de l’Occupation. Pétainiste et antisémite, l’inspecteur Léon Sadorski est un flic modèle doublé d’un mari attentionné. Il fait très correctement son travail à la 3e section des Renseignements généraux, contrôle et arrête les Juifs pour les expédier à Drancy. De temps en temps, il lui arrive de donner un coup de main aux Brigades spéciales, d’intervenir contre les « terroristes ».
Mais Sadorski est brusquement arrêté par la Gestapo et transféré à Berlin, où on le jette en prison. Le but des Allemands est d’en faire leur informateur au sein de la préfecture de police… De retour à Paris, il reçoit l’ordre de retrouver son ancienne maîtresse, Thérèse Gerst, mystérieuse agent double que la Gestapo soupçonne d’appartenir à un réseau antinazi.
Après le succès de Monsieur le commandant, Romain Slocombe nous entraîne dans les abîmes de la collaboration et de la mauvaise conscience française.

« Slocombe offre au polar un immense roman qui résonne avec notre Histoire. Grandiose. » Benoît Minville, auteur de Rural noir, libraire Fnac Défense.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221187777
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 512
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • nanashi Posté le 2 Mai 2020
    Monsieur Léon Sadorski est un chic type (ironie). Flic aux RG, collabo, pétainiste, xénophobe, misogyne, égoïste, pervers, braillard, profiteur et j'en passe ! C'est donc, à mes yeux, osé d'écrire une série de romans avec un personnage principal aussi peu engageant. Osé, mais réussi. Certes, je ne me suis pas vraiment attachée à lui. Néanmoins, j'ai suivi ses déboires avec intérêt. Savoir comment cet homme antipathique allait se sortir de son pétrin était plus captivant qu'escomptais. Surtout que, monsieur Slocombe s'est très bien documenté et nous fourni un roman riche d'info historiques passionnantes. Bonne découverte, bon moment de lecture. Par contre, je ne sais pas encore si je le lirai une autre fois...
  • AugustineBarthelemy Posté le 26 Avril 2020
    Un polar historique et efficace, extrêmement documenté sur la période de l'Occupation. Le roman nous livre un portrait dérangeant de la lie de la société, d'une masse grouillante et rampante, entre petites compromissions et grandes lâchetés, uniquement au service de ses intérêts. Le tout servi par un Sadorski, flic puant mais convaincant, reflet parfait de son époque.
  • LMFML Posté le 7 Avril 2020
    Le parti pris de ce roman, et ceux qui suivent (ou précèdent), est intéressant car le héros ou disons, personnage principal, est du plutôt du côté obscur…. On trouve beaucoup de romans sur cette période trouble du côté des résistants, des méchants nazis... Il est particulièrement captivant de lire des romans du côté des allemands quelque soient leurs points de vue ou du côté des français mais pas forcément des héros que tout le monde prétendait être!!!!
  • Ogrimoire Posté le 2 Mars 2020
    Ne me traitez pas d’inculte, ne me jetez pas la pierre mais je découvre seulement Romain Slocombe et wahouu quel génie ! J’ai littéralement dévoré ce livre, impossible de le lâcher, c’est captivant ! Captivant par son histoire qui est extrêmement bien construite et sans temps mort, on voyage de Paris à Berlin aux côtés de Sadorski et on enquête avec lui entre magouilles et mensonges. Captivant par ses personnages, qui sont très travaillés et qui restent en mémoire, ils ont tous une particularité, un côté attachant ou alors un côté à nous faire vomir ! Moi, j’ai adoré le côté un peu bandit de l’inspecteur principal adjoint Sadorski, on sent et on voit qu’il n’hésite pas à franchir la ligne jaune pour avoir ce qu’il veut mais j’ai également aimé son côté complètement barré ! Romain Slocombe nous fait rire lorsqu’il nous parle des pensées déplacées de l’inspecteur avec les jeunes femmes et il sait également nous émouvoir lorsque l’inspecteur se trouve en mauvaise posture dans sa cellule à Berlin, abandonné et traité comme un chien. Avec Léon Sadorski, on se balade dans le Paris occupé des années 40 et on prend une belle leçon d’histoire. Leçon d’histoire car l’auteur nous... Ne me traitez pas d’inculte, ne me jetez pas la pierre mais je découvre seulement Romain Slocombe et wahouu quel génie ! J’ai littéralement dévoré ce livre, impossible de le lâcher, c’est captivant ! Captivant par son histoire qui est extrêmement bien construite et sans temps mort, on voyage de Paris à Berlin aux côtés de Sadorski et on enquête avec lui entre magouilles et mensonges. Captivant par ses personnages, qui sont très travaillés et qui restent en mémoire, ils ont tous une particularité, un côté attachant ou alors un côté à nous faire vomir ! Moi, j’ai adoré le côté un peu bandit de l’inspecteur principal adjoint Sadorski, on sent et on voit qu’il n’hésite pas à franchir la ligne jaune pour avoir ce qu’il veut mais j’ai également aimé son côté complètement barré ! Romain Slocombe nous fait rire lorsqu’il nous parle des pensées déplacées de l’inspecteur avec les jeunes femmes et il sait également nous émouvoir lorsque l’inspecteur se trouve en mauvaise posture dans sa cellule à Berlin, abandonné et traité comme un chien. Avec Léon Sadorski, on se balade dans le Paris occupé des années 40 et on prend une belle leçon d’histoire. Leçon d’histoire car l’auteur nous décrit comment vivent les parisiens et comment sont appliquées les mesures anti-juives sur le sol français. On est happés par cette histoire, c’est extrêmement bien fait ! Il faut également saluer le travail fait par l’auteur, on sent qu’il a effectué de lourdes recherches pour écrire cette histoire. Certains pourraient être rebutés par le côté complet et sans faille de cette histoire, car c’est très travaillé, mais moi j’ai vraiment adoré et je vous le conseille ! J’ai tellement accroché que j’ai été acheter la suite hier ! 🙂
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mangeur_de_livre Posté le 29 Février 2020
    Souvent on s'attache aux héros des livres. Parfois non, soit par manque d'affinités, soit parce que le personnage est mal construit. Et puis il y a Léon Sadorski... Paris sous l'Occupation allemande. L'inspecteur Sadorski travaille pour la Préfecture de police. Et on peut dire qu'il a tout pour plaire : collabo, antisémite, acceptant des pots de vins de personnes juives pour mieux les faire arrêter ensuite. Mais quand il se retrouve arrêté par la Gestapo et envoyé à Berlin pour y être détenu, c'est tout son petit univers qui va voler en éclat. "L'affaire Léon Sadorski" est un livre très documenté, peut être même trop parfois, ce qui contribue à le faire démarrer sur un rythme assez lent et conventionnel. Malgré tout, on de plaît (façon de parler 😉) à suivre le quotidien de l'inspecteur Sadorski et à mesurer toute la bassesse et l'ignominie du personnage. L'intrigue en tant que telle est relativement basique mais le livre vaut surtout pour la peinture très fine des moeurs et du mode de pensée d'une partie de la population française. Celle-ci, aveuglée par le sens du devoir accompli, l'obéissance aux supérieurs et la haine de l'autre (qu'il soit juif et/ou étranger) se laissera... Souvent on s'attache aux héros des livres. Parfois non, soit par manque d'affinités, soit parce que le personnage est mal construit. Et puis il y a Léon Sadorski... Paris sous l'Occupation allemande. L'inspecteur Sadorski travaille pour la Préfecture de police. Et on peut dire qu'il a tout pour plaire : collabo, antisémite, acceptant des pots de vins de personnes juives pour mieux les faire arrêter ensuite. Mais quand il se retrouve arrêté par la Gestapo et envoyé à Berlin pour y être détenu, c'est tout son petit univers qui va voler en éclat. "L'affaire Léon Sadorski" est un livre très documenté, peut être même trop parfois, ce qui contribue à le faire démarrer sur un rythme assez lent et conventionnel. Malgré tout, on de plaît (façon de parler 😉) à suivre le quotidien de l'inspecteur Sadorski et à mesurer toute la bassesse et l'ignominie du personnage. L'intrigue en tant que telle est relativement basique mais le livre vaut surtout pour la peinture très fine des moeurs et du mode de pensée d'une partie de la population française. Celle-ci, aveuglée par le sens du devoir accompli, l'obéissance aux supérieurs et la haine de l'autre (qu'il soit juif et/ou étranger) se laissera entraîner dans une collaboration plus ou moins active avec l'occupant. Un ouvrage très intéressant, à la croisée du roman historique, du polar et du documentaire historique. Je n'ai pas encore lu les autres tomes de la série, mais je me demande déjà comment le personnage de Sadorski va évoluer, notamment avec la perspective de la Libération.
    Lire la suite
    En lire moins
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.