Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221238899
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 225 mm

Le Bûcher de Moorea

Collection : La Bête noire
Date de parution : 16/05/2019
Derrière chaque paradis, il y a un enfer. Bienvenue en Polynésie !

Dans le lagon de Moorea, les eaux calmes et bleues bercent quelques voiliers tranquilles. Les cocotiers dansent au vent. Les tiarés exhalent leur parfum. Pourtant, à l’abri de la forêt, des flammes se fraient un chemin vers le ciel. Lilith Tereia, jeune photographe, tourne son appareil vers le bûcher. Devant...

Dans le lagon de Moorea, les eaux calmes et bleues bercent quelques voiliers tranquilles. Les cocotiers dansent au vent. Les tiarés exhalent leur parfum. Pourtant, à l’abri de la forêt, des flammes se fraient un chemin vers le ciel. Lilith Tereia, jeune photographe, tourne son appareil vers le bûcher. Devant son objectif, des bras, des jambes, des troncs se consument. Et quatre têtes.
Pour quels dieux peut-on faire aujourd’hui de tels sacrifices ? Avec Maema, journaliste au quotidien de Tahiti, Lilith est happée dans le tourbillon de l’enquête. Les deux vahinés croiseront le chemin d’un homme venu de France chercher une autre vie. Un homme qui tutoie la mort.

« La perle noire du polar. » Julie Malaure, Le Point.
« Un diamant dans l’univers du noir. » Jérôme Pitt, libraire Furet du Nord, Lille.
« Un polar azur qui démonte les clichés. » Chantal T. Spitz, auteure, directrice de la revue Littérama'ohi.
« Un grand roman qui offre un voyage diabolique. » Benoît Minville, auteur, libraire Fnac Défense.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221238899
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 225 mm
Robert Laffont

Ils en parlent

« Une histoire de dingues, au sens propre, mais gorgée d’une poésie tendre qui embaume les fragrances mêlées des fleurs de tiaré et de frangipanier. Avec Guirao, la Polynésie a trouvé sa vraie perle »
Julie Malaure / Le Point

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • tarceldesbois Posté le 2 Mai 2020
    Ben c'est plutôt bien, j'ai parcouru ce livre avec plaisir malgré ma première réticence qui était qu'un polar puisse se passer à Tahiti. Mais l'histoire tient la route, la présence du rat est délicieuse et le déroulé très correct. Ce livre m'a permis de comprendre la situation en Papouasie, la vie à Papeete. L'auteur a choisit une histoire pas si simple que ça et il aurait pu se perdre. Au contraire, il suit son idée et chaque situation a une explication.
  • moijelisetvous Posté le 21 Avril 2020
    Et bien en voilà une nouvelle curiosité !!! Couverture intrigante, auteur inconnu pour moi et hop embarquement immédiat pour la Polynésie et croyez moi en période de confinement le plaisir n'a pas de limites... Diantre !!! j'ai été complètement subjugué par cette lecture, déjà par le dépaysement incroyable que nous offre Patrice Guirao et ensuite par une intrigue rondement mené ou le "Mana" rôde... On découvre Lilith, une photographe de l'île, appelée avec son amie Maema, à enquêter sur une terrible découverte : un bûcher renfermant des membres, corps, jambes et quatre têtes. La stupeur s'empare de l'île, et les deux femmes vont enquêter tant bien que mal avec la police locale. Il n'y a pas de bons moments, mais il se trouve aussi qu'en même temps se déroule le festival des danseurs du feu et l'île est en ébullition... Au même moment, on découvre en métropole Naël, un personnage sombre, qui s'active à maquiller la scène d'un crime, qu'il vient bien sûr de commettre... Comment deux situations littéralement opposées, vont elles se confondre ?! Là est la réussite de ce polar, car vous n'êtes pas au bout de vos surprises, notamment avec un personnage stupéfiant, répondant au nom de Gaspard... Une vraie... Et bien en voilà une nouvelle curiosité !!! Couverture intrigante, auteur inconnu pour moi et hop embarquement immédiat pour la Polynésie et croyez moi en période de confinement le plaisir n'a pas de limites... Diantre !!! j'ai été complètement subjugué par cette lecture, déjà par le dépaysement incroyable que nous offre Patrice Guirao et ensuite par une intrigue rondement mené ou le "Mana" rôde... On découvre Lilith, une photographe de l'île, appelée avec son amie Maema, à enquêter sur une terrible découverte : un bûcher renfermant des membres, corps, jambes et quatre têtes. La stupeur s'empare de l'île, et les deux femmes vont enquêter tant bien que mal avec la police locale. Il n'y a pas de bons moments, mais il se trouve aussi qu'en même temps se déroule le festival des danseurs du feu et l'île est en ébullition... Au même moment, on découvre en métropole Naël, un personnage sombre, qui s'active à maquiller la scène d'un crime, qu'il vient bien sûr de commettre... Comment deux situations littéralement opposées, vont elles se confondre ?! Là est la réussite de ce polar, car vous n'êtes pas au bout de vos surprises, notamment avec un personnage stupéfiant, répondant au nom de Gaspard... Une vraie belle curiosité en découvrant ce roman : entre les traditions du pacifique, une Lilith haute en couleur, Antoine aussi son oncle, vous êtes bercés par la quiétude des lieux mais gardant bien en tête que l'on a trouvé un bûcher . Le glossaire en fin de roman à lui seul est un poème, une ode au Pacifique. L'auteur lui même appelle ce genre littéraire, le polar "noir azur" je le cite : " il se veut une spécifité de l'insularité pacifique". Un grand merci à Patrice Guirao, une divine découverte, merci aux éditions La bête noire et Pocket
    Lire la suite
    En lire moins
  • biquettebouquine Posté le 20 Avril 2020
    Un polar noir « azur », à la fois percutant et troublant ! Bien loin de l’atmosphère chaude des lagons bleu-turquoise de la Polynésie, l’ambiance y est lourde, sordide et glauque. Un bûcher découvert en pleine forêt, dans lequel se consument des membres humains dont quatre têtes ; un personnage principal mystérieux et plus que troublant, mais aussi la présence d’un personnage secondaire énigmatique, qui laisse le lecteur dubitatif, sont les principaux responsables de cette ambiance plus que déroutante. Dans ce roman nous suivons deux histoires en parallèle. Tout d'abord celle de Lilith et Maema photographe pour l'une et journaliste pour l'autre, sur l'île de Moorea, qui enquêtent sur un terrible assassinat, que dis-je, une exécution, un massacre, perpétué sur leur île. Au beau milieu de la forêt, un bûcher est découvert, dans lequel se consument « tranquillement » des membres humains : jambes, bras, troncs, têtes !!! Et puis celle de Nael, en France, tueur en série impitoyable, qui va lui aussi tenter de découvrir qui a assassiné son ex-femme, dont il découvre le cadavre chez une de ses victimes !! Un genre très particulier pour ce premier roman de Patrice Guirao, qui peut déconcerter même les lecteurs les plus aguerris !! Personnellement,... Un polar noir « azur », à la fois percutant et troublant ! Bien loin de l’atmosphère chaude des lagons bleu-turquoise de la Polynésie, l’ambiance y est lourde, sordide et glauque. Un bûcher découvert en pleine forêt, dans lequel se consument des membres humains dont quatre têtes ; un personnage principal mystérieux et plus que troublant, mais aussi la présence d’un personnage secondaire énigmatique, qui laisse le lecteur dubitatif, sont les principaux responsables de cette ambiance plus que déroutante. Dans ce roman nous suivons deux histoires en parallèle. Tout d'abord celle de Lilith et Maema photographe pour l'une et journaliste pour l'autre, sur l'île de Moorea, qui enquêtent sur un terrible assassinat, que dis-je, une exécution, un massacre, perpétué sur leur île. Au beau milieu de la forêt, un bûcher est découvert, dans lequel se consument « tranquillement » des membres humains : jambes, bras, troncs, têtes !!! Et puis celle de Nael, en France, tueur en série impitoyable, qui va lui aussi tenter de découvrir qui a assassiné son ex-femme, dont il découvre le cadavre chez une de ses victimes !! Un genre très particulier pour ce premier roman de Patrice Guirao, qui peut déconcerter même les lecteurs les plus aguerris !! Personnellement, j’ai été bousculée dans mes habitudes livresques ! Sortie de ma zone de confort, ce roman m’a curieusement inspiré et j’en suis agréablement surprise ! L’univers de l’auteur est particulier mais tout aussi original ! C’est poétique et complexe à la fois ! Et enfin, cerise sur le gâteau, un « élément perturbateur » qui a fait couler beaucoup d’encre parmi tous les commentaires que j’ai pu lire sur ce livre. Des avis plutôt mitigés alors qu’il est selon moi un élément clé dans cette histoire et surtout, il est LE personnage qui m’a le plus ému et touché !! Je parle de Gaspard bien-sûr !! Pour ceux qui n’ont pas encore lu ce livre, Gaspard est …. Un rat ! Oui mais un rat pas comme les autres !! Mais chuuutttt ! Je vous laisse découvrir par vous-même !! Vous l’aurez compris, ce livre est pour moi une très belle découverte même si son genre sort des sentiers battus !! Bravo Mr Guirao, vous avez pris des risques et je trouve que vous avez plutôt bien réussi votre pari !!
    Lire la suite
    En lire moins
  • MarianneRichard Posté le 11 Avril 2020
    Il a fallu deux essais mais j’ai finie par lire Le bûcher de Moorea. Et j’en suis ressortie avec une meilleure impression que la première fois ou je l’ai tenté. Comme quoi l’adage disant que chaque livre trouveras son bon moment, est assez juste. En effet, j’avais essayer de le commencer il y a quelques semaines, prévoyant en parler dans un club de lecture ultérieure. Mais après seulement quelques pages, je ne comprenais rien (le premier chapitre est, je dois l’avouer, un peu mêlant) et j’avais l’impression d’être face à un auteur incompétent! J’ai donc posé et je n’y suis revenue que dernièrement. C’est donc l’histoire de Lilith, vahiné à la sexualité complexe mais assumée. L’histoire gravite autour d’elle, de sa famille et de sa collègue journaliste a l’hebdo locale alors qu’elles seront les témoins -pas gênantes mais presque- d’un buché ou sont brûlés vif quatre corps humains. Qui à causé ce carnage? Qui est Neal, ce mort-vivant sorti tout droit de l’ancienne vie de Lilith? Le livre est finalement très bien, j’ai beaucoup aimée même si j’y ai trouver des longueurs ici et là. À lire même si c’est glauque et écoeurant par moment. Toutefois... Il a fallu deux essais mais j’ai finie par lire Le bûcher de Moorea. Et j’en suis ressortie avec une meilleure impression que la première fois ou je l’ai tenté. Comme quoi l’adage disant que chaque livre trouveras son bon moment, est assez juste. En effet, j’avais essayer de le commencer il y a quelques semaines, prévoyant en parler dans un club de lecture ultérieure. Mais après seulement quelques pages, je ne comprenais rien (le premier chapitre est, je dois l’avouer, un peu mêlant) et j’avais l’impression d’être face à un auteur incompétent! J’ai donc posé et je n’y suis revenue que dernièrement. C’est donc l’histoire de Lilith, vahiné à la sexualité complexe mais assumée. L’histoire gravite autour d’elle, de sa famille et de sa collègue journaliste a l’hebdo locale alors qu’elles seront les témoins -pas gênantes mais presque- d’un buché ou sont brûlés vif quatre corps humains. Qui à causé ce carnage? Qui est Neal, ce mort-vivant sorti tout droit de l’ancienne vie de Lilith? Le livre est finalement très bien, j’ai beaucoup aimée même si j’y ai trouver des longueurs ici et là. À lire même si c’est glauque et écoeurant par moment. Toutefois il ne faut vraiment pas laisser ce roman entre les mains de très jeunes ados, ils pourraient en faire des cauchemars longtemps!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Titteuf Posté le 3 Avril 2020
    Je viens de terminer mon premier polar Azur. Je ne connaissais pas cette spécificité mais c’est toujours intéressant de découvrir de nouveaux horizons. Ce roman est très dépaysant... Mais assez décousu avec ces deux intrigues... Après les personnages sont attachants et donne envie de les découvrir dans de nouvelles aventures. L’écriture est assez aisée... Les scènes sont parfois très gores... Et les enquêtes pas toujours aboutis Mais l’originalité devrait attirer les fans du genre...

les contenus multimédias

Chargement en cours...
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.

Lisez maintenant, tout de suite !