Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221238899
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 225 mm

Le Bûcher de Moorea

Collection : La Bête noire
Date de parution : 16/05/2019
Derrière chaque paradis, il y a un enfer. Bienvenue en Polynésie !

Dans le lagon de Moorea, les eaux calmes et bleues bercent quelques voiliers tranquilles. Les cocotiers dansent au vent. Les tiarés exhalent leur parfum. Pourtant, à l’abri de la forêt, des flammes se fraient un chemin vers le ciel. Lilith Tereia, jeune photographe, tourne son appareil vers le bûcher. Devant...

Dans le lagon de Moorea, les eaux calmes et bleues bercent quelques voiliers tranquilles. Les cocotiers dansent au vent. Les tiarés exhalent leur parfum. Pourtant, à l’abri de la forêt, des flammes se fraient un chemin vers le ciel. Lilith Tereia, jeune photographe, tourne son appareil vers le bûcher. Devant son objectif, des bras, des jambes, des troncs se consument. Et quatre têtes.
Pour quels dieux peut-on faire aujourd’hui de tels sacrifices ? Avec Maema, journaliste au quotidien de Tahiti, Lilith est happée dans le tourbillon de l’enquête. Les deux vahinés croiseront le chemin d’un homme venu de France chercher une autre vie. Un homme qui tutoie la mort.

« La perle noire du polar. » Julie Malaure, Le Point.
« Un diamant dans l’univers du noir. » Jérôme Pitt, libraire Furet du Nord, Lille.
« Un polar azur qui démonte les clichés. » Chantal T. Spitz, auteure, directrice de la revue Littérama'ohi.
« Un grand roman qui offre un voyage diabolique. » Benoît Minville, auteur, libraire Fnac Défense.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221238899
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 225 mm
Robert Laffont

Ils en parlent

« Une histoire de dingues, au sens propre, mais gorgée d’une poésie tendre qui embaume les fragrances mêlées des fleurs de tiaré et de frangipanier. Avec Guirao, la Polynésie a trouvé sa vraie perle »
Julie Malaure / Le Point

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Jessperluette Posté le 14 Septembre 2020
    Quelle claque ce roman. J'ai adoré. C'est complètement fou, mais avec une touche poétique de temps en temps. D'ailleurs ça commence sur une description magique de l'île et pius bam, d'un coup on tombe dans une violence plutôt trash. J'ai relu ce passage pour bien comprendre... Je n'étais pas prête! Waouw, il va me falloir un moment pour m'en remettre. Mais j'ai commandé Crois-le ! pour mon anniversaire. Oui, j'en redemande. J'ai aimé aussi que l'île fasse partie de l'histoire. Ça ajoute une valeur intéressante à l'intrigue. Lisez-le.
  • anastasibia Posté le 1 Septembre 2020
    Deux reporters, Lilith et Maema, deviennent enquêtrices lorsque leur rédacteur en chef les envoie sur une scène de crime effroyable. Est-ce un rituel de locaux ? Du cannibalisme ? Toutes les pistes sont ouvertes. En parallèle, on suit Nael, tueur en série, qui vient d’assassiner une vieille dame au bord de la route dans le Périgord. Après quelques péripéties, il découvre qu’il aurait vécu à Tahiti il y a quelques années. Pourquoi ne s’en rappelle-t-il pas ? Les deux affaires sont-elles liées ? Sans faire 24 heures d’avion, sans voyager, on se plonge dans les paysages et, les us et coutumes tahitiens. C’est frais, dépaysant et très agréable ! On sentirait presque les fleurs de tiaré et le sable chaud sous nos pieds. Pour être honnête, le récit est parfois un peu fantaisiste et l’enquête n’est pas la meilleure en termes de polar à suspense insoutenable. Mais l’écriture douce et poétique nous transporte et nous amène aux confins du Pacifique. Ce qui est certain c’est que je souhaite continuer à voguer sur les lagons transparents de Polynésie, je vais donc très prochainement lire la suite des aventures de Lilith et Maema. A la fin du roman, Patrice Guirao présente son œuvre comme un... Deux reporters, Lilith et Maema, deviennent enquêtrices lorsque leur rédacteur en chef les envoie sur une scène de crime effroyable. Est-ce un rituel de locaux ? Du cannibalisme ? Toutes les pistes sont ouvertes. En parallèle, on suit Nael, tueur en série, qui vient d’assassiner une vieille dame au bord de la route dans le Périgord. Après quelques péripéties, il découvre qu’il aurait vécu à Tahiti il y a quelques années. Pourquoi ne s’en rappelle-t-il pas ? Les deux affaires sont-elles liées ? Sans faire 24 heures d’avion, sans voyager, on se plonge dans les paysages et, les us et coutumes tahitiens. C’est frais, dépaysant et très agréable ! On sentirait presque les fleurs de tiaré et le sable chaud sous nos pieds. Pour être honnête, le récit est parfois un peu fantaisiste et l’enquête n’est pas la meilleure en termes de polar à suspense insoutenable. Mais l’écriture douce et poétique nous transporte et nous amène aux confins du Pacifique. Ce qui est certain c’est que je souhaite continuer à voguer sur les lagons transparents de Polynésie, je vais donc très prochainement lire la suite des aventures de Lilith et Maema. A la fin du roman, Patrice Guirao présente son œuvre comme un nouveau genre littéraire, le polar « noir azur ».
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mylea45 Posté le 19 Juillet 2020
    achat coup de cœur pour la couverture honnêtement par moment j'ai eu un peu de mal à le lire dû des transcriptions de pensées trop longues, qui pour moi nuisent à l'intrigue Par contre j'ai adoré le rat Gaspard qui parle avec ce tueur et que seul lui peut entendre un très belle découvert dans l'ensemble d'un auteur, d'un style
  • sandrine57 Posté le 17 Juillet 2020
    Le bleu turquoise des lagons, les plages de rêve bordées de cocotiers, une certaine douceur de vivre...Bienvenue à Moorea, le paradis sur terre. Une image de carte postale perturbée par un bûcher monstrueux, infernal. Sur le marae de la vallée d'Oponohu, un promeneur a trouvé des corps calcinés. Têtes, bras et jambes ont lentement brûlé dans ce lieu sacré du peuple tahitien. C'est Lilith, la photographe, et Maema, la journaliste, qui sont chargées de couvrir l'affaire pour La Dépêche. Fortes de leur amitié avec Kae, le gendarme local, les deux jeunes femmes ont accès à des informations de première main. Meurtre rituel ? Cannibalisme ? Crime crapuleux déguisé ? Les hypothèses sont nombreuses et Lilith est bien décidée à faire toute la lumière sur cette étrange mise en scène. A des milliers de kilomètres de là, en métropole, Nael, tueur en série de son état, est lui aussi confronté à un inquiétant phénomène. Alors qu'il vient de supprimer une vieille fermière et un témoin gênant, il découvre le cadavre de son ex-femme dans la maison de sa victime. Pire ! La morte tient entre ses mains une photographie de lui qui pourrait bien le compromettre en cas d'enquête de police. N'écoutant que son instinct de... Le bleu turquoise des lagons, les plages de rêve bordées de cocotiers, une certaine douceur de vivre...Bienvenue à Moorea, le paradis sur terre. Une image de carte postale perturbée par un bûcher monstrueux, infernal. Sur le marae de la vallée d'Oponohu, un promeneur a trouvé des corps calcinés. Têtes, bras et jambes ont lentement brûlé dans ce lieu sacré du peuple tahitien. C'est Lilith, la photographe, et Maema, la journaliste, qui sont chargées de couvrir l'affaire pour La Dépêche. Fortes de leur amitié avec Kae, le gendarme local, les deux jeunes femmes ont accès à des informations de première main. Meurtre rituel ? Cannibalisme ? Crime crapuleux déguisé ? Les hypothèses sont nombreuses et Lilith est bien décidée à faire toute la lumière sur cette étrange mise en scène. A des milliers de kilomètres de là, en métropole, Nael, tueur en série de son état, est lui aussi confronté à un inquiétant phénomène. Alors qu'il vient de supprimer une vieille fermière et un témoin gênant, il découvre le cadavre de son ex-femme dans la maison de sa victime. Pire ! La morte tient entre ses mains une photographie de lui qui pourrait bien le compromettre en cas d'enquête de police. N'écoutant que son instinct de survie, il embarque les trois corps pour les cacher dans un lieu connu de lui seul. C'est là, de l'autre côté de la frontière espagnole, qu'il fait la connaissance de Gaspard, un rat doué de la parole qui devient son compagnon de route. Aiguillés par d'autres photos retrouvées chez la fermière, ils s'envolent pour Tahiti où Nael semble avoir vécu avec Ariane, bien qu'il n'en garde aucun souvenir... Première découverte de Patrice Guirao, créateur du concept de polar ''noir azur'', un roman policier mêlant le noir au bleu des îles. Dans Le bûcher de Moorea, il nous emmène à Tahiti, sur la petite île de Moorea pour un roman qui flirte avec les traditions tribales et le gore des tribulations d'un tueur en série. Ceci posé, on se retrouve avec un polar un peu bancal qui porte mal son nom. Certes, bûcher il y a mais l'enquête qui en découle passe très vite au second plan pour laisser la place aux tribulations de Nael et de son rat parlant. Et c'est bien dommage ! Car toute la partie tahitienne est vraiment intéressante, cette partie du monde ayant été peu explorée par le monde du polar. Guirao nous propose une photographie historique et sociologique de ces îles du bout du monde, mettant en avant ses beautés naturelles, la richesse de son patrimoine ancestral, sans omettre pour autant les problèmes sociétaux d'une population qui a bel et bien été colonisée et dont la jeunesse part à la dérive. Malheureusement, l'histoire alambiquée d'un Nael carrément barré en recherche d'identité vient parasiter ce qui faisait le sel du roman. Lui et son rat, dans une intrigue secondaire ennuyeuse, n'apportent rien à un récit qui méritait d'être approfondi. Bilan mitigé pour ce polar déséquilibré dont on retiendra pourtant le cadre dépaysant et le duo féminin d'enquêtrices atypiques et complémentaires. Et en bonus, l'oncle de Lilith, tahitien pur jus, un sage vieillard, philosophe et attachant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • tarceldesbois Posté le 2 Mai 2020
    Ben c'est plutôt bien, j'ai parcouru ce livre avec plaisir malgré ma première réticence qui était qu'un polar puisse se passer à Tahiti. Mais l'histoire tient la route, la présence du rat est délicieuse et le déroulé très correct. Ce livre m'a permis de comprendre la situation en Papouasie, la vie à Papeete. L'auteur a choisit une histoire pas si simple que ça et il aurait pu se perdre. Au contraire, il suit son idée et chaque situation a une explication.

les contenus multimédias

Chargement en cours...
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.

Lisez maintenant, tout de suite !