Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221238899
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 225 mm

Le Bûcher de Moorea

Collection : La Bête noire
Date de parution : 16/05/2019
Derrière chaque paradis, il y a un enfer. Bienvenue en Polynésie !

Dans le lagon de Moorea, les eaux calmes et bleues bercent quelques voiliers tranquilles. Les cocotiers dansent au vent. Les tiarés exhalent leur parfum. Pourtant, à l’abri de la forêt, des flammes se fraient un chemin vers le ciel. Lilith Tereia, jeune photographe, tourne son appareil vers le bûcher. Devant...

Dans le lagon de Moorea, les eaux calmes et bleues bercent quelques voiliers tranquilles. Les cocotiers dansent au vent. Les tiarés exhalent leur parfum. Pourtant, à l’abri de la forêt, des flammes se fraient un chemin vers le ciel. Lilith Tereia, jeune photographe, tourne son appareil vers le bûcher. Devant son objectif, des bras, des jambes, des troncs se consument. Et quatre têtes.
Pour quels dieux peut-on faire aujourd’hui de tels sacrifices ? Avec Maema, journaliste au quotidien de Tahiti, Lilith est happée dans le tourbillon de l’enquête. Les deux vahinés croiseront le chemin d’un homme venu de France chercher une autre vie. Un homme qui tutoie la mort.

« La perle noire du polar. » Julie Malaure, Le Point.
« Un diamant dans l’univers du noir. » Jérôme Pitt, libraire Furet du Nord, Lille.
« Un polar azur qui démonte les clichés. » Chantal T. Spitz, auteure, directrice de la revue Littérama'ohi.
« Un grand roman qui offre un voyage diabolique. » Benoît Minville, auteur, libraire Fnac Défense.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221238899
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 140 x 225 mm
Robert Laffont

Ils en parlent

« Une histoire de dingues, au sens propre, mais gorgée d’une poésie tendre qui embaume les fragrances mêlées des fleurs de tiaré et de frangipanier. Avec Guirao, la Polynésie a trouvé sa vraie perle »
Julie Malaure / Le Point

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • mamoounne Posté le 14 Décembre 2019
    Un bon polar qui se déroule à Tahiti. Un peu surréaliste par moment. Mais j ai apprécié l ambiance de ce roman.
  • pascalinedebrabant Posté le 10 Décembre 2019
    Voyage et dépaysement garantis avec ce livre !! Oubliez tous les codes du polar classique …vous allez découvrir un autre univers celui du polar azur. J’ai été de découvertes en découvertes sur une île que je ne connais pas du tout, un mode de vie , un langage, une culture nouvelle pour moi. Il y a un petit temps d’adaptation, je ne vous le cache pas, mais il y a un petit glossaire pour les expressions locales à la fin du livre et une carte au début pour vous situer géographiquement . Il y a deux histoires qui s’imbriquent dans ce livre, celle du bucher et de ses cadavres et celle de cet homme mystérieux qui arrive de la métropole. Clairement j’ai adoré celle de cet homme hors norme et de son acolyte qui va vous surprendre, j’en suis persuadée ! BREF…une histoire que vous n’avez pas encore lu, dans un style que nous avez pas encore vu, dans un endroit peu mis en avant dans les thrillers…Une vraie belle découverte qui m’a changé des codes habituels du thriller.
  • Cha971 Posté le 29 Octobre 2019
    Depuis que je suis La Bête noire, je n'ai jamais été déçu. J'ai souvent été bluffé par la plume et l'imagination de certains auteurs. Mais ici, je dois dire avoir été un peu déçu. Alors peut être que le cadre ne s'y prêtait pas, ou l'enquête ou même l'écriture. Je ne sais pas. J'ai tenu à le finir mais du début à la fin je n'étais pas dedans. Pourtant l'enquête en elle même est intéressante mais problème de ficelage. Souci aussi du maintien du suspens, je ne tenais pas tellement à faire défiler les pages : dommage pour un polar.
  • CeciBonDeLire Posté le 15 Septembre 2019
    Chers Vous, Avec 'Le Bûcher de Moorea", Patrice Guirao fait entrer l'Enfer au Paradis. Lilith Tereia est une jeune femme fascinante qui oscille entre modernité et tradition. Elle porte fièrement les tatouages tribaux polynésiens, quitte à choquer son oncle qui l'a élevée pour qu'elle s'affranchisse de ces vieilles coutumes. Lilith pourrait trouver que son île est bien trop petite pour elle, qui a un mana si fort et pourtant, pourquoi quitterait-elle le soleil, le sable blanc, le turquoise de l'océan et la douceur de vivre de la Polynésie ? Certainement parce que : "Il n'y a pas de paradis qui ne porte en lui son enfer. C'est une nécessité. C'est lui qui indique les limites de propriété, en quelque sorte." Quand l'enfer débarque dans son Paradis, qu'elle se retrouve confrontée à un meurtre ultra-violent et croise un homme étrange venu de métropole, Lilith ne peut que tenter de comprendre pourquoi l'air a subtilement changé pour se charger de souffre ! Avec "Le Bûcher de Moorea", Patrice Guirao offre aux lecteurs un polar "noir azur" magnifiquement orchestré ajoutant au style classique du polar (un meurtre horrible, un enquêteur hors norme, un méchant et quelques gentils) une pincée de la spécificité des îles pacifiques, de leurs coutumes, de leur art... Chers Vous, Avec 'Le Bûcher de Moorea", Patrice Guirao fait entrer l'Enfer au Paradis. Lilith Tereia est une jeune femme fascinante qui oscille entre modernité et tradition. Elle porte fièrement les tatouages tribaux polynésiens, quitte à choquer son oncle qui l'a élevée pour qu'elle s'affranchisse de ces vieilles coutumes. Lilith pourrait trouver que son île est bien trop petite pour elle, qui a un mana si fort et pourtant, pourquoi quitterait-elle le soleil, le sable blanc, le turquoise de l'océan et la douceur de vivre de la Polynésie ? Certainement parce que : "Il n'y a pas de paradis qui ne porte en lui son enfer. C'est une nécessité. C'est lui qui indique les limites de propriété, en quelque sorte." Quand l'enfer débarque dans son Paradis, qu'elle se retrouve confrontée à un meurtre ultra-violent et croise un homme étrange venu de métropole, Lilith ne peut que tenter de comprendre pourquoi l'air a subtilement changé pour se charger de souffre ! Avec "Le Bûcher de Moorea", Patrice Guirao offre aux lecteurs un polar "noir azur" magnifiquement orchestré ajoutant au style classique du polar (un meurtre horrible, un enquêteur hors norme, un méchant et quelques gentils) une pincée de la spécificité des îles pacifiques, de leurs coutumes, de leur art de vivre, de leur environnement péninsulaire, de leurs révoltes sociétales et politiques. Cette notion de "noir azur" permet de s'immerger à la fois dans une histoire noire et dans une culture riche, fascinante. Le rythme du polar se trouve modifié, il est alors régi par la spécificité de l'environnement, le temps semble s'allonger, s'étirer, se chauffer au soleil.... et pour autant, jamais il ne semble devenir lent. L'écriture de Patrice Guirao donne à ses personnages une réelle substance, une consistance très cinématographique. Ils sont décrits avec justesse, sans superflu, avec juste ce qu'il faut de détails pour qu'ils puissent prendre corps dans l'esprit du lecteur. L'auteur mêle à la fois poésie, amour de son île, noirceur de l'histoire et musicalité, offrant ainsi un vrai polar impossible à lâcher. Au fil des pages, l'enfer grignote le paradis, les forces s'opposent, la puissance du mana entre en scène, un monde vacille... et si, finalement, le "noir azur" offrait au lecteur une nuance supplémentaire au plaisir de lire !
    Lire la suite
    En lire moins
  • RomansNoirsEtPlus Posté le 13 Septembre 2019
    ‘Le bûcher de Moorea » est le second roman sorti cette année ( après « La vague » d'Ingrid Astier) nous proposant un dépaysement garanti aux antipodes , en Polynésie française . L'auteur y confronte , entre Tahiti et Moorea , deux types de personnages au profil psychologique totalement opposé : les insulaires d'un côté avec les deux amies journalistes au journal local « La dépêche » , Lilith ( la photographe) , Maema ( la chroniqueuse ) et Tonton Raymond , l'oncle de Lilith. Ils respirent la liberté et transpirent d'un optimisme et d'une joie de vivre communicative . Une philosophie de l'instant présent , proche de la nature , loin des préoccupations bassement matérialistes des métropolitains . Cette vie bien réglée va être  mise à mal par l'arrivée inopportune d'un individu au  funeste destin , Nael, qui détient un record peu enviable : plus de cent meurtres à son actif . Un homme enfermé dans sa paranoïa , criminel multi récidiviste donc , avec la mort dans la peau et dans la tête , considérant ses actes comme nécessaire . Doté d'une extrême insensibilité et qui n'a qu'un objectif : que le prochain meurtre ( « sa réalisation » ) qu'il perpétrera soit différent  du précédent tant sur sa... ‘Le bûcher de Moorea » est le second roman sorti cette année ( après « La vague » d'Ingrid Astier) nous proposant un dépaysement garanti aux antipodes , en Polynésie française . L'auteur y confronte , entre Tahiti et Moorea , deux types de personnages au profil psychologique totalement opposé : les insulaires d'un côté avec les deux amies journalistes au journal local « La dépêche » , Lilith ( la photographe) , Maema ( la chroniqueuse ) et Tonton Raymond , l'oncle de Lilith. Ils respirent la liberté et transpirent d'un optimisme et d'une joie de vivre communicative . Une philosophie de l'instant présent , proche de la nature , loin des préoccupations bassement matérialistes des métropolitains . Cette vie bien réglée va être  mise à mal par l'arrivée inopportune d'un individu au  funeste destin , Nael, qui détient un record peu enviable : plus de cent meurtres à son actif . Un homme enfermé dans sa paranoïa , criminel multi récidiviste donc , avec la mort dans la peau et dans la tête , considérant ses actes comme nécessaire . Doté d'une extrême insensibilité et qui n'a qu'un objectif : que le prochain meurtre ( « sa réalisation » ) qu'il perpétrera soit différent  du précédent tant sur sa forme que dans son esprit . Depuis peu il est accompagné d'un rat , Gaspard , mangeur de livres , qui lui parle et lui répond comme sa bonne conscience ? Sa venue sur l'archipel n'est pas un hasard , elle  suit une logique qui démarre le jour où il découvre le corps de son épouse , Ariane , disparue depuis de nombreuses années , au domicile d'une personne âgée , qu'il vient d'assassiner .  Une découverte totalement déstabilisante , voire incongrue pour lui . La piste qui va l'emmener en Polynésie , il la trouve chez la vielle , dans une boite de pizzas : des photos d'Ariane et de lui , au bord d'un lagon sur fonds de cocotiers . Il débarque alors sur l'archipel alors que celui-ci est en plein émoi : on vient de retrouver un empilement de corps affreusement  mutilés , démembrés , en partie carbonisés.. Un événement que couvrent Lilith et Maema et qui va les emmener à côtoyer au plus près l'enquête de la police locale grâce à l'acuité visuelle de Litith . Un choc de deux mondes inévitable . Une collision frontale et fatale . L'auteur , qui vit depuis de nombreuses années là-bas dépeint avec justesse ces iles qui flottent avec un fragile équilibre entre coutumes ancestrales et modernité , la dernière n'apportant pas nécessairement que du positif et du progrès social . L'un des intérêts de ce roman réside dans la qualité de ses personnages que l'auteur dépeint avec une singulière acuité . Comme une confrontation du bien et du mal par personnages interposés sous le soleil de la Polynésie . Une carte postale bien vite ternie par la survenue de ces crimes atroces et de l'arrivée impromptue du psychopathe . L'auteur nous fait effleurer le talent de l'énigmatique Lilith , enquêtrice hors pair qui nous fait découvrir son pays et sa culture , ses amours et ses contradictions . Une belle héroïne mise en valeur grâce à une style enlevé mais sachant prendre son temps pour mieux nous enivrer de sa prose .
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Chargement en cours...
Oserez-vous répondre à l'appel de La Bête ?
Que ce soient des enquêtes âpres, des thrillers abrasifs, des suspenses éreintants, ou encore des true-crimes glaçants, la Bête chasse sur tous les territoires. Rejoignez la meute pour recevoir toutes les actualités de la collection.

Lisez maintenant, tout de suite !