Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221242216
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 270
Format : 1 x 215 mm

Le Chemin des amoureux

Date de parution : 09/01/2020
Comment vivre sa plus grande joie quand, dehors, tout est glacé d’effroi, et sa plus violente peine quand, autour de vous, un pays entier est en liesse ?

De la soirée du vendredi 13 novembre 2015, où Joseph, leur fils, vient au monde à la maternité de la Pitié- Salpêtrière, à la journée du dimanche 15 juillet 2018, où elle perd brutalement Jérôme, l’homme de sa vie, Juliette se souvient. De tout. Des minuscules comme des énormes choses.
Et...

De la soirée du vendredi 13 novembre 2015, où Joseph, leur fils, vient au monde à la maternité de la Pitié- Salpêtrière, à la journée du dimanche 15 juillet 2018, où elle perd brutalement Jérôme, l’homme de sa vie, Juliette se souvient. De tout. Des minuscules comme des énormes choses.
Et comme rien, dans sa nature, ne la prédispose à la tragédie, elle nous entraîne par la grâce de son regard tendre, cocasse et décalé dans l’histoire d’un amour plus fort que la mort où éclate à chaque page un formidable goût de vivre.
La dessinatrice Louison signe ici un premier roman à la générosité contagieuse, à l’image de ses BD.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221242216
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 270
Format : 1 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lolo60 Posté le 14 Avril 2020
    Rien qu'en lisant la 4ème de couverture, on sait déjà que l'histoire de ce couple est très forte en émotion et c'est ce que l'on va découvrir dans ce roman qui se compose de deux parties. La première nous présente les personnages, la découverte de leur amour et la construction de leur vie de couple : travail, famille, sexualité tout est abordé. Une vie simple faite de joie, de bonheur et de rires. L'actualité et certains événements en toile de fond, certaines chansons nous font aussi remonter des émotions. La seconde nous fait monter les larmes aux yeux, nous plonge dans l'injustice de la vie et l'auteur nous implique totalement dans ces moments difficiles mais aussi dans la reconstruction et la gestion de l'absence. Juliette et son fils sont les personnages principaux mais certains, brefs acteurs de cette histoire m'ont submergées d'émotion. Avec quelques teintes d'humour parsemées au milieu des chapitres, Louison fait de ce roman un très bon moment de lecture. De son écriture très fluide et enlevée  et en s'inspirant de la vie réelle elle réussie à nous surprendre, à nous faire sourire et à nous émerveiller. J'ai vraiment hâte de lire le prochain.
  • Ladybirdy Posté le 18 Mars 2020
    Louison est une jeune auteure déjà connue pour ses albums illustrés. Elle signe avec le chemin des amoureux son premier roman. L'histoire se divise en trois parties dressant le portrait des moments phares de l'héroïne, Juliette. Juliette, une jeune femme dont j'ai aimé sa verve et son humour. Elle a un oeil aiguisé pour disséquer toutes les banalités de la vie. le roman s'ouvre ainsi, Juliette dans le cabinet de l'obstétricienne regarde un tableau de pissenlits qui entourent des bébés. Plusieurs pages d'humour et de tendresse pour analyser ce tableau. Comme bon nombre de passages par la suite. Juliette est futée, alerte et dit tout haut ce qu'elle pense. Un vent de fraîcheur souffle sur ce roman. La première partie est consacrée à Joseph, le bébé qu'elle porte dans son ventre. Seconde partie, Jérôme son compagnon que Juliette va perdre quand Joseph aura deux an et demi (quatrième de couverture). Troisième partie, Avril. On perd un peu le côté tendre et solaire des premières pages dans les parties deux et trois car Juliette traverse le chemin des amoureux du mieux qu'elle peut. Ce roman parle du deuil, de l'envie de sauver son enfant des griffes de la peur. Jojo et... Louison est une jeune auteure déjà connue pour ses albums illustrés. Elle signe avec le chemin des amoureux son premier roman. L'histoire se divise en trois parties dressant le portrait des moments phares de l'héroïne, Juliette. Juliette, une jeune femme dont j'ai aimé sa verve et son humour. Elle a un oeil aiguisé pour disséquer toutes les banalités de la vie. le roman s'ouvre ainsi, Juliette dans le cabinet de l'obstétricienne regarde un tableau de pissenlits qui entourent des bébés. Plusieurs pages d'humour et de tendresse pour analyser ce tableau. Comme bon nombre de passages par la suite. Juliette est futée, alerte et dit tout haut ce qu'elle pense. Un vent de fraîcheur souffle sur ce roman. La première partie est consacrée à Joseph, le bébé qu'elle porte dans son ventre. Seconde partie, Jérôme son compagnon que Juliette va perdre quand Joseph aura deux an et demi (quatrième de couverture). Troisième partie, Avril. On perd un peu le côté tendre et solaire des premières pages dans les parties deux et trois car Juliette traverse le chemin des amoureux du mieux qu'elle peut. Ce roman parle du deuil, de l'envie de sauver son enfant des griffes de la peur. Jojo et Juju serrés l'un contre l'autre pour continuer à attraper des éclats du soleil. J'ai lu ce roman avec plaisir même si tout ne m'a pas convaincue, je trouve que c'est un premier roman bien abouti et prometteur pour la suite. #Lechemindesamoureux #NetGalleyFrance
    Lire la suite
    En lire moins
  • vercoquin33 Posté le 5 Mars 2020
    Dans ce magnifique premier roman, nous revivons avec son héroïne, Juliette, grandes joies et pensent immenses. Une belle plume, vibrante et imagée. #Lechemindesamoureux #NetGalleyFrance
  • audelagandre Posté le 22 Février 2020
    Vous avez remarqué la propension qu’ont les gens à vous proposer un verre d’eau quand vous n’allez pas bien, quand vous faites une crise de panique ou que vous vous mettez à fondre en larmes#8201;? Comme si boire ce verre d’eau allait résoudre tous vos problèmes d’un simple coup de baguette magique#8201;? Juliette, l’héroïne de ce roman va en boire des litres, puis décider d’arrêter les verres d’eau, car figurez-vous que boire un verre d’eau ne change rien à son destin tantôt tragique, tantôt euphorique. Juliette n’a pas la vie de Madame Tout-le-Monde. Sa vie à elle est étroitement liée à des évènements de l’Histoire avec un grand H, sans qu’elle le veuille… Une certaine prédétermination d’une fée malhabile penchée sur son berceau qui associerait volontairement évènement heureux et évènement malheureux pour l’empêcher d’oublier. Joies et poisses font donc partie de son quotidien : quand elle est heureuse, il survient un évènement catastrophique, quand elle subit une perte terrible, le pays est en liesse. Allez donc comprendre pourquoi le destin décide de s’acharner ainsi dans son devoir de mémoire. Ainsi, le petit Joseph naît le soir du 13 novembre 2015. À cette émotion qui balaie tout sur son passage pour ces... Vous avez remarqué la propension qu’ont les gens à vous proposer un verre d’eau quand vous n’allez pas bien, quand vous faites une crise de panique ou que vous vous mettez à fondre en larmes#8201;? Comme si boire ce verre d’eau allait résoudre tous vos problèmes d’un simple coup de baguette magique#8201;? Juliette, l’héroïne de ce roman va en boire des litres, puis décider d’arrêter les verres d’eau, car figurez-vous que boire un verre d’eau ne change rien à son destin tantôt tragique, tantôt euphorique. Juliette n’a pas la vie de Madame Tout-le-Monde. Sa vie à elle est étroitement liée à des évènements de l’Histoire avec un grand H, sans qu’elle le veuille… Une certaine prédétermination d’une fée malhabile penchée sur son berceau qui associerait volontairement évènement heureux et évènement malheureux pour l’empêcher d’oublier. Joies et poisses font donc partie de son quotidien : quand elle est heureuse, il survient un évènement catastrophique, quand elle subit une perte terrible, le pays est en liesse. Allez donc comprendre pourquoi le destin décide de s’acharner ainsi dans son devoir de mémoire. Ainsi, le petit Joseph naît le soir du 13 novembre 2015. À cette émotion qui balaie tout sur son passage pour ces deux jeunes parents en devenir, il faudra compter avec la tête d’enterrement du personnel soignant… Quand le pays tout entier est en liesse, le 15 juillet 2018, Juliette vit les heures les plus tragiques de sa vie. Une belle façon pour l’auteur de démontrer que les émotions, bonheurs et malheurs sont extrêmement proches et qu’il suffit d’un rien pour basculer dans l’autre camp. Vivre une joie intense quand le pays tout entier souffre ou pleurer de désespérance quand la nation entière chante son hymne national, c’est avoir l’impression d’être complètement décalée du monde. La petite et la grande histoire ne sont pas toujours en phase avec nos émotions. Ce roman est un succédané de souvenirs, de détails qui peuvent sembler insignifiants ou de décisions essentielles qui définissent un chemin de vie. Une trace de café sur une table en formica devient le prétexte de décisions majeures et profondes. S’il comporte des drames, ce roman les compense par d’immenses éclats de rire. Pas facile de faire rire en racontant des tragédies… Et pourtant, Louison excelle dans l’exercice. Pas de prétention dans l’écriture, pas d’emphase à coup de grandes phrases pompeuses, pas d’extrapolation d’émotions pathétiques. Tout sonne vrai. Le lecteur navigue entre rires et larmes et ce reflet des secousses de la vie n’en rend la lecture que plus réussie puisqu’on peut s’identifier à ces personnages avec une grande facilité. Louison est dessinatrice de presse depuis plusieurs années. Elle a réellement perdu son amoureux en juillet 2018. Elle explique combien cette liesse populaire lui crevait les tympans alors qu’elle-même avait envie de crever. Le reste est, dit-elle, romancé. Il n’empêche que cette sincérité transpire dans l’écriture, que les émotions passent, comme les rires ou les larmes, qu’elle fait autant preuve d’une grande sensibilité que d’un intense sens de l’humour. C’est encore là un roman sur la mort qui parle au fond de la vie, qui transmet la vie, qui illumine la valeur de l’existence. Le titre n’est pas innocent, je vous laisse en découvrir le sens, la couverture reflète parfaitement l’un des moments phare du roman. «#8201;La douleur, c’est tout à coup un divorce entre le corps et l’esprit. Pendant toute une vie, la cohabitation se passe plutôt sans heurt. Bien sûr, les matins de gueule de bois, le corps s’adonne à une basse vengeance sous prétexte que, la veille, l’esprit a cru qu’il était le plus fort des deux. Les deux forment un vieux couple, équilibré, car complémentaire. L’un pousse à un peu de folie, l’autre raisonne quand les excès sont trop nombreux et rapprochés.#8201;» #LECHEMINDESAMOUREUX #NETGALLEYFRANCE
    Lire la suite
    En lire moins
  • Maplumedepaon Posté le 19 Février 2020
    Une lecture que j'ai vraiment appréciée. La première partie sur Joseph c'est tellement drôle bon qu'on en veut encore, on a pas envie que ça s'arrête ! C'est criant de vérité, ça sent le vécu. Et puis comme s'est annoncé, comme on s'y attend la deuxième partie sur la disparition de Jérôme est moins amusante, même si elle est parsemée de quelques moments épiques et/ou drôles, on a beaucoup moins envie de rire mais on ne peut s'empêcher de sourire. Un livre pour réfléchir sur la définition du mot drame et sur sa portée, sur notre vision et sur sa temporalité. Un livre pour ne pas oublier que lorsque l'on est touché par de bien tristes événements personnels ou collectifs, quelque part dans le monde des gens vivent eux de bien beaux moments, et réciproquement lorsque l'on est heureux, quelque part sur terre des humains vivent dans la souffrance et le malheur. Un livre pour relativiser, et se rappeler que de la tristesse peut naître l'espérance. Un livre qui va étancher votre soif à n'en plus pouvoir et vous faire fredonner du Laurent Voulzy et du Joe Dassin, alors vraiment que demander de plus !
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !