Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782809841497
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 14 x 22,5 mm
Le désosseur de Liverpool
Pierre Brévignon (traduit par)
Collection : Suspense
Date de parution : 18/11/2021
Éditeurs :
L'Archipel

Le désosseur de Liverpool

Pierre Brévignon (traduit par)
Collection : Suspense
Date de parution : 18/11/2021
« Le Désosseur de Liverpool vous hantera, de nuit comme de jour. » Val McDermid
Légende urbaine ou meurtrier de chair et d’os ?
 
Tous les enfants de Liverpool connaissent la comptine du Désosseur, monstre qui vivrait dans les bois depuis des décennies, enlèverait et tuerait...
Légende urbaine ou meurtrier de chair et d’os ?
 
Tous les enfants de Liverpool connaissent la comptine du Désosseur, monstre qui vivrait dans les bois depuis des décennies, enlèverait et tuerait ceux qui s’y hasardent – même si l’on n’a jamais pu prouver son existence…
Un jour, Louise Henderson et son collègue...
Légende urbaine ou meurtrier de chair et d’os ?
 
Tous les enfants de Liverpool connaissent la comptine du Désosseur, monstre qui vivrait dans les bois depuis des décennies, enlèverait et tuerait ceux qui s’y hasardent – même si l’on n’a jamais pu prouver son existence…
Un jour, Louise Henderson et son collègue Shipley sont appelés au chevet d’une jeune femme blessée à l’arme blanche, qui affirme avoir été agressée par le Désosseur.
Les deux policiers attribuent d’abord ses allégations au choc subi, mais, peu après, le corps d’un homme est retrouvé là où elle aurait été attaquée, une clairière où l’on identifie des traces du tueur. Ne serait-ce donc pas qu’une légende ?
Il apparaît bientôt que Louise aurait un lien très personnel avec le Désosseur. Que cache donc son passé, qui la hante depuis si longtemps ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782809841497
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 400
Format : 14 x 22,5 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Pat0212 Posté le 12 Avril 2022
    Louise et Paul, deux policiers habitués à des querelles de voisinage ou à des violences domestiques, sont appelés sur le lieu d’une agression. Une femme a reçu plusieurs coups de couteau alors qu’elle s’enfuyait d’un bois. Des enfants l’ont entendu chanter la comptine du Désosseur, un monstre de légende local. Elle prétend avoir justement agressée par lui, Paul pense qu’elle est seulement sous le choc et délire alors que Louise sent qu’il y a une piste à creuser. Tous les enfants connaissent cette légende et l’utilisent pour se faire peur, mais les adultes savent bien que les monstres n’existent pas. A défaut d’un monstre, nos policiers pensent qu’un criminel pourrait avoir endossé le personnage pour se dissimuler, surtout que des marginaux disparaissent régulièrement. L’un d’eux semble particulièrement douteux, il aurait même poussé son cousin déficient mental au suicide. Caroline, la victime et Louise paraissent en savoir nettement plus qu’elles ne veulent bien le dire sur ces crimes. Elles ont vécu un drame dans leur enfance en lien avec le monstre et le climat d’angoisse monte peu à peu, alors que Paul vit uniquement dans le monde réel avec son désir d’intégrer la brigade criminelle. Il se lance à fond dans... Louise et Paul, deux policiers habitués à des querelles de voisinage ou à des violences domestiques, sont appelés sur le lieu d’une agression. Une femme a reçu plusieurs coups de couteau alors qu’elle s’enfuyait d’un bois. Des enfants l’ont entendu chanter la comptine du Désosseur, un monstre de légende local. Elle prétend avoir justement agressée par lui, Paul pense qu’elle est seulement sous le choc et délire alors que Louise sent qu’il y a une piste à creuser. Tous les enfants connaissent cette légende et l’utilisent pour se faire peur, mais les adultes savent bien que les monstres n’existent pas. A défaut d’un monstre, nos policiers pensent qu’un criminel pourrait avoir endossé le personnage pour se dissimuler, surtout que des marginaux disparaissent régulièrement. L’un d’eux semble particulièrement douteux, il aurait même poussé son cousin déficient mental au suicide. Caroline, la victime et Louise paraissent en savoir nettement plus qu’elles ne veulent bien le dire sur ces crimes. Elles ont vécu un drame dans leur enfance en lien avec le monstre et le climat d’angoisse monte peu à peu, alors que Paul vit uniquement dans le monde réel avec son désir d’intégrer la brigade criminelle. Il se lance à fond dans l’enquête dans ce but alors que Louise est peu à peu rattrapée par son passé. Les bois de Liverpool livrent plusieurs charniers, la tension monte. C’est avant tout un thriller psychologique, avec une ambiance glauque qui s’assombrit peu à peu. Les deux héroïnes sont nimbées de mystère, par moment on ne sait pas si on parle du passé de Caroline ou de celui de Louise, cette ambiguïté m’a gênée par moment, il y aussi quelques longueurs, mais dans l’ensemble on est vraiment tenu en haleine. C’est un polar d’ambiance et on se surprendrait presque à vérifier qu’aucun monstre ne se cache sous notre lit. On se doute que le Désosseur n’est pas un vrai monstre, mais il y a une ambiance fantastique qui fait qu’on s’attend quand même à une apparition surnaturelle comme dans les romans de Stephen King, j’ai trouvé cela très prenant et agréable. On explore la psychologie des personnages, Paul est le plus simple, il est terre-à-terre, a des ambitions professionnelles claires et se donne les moyens de les atteindre, cette enquête est une opportunité d’entrer dans la brigade criminelle et il s’y investit totalement. Il a des sentiments pour Louise, mais n’ose pas aller jusqu’au bout. Louise et Caroline sont entourées d’ombres, on sent tout de suite qu’elles ont bien des choses à cacher, elles sont mues par une forte culpabilité par rapport au passé. Une fois confrontée à lui, Louise aura besoin de changer de vie, comme si son masque était tombé. Je ne connais pas tout Liverpool, mais j’ai été étonnée que cette grande ville soit ainsi entourée de forêt. La majorité de l’action s’y passe d’ailleurs. Le roman critique aussi notre société, si le désosseur est un monstre, que faut-il penser des spectateurs qui se massent sur les scènes de crimes en essayant de filmer tout ce qu’ils peuvent avec leur téléphone pour le diffuser sur les réseaux sociaux ? Et comment se fait-il que des dizaines de marginaux aient pu disparaître depuis des années sans que personne ne se rende compte de rien ? L’assassin n’a pas l’apanage de la cruauté. C’est un excellent thriller que je recommande chaleureusement à tous ceux qui aiment les ambiances glauques et anxiogènes. Un grand merci à Mylène de L’Archipel et à Netgalley pour cette très bonne lecture. #LEDÉSOSSEURDELIVERPOOL #NetGalleyFrance !
    Lire la suite
    En lire moins
  • LesChasseusesDeLivres Posté le 8 Mars 2022
    C’est le genre de thriller où j’ai du mal à savoir si j’ai réellement aimé, car il m’a bien fait frissonner. Vous me direz, c’est signe en général que l’auteur a bien fait son travail, mais je suis parfois un peu sensible et n’aime pas trop avoir peur 😆 Luca Veste met très vite en place une ambiance malaisante et anxiogène avec un meurtrier qui utilise une légende locale pour commettre ses meurtres. On ajoute comme ingrédients une enquêtrice au passé étrange et une victime rescapée qui ne dit pas tout. Une recette avec des ingrédients classiques mais qui pourtant renouvelle bien les saveurs avec un scénario qui reste original même si ses personnages sont des archétypes de nombreux romans policiers. Cette histoire débute avec Caroline, une femme retrouvée errante dans la rue, après avoir été séquestrée et torturée dans la forêt. Même si elle reste évasive sur ce qui lui est arrivée, elle l’affirmenbsp;: le désosseur de la comptine pour enfant existe bel et bien, c’est lui qui lui a fait ça. Les pistes sont troubles, l’enquête piétine, chaque meurtre sème un peu plus le doute, ramenant sans cesse les enquêteurs à la légende du désosseur, même s’ils ne veulent pas y... C’est le genre de thriller où j’ai du mal à savoir si j’ai réellement aimé, car il m’a bien fait frissonner. Vous me direz, c’est signe en général que l’auteur a bien fait son travail, mais je suis parfois un peu sensible et n’aime pas trop avoir peur 😆 Luca Veste met très vite en place une ambiance malaisante et anxiogène avec un meurtrier qui utilise une légende locale pour commettre ses meurtres. On ajoute comme ingrédients une enquêtrice au passé étrange et une victime rescapée qui ne dit pas tout. Une recette avec des ingrédients classiques mais qui pourtant renouvelle bien les saveurs avec un scénario qui reste original même si ses personnages sont des archétypes de nombreux romans policiers. Cette histoire débute avec Caroline, une femme retrouvée errante dans la rue, après avoir été séquestrée et torturée dans la forêt. Même si elle reste évasive sur ce qui lui est arrivée, elle l’affirmenbsp;: le désosseur de la comptine pour enfant existe bel et bien, c’est lui qui lui a fait ça. Les pistes sont troubles, l’enquête piétine, chaque meurtre sème un peu plus le doute, ramenant sans cesse les enquêteurs à la légende du désosseur, même s’ils ne veulent pas y croire. Quelque chose semble réellement hanter la forêt. Petit à petit on se rend bien compte que l’enquêtrice Louise Henderson a un passé trouble. Mais quel est le lien avec le désosseur et l’enquête en cours. Pour semer un peu plus le doute dans nos esprits, le récit oscille entre hier et aujourd'hui. J’ai trouvé le scénario original, on est moins de s’imaginer ce qui se trame réellement derrière ces meurtres. Le scénario ne manque pas de rebondissements et de réelles surprises. Luca Veste nous tient en haleine jusqu’au dernier moment. C’est donc un roman policier qui tient ses promessesnbsp;: il nous fait bien frissonner. A très vite pour une nouvelle chronique, Mélissa
    Lire la suite
    En lire moins
  • bebi Posté le 4 Mars 2022
    Caroline a été retrouvée, blessée et hagarde, au beau milieu de la rue d’une petite ville. Interrogée, elle raconte avoir été enlevée par le Désosseur, une légende urbaine de la région. Chargée de l’enquête, Louise se retrouve confrontée à ses propres souvenirs d’enfance, ce qui la bouleverse plus profondément qu’elle ne le voudrait… Mais si le Désosseur n’existe pas, qui a pu commettre ce crime? La thématique m’avait attirée tout de suite. Ce genre de scénario me plaît toujours beaucoup. Mais je dois dire que l’auteur a vraiment eu le don de me brouiller les idées! La première scène nous place directement dans l’ambiance: 4 enfants partis se balader en forêt, 3 seulement en reviennent… Une impression de malaise pèsent sur cette disparition, et l’ambiance donne le ton. Louise est une jeune femme douée dans son métier. Mais cette enquête en particulier la déstabilise. Parce que ça la renvoie à des choses auxquelles elle ne veut pas penser. Des souvenirs de son passé tellement horrifiant qu’elle a préféré les oublier. Au fil de l’enquête, la monstruosité du criminel se dévoile peu à peu. Des découvertes macabres parsèment le chemin des enquêteurs, et la peur va crescendo. L’auteur nous emmène sur... Caroline a été retrouvée, blessée et hagarde, au beau milieu de la rue d’une petite ville. Interrogée, elle raconte avoir été enlevée par le Désosseur, une légende urbaine de la région. Chargée de l’enquête, Louise se retrouve confrontée à ses propres souvenirs d’enfance, ce qui la bouleverse plus profondément qu’elle ne le voudrait… Mais si le Désosseur n’existe pas, qui a pu commettre ce crime? La thématique m’avait attirée tout de suite. Ce genre de scénario me plaît toujours beaucoup. Mais je dois dire que l’auteur a vraiment eu le don de me brouiller les idées! La première scène nous place directement dans l’ambiance: 4 enfants partis se balader en forêt, 3 seulement en reviennent… Une impression de malaise pèsent sur cette disparition, et l’ambiance donne le ton. Louise est une jeune femme douée dans son métier. Mais cette enquête en particulier la déstabilise. Parce que ça la renvoie à des choses auxquelles elle ne veut pas penser. Des souvenirs de son passé tellement horrifiant qu’elle a préféré les oublier. Au fil de l’enquête, la monstruosité du criminel se dévoile peu à peu. Des découvertes macabres parsèment le chemin des enquêteurs, et la peur va crescendo. L’auteur nous emmène sur des chemins tortueux, brouillant les cartes à volonté, nous amenant à penser certaines choses pour nous démontrer le contraire ensuite. J’ai été totalement accrochée par cette histoire! Elle est sombre, pleine de rebondissements, et intrigante du début à la fin! Il n’y a aucun temps morts, et le rythme de l’histoire m’a laissé le temps de dresser mes propres hypothèses. J’ai donc passé un très bon moment avec ce roman!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Malau31 Posté le 28 Février 2022
    J’ai lu « Le désosseur de Liverpool » de Luca Veste qui m’a gentiment été envoyée par NetGalley. Un début d’histoire qui te met directement dans le bain, avec un début d’enquête sur un « monstre » qui vivrait dans la forêt, enlèverait des personnes et conserverait leurs os comme trophée. La légende l’appelle « Le désosseur ». Après avoir retrouvé Caroline, une femme blessée par plusieurs coups de couteau et qui prétend avoir été agressée par le desosseur, les enquêteurs qui au début sont sceptiques quant au récit de cette femme, vont finir par découvrir petit à petit que la fameuse légende serait peut-être pas si fausse que ça, mais plutôt assez réelle. Louise et Shipley vont se retrouver en duo pour cette affaire et ils vont découvrir d’autres corps et s’apprête à affronter une histoire bien plus cruelle que celle à laquelle ils s’attendaient. Deux personnages très attachants, au caractère opposé mais qui match à la perfection. Louise va se retrouver mêlait bien plus qu’elle ne le croit à cette enquête, et on est pas au bout de nos surprises.
  • Shereadsabook Posté le 24 Février 2022
    L'intrigue vous met vite dans le bain avec un épisode qui se passe 20 ans environ avant l'acte actuel. Une disparition d'enfant, 20 ans auparavant, parmi un groupe de quatre enfants qui ont voulu se faire peur à rechercher se soi-disant Désosseur dans les bois. On sent que l'intrigue va vous faire activer votre palpitant ! 20 ans après, il est question à nouveau de ce fameux Désosseur. Mais pour tous, il ne s'agit là que d'un mythe, et il ne peut s'agir que d'un mythe. Un copycat ? Quelqu'un se servirait de la comptine pour assouvir ses pulsions meurtrières ? Une enquête délicate pour Louise Henderson et son collègue Shipley. On découvre alors des personnages assez énigmatiques je trouve. Louise Henderson a un passé qui la hante et nous n'avons pas les clefs en mains pour le connaître. On ne découvrira que petit à petit, des bribes de son passé. Une femme très solitaire, sans famille et sans ami autour d'elle. J'ai trouvé mystérieux également le personnage de Shipley. On ne le connaît pas vraiment non plus. Tout au long du roman, j'ai trouvé une certaine tension constante dans ma lecture et l'intrigue est très bien menée. L'écriture est assez immersive je trouve,... L'intrigue vous met vite dans le bain avec un épisode qui se passe 20 ans environ avant l'acte actuel. Une disparition d'enfant, 20 ans auparavant, parmi un groupe de quatre enfants qui ont voulu se faire peur à rechercher se soi-disant Désosseur dans les bois. On sent que l'intrigue va vous faire activer votre palpitant ! 20 ans après, il est question à nouveau de ce fameux Désosseur. Mais pour tous, il ne s'agit là que d'un mythe, et il ne peut s'agir que d'un mythe. Un copycat ? Quelqu'un se servirait de la comptine pour assouvir ses pulsions meurtrières ? Une enquête délicate pour Louise Henderson et son collègue Shipley. On découvre alors des personnages assez énigmatiques je trouve. Louise Henderson a un passé qui la hante et nous n'avons pas les clefs en mains pour le connaître. On ne découvrira que petit à petit, des bribes de son passé. Une femme très solitaire, sans famille et sans ami autour d'elle. J'ai trouvé mystérieux également le personnage de Shipley. On ne le connaît pas vraiment non plus. Tout au long du roman, j'ai trouvé une certaine tension constante dans ma lecture et l'intrigue est très bien menée. L'écriture est assez immersive je trouve, le rythme est soutenu et aucun temps mort au cours de la lecture. La lecture du roman devient vite addictive d'ailleurs. Si vous aimez les thrillers, je vous conseille cette lecture. Vous serez en pleine immersion dans les bois aux alentours de Liverpool, et vous entendrez cette comptine enfantine effrayante...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés